Un message des administrateurs du blog Osez Fontenay suite au refus du Maire de leur accorder un droit de réponse

Après avoir refusé d’afficher sur les panneaux municipaux un petit flyer pour informer de l’existence du blog citoyen Osez Fontenay, après avoir refusé 2 lignes d’information dans le Mag pour annoncer sa création, L. Vastel continue de montrer son vrai visage d’anti démocrate totalement opposé à la liberté d’expression.

Et son équipe municipale, unanime, le soutient dans cette attitude.

Les faits: Laurent Vastel, directeur de la publication du Mag de Fontenay publie dans le numéro de mai du Mag un article signé par toute son équipe municipale dans la rubrique « Parole à la majorité ».

Une partie de cet article est consacré au blog Osez Fontenay.

Il s’agit de 4 lignes de mensonges, de diffamations et de contre vérités.

Comme le droit de la presse le prévoit, nous avons demandé par écrit un droit de réponse dans le prochain numéro du Mag, car nous considérons que nous ne pouvons pas laisser diffuser des mensonges et des propos malveillants dans le magazine municipal diffusé à 12000 exemplaires qui touche tous les foyers fontenaisiens, sans réagir et demander le même niveau de diffusion.

L. Vastel n’a même pas daigné nous répondre. C’est par la video du Conseil Municipal du 20 mai que nous apprenons qu’il ne nous accordera pas ce droit de réponse et que, ajoute-t-il, nous «ils n’ont qu’a saisir le tribunal si ils le souhaitent ».

Cette position est votée à l’unanimité par son équipe municipale qui a signé cet ignoble article sachant pertinemment qu’en cas de refus, nous ne pourrions pas imposer de publier notre réponse sans passer par les voies judiciaires.

Ce déni absolu de démocratie qui consiste à publier des mensonges à 12000 exemplaires – touchant un blog de bénévoles Fontenaisiens qui essayent d’ouvrir le débat dans la ville – et à refuser de publier un droit de réponse parfaitement légitime se double d’une fâcheuse habitude de L. Vastel de saisir la justice pour des questions de ce niveau.

Car c’est avec beaucoup de facilité que L. Vastel s’en remet à la justice en attaquant pour diffamation le blog Osez Fontenay au tribunal ou en faisant des signalements au procureur sur les fontenaisiens qui ne partagent pas son avis sur les questions d’urbanisme .

C’est encore une fois une conception lamentable de la démocratie  pour un maire que de s’appuyer sur les deniers des contribuables pour attaquer en justice les fontenaisiens ou les renvoyer avec mépris s’adresser aux tribunaux avec leurs propres deniers pour exercer un droit légitime.

Car les administrateurs, fontenaisiens, qui déjà payent avec leurs impôts les procédures juridiques engagées par L. Vastel, payent aussi avec leurs deniers personnels les recours aux tribunaux, deniers personnels auxquels s’ajoutent ceux des très nombreux Fontenaisiens tous bords – le maire serait étonné de découvrir certains noms – Fontenaisiens qui s’opposent à cette attitude qui n’est pas légale, anti démocratique et non équitable.

Dans cette attitude de la majorité municipale, au delà de L. Vastel lui même, parachuté que l’on ne connaissait pas il y a 5 ans, on pense à plusieurs de ces conseillers, Fontenaisiens de longue date, qui hier se piquaient de défendre avec pugnacité la démocratie participative ou militaient comme 1ers adjoints pour une plus grande ouverture du débat municipal.

Ces conseillers qui hier voisins, ou relations voire même pour certains, amis de l’un ou l’autre de nous 2, signent aujourd’hui un article mensonger et n’acceptent pas de droit de réponse.

Fontenay-aux-Roses, comme on le constate d’ailleurs dans plusieurs pays du monde aujourd’hui, semble pris ces dernières années dans une vague de radicalisation, d’exclusion, d’intolérance bafouant toutes les valeurs de la démocratie et les droits des citoyens.

Quelle honte.

Françoise Létang et Daniel Marteau , administrateurs du blog Osez Fontenay

www.osez-fontenay.fr

Les commentaires sont fermés.