Qu’en est -il des travaux du gymnase du Parc?

Le gymnase du Parc est une salle multisport, pour la pratique de volley-ball, handball, basket-ball, badminton, avec une tribune de 300 places.

Ce gymnase a été en fonctionnement depuis 1969, suite à un besoin très important en salle de sport, et beaucoup de péripéties.

Sa structure est originale, avec une charpente en bois lamellé, et collé, avec des portiques courbées et des pannes perpendiculaires.

Qu’est-ce qui a nécessité sa réfection ?

Depuis longtemps, il y a une promesse à chaque élection de la construction d’un 6 ème gymnase.

C’était, en particulier dans le programme de Laurent Vastel.

Engagement 68 : Réhabiliter le stade du Panorama : étude de la faisabilité d’un complexe sportif, comprenant piscine, stade (tribune, 6 ème gymnase, piste d’athlétisme…). Tous ces équipements bénéficieront des nouvelles technologies afin d’optimiser les performances.

Mais il y a aussi l’engagement 64 : Remettre à niveau et aux normes nos équipements : plan de rénovation sur 6 ans dès le début de notre mandat sur la base d’un audit.

Pour répondre à l’engagement 68, il a d’abord été question de construire une structure sur la Coulée Verte, pas très loin du gymnase du Parc. Cela n’a pas été possible, car cela ne pouvait pas être une structure en dur sur la Coulée Verte.

Par contre, il fallait mettre aux normes le gymnase du Parc, pour permettre des matchs homologués au niveau régional, pour les sports pratiqués. Cela permet aussi la mise en place de vestiaires plus grands, d’un club house pour le rugby et d’un bar.

C’est pour cela qu’a été décidé la rénovation du gymnase du Parc, avec une extension du côté du Parc Sainte Barbe.

En quoi consiste cette rénovation/extension du gymnase du Parc ?

Il s’agit d’une extension, coté du Parc Sainte Barbe, sur 3 niveaux avec une ossature en bois, avec :
-        une extension par rapport au pignon Sud  de 7,40 m
-        une extension en largeur sera d’environ 5,40 m sur 2 niveaux
-        une extension en longueur d’environ 3,90m au Nord pour l’agrandissement de la salle multisport
Il y aura la création de :
-        un accueil
-        salle de réunion de 60m² au 1er étage
-        salle de musculation de 100 m² au 1 étage
-        de très grandes circulations au 1er étage de 175 m² ( au lieu de 134 m² actuellement)
-        d’un club-house avec bar , avec terrasse accessible , avec sanitaires et avec circulation pour y accéder, soit 320m²

Le Conseil Municipal du 25 Juin a décidé des travaux, à la suite d’un débat qui a porté sur le fait que cela ne remplacera pas le 6 ème gymnase et que coût des travaux annoncé est de 4.8 M€.

Pour écouter le débat en Conseil Municipal du 25 Juin : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1614/conseil-municipal-du-25-juin-2018.htm

Parallèlement, la Mairie a fait faire une expertise de la charpente du gymnase, qui n’a été remise que le 29 Juin, c’est-à-dire après le Conseil Municipal

=> Comment se fait-il que la décision en Conseil Municipal ait été prise avant la connaissance de ce rapport dont les conclusions sont très importantes pour les travaux et qui n’ont bien sûr pas été évoqués en Conseil Municipal

Ci-joint vous pouvez télécharger ce rapport, disponible sur le site de la ville :

https://media.fontenay-aux-roses.fr/fileadmin/fontenay/MEDIA/Actualites/Loisirs/Expertise_Gymnase_du_Parc_29_juin_2018.PDF

Construction de la charpente

La structure primaire du gymnase est composée de 8 portiques en bois lamellé-collé, auto-stables dans leur plan. L’entraxe entre portiques est d’environ 6m. Chaque portique est constitué de deux demi-arcs assemblés au niveau du faîtage. Les moises au faîtage permettent de reproduire un encastrement entre les deux parties du portique. Ceci modifie probablement le comportement statique de l’arc initial. En effet, les observations laissent à penser que cet assemblage était précédemment une rotule. Ces arcs sont appuyés en pied sur des massifs en béton armé situés à l’extérieur du bâtiment.

La stabilité horizontale des portiques en dehors de leur plan est assurée par deux poutres au vent (de type K) situées à proximité des murs pignons. A noter que les PAV sont présentes uniquement à l’intérieur du bâtiment et ne sont pas continues jusqu’aux appuis.

Au-dessus des portiques se trouvent deux arbalétriers formant une émergence pour apporter de la lumière. La conception initiale prévoit que les arbalétriers soient stabilisés hors plan par des câbles métalliques formant croix de St André

Des pannes en bois massif, dont l’entraxe varie entre 0,6 et 1m, supportent le complexe de toiture et assurent la transmission des charges horizontales vers les poutres au vent.

Quels sont les travaux qui ont été faits antérieurement ?

Au début des années 2000, un affaissement de la ligne de faîtage des portiques a été constaté. Ce désordre majeur a été traité par un renforcement des portiques par le biais de moises en bois lamellé-collé boulonnées.

Des traces d’anciennes fuites de la toiture sont visibles sur la structure bois. Des travaux de réfection d’étanchéité au droit des points singuliers ont été entrepris.

Des réfections ont été réalisées sur les pieds d’arc en bois lamellé-collé par ajout de résine, principalement sur les pieds d’arc façade NORD-OUEST.

En juillet 2017, un rapport « DIAGNOSTIC STRUCTUREL VISUEL » a été effectué par le bureau d’étude Concrete Ingénierie dans le cadre de l’étude de faisabilité pour la réhabilitation du gymnase.

Dans ce rapport il est aussi fait état d’un problème important de fissuration du dallage de la halle d’évolution est apparu dans les années 2000. Des travaux de réparation ont été effectués.

Quelles sont les conclusions du rapport ?

Dans cette expertise les fondamentaux :
-        L’ouvrage diagnostiqué est un gymnase bois construit à Fontenay-aux-Roses il y a une cinquantaine d’année.
-        La structure est constituée d’une trame d’arc en bois lamellé collé. Au cours de la vie de l’ouvrage, plusieurs renforts ont été réalisés suite à des désordres.
-        Un nombre important d’éléments structuraux ne respecte pas les règlementations en vigueur et des règles de l’art de la construction.
-        Des défauts majeurs ont ainsi été observés lors de la réalisation des sondages et confirmés par l’analyse calculatoire. Ces malfaçons mettent aujourd’hui en cause la solidité de l’ouvrage.
-        Les travaux afin de mettre en conformité ces éléments seront importants.

Les vérifications statiques effectuées suite aux observations et relevés qui ont pu être réalisés sur le gymnase mettent en exergue un sous-dimensionnement qui est à l’origine des désordres remarqués. Ces principaux désordres sont les suivants :

-        Sous dimensionnement des pannes, des arbalétriers et des arcs. Déplacements et déformations des arcs importants, verticalement et horizontalement (en pied notamment).
-        Le contreventement du gymnase est insuffisant.
-        Traces de pourritures importantes en pied d’arc et au niveau de la jonction avec la toiture de la façade Est.
-        Désordre visible de certains assemblages.

Un démontage total de la structure existante et une remise à neuf est proposé ce qui permettra de garantir une mise en oeuvre conforme aux réglementations en vigueur.

Une solution par renforcement serait envisageable. Celle-ci serait lourde, plus longue qu’une remise à neuf, et son cout serait plus élevé d’environ 40%. Le renforcement d’un arc est ainsi estimé à ~21’000 € HT / arc alors qu’un arc neuf est estimé à ~15’000 € HT.

Le renforcement de ces éléments est nécessaire et devra faire l’objet d’études d’exécution et de suivi de réalisation. Dans l’intervalle nous conseillons la fermeture immédiate du gymnase et l’interdiction d’exploitation du bâtiment en l’état, du fait du risque pour la sécurité des usagers. Un consolidement structurel provisoire (type étaiement) est nécessaire afin de permettre l’utilisation du gymnase en attendant la construction éventuelle d’un nouveau. Ce possible étaiement provisoire devra aussi faire l’objet d’étude d’exécution et de suivi de réalisation.

=> Le rapport préconise plutôt un démontage total de la structure existante et une remise à neuf, car pour la structure en bois lamellée, cela sera beaucoup moins cher

=> Le cout des travaux supplémentaires pour la consolidation de la structure existante sera de l’ordre de 200 k€ TTC

Quelles décisions ont été prises suite à ce rapport ?

Le 2 juillet, le Maire a pris un arrêté qui ordonne de fermer immédiatement le bâtiment pour des raisons de sécurité.

Dans une lettre à l’ASF, disponible sur le site de la ville : https://media.fontenay-aux-roses.fr/fileadmin/fontenay/MEDIA/Actualites/Loisirs/courrier_Laurent_Vastel_2_juillet_2018_ASF.FERMETURE_GYMNASE_DU_PARC.pdf

Il souligne le manque d’entretien et de travaux du temps de l’ancienne municipalité :

« Il est regrettable que le manque chronique d’investissement et d’entretien des équipements sportifs depuis une vingtaine d’années, que ce nouvel épisode ne fait que confirmer, engendre un coût supplémentaire de plusieurs centaines de milliers d’euros face aux limites de notre capacité financière et nous amène à des solutions presque aussi couteuses qu’une reconstruction complète de cet équipement. »

Il annonce aussi la création d’une structure provisoire qui sera installée afin-de délocaliser les entrainements et compétition au stade du Panorama dès début 2019, jusqu’à la date de fin des travaux du gymnase qui est envisagée dorénavant en juin 2020.

Pour le manque d’entretien, qui avait été aussi évoqué en Conseil Municipal, il y a eu une réponse faite par Stéphane Cicérone, ancien maire adjoint aux sports qui a été publié dans le blog « Osez Fontenay » :

http://www.osez-fontenay.fr/fermeture-du-gymnase-du-parc-cest-evidemment-la-faute-des-autres/

Il évoque en particulier :

« En 1996, à la demande des utilisateurs, le sol d’origine beaucoup trop dur et fissuré est remplacé par une surface plus adaptée à la pratique du sport et moins traumatisante pour les articulations. La toiture des vestiaires est refaite en 2000 puis  la toiture de la grande halle, la grande paroi de translucides coté Parc, les aérothermes du chauffage. Une chaudière plus importante est installée.

Le rapport d’expertise ne signale aucunement un manque d’entretien. 

Le projet d’agrandissement des vestiaires du gymnase du Parc n’est pas la priorité des sportifs, ils l’ont communiqué aux premières réunions avec la mairie. Résignés, ils ont participé à la concertation sur l’aménagement. Bien-sûr, les utilisateurs actuels reconnaissent un confort supplémentaire mais cela n’apporte aucune solution à la saturation des équipements et ne double pas du tout l’offre de surface, comme l’annonce la Maire-adjointe aux sports, en conseil municipal. Aucun créneau horaire supplémentaire ne sera proposé, juste une petite salle de musculation de 100 m2 qui vient en concurrence avec d’autres offres sur Fontenay. »

Pour justifier son choix, le Maire annonce en assemblée générale de l’ASF et en conseil municipal, un coût totalement fantaisiste de 14 millions pour la construction d’un nouveau gymnase. En 2013, Patrick Devedjian et Pascal Buchet signent un contrat triennal de développement entre la ville et les Hauts-de-Seine pour une subvention départementale de 3 équipements sportifs. Le terrain de foot en gazon synthétique du stade du Panorama est bien réalisé, il restait 2 ans pour commencer les travaux du 6 ème gymnase et le terrain synthétique éclairé du rugby. Ces projets sont abandonnés par l’équipe Vastel au profit de la place de l’église. La légitimité de leur élection leur permet ce choix, mais qu’ils assument leur responsabilité sans la faire porter à d’autres avec des arguments erronés. »

Quel sera le coût réel de la rénovation ?

Le coût qui a été annoncé en Conseil Municipal est de 4.8 M€. Mais c’était avant la réception du rapport d’expertise du 29 Juin.

Ce rapport mentionne un cout supplémentaire de 200 k€. On arrive donc à 5 M€.

La structure provisoire qui sera installée au Panorama coutera combien ?

Suivant la structure qui doit fonctionner au moins jusqu’à la fin des travaux, donc pendant toutes les saisons, avec isolation, cela peut aller jusqu’à 1 M€.

Le cout total évoqué pourrait atteindre 7 M€, en raison des aménagements à prévoir pour l’installation de la structure provisoire.

Est-ce que cette rénovation va remplacer un 6 ème gymnase ?

Non, car l’extension ne concerne que l’amélioration du fonctionnement du gymnase. Il n’y a qu’un club house pour le rugby, ainsi qu’une salle de 100 m2 pour la musculation.

Il y a un besoin supplémentaire pour les sportifs et pour les écoles.

Quel est le planning des travaux et quel sera le fonctionnement pendant les travaux ?

Les travaux de renforcement et d’étaiement de la structure sont prévus pendant l’été. Ce qui est annoncé, c’est la réouverture du gymnase mi- septembre 2018.

Pour les autres travaux, ce qui est annoncé par le Maire dans sa lettre à l’ASF :

« Le calendrier des travaux de rénovation reste inchangé, une structure provisoire sera installée afin-de délocaliser les entrainements et compétition au stade du Panorama dès début 2019, jusqu’à la date de fin des travaux du gymnase qui est envisagée dorénavant en juin 2020. »

=> La structure provisoire ne sera pas chauffée et donc inadaptée pour les enfants.

Où auront lieu les événements qui ont habituelement lieu dans ce gymnase ?

Par exemple, le forum des associations, aura lieu dans des structures provisoires, dans le Parc Sainte Barbe.

Pour d’autres évènements, comme le festival de danse, le Téléthon, il faudra trouver d’autres solutions.

Des assises du sport sont annoncées pour le mois d’Octobre.

Contexte :

Avec l’aide du cabinet Olbia la mairie a entrepris une étude qui aboutira à des Assises du Sport le 13 octobre

La mairie souhaite adapter l’offre et les moyens d’équipements sportifs aux besoins des Fontenaisiens.

Une enquête BVA et des interviews sont en cours pour connaître ces besoins.

=> Pourquoi la rénovation du gymnase du Parc commence avant les conclusions de ces assises du sport

Les commentaires sont fermés.