Fontenay-aux-Roses révoque la piétonisation des Voies sur Berges

Notre santé, nos poumons, devraient être une priorité au lieu d’un enjeu électoral. Pourtant une liste impressionnante de Maires de droite de l’Ile-de-France, y compris de Fontenay-aux-Roses, vient de demander l’annulation de la piétonisation des Voies sur Berges. La Seine vient tout juste de se retirer, et voilà que la droite souhaite inonder de nouveau les Voies sur Berges avec des voitures polluantes. Personne n’est dupe. C’est une opération purement électorale pour soutenir Valérie Pécresse, la Présidente de la Région d’Ile-de-France, dans son combat contre Anne Hidalgo, la Maire de Paris. Au prix de notre droit de respirer.

L’argument de fond évoqué est la pollution et les embouteillages. Mais que voulez-vous ? Il est toujours dur de changer ses habitudes, y compris celle de prendre sa voiture pour faire les 1 à 2 kilomètres qui nous séparent de Sceaux, de Bagneux ou de Châtillon. C’est normal que dans un premier temps la pollution et les embouteillages augmentent par-ci par-là. Il faut laisser le temps aux gens de changer leurs habitudes.  

Il y a urgence. En juillet 2017, la France a été condamnée par le Conseil d’Etat car notre air est systématiquement trop toxique. Maintenant la Commission Européenne menace de déférer la France devant la Cour de Justice de l’Union Européenne pour la même raison. Et cette pollution n’est pas une invention de l’esprit. Le 18 février encore j’ai cru suffoquer en ouvrant mes fenêtres le matin, tellement l’odeur toxique était insupportable. Ça sentait l’œuf pourri.

Bref : nous respirons du poison et il faut agir. Et ce ne sont pas la densification et les milliers de voitures en plus qui vont régler le problème. Arrêtons donc de demander où toutes ces voitures doivent aller. Demandons-nous plutôt pourquoi il y a autant de voitures. Réponse : depuis les années 60 nos villes ont été inondées d’autoroutes urbaines. C’est devenu la normalité : Paris est même traversée par une autoroute de 6 voies de large ! Je vous assure que si vous ajoutez 2 voies supplémentaires, elles seront bouchées deux semaines plus tard. C’est comme les placards : plus on en a, plus on les remplit. Donc la réouverture des 2 Voies sur Berges aux voitures n’est pas une solution.

La solution consiste à accepter qu’il faut rééquilibrer nos façons de nous déplacer. Lorsque vous voulez planter un clou, allez-vous chez Kiloutou pour louer un gros marteau pneumatique? Alors pourquoi prendre un véhicule d’une tonne pour faire 2 km ? Juste parce qu’il se trouve dans votre garage ?

Tentez d’aller au métro Châtillon-Montrouge à pied de temps en temps. Essayez le bus, le RER ou le petit Fontenaisien. Soyez audacieux. Dans quelques semaines, osez prendre un vélib’ pour aller à Paris en 30 minutes sans perdre du temps pour se garer. Osez Fontenay-aux-Roses au lieu de Pekin-aux-Roses.

———————————–

Le jugement du Tribunal Administratif où Fontenay-aux-Roses est requérant : http://paris.tribunal-administratif.fr/content/download/127740/1293381/version/1/file/1619463%201620386%201620420%201620619%201622047.pdf

Les commentaires sont fermés.