Coronavirus : déconfinement, annonces du Premier ministre qui concerneront les Fontenaisiens

Plus d’attestation obligatoire dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile

À partir du 11 mai, «il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation». «Sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel»,

À partir du 11 mai, masques en nombre suffisant et obligatoires dans les transports

Le premier ministre a détaillé sa stratégie «masques pour tous». «Il y (en) aura assez dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai», a-t-il indiqué. «Progressivement», «les Français pourront, sans risque de pénurie, se procurer des masques grand public dans tous les commerces». Ceux-ci seront notamment distribués par La Poste, via une «plateforme de e-commerce», à partir du 30 avril, et par les collectivités locales, «à nos concitoyens les plus précaires». Le port du masque sera obligatoire dans les transports publics.

Objectif de 700.000 tests par semaine pour les personnes symptomatiques

Le premier ministre a promis que le pays sera «en capacité de massifier» la réalisation de tests à partir du 11 mai. L’objectif fixé est de réaliser au «moins 700.000 tests virologiques» par semaine au 11 mai, à ne pas confondre avec les tests sérologiques. Pour y parvenir, les laboratoires de recherches et les laboratoires vétérinaires sont autorisés à pratiquer les tests. Tout doit être fait pour rendre la réalisation des tests «facile et rapide», a insisté Édouard Philippe. Ils seront pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Un déconfinement à l’échelle des départements, classés «vert» ou «rouge»

Étant donné que «la circulation du virus n’est pas uniforme dans le pays», l’exécutif opte pour un déconfinement par département. Celui-ci sera plus ou moins «strict», selon la situation sanitaire : les départements seront donc classés en «vert» ou en «rouge», chaque soir à partir du 7 mai, a indiqué le premier ministre. Les «autorités locales» – «notamment» les «maires» et les «préfets» – pourront «adapter» le plan de déconfinement «aux réalités du terrain».

Les rassemblements «limités à 10 personnes»

Édouard Philippe a tenu à faire passer un mot d’ordre : le déconfinement ne signifie pas pour autant l’autorisation des «rassemblements», «autant d’occasions de propagation du virus». C’est pourquoi les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes.

Écoles primaires : réouverture «très progressive» à partir du 11 mai, sur la base du volontariat

Le premier ministre a annoncé une «réouverture très progressive des maternelles et de l’école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire, et sur la base du volontariat». Les conditions sont strictes : pas plus de 15 élèves par classe, application des gestes barrières, distribution de gels hydroalcooliques. Les enseignants «recevront des masques, qu’ils devront porter quand ils ne pourront pas respecter les règles de distanciation». Contrairement aux élèves de maternelle – le masque leur est prohibé -, et aux élèves de primaire – il ne leur est pas recommandé -, compte tenu des risques de mauvais usage

Collèges : réouverture à partir du 18 mai dans les départements moins touchés

À la différence des écoles primaires et maternelles, les collèges ne rouvriront qu’«à compter du 18 mai». Seules les classes de 6ème et de 5ème seront concernées dans un premier temps, et cela ne concernera que les départements où la circulation du virus est très faible. Le chef du gouvernement s’est engagé à ce que des masques soient fournis aux collégiens qui peuvent en porter et qui n’auraient pas réussi à s’en procurer.

Les personnes âgées invitées à limiter leurs contacts et sorties après le 11 mai

Édouard Philippe a demandé de la «patience» aux plus de 65 ans, particulièrement touchés par le Covid-19. Sans les interdire, les visites privées, particulièrement attendues dans les EHPAD, «doivent être entourées de précaution, comme les sorties». «En vous protégeant, vous protégez aussi le système hospitalier», a rappelé le premier ministre.

Ouverture des médiathèques, bibliothèques, le 11 Mai mais pas de réouverture immédiate des cinémas, «grands musées» et les parcs et jardins classés en zone rouge avant le 1er Juin

«La vie sociale va reprendre, mais progressivement», a prévenu le chef du gouvernement. Contrairement aux cimetières, médiathèques, bibliothèques et «petits musées» qui vont rouvrir au public, les «grands musées», cinémas, théâtres et salles de concerts resteront fermés. De même que les plages, «au moins jusqu’au 1er juin» ; les parcs et jardins dans les départements classés en «rouge» ; les salles des fêtes et les salles polyvalentes. Par ailleurs, les sports collectifs resteront interdits et un report des mariages sera toujours proposé par les mairies, «sauf urgence». Quant aux cérémonies funéraires, elles restent autorisées dans la limite de 20 personnes, sans assouplissement des règles

Réouverture de tous les commerces le 11 mai, sauf les cafés-restaurants

À compter du 11 mai, tous les commerces, «sauf les cafés, restaurants», pourront ouvrir. Le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin, devra être limité, et les flux «organisés». Le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients. «Un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque», a indiqué le premier ministre. Les préfets pourront en outre décider de laisser fermer les centres commerciaux de plus de 40.000 m2. Une décision sur les bars, cafés et restaurants sera prise fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin.

Réouverture des marchés alimentaires, sauf exception

Les marchés de plein air et halles couvertes pourront rouvrir à partir du 11 mai s’ils sont en mesure de faire respecter les distances de sécurité entre les consommateurs. «Sauf si les maires ou les préfets estiment qu’ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières», a précisé le premier ministre.

=> Commentaire: Le Premier Ministre reprend la proposition du Ministre de l’Agriculture.

Les commentaires sont fermés.