Commentaires de l’association CIVIFAR sur les réponses au questionnaire envoyé par le collectif des associations aux listes candidates pour la thématique : Démocratie Participative, participation des citoyens

L’association CIVIFAR fait partie du collectif associatif qui a soumis un questionnaire aux listes candidates aux élections municipales. Sur les réponses à ce questionnaire l’association CIVIFAR fait les commentaires suivants :

Nous regrettons d’abord le refus de répondre de la liste Fontenay Demain de L. Vastel. C’est un mauvais signe donné par cette liste pour son implication dans la Démocratie Participative. Le fonctionnement des instances participatives sous son mandat a été globalement insatisfaisant.
Pour cela, vous pouvez voir le bilan qui a été fait dans un article précédent.

Les trois autres listes qui ont répondu (P. Buchet, S. Bourdet, G. Mergy)  ont bien compris que la participation des citoyens est un sujet clef dans ces élections municipales et qu’il fallait donc la promettre.

Nous avons retransmis les réponses des candidats pour les questions qui ont été posées sur la thématique : Démocratie Participative, participation des citoyens, dans un article précédent.

 P. Buchet (Liste Fontenay avec vous) propose de revoir complètement les pratiques actuelles (Conseil Municipal Citoyen, Conseil des Seniors, Conseil économique social et environnemental, etc.) Il veut élaborer une nouvelle charte et proposer de nouvelles institutions. Cela prendra du temps et pourrait n’être efficace qu’en fin de mandat. De plus cela risque de décourager les citoyens motivés qui avaient élaboré une liste de 35 propositions (voir article précédent)

S. Bourdet (liste Pour Fontenay) parle surtout de « Démocratie Locale », alliance de la démocratie participative et de la démocratie représentative. Elle souhaite de meilleurs débats entre élus et habitants, pour de meilleures décisions. Elle demande aussi que tous les élus, et pas seulement un seul, travaillent dans le cadre de la démocratie locale.

Pour CIVIFAR, les débats démocratiques ne doivent pas être influencés par les élus afin que les citoyens puissent élaborer librement des propositions imaginatives, soumises ensuite aux élus pour étude de faisabilité, concertation et décision en dernier ressort.

G. Mergy (liste Un temps d’avance pour Fontenay) a compris les avantages de la Démocratie Participative. Pour lui, « Tout le monde y gagne, pour des réalisations plus en adéquation avec les attentes des Fontenaisiens et limitant les conflits lors de la réalisation ». Il propose de compléter la charte de 2012 pour en garantir l’application, notamment dans la co-élaboration de projets avec les habitants. L’organisation des « Ateliers Fontenaisiens » donne une indication sur son engagement pour la participation des citoyens. Il s’appuiera aussi sur les associations en respectant leur indépendance par rapport à la municipalité.

La charte de la Démocratie Participative votée en 2012 s’appuie sur un corps de Fontenaisiens représentatifs de la population, tous volontaires pour s’impliquer dans la vie de la Cité auprès des élus. Cette charte peut parfaitement fonctionner si on le souhaite. CIVIFAR veillera à ce que des changements intempestifs ne rendent pas les choses plus difficiles.

Une analyse plus détaillée de ces réponses au questionnaire est disponible sur le site de CIVIFAR (lien article).

Attention :  d’autres commentaires vont être publiés sur ce blog dans les jours qui viennent par d’autres associations du Collectif associatif.

Pour réagir à cet article vous pouvez envoyer des commentaires en mentionnant la thématique et le N° de question  sur la page Facebook : https://www.facebook.com/civifar/?fref=nf

Les commentaires sont fermés.