Un grand succès pour l’inauguration du Tram T6 (Chatillon-Vélizy)

L’inauguration officielle a eu lieu le samedi 11 décembre à 11 Heures. De nombreuses personnalités de tout bord (M. P. Devedjian, M. J.P. Huchon, Mme V. Pécresse, M. le Préfet, M. P. Mongin Président de la RATP, M. P. Buchet, M. Ph. Kaltenbach….) se pressaient sous les parapluies pour revendiquer la paternité de ce tramway (voir commentaire de JM Drouot)

Ce week-end, le Tram T6 a fonctionné dans des conditions normales. De plus, il était gratuit, samedi et dimanche.

Beaucoup de futurs utilisateurs sont venus l’essayer. Les rames étaient bondées. Il pourra transporter 82 000 voyageurs / jour. Chaque rame est constituée de 6 voitures. Chaque rame peut contenir 255 personnes, avec 4 voyageurs / m2. Il y a 60 places assises.

Tout le monde a pu apprécier le confort, car c’est un Tram sur pneus avec une propulsion électrique, il roule sans bruit. La vitesse moyenne est de 20 km/h, la vitesse en ligne droite peut atteindre 50 km/h. Le temps de trajet est d’environ 30 minutes entre la gare de Chatillon -Montrouge et la gare routière de Vélizy. Par contre le tram est obligé de rouler à vitesse réduite dans le passage dans la rue du Pavé Blanc, avec 2 virages à angle droit et où les voitures sont obligées de circuler sur la même voie que le tram.

La gare routière de Vélizy est située a environ 400 m du Centre commercial Vélizy 2. Cela n’a pas empêché beaucoup de clients de se rendre au Centre Commercial ouvert ce week-end.

L’intérieur des wagons n’est pas très large (2 m environ), ce qui fait si il y a des poussettes, cela peut bloquer la sortie.

 

L’association CIVIFAR organise une réunion sur le Tram T6 le Jeudi 11 Décembre

L’Association CIVIFAR invite tous les Fontenaisiens à une réunion publique pour s’informer et débattre sur le thème suivant:

« Le Tram T6 passe par Fontenay, quelles conséquences pour les Fontenaisiens »

Cette réunion aura lieu le Jeudi 11 décembre 2014, de 20H 30 à 22 H 30, salle associative du Château Sainte Barbe, 12 place du Château Sainte Barbe

Avec la participation de représentants de la FNAUT Ile de France (Fédération Nationale des Usagers des Transports-Ile de France) et des associations riveraines du T6 : AFAM-Meudon la Forêt, Horizon employeur-Vélizy-Villacoublay, CARRRO pour Le Plessis et Fontenay

  • Présentation  de l’itinéraire et des  caractéristiques du T6 (mis en service le 13 décembre à 11 heures)
  • Quelles stations  pour les Fontenaisiens ? comment y accéder ?
  • Quelles modifications des itinéraires des bus entraînées par le T6 (14 décembre 2014) ?
  • Impacts de la mise en service du Tram sur la circulation des vélos et des voitures

 Association CIVIFAR Site : http://www.civifar.fr

Mise en service du Tram T6 le 13 Décembre. Marche à blanc à partir du 8 Novembre

Le tramway T6, qui reliera Châtillon à Vélizy-Villacoublay, débute sa marche à blanc le 8 novembre pour une mise en service le 13 décembre 2014. Ce tram sur pneus de 46 mètres, le plus long de France, devrait transporter 80 000 voyageurs par jour.

Le T6 débute, le 8 novembre 2014, une marche à blanc qui durera jusqu’à sa mise en service le 13 décembre. Les 25 rames Translohr STE6 nécessaires à l’exploitation de la section en surface ont été livrées au site de maintenance et de remisage de Villacoublay. Le Stif attend 80 000 passages par jour.

A terme, le tramway T6 traversera six villes des Hauts-de-Seine et deux des Yvelines sur un tracé de 14 kilomètres entre Châtillon et Viroflay. Le tramway arrive le 13 décembre 2014 entre les stations Châtillon-Montrouge et Robert Wagner (Vélizy-Villacoublay). La section souterraine jusqu’à Viroflay sera mise en service fin 2015. Le tram permettra de parcourir le trajet Châtillon-Viroflay en 40 minutes. 

Durant la phase de marche à blanc, le T6 circulera dans les conditions normales d’exploitation, mais sans voyageurs, sur l’ensemble de la section de surface. Les rames vont, ainsi, circuler entre les stations Châtillon-Montrouge (Châtillon) et Robert Wagner (Vélizy-Villacoublay) toutes les 4 minutes aux heures de pointe.

Cette nouvelle phase va permettre de rôder les procédures d’exploitation, en mode nominal et dans les conditions dégradées, et de vérifier une dernière fois les temps de parcours ainsi que le bon fonctionnement de l’ensemble des systèmes (information voyageurs, alimentation électrique, signalisation, etc.).

Cette période de marche à blanc sera, également, l’occasion pour les riverains et les véhicules de s’accoutumer aux règles d’usage et de sécurité propres à la présence de ce nouveau mode de transport

Restructuration du réseau des bus en fonction de la mise en service du T6

La mise en service du tramway T6 va entrainer des modifications dans le fonctionnement des bus.

1- Les bus supprimés :

  • 279 (Pont de Sèvres-Meudon la Forêt),
  • 295 (Porte d’Orléans-Vélizy 2)

2 – Les changements d’itinéraires :

  • 179 : changement d’itinéraire dans Vélizy
  • 189 : terminus à Clamart Georges Pompidou
  • 190 : terminus à Petit Clamart
  • 194 : changement d’itinéraire dans Châtillon (Boulevard de Vanves, avenues Clément Perrière et Marcellin Berthelot)
  • 195 : changement d’itinéraire à Clamart (rue de la Cavée et RD906 dans les 2 sens) et à Châtillon (rues des Pierrelais, Blanchard, de Chartres, Perrotin et avenue de la République)
  • 289 terminus à Clamart Georges Pompidou
  • 290 terminus Parc Novéos-Pavé Blanc, sauf le samedi (Hôpital Béclère)
  • 291 terminus à «Villacoublay» sauf le samedi(« gare routière de Vélizy 2 »)
  • 379 terminus « gare routière de Vélizy 2»
  • 388 ligne prolongée jusqu’ à Porte d’Orléans sur l’itinéraire du 194
  • 390 terminus à Morane Saulnier-Europe sud
  • 395 terminus rue Réaumur(Le Plessis Robinson) à proximité de la station du T6 « Pavé blanc »

Voeu du Conseil municipal sur le nom de la station du Tram T6 à Fontenay

(source: http://www.tramway-chatillon-viroflay.fr/le-trace/promenade-virtuelle/)

Le journal municipal de rentrée nous informe que le Conseil Municipal a voté à l’unanimité un vœu demandant que le nom de la station du Tramway T6 desservant Fontenay-aux-Roses ne soit plus « Division Leclerc » mais devienne « Fontenay-aux-Roses – Panorama »

 

Le texte du vœu ( Far Mag n°398 page 36):

Vœu demandant au STIF le changement de dénomination de l’unique arrêt de tramway,  ligne T6, desservant Fontenayaux-Roses. Le Conseil, Considérant que la ligne de tramway T6 doit entrer en service en décembre 2014, Considérant qu’un arrêt desservira
Fontenay-aux-Roses, arrêt situé au nord ouest de la Ville, Considérant que le nom de   l’arrêt « Division Leclerc » initialement prévu n’est pas adapté notamment pour les raisons suivantes :

Ce nom n’est pas pertinent au vu des rues, avenues ou boulevards Division- Leclerc très répandus dans toute l’Île-de-France et n'est pas spécifiquement représentatif du lieu  concerné, Cette avenue Division-Leclerc fait plusieurs kilomètres et cela risque d’induire en erreur de nombreux usagers du tramway, demande que l’arrêt du T6 qui desservira la Ville soit nommée « Fontenay-aux-Roses – Panorama » afin d’apporter une visibilité plus importante de la Ville et de ses activités.

Concernant ce vœu stricto sensu

-La station est à moitié à Clamart et à moitié à Fontenay ou même à Chatillon (on parle du carrefour des 3 communes) ;il est donc impératif de conserver l’appellation »Clamart-Fontenay ».

-L’appellation Division Leclerc est historique cf.la borne de la liberté au carrefour  à Chatillon en dessous de la place de  la  Division Leclerc. Une partie de la 2e DB est passée par là comme une partie est  passée par la Croix de Berny (les républicains espagnols), une autre par la porte de St Cloud et, enfin, les américains, envoyés par Eisenhower, par la porte d’Italie.

-Le terme Panorama fait double usage avec le stade du même nom (arrêt bus 394 ). Mais il témoigne surtout d’un remarquable contre-sens : si Fontenay ,comme Le Plessis et Chatenay sont des belvédères, c’est au-dessus de la vallée de la Bièvre :nous sommes sur les coteaux de la Bièvre. Ce que l’on domine de la place de la Division Leclerc, c’est Chatillon, Montrouge et la vallée de la Seine ;

-Il est aussi question d’une avenue de la division Leclerc longue de plusieurs km(sic). Ceci est un phantasme des élus qui ont porté ce vœu. Il y a visiblement confusion avec la RD  906 qui porte à Clamart le nom d’avenue du général de Gaulle et qui est longue.

Le nom des stations doit favoriser l’identification des lieux, leur lisibilité par les voyageurs.
Enfin, l’indispensable intermodalité est malheureusement ignorée  de la majorité municipale. Il y avait lieu de se battre pour faciliter l’accès des fontenaisiens au T6. Mais pour cela, il fallait être présent lors du comité de pilotage au STIF et y intervenir à bon escient et au bon moment. C’est sans aucun doute trop demander à nos élus. M. Schosteck a gagné pour sa ZAC, mais pas les habitants de Fontenay.

A noter enfin, l’absence de tout élu ou représentant de FAR au dernier comité de ligne du RER B (un comité de ligne est une réunion fermée qui fonctionne sur invitation et nécessite un émargement); nous étions 4 du CARRRO ( chatenaisienne, scéenne, fontenaisiens).

Accrochage entre un bus et le Tram Chatillon-Vélizy-Viroflay-T6, en essai

La formation des conducteurs est en cours entre Vélizy(Wagner)et Clamart-Fontenay/Division Leclerc. Le tram circule  sans voyageurs(marche à blanc).

La circulation automobile doit s’y adapter comme les panneaux, le long de la plate-forme du tram le signalent.

A Vélizy, ce jour, un accrochage est signalé entre un bus Phébus (CG 78) et un T6 au niveau de la station Mairie de Vélizy. Le bus a apparemment grillé le feu rouge en faisant demi-tour pour reprendre l’avenue de l’Europe dans l’autre sens

Samedi 10 mai stand associatif du marché : le CARRRO

Le collectif,membre de l’Association des usagers des transports,tiendra le stand associatif du marché le samedi 10 mai,afin de renseigner les voyageurs sur :
1-l’état du RER B et les perspectives;
2-la restructuration du réseau des bus dans la perspective du fonctionnement du tram T6 début 2015,en particulier les bus 68,194,195,295 ;
3-le tram T6 (Chatillon-Vélizy-Viroflay)en fonctionnement début 2015 : stations et horaires ;
4-les projets :le prolongement en cours du métro de Mairie de Montrouge à Bagneux,le projet de tram Antony-Clamart-Issy en correspondance avec le T6,la ligne 14 du Grand Paris.

contact: carrob@free.fr

Le CARRRO (Collectif des Associations Riveraines du RER B Robinson) a écrit aux candidats des communes limitrophes dont Fontenay aux Roses

CARRRO (collectif des associations riveraines du RER B Robinson) carrrob@free.fr 8 bis rue Mordillat 92260 Fontenay-aux-roses
Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat aux prochaines élections municipales de la ville de Fontenay-aux-roses.

Au nom du CARRRO, nous souhaitons obtenir des précisions sur votre programme concernant un  sujet majeur pour la vie des habitants : la fiabilité du RER B, 2e réseau d’Europe en trafic voyageurs.

Est-il besoin de vous décrire la galère quotidienne des voyageurs du RER B ?

  • Retards et suppressions des trains dès la gare de départ de Robinson,
  • Arrêts prolongés des trains vers Paris à la gare de Bourg-la-Reine, Incidents techniques et difficultés d’exploitation chroniques occasionnant des retards,
  • Information voyageur particulièrement défaillante en situation perturbée,
  • Grèves surprises.

Fortes de ce constat, un certain nombre d’associations se sont regroupées dans le CARRRO afin d’agir pour la promotion et la fiabilité des transports en commun et tout particulièrement du RER B, réseau structurant de nos communes.

Le STIF a effectué, ces dernières années, un programme d’améliorations reposant sur des investissements et des changements d’exploitation.

Mais, la situation est toujours catastrophique puisque selon les propres chiffres du STIF, de janvier à décembre 2013, la ponctualité[1] globale du RER B est de 83,2% et celle de la branche Robinson[2] de 68,7% avec une dégradation par rapport à l’année précédente.

Sur la branche Robinson, nous sommes les champions de l’irrégularité. Elle se concentre aux heures de pointe, perturbant gravement ceux qui doivent l’emprunter pour aller  travailler et en revenir. Ceux qui ont un horaire à respecter impérativement prennent donc leur voiture. La transition énergétique en matière de mobilité est donc caricaturale.

Les solutions apportées par le STIF et les transporteurs (RATP, SNCF), qui, à les entendre, devaient assurer un fonctionnement correct du RER B, se sont donc révélées décevantes. La maintenance des infrastructures (caténaires, rails, énergie de traction) n’est pas même assurée. Notre crédulité a maintenant atteint ses limites.

Le STIF a approuvé, le 10 juillet 2013, un schéma directeur du RER B Sud ; mais ce dernier est très décevant : aucune augmentation de la capacité voyageurs n’est prévue, l’amélioration de la ponctualité ne l’est qu’à la marge. En effet, le doublement du tunnel Châtelet-gare du Nord, emprunté à la fois par les RER B et D, évoqué en 2010, semble abandonné. Ce tunnel est pourtant le plus chargé d’Europe : en heure de pointe, 32 trains par heure et par sens le parcourent, soit 20 trains pour le premier et 12 pour le deuxième. Si l’on veut garder une marge d’exploitation minimale, il ne faudrait pas dépasser 20 trains, un toutes les trois minutes ! Il est donc indispensable de découpler les deux RER en doublant ce tunnel, d’une façon ou d’une autre.

Notre seule satisfaction est la réalisation d’un palliatif obtenu grâce à l’action du conseil général des Hauts de Seine : il s’agit du retournement des trains à Denfert-Rochereau qui permettra, à partir de la fin de l’année 2014, de diminuer un peu la gêne en cas d’incident[3].

Le T6 n’offrira à la fin de l’année qu’une capacité voyageurs réduite, sans aucune réserve .  Il ne sera donc pas une  solution alternative au RER B.

Le métro  express du Grand Paris, présenté comme la solution ultime, ne résoudra  pas notre galère : les usagers du RER B Sud auront toujours le même besoin de ce RER pour atteindre le métro  express ; et il est expressément prévu une augmentation des voyageurs sur les « branches » (Robinson, Massy, vallée de Chevreuse). Enfin, les correspondances avec ce métro exprès seront mal commodes.

Les usagers, vos mandants, sont donc excédés par l’irrégularité  catastrophique du RER ; c’est une atteinte grave et continuelle à leur vie et ils se sentent sacrifiés puisque aucune solution crédible n’est programmée. Aussi, nous vous interrogeons en leur nom :

  1.    Quelles actions concrètes comptez-vous mener durant votre mandature, avec l’association des » villes du RER B Sud », pour qu’il soit enfin décidé et mis en œuvre un programme de mise à niveau sérieux du RER ? Sera-ce une priorité de votre mandature ?
  2.  Organiserez-vous, par exemple, des conférences de presse ?des manifestations ?
  3. Quelles solutions alternatives de court terme comptez-vous mettre en place, par exemple des aménagements pour les bus (gare routière à Robinson, couloirs) pour que les habitants de votre commune puissent continuer leurs activités (en particulier le travail et les études) ?
  4. Outre des infrastructures vieillies, les difficultés du RER B proviennent d’un accroissement de 35% de voyageurs en 10 ans. Quelles conséquences en matière d’urbanisme en tirez-vous ? Considérez-vous comme de votre devoir de résister à la vague de densification tant que les infrastructures de transport indispensables pour les nouveaux habitants ne sont pas réalisées ?

Soyez assurés de notre mobilisation à vos côtés dans toutes les actions pour l’amélioration du RER.

Une réponse avant le 10 mars nous conviendrait car cela nous permettrait de la communiquer aux habitants avant les élections. Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Marcelle Vernet, Présidente du CARRRO 


[1] La « ponctualité voyageurs » représente le pourcentage de voyageurs arrivant avec un retard de moins de 5 minutes à leur gare de destination.

[2] Qui sert de variable d’ajustement.

[3] Incidents qui seront, malheureusement, toujours aussi fréquents comme on vient de le voir.

L’arrivée du tram T6 et ses conséquences pour les Fontenaisiens

Les Fontenaisiens qui circulent à Châtillon ou Clamart constatent –enfin- l’avancement des travaux du tram T6 Châtillon-Vélizy-Viroflay. La  première rame, longue de 46 mètres et large de 2,20, a été livrée lundi 14 octobre à  Villacoublay, site  de maintenance et de remisage (atelier-garage) du tram.

Fin 2014, le tram circulera entre Châtillon et Vélizy et en 2015 jusqu’à Viroflay. Sa vitesse moyenne serait de 20 km/h. Il desservira notamment  la station « Division Leclerc » au NO de Fontenay, sur la RD906, en limite de Clamart.

Le tracé du tram est consultable sur  http://www.tramway-chatillon-viroflay.fr/le-trace/promenade-virtuelle

Qu’attendent les fontenaisiens de ce nouveau moyen de transport ? Comment comptent-ils y accéder ?

Connaissent-ils les conséquences de l’arrivée du tram sur le tracé de bus qui desservent Fontenay ?

En effet, il est des principes en matière d’irruption d’un nouveau venu dans un réseau de transport : éviter systématiquement  les doublons (un bus ne peut pas circuler sur la même avenue que le tram), faciliter l’accès au tram par les bus en assurant des correspondances faciles. Ces principes entraînent une restructuration du réseau des bus avec des modifications des tracés des bus, et éventuellement, des correspondances supplémentaires pour le voyageur.

Des propositions de nouveaux tracés des bus  194, 195, 68 sont en débat entre  professionnels du transport (STIF, RATP) et les élus de communes concernées. La ligne 295 sera supprimée (voir les plans des lignes sur le site RATP) : http://www.ratp.fr/informer/pdf/plans-bus/plans_bus.php

Le citoyen-voyageur lambda  est laissé à l’écart de ces débats.
C’est pourquoi le CARRRO (Collectif des associations riveraines du RER B Robinson), membre de l’Association des Usagers des Transports, a rencontré, afin de faire entendre la voix des voyageurs, les responsables de la RATP, le Vice- Président  du Conseil Général des Hauts-de Seine, chargé des transports et a demandé Rendez-Vous au STIF. Il a invité les associations riveraines du T6 (Châtillon, Meudon la Forêt, Vélizy-Villacoublay) à ces réunions de travail.

En tant qu’utilisateur, vous pouvez participer à la redéfinition des tracés des bus en adressant vos remarques ou propositions au COLLECTIF DES ASSOCIATIONS RIVERAINES DU RER B ROBINSON (CARRRO) à l’adresse mail suivante : carrrob@free.fr