Marché : Confinés ou espace confiné ?

Le maire de Fontenay-aux-Roses vient de prendre un arrêté afin d’empêcher toute vente de denrées sur l’espace public. D’après les services municipaux, cet arrêté a aussi pour effet d’interdire la distribution des légumes de l’AMAP (la Farigoule) à l’extérieur et impose donc à l’association d’effectuer la distribution à l’intérieur, en milieu confiné. Il y a manifestement une mauvaise interprétation de la notion de confinement : l’intérêt (majeur et vital) du confinement imposé à la population est de limiter au minimum les contacts entre individus, de manière à limiter et à freiner la propagation de l’épidémie.

Le bon confinement est celui qui consiste à n’être en présence que de quelques personnes, toujours les mêmes. Le fait de rester chez soi (confinement) n’est qu’un moyen de limiter ces contacts ; l’intérêt n’est pas en tant que tel de rester enfermé chez soi mais d’avoir le minimum de contacts !

Le mauvais confinement est celui qui consiste à mettre, dans un même local, de nombreuses personnes étrangères les unes aux autres qui peuvent potentiellement se contaminer en se croisant dans une atmosphère mal ventilée.

Nous sommes certes dans une période où l’urgence vitale collective est telle qu’on peut suspendre certaines activités économiques. Toutefois, la vente de denrées alimentaires est une nécessité première et reste autorisée. Les autorités ont même considéré que les banques, quincailleries et bureaux de tabac pouvaient rester ouverts… La question de la vente d’aliments ne se pose donc pas. Reste à voir comment l’organiser de la manière la moins risquée. Les livraisons à domicile ou dans des espaces dédiés (« drives »), faites avec beaucoup de précautions (sans aucun contact direct), peuvent être une bonne solution. Le plus souvent, les courses sont faites dans des supermarchés, avec souvent la présence de nombreux clients qui se croisent, de nombreux contacts indirects et en milieu confiné (rappelez-vous : le mauvais confinement…) Au passage, un grand merci à tous les commerçants, caissiers, livreurs, professionnels de l’alimentation… de continuer à nous approvisionner !

Lors d’une distribution (et non vente) de l’AMAP, depuis la mise en place des mesures de confinement national, les paniers de légumes sont déjà préparés à l’avance, ce qui limite la manipulation et les contacts.  En outre, les distributeurs de l’AMAP sont protégés et protègent les autres par des masques et des gants. Le contact direct est donc nul et le contact indirect est minimal (une personne met à disposition le panier à une personne, sans la toucher). Cette manipulation est très protégée et justifiés par la nécessité de s’alimenter. La distribution est donc clairement moins à risque que de faire ses courses au supermarché.

En outre, une distribution à l’intérieur augmente le risque pour trois raisons : tout d’abord, il y a davantage de risques de croisements entre individus ; ensuite, il y a moins de place pour que les membres restent éloignés les uns des autres ; enfin, réunir des individus dans un espace confiné sans ventilation spécifique majore le risque de transmission par aérosols entre individus. En l’occurrence, la notion de confinement est mal comprise…

En résumé, laisser faire une distribution de panier à l’extérieur minimiserait le risque. C’est bien dommage de l’interdire !

De même, la municipalité de Fontenay-aux-Roses a décidé d’interdire complétement la vente par les commerçants du marché dans l’espace public. Mais pourquoi ne pas autoriser le marché à fonctionner à condition d’adapter les modalités ? On pourrait pourtant organiser un système de commandes-livraisons au pied du camion, en extérieur. Les habitants seraient heureux de continuer à avoir des produits frais, les commerçants de pouvoir continuer à vivre de leur travail et la santé publique serait moins compromise par de tels circuits plus adaptés. C’est ce qui est fait à Sceaux et au Plessis-Robinson où des « drives » sont organisés avec les commerçants du marché.

Emmanuel Durand, professeur de médecine.

Pourquoi la solution du « Drive » avec les commerçants du marché est refusée par le Maire de Fontenay ?

Qu’est-ce qu’un « Drive », comment fonctionne-t-il ?

Commande par les clients, par téléphone ou mail au commerçant concerné, les clients venant chercher  (à pied , en vélo ou en voiture) leur commande à un endroit donné,  à une date et une plage horaire précisée par le commerçant (par exemple le jeudi ou le samedi, de 9h à 12h). Les camions des commerçants doivent être autorisés par la Mairie au moment des livraisons.

En existe-t-il ailleurs ?

Il en existe organisés par des super-marchés. Les commandes se font sur le site du magasin et on choisit le lieu et l’heure de livraison.

Pour les marchés, cela existe par exemple à Plessis-Robinsonhttp://www.plessis-robinson.com/service-drive-au-marche.html où tous les commerces sont représentés.

A Sceaux, la mairie a mis en place aussi un driving et des livraisons à domicile avec de nombreux commerçants du marché : https://www.sceaux.fr/les-marches-et-les-commerces

Quelles étaient les nouvelles mesures du gouvernement pour les marchés ?

Un nouveau “protocole sanitaire des marchés locaux” a en effet été publié par le ministère de l’Economie le 27 Mars. Le texte détaille “les manières d’éviter que les gens soient collés les uns aux autres, les étals trop proches, etc.”, explique Sébastien Windsor, président des chambres d’Agriculture de France.

En outre, les producteurs qui ont des fichiers clients sont invités “à prendre et préparer les commandes en amont, sur le modèle des drive, pour restreindre au maximum le temps de présence des gens sur le marché”,

Comment cette initiative aurait pu fonctionner à Fontenay ?

Pour que cette initiative ait pu fonctionner, il fallait l’accord de la Préfecture des Hauts de Seine et que la mise en oeuvre soit faite par la ville.

A l’origine de cette initiative, il y avait l’équipe de Gilles Mergy, conseiller municipal d’opposition et tête de liste pour les municipales. Cette initiative avait reçu un soutien des commerçants du marché et de très nombreux Fontenaisiens mais aussi relayée par plusieurs associations.

Le 31 Mars, la Préfecture des Hauts de Seine avait  fait savoir qu’elle n’avait aucune objection dès lors que les mesures sanitaires étaient respectées. (voir article précédent)

Mais jeudi 2 avril, le maire Laurent Vastel a signé un arrêté pour interdire toute vente sur l’espace public communal.

Texte de l’arrêté : 

Artlcle 1 : Les marchés, couverts ou non et quel qu’en soit l’objet, sont interdits par décret. Cette interdiction comprend toutes prestations, sur le territoire de la Commune, ayant pour objet la distribution de denrées dans les espaces publics.

Qui va subir cette situation ?

Pertes d’exploitation pour les commerçants et les producteurs locaux

Pour certains commerçants, leur seuls points de vente sont des marchés. Ils en font plusieurs dans la semaine dans des communes voisines.

Sans la vente directe, les producteurs locaux auront du mal à écouler leur produits et les stocks s’accumuleront. Ils ne peuvent pas organiser une vente à domicile.

Est-ce que les livraisons par les commerçants du marché ont été mises en place ?

Oui, mais pour un nombre restreint :

  • BILAL : Fruits & Légumes
  • OUENICH : Fruits & Légumes
  • AUBRY : Volailles
  • WANNES : Fruits & Légumes
  • BROSSE : Poissons
  • DA COSTA : Fruits & Légumes
  • GILQUIN : fromager
  • LE LITTORAL : traiteur grec
  • TRAITEUR DU SUD : Traiteur
Les producteurs de Saulx les Chartreux ne peuvent pas faire de livraison.
Il manque aussi des bouchers, charcutiers.
En temps normal, il existe 3 bouchers, 2 charcutiers, 2 fromagers, 3 poissonniers, 5 ou 6 fruits et légumes, 2 volaillers, d’autres traiteurs.
Les livraisons se font-elles gratuitement ?
Il faut souvent un minimum d’achat pour qu’elles soient gratuites (20 à 40 €), mais pour certains elles sont gratuites.
Pour télécharger la liste complète des commerces ouverts avec les N° de Tél et les horaires, les commerçants qui livrent, y compris les restaurants  : Listing_commerces_MAJ_02042020

Coronavirus : nouvelles à Fontenay aux Roses au 30/03/2020

Masques

Pour les fabriquer soi-même 

Un patron pour réaliser, celui du CHU de Grenoble : https://www.grenoble-em.com/actualite-covid-19-un-patron-pour-realiser-des-masques

Il y a aussi le modèle AFNOR : Téléchargez le mode d’emploi : https://www.afnor.org/actualites/coronavirus-telechargez-le-modele-de-masque-barriere/

Pour en acheter, réalisés par des habitants 

Sur Fontenay, un groupe de couturières essayent de se créer : https://fr.nextdoor.com/news_feed/?post=17592193699710

Sur Bagneux : Sabah Sebaa :2 masques par personnes: https://fr.nextdoor.com/news_feed/?post=17592193714814

Sur Clamart : Corinne Rochais : https://fr.nextdoor.com/news_feed/?post=17592193617284

Besoin d’impression ou d’imprimante 

J’ai des documents à imprimer, mais pas d’imprimante…

Quelqu’un pourrait m’aider : https://go.nextdoor.com/entraide_coronavirus

Je peux imprimer des documents, on m’envoie le fichier par mail et je dépose les imprimés sur mon paillasson avec le nom du destinataire. Je suis rue Sadi Carnot en face du théatre de Chatillon : https://fr.nextdoor.com/news_feed/?post=17592193694151

 Imprimante proposée :

Imprimante multi-fonction HP 6820 scanner, photocopie,

qui imprime en noir : https://mesvoisins.fr/feed/856107

Coronavirus : le point sur la situation à Fontenay-aux-Roses (23/03/2020)

Source : site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/15-3683/fiche/covid-19-le-point-sur-la-situation-a-fontenay-aux-roses.htm

Services municipaux

Les services municipaux sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Une permanence téléphonique est joignable du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h au 01 41 13 20 00).

Les services essentiels sont maintenus :

> Accueil administratif (accueil réduit)

> Etat civil

Le service est maintenu mais toutes les démarches relatives aux mariages, PACS, baptêmes républicains, délivrances de livrets de famille et demandes de changement de prénom sont annulées jusqu’à nouvel ordre.
Le service de délivrance des CNI / passeports est également suspendu jusqu’à nouvel ordre. Les demandes de titre ne pourront être traitées qu’à titre tout à fait exceptionnel.
Les titres en cours d’acheminement sont stockés de manière sécurisée en mairie dans l’attente que leurs futurs détenteurs soient de nouveau autorisés à se déplacer.

> CCAS

Accueil téléphonique uniquement au 01 41 13 20 75. Les services essentiels son maintenus : portage de repas, transports de personnes à mobilité réduite et aides à domicile.
Retrouvez toutes les informations sur les lieux d’accueil, les centres de PMI et les Services de Solidarité Territoriale ouverts et prêts à accueillir des publics entre 8h30 et 13h00 sur le site du Département : https://www.hauts-de-seine.fr/coronavirus  En cas d’urgences sociales, les usagers sont invités à contacter les lieux d’accueil de proximité aux numéros suivants : 01 55 48 03 30 / 01 78 16 69 00 / 01 55 59 44 00. Pour la PMI : 0 806 0000 92 (tapez 1).

> Logement

Privilégier le contact par mail logement@fontenay-aux-roses.fr

> Centre municipal de santé Simone Veil

Le CMS propose des consultations de médecins généralistes sur place ou au téléphone. Tél. : 01 46 61 12 86. La majorité des médecins généralistes de la ville poursuivent leurs consultations en cabinet et proposent des consultations téléphoniques.

> Services techniques (propreté, voirie…)

> Police municipale

Le service Vie associative est fermé mais les associations peuvent le contacter par e-mail à l’adresse suivante : vieassociative@fontenay-aux-roses.fr

Equipements fermés au public

Sont fermés :

> les crèches, les établissements scolaires et les accueils de loisirs
> les salles municipales, les équipements culturels, sportifs et jeunesse
> les équipements sportifs extérieurs (voir la liste complète)
> le cimetière
> les parcs de la ville

Jusqu’au 31 mars, la circulation est interdite sur la promenade des vallons de la Bièvre (Coulée verte) sur le territoire de Fontenay-aux-Roses.

Collecte des déchets

La collecte des déchets est maintenue. Le service de ramassage des encombrants à la demande est suspendu. En cas de question ou réclamation, vous pouvez contacter Vallée Sud – Grand Paris par mail : infodechets@valleesud.fr

DECHETS SAUVAGES : Faisons preuve de civisme ! Il est strictement interdit de déposer des encombrants ou dépôts sauvages.

Commerces

Les commerces d’alimentation, les pharmacies et le marché (mardi, jeudi et samedi) restent ouverts. C’est également le cas d’autres activités commerciales telles que définies par l’arrêté du 15 mars 2020. Consultez la liste des commerces ouverts au 23 mars (pensez à appeler avant de vous déplacer).

=> Le magasin Camara photo, il est bien naturellement fermé,  mais comme indiqué sur sa vitrine, le site national : https://www.camara.net/fontenay-aux-roses

continue son activité et assure la livraison à domicile exceptionnellement sans frais, sans minimum de commande, parmi plus de 12000 articles photo/vidéo.

Camara étant une coopérative (une centaine de magasins), chaque commande est une vente du magasin local et contribue ainsi à faire vivre ce commerce de proximité.

Par ailleurs une permanence téléphonique aux jours et heures d’ouverture habituels, est assurée au n° du magasin : 01.41.87.97.00

Attention : n’oubliez pas votre attestation de déplacement dérogatoire (version accessible aux personnes déficientes visuelles) pour faire vos courses !

La Poste

Le bureau de Poste (rue Boucicaut) et l’agence postale communale sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour les opérations bancaires urgentes uniquement, les bureaux de Poste de Sceaux (rue Houdan) et du Plessis-Robinson (8 grande rue) sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Aucun retrait de colis ou de recommandé n’est possible.

Les boîtes aux lettres installées sur la ville de Fontenay-aux-Roses sont relevées une fois par jour.

Stationnement

Le stationnement est exceptionnellement libre sur les zones réglementées (zones bleue et verte). Pour autant, il est conseillé aux usagers de respecter le code de la route (places PMR, stationnement gênant…).

Plus d’informations : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

La Ville de Fontenay-aux-Roses continuera à communiquer régulièrement :

- via le site internet de la Ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/

- Facebook : https://www.facebook.com/Fontenay.aux.Roses/

- Twitter : https://twitter.com/fontenay92

Le Maire, Laurent Vastel, hospitalisé pour une détresse respiratoire suite au coronavirus, s’adresse aux Fontenaisiens

Source : https://www.fontenay-aux-roses.fr/15-3684/fiche/lettre-du-maire-laurent-vastel-aux-fontenaisiens-22-mars-2020.htm

Fontenay-aux-Roses dimanche 22 mars

Chères Fontenaisiennes, chers Fontenaisiens, bonjour à tous,

Je vous écris depuis l’hôpital Percy où je suis hospitalisé pour une détresse respiratoire suite au coronavirus.
Dimanche soir dernier, j’ai ressenti une grande fatigue, assez légitime à la suite d’une campagne éprouvante, dès le lendemain, l’agueusie et la fièvre se sont installées.

Malgré cela, grâce à l’engagement exemplaire de l’administration municipale en coopération avec les élus de la majorité, j’ai pu mettre en place à distance avec le Directeur Général des Services, l’ensemble des services publics indispensables à la continuité de la vie de notre Ville : la continuité des accueils au Centre Municipal de Santé, l’aide et le portage des repas pour les plus faibles, la continuité administrative des services d’état civil, des écoles et crèches, notamment l’accueil des enfants des personnels soignants et la Police municipale. Le ramassage des ordures est géré de concert avec le territoire Vallée Sud- Grand Paris afin que la continuité soit assurée.

Le coronavirus Covid-19 n’est pas une simple grippe, il s’agit d’un virus extrêmement violent capable de mettre à terre les plus résistants. Aussi, en tant que médecin et moi-même malade, je vous en conjure, pour vous, pour ceux que vous aimez comme pour l’ensemble des Fontenaisiens : restez chez vous. Limitez vos sorties au strict minimum, ne retrouvez pas vos amis même dehors. Prenez des nouvelles téléphoniques de vos anciens.

Ensemble, nous surmonterons cette épreuve, et imaginerons un avenir meilleur.

A bientôt,
Votre Maire, Laurent Vastel 

Elections du 15 et 22 Mars : vous allez voter pour les municipales, mais aussi pour les élus au Conseil Communautaire du Grand Paris

Dans le bulletin de vote, il y aura le nom de 2 conseillers communautaire du Grand Paris  Vous les choisirez en même temps que les élus à la commune. En général, il y a le Maire et un adjoint, même quelques fois le premier adjoint.

Création de la métropole du Grand Paris et du Territoire Vallée Sud Grand Paris (VSDP)

Le Grand Paris est un projet visant à transformer l’agglomération parisienne en une grande métropole mondiale du xxi ème  siècle, afin d’améliorer le cadre de vie des habitants, de corriger les inégalités territoriales et de construire une ville durable.

Ce projet, imaginé et promu par le président de la République Nicolas Sarkozy dès 2008, prévoit la création de la grappe industrielle technologique Paris-Saclay dans la région du plateau de Saclay, à vingt kilomètres au sud de Paris.

Le projet est aussi institutionnel. Il s’agit de créer une structure de gouvernance entre Paris et son agglomération dense, la métropole du Grand Paris.

La métropole du Grand Paris, qui regroupe, aux termes du projet de loi de «modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles» adopté par le parlement en décembre 2013, les communes de Paris, des départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et certaines communes des départements de la grande couronne parisienne.

La création de cette métropole à statut particulier a lieu le 1er janvier 2016, date à laquelle sont remplacées l’ensemble des communautés de communes et communautés d’agglomération concernant ces communes par des établissements publics territoriaux.

La métropole du Grand Paris est composée de 12 territoires de 400 000 habitants environ.

Fontenay-aux-Roses se trouve au centre du territoire « Vallée Sud Grand Paris » qui compte au total 11 communes : Malakoff, Montrouge, Clamart, Châtillon, Bagneux, Fontenay-aux-Roses, Bourg-la-Reine, Le Plessis Robinson, Sceaux, Châtenay-Malabry et Antony.

Site internet du Territoire Vallée Sud Grand Paris : https://www.valleesud.fr/fr/accueil

Quelles sont les compétences de Vallée Sud – Grand Paris ?

Les territoires ont le statut d’établissements publics territoriaux (EPT) et auront progressivement les compétences suivantes :

  • La politique en faveur de l’emploi
  • Le développement économique, l’aménagement et la politique locale de l’habitat pour la partie non déclarée d’intérêt métropolitain
  • La politique de la ville
  • Les transports
  • Le logement étudiant
  • La gestion des déchets ménagers et assimilés
  • L’eau
  • L’assainissement
  • L’éclairage public, la signalisation lumineuse tricolore, la pose et la dépose des motifs d’illumination de fin d’année
  • Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal
  • La Défense Extérieure Contre l’Incendie (DECI)
  • La gestion des équipements sportifs aquatiques (piscines)
  • La gestion des équipements culturels : conservatoires, médiathèques et bibliothèques, théâtres et cinémas
  • L’organisation et le financement d’évènements culturels à rayonnement territorial
  • Le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET)
  • L’action sociale au travers du Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique

=> Toutes ces compétences ne sont pas automatiquement mises en œuvre. Elles le sont à la demande de chaque commune.

Qui sera élu au Territoire ?

Auparavant, depuis 2005, Fontenay aux Roses faisait partie de l’agglomération des communes : agglo Sud de Seine, avec les communes Bagneux, Clamart et Malakoff.

Lors des élections municipales, on élisait également les représentants à l’agglomération, sur un bulletin séparé, ce qui permettait de faire des choix différents.

Pour le Territoire, il n’y a pas d’élection au suffrage direct, mais les 4 élus sont désignés par un vote du Conseil Municipal. Chaque maire est vice-président du Territoire. Pour les autres élus ne sont pas forcément des élus de la majorité. 

En décembre 2015, à Fontenay, le maire, Laurent Vastel, après un vote, a obtenu que   les élus soient tous de la majorité.

Le bureau territorial, quant à lui, se compose de 12 élus incluant le Président et plusieurs Vice-présidents, chaque élu délégué ayant une thématique particulière.

Quels sont les services et les équipements de Fontenay qui ont été transférés au Territoire ?

  • La collecte des déchets et des encombrants (depuis 2005)
  • La lutte contre les pollutions, l’assainissement (depuis 2005)
  • L’éclairage public (depuis 2010)
  • L’emploi et l’insertion (depuis 2010)
  • Le Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique (CLIC)
  • Le Théâtre des Sources et le cinéma Scarron (depuis 2007)
  • La Maison de la Musique et de la Danse (depuis 2007)
  • La piscine (depuis 2007)
  • Voirie d’une vingtaine de rues (2019)

=> Le personnel affecté à ces équipements sont transférés au Territoire. Leurs salaires sont reversé par les communes.

Par contre, les travaux et les investissements sont à la charge de la commune, mais peuvent être financés en partie par le Département, le Territoire et d’autres comme la région.

Régime fiscal et budget du Territoire

Le Territoire perçoit la cotisation foncière des entreprises (CFE), l’une des composantes de la fiscalité économique des entreprises. Cette cotisation a remplacé la taxe professionnelle.

Entre les communes, il y a un Fonds de Compensation pour les communes moins riches.

Complication, dévitalisation du pouvoir municipal, déni de démocratie

=> La plupart des citoyens ne sont pas au courant de ce subtil partage des compétences et tiennent toujours le maire pour responsable

Les élus municipaux considèrent souvent l’intercommunalité comme une strate administrative et bureaucratique d’autant plus irritante que sa mécanique est opaque : la plupart ignorent ce que font les intercommunalités, qui sont les personnes qui les gèrent.

=> Il n’y a pas de programme intercommunal ni de réelle campagne, alors que beaucoup de choses dépendent maintenant de cet échelon.

Quel citoyen connaît le président de son intercommunalité, ou les conseillers communautaires représentant sa commune ?

Malgré ces imperfections, la tendance de fond reste à la dévitalisation du pouvoir municipal et à la montée de l’intercommunalité, car il y a soi-disant des économies d’échelle.

=> C’est sans compter sur le besoin de politique de proximité qui s’est fait entendre ces derniers mois, notamment avec la crise des « gilets jaunes ». Le maire et ses conseillers municipaux tiennent par excellence un mandat d’écoute.

Par exemple :

-        Chargée du ramassage des ordures, l’agglomération a changé de mode de collecte. Les vieux bacs de ramassage ont été retirés, mais les nouveaux ont mis 10 jours à arriver. Résultat : les gens laissaient leurs poubelles sur les trottoirs, la ville était répugnante. Furieux, ils traitaient le maire de bon à rien. Ils étaient indifférents au fait que l’agglomération était responsable

-        Demandes de travail ou de logement, la plupart des doléances des citoyens dépassent largement leurs pouvoirs. Mais qu’importe, en cas de problème, les gens ont besoin d’un interlocuteur humain, pas de la hot line d’une intercommunalité.

=> A l’élu local de passer ensuite le message à l’échelon compétent intercommunalité,   département ou région.

=> La future loi « Engagement et proximité » assouplit la loi « Notre » : rééquilibrage du rôle des maires dans les intercommunalités, renforcement de leur pouvoir de police…

Municipales 2020 : Réponses des candidats de Fontenay-aux-Roses à notre sollicitation sur le plan climat-air-énergie pour notre territoire (PCAET)

Mi-février, 27 associations du territoire Vallée Sud – Grand Paris ont signé une lettre ouverte sur l’urgence d’un plan climat-air-énergie pour notre territoire (lien vers le post Nouvelles de Fontenay). Cette lettre a été envoyée à tous les candidats des villes du territoire.

Quatre des cinq listes sur Fontenay ont répondu à notre sollicitation avec des documents relativement détaillés de 3 à 5 pages. Pour télécharger les réponses cliquez sur le lien
-        Liste POUR FONTENAY, menée par Suzanne BOURDET : Réponse Fontenay S Bourdet Asso citoyens
-        Liste FONTENAY EN COMMUN, menée par Corine Bénétreau Schäfer et Mahamadou Traoré : Réponse Fontenay en commun
-        Liste UN TEMPS D’AVANCE POUR FONTENAY, menée par Gilles Mergy : Réponse Fontenay – Un temps d’avance Gilles Mergy PRG EELV
-        Liste FONTENAY AVEC VOUS, menée par Pascal Buchet : Réponse Fontenay avec vous P Buchet
-        La liste FONTENAY DEMAIN, menée par Laurent Vastel ne nous a pas encore répondu, nous publierons sa réponse lorsqu’elle nous parviendra
-        Nous avons eu connaissance trop tardivement de la liste PENSER FONTENAY menée par Céline Alvaro pour l’associer à notre démarche, nous lui envoyons la lettre ouverte et publierons sa réponse à réception.

Toutes les réponses présentent les objectifs écologiques comme prioritaires. Les propositions sont nombreuses, de la suppression des pesticides à la plantation d’arbres ou la mise en place d’un réseau séparatif des eaux usées et même la municipalisation de la gestion de l’eau, comme cela s’est fait à Paris et proposé ici par FONTENAY EN COMMUN. Nous nous réjouissons que les candidats présentent dans leur réponse des objectifs clairs d’une gestion plus écologique de la ville. Les municipalités ont en effet un rôle majeur à jouer pour initier la transition écologique dans la ville. Elles disposent de leviers importants du fait de leurs compétences : La place accordée aux voitures, aux piétons, aux vélos dans l’espace public, la désimperméabilisation des sols, ou encore le choix de produits plus responsables dans la restauration collective etc. sont de leur ressort. Via la commande publique et des soutiens financiers et techniques, elles peuvent protéger les milieux naturels, la biodiversité, et les populations humaines qui en dépendent. Vous pouvez lire ces propositions dans les documents en lien ci-dessus.

Rappelons que les objectifs du plan-climat-air-énergie pour Vallée Sud -Grand Paris doivent exprimer notre contribution aux objectifs du plan climat-air-énergie de la métropole Grand Paris (PCAEM) et par-delà  aux objectifs de l’agenda 2030 de la France.

Le PCAEM s’articule autour d’objectifs stratégiques et opérationnels ambitieux pour atteindre la neutralité carbone et le facteur 4 (diviser par 4 nos émissions de Gaz à Effet de Serre – GES) à l’horizon 2050accroitre la résilience du territoire face aux effets du changement climatique et réduire les concentrations en polluants. Pour cela, il est nécessaire de réduire massivement les consommations énergétiques et de travailler pour obtenir un mix énergétique diversifié et décarboné.  Rappelons aussi que les émissions de GES concernent aussi celles qui sont émises hors de notre territoire, pour fabriquer ou cultiver, et transporter, les produits que nous consommons. Le PCAEM et par extension le PCAET ne concerne donc pas que la bonne gestion des villes.

Tous les acteurs doivent s’impliquer dans la construction et la mise en œuvre du plan climat-air énergie parce que nous sommes tous concernés par ces enjeux.

Si les candidats souhaitent l’implication des associations et des citoyens pour l’élaboration et la mise en place du plan climat-air-énergie, leur rôle comme acteurs, réelles parties prenantes, est moins évoqué.

De même pour les acteurs économiques. Citons tout de même :
-        Le souhait de la liste POUR FONTENAY d’associer les associations au travail de démocratie participative et sa conviction qu’il est capital de faire un effort d’information, dès le plus jeune âge
-        FONTENAY EN COMMUN propose de solliciter les associations mobilisées sur des sujets qui peuvent contribuer à la transition souhaitée : les associations mobilisées sur le jardinage urbain pour développer des actions (…); les équipes éducatives des établissements d’enseignement, avec le concours et le soutien des associations représentatives. Plus largement FONTENAY EN COMMUN précise que « Mobiliser chaque habitant suppose une volonté politique et éducative sans faille » et qu’il convient « Informer et former les habitants sur tous les sujets qui relèvent de l’urgence climatique »
-        UN TEMPS D’AVANCE POUR FONTENAY propose d’intégrer la compétence territoriale « Emploi et développement économique » dans la construction du plan climat-air-énergie
-        FONTENAY AVEC VOUS prévoit de « poursuivre avec les associations le travail « d’adoption » de ces modes de transports (sensibilisation, ateliers réparation…) ».

Quelques propositions de la part des candidats concernent la promotion ou l’incitation à l’adoption de nouvelles pratiques plus écologiques comme privilégier les transports en commun mais sans que les moyens d’une réelle avancée soient précisés. En tant qu’associations signataires de la lettre ouverte, nous insistons sur la nécessité d’aller plus loin dans ce domaine mais surtout l’importance et l’intérêt de mobiliser les associations et les acteurs économiques comme des partenaires ressources pour la construction et la mise en œuvre de réponses collectives à la hauteur des enjeux. Des ressources peuvent être également mobilisées par le territoire, notamment dans le domaine de l’énergie avec les Agences locales de l’énergie et du climat (ALEC) et les Espaces info énergie (EIE) qui sont actifs depuis plusieurs années sur beaucoup de Territoires comme Grand Paris Seine Ouest Energie.  Ce qui n’est pas le cas sur le territoire Vallée Sud – Grand Paris.

Concernant les objectifs opérationnels inscrits dans le PCAEM auxquels nous devons contribuer, tous ne sont pas évoqués par les candidats dans leur réponse concernant le PCAET. Un travail important devra être fait après les élections pour initier la construction d’un plan-climat-énergie qui couvre tous les domaines. Il s’agit notamment des objectifs où la dimension territoriale est essentielle. Si le territoire vallée Sud – Grand Paris s’illustre aujourd’hui par une charte qui nuit à un travail collectif, le plan climat-air-énergie et les objectifs de transition pour les années à venir imposent de faire évoluer la situation. Citons notamment ces éléments copiés du PCAEM :
-        L’objectif métropolitain d’une autonomie à hauteur de 20% pour les fruits et légumes en 2030
-        Renforcer la trame verte et bleue : des zones végétalisées et des plans d’eau qui doivent présenter une continuité et dont le déploiement doit donc être organisés de manière globale
-        La création de centaines d’hectares végétalisés et ombragés d’ici 2024
-        Maîtriser la croissance des déplacements et développer les mobilités actives (marche, vélo…) pour qu’elles représentent la moitié des déplacements en 2050 ; tripler la part du vélo d’ici à 2030.
-        Remplacer 100 % des équipements de chauffage les plus polluants d’ici à 2030
-        Réduire le poids de déchets de 90kg par habitant d’ici à 2030 (soit environ 20%) et valoriser 50% des biodéchets d’ici à 2024 (chaque métropolitain devra alors disposer d’une solution de tri à la source pour ses déchets alimentaires)
-        …

Nous invitons les Fontenaisiens à solliciter les candidats pour savoir s’ils inscrivent leur programme dans ces objectifs et s’ils sont prêts à relever le défi de la mobilisation des citoyens, associations et acteurs économique dans cette perspective.

Associations de Fontenay FET, FAR@Vélo et FARigoule 

Commentaires de l’Association des Retraités CFDT aux réponses des candidats sur les thématiques: Services de proximité, évolution de la ville à long terme et autres sujets

L’association des Retraités CFDT  fait partie du collectif associatif qui a soumis un questionnaire aux listes candidates aux élections municipales.

Les réponses des listes candidates aux Thématiques : Services de proximité, évolution de la ville à long terme ont été publiées dans un article précédent.

Pour chaque question, l’association des Retraités CFDT reprend d’abord, ce qui a été publié, en substance, par chaque liste, et donne des commentaires en violet.

Thématique : Services de proximité

Question N° 21 : Comment allez-vous satisfaire les besoins des Fontenaisiens en termes de santé :
-    Médecins, généralistes et spécialistes
-    Infirmiers, infirmières
-    Laboratoires, imagerie médicale
-    Prise en compte de la dépendance
-    Etablissements du grand âge
-    Handicap, accessibilité ?

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : des lieux d’accueil de jour, un lieu de soutien psychologique, un café des aidants.
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : plus de petites structures de médecine privée, plus de cabinets d’aide à la personne.
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : plus de spécialités au CMS, de la prévention, des dispositifs de santé, l’Ehpad à domicile.
Point de vue de l’association :
Sur Fontenay, déjà 4 structures de service d’aide à la personne, dont le CCAS (auxiliaires de vie, ménage, transport, bricolage, jardinage) qui ont du mal à recruter de vrais professionnels sur le besoin majeur en auxiliaires de vie (n’importe qui ne peut pas exercer ce métier). Pourquoi en rajouter ?
Quels ‘dispositifs de santé’ ?
Côté médecine de ville on aimerait limiter les dépassements d’honoraires, et avoir des médecins qui se déplacent à domicile.

Question N° 22 : Quelles formes de solidarité envisagez-vous créer, développer, encourager pour que les habitants se sentent bien ensemble ?

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : des tiers lieux flexibles, des espaces de co-working, un cyber café.
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : une association ‘Seniors dans la cité’, des cafés intergénérationnels, bref : tout partager ; jardins, arts, éducation, culture, …
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : un accès aux services publics plus souples, des tiers lieux d’échanges, des appartements partagés, une maison des arts, un numéro vert d’alerte sociale, une aide numérique aux isolés.

Point de vue de l’association :
Un numéro vert, serait-il concerté avec les communes limitrophes ?
A côté de ‘Seniors dans la cité’, rechercher plutôt l’obtention du label ‘Ville amie des Aînés’ (reconnu nationalement et internationalement et encouragé par l’OMS) comme Sceaux; exigeant sur les services, les infrastructures et leur maintien.
Le besoin des aidants n’est pas tant le lieu de rencontre, que comment être remplacés en confiance pendant qu’ils se rencontrent.

Question N° 23 : Comment pouvez-vous attirer / maintenir les services et commerces de base tels que :
-    Bureau de poste
-    Sécurité sociale
-    Etat civil
-    Laverie
-    Billetterie transports

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : difficile car questions de financement
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : des pôles multiservices, accueil, aides, accès internet.
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : faciliter les démarches internet.

Point de vue de l’association :
Peu de développement sur les relations avec l’intercommunalité, le Département, le Territoire, l’ARS … aides, finances, règles, etc …  (voir Question N°9). Quelles compétences restent à la commune ? quelle autonomie réelle ?
Internet : il ne suffit pas de mettre un terminal ou un signal wifi à la disposition des gens, il faut un accompagnement (assistance, formation) : par quels personnels ?

Thématique : Evolution de la ville à long terme

Question N° 24 : Pouvez-vous définir votre vision de Fontenay-aux-Roses à 15-20 ans ?

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : Une maison du climat, tout sera merveilleux !
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : des salles de convivialité, des cafés solidaires, des mobilités apaisées, une ville verte, bref : les villes alentours vont nous envier !
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : on aura de nouvelles entreprises.

Point de vue de l’association :
‘Fontenay avec vous’ prévoit des lieux pour les ordures ménagères, en effet cela manque.
‘Pour Fontenay’ veut traiter les incivilités et nous fait peur avec des souris de laboratoire au CEA !  (aujourd’hui centre de recherche neuro-biologique européen, avec évidemment tous les agréments et contrôles qui vont avec).
Quelles nouvelles entreprises ? où ? il manquerait peut-être un hôtel du côté du panorama, de préférence sur Fontenay.

Question N° 25 : Que souhaitez-vous pour cette ville en termes de :
- population (nombre, diversité…)
- urbanisme (destination des zones, type d’habitat, densité, espaces verts…)
- mobilité et transports
- accompagnement de la transition écologique
- services à la personne
- offre culturelle

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose :  la prise de décisions avec les citoyens : votations et conseil municipal citoyens.
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : un fonctionnement en intelligence collective.
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : la co-construction des actions avec les citoyens, les nouvelles constructions immobilières en HQE et THQE.

Point de vue de l’association :
Quelle place pour les associations dans les prises de décisions ?
Côté lien social, par quels personnels ? tout ne peut pas être fait bénévolement.

Sujets peu abordés par les candidats :

Mobilité, accessibilité :  lieux administratifs (par exemple escaliers de la Mairie face à la place De Gaulle), commerces, transports (arrêts de bus) …

Adaptation des logements aux besoin des seniors, quelles aides de la commune ? quel accompagnement ? (respect des exigences de la loi Elan pour les nouvelles constructions).

Handicap : on aimerait voir les résultats de la participation des handicapés dans la commission municipale had hoc.

Attribution des logements sociaux : nous resterons vigilants quant au respect des lois ‘Elan’ et ‘Egalité et Citoyenneté’ et à la transparence dans les attributions.

Sécurité : dealers, tapage, squats des espaces publics, de jour comme de nuit, incivilités, comment traiter les populations en déshérence ?

Pauvreté : 2600 personnes en situation de pauvreté sur la commune (~10% !). Quel traitement ?

Pour réagir à cet article vous pouvez envoyer des commentaires en mentionnant la thématique et le N° de question  sur la page Facebook : https://www.facebook.com/civifar/?fref=nf

Une coordination d’associations du Territoire Vallée Sud Grand Paris envoie une lettre ouverte aux habitants et aux candidats des communes du Territoire

A Vallée Sud – Grand Paris, le 10 février 2020

Mesdames et Messieurs les candidats aux élections municipales et territoriales[1],

Mesdames et Messieurs, habitants du Territoire Vallée Sud – Grand Paris,

Chacun peut le constater, l’impact des activités humaines sur nos conditions de vie se fait sentir un peu plus chaque année. Les records de chaleur sont battus en France (on a atteint 42,6°C à Paris le 25 juillet 2019), les périodes de grosse chaleur sont plus fréquentes et difficiles à vivre, notamment pour les personnes âgées ou fragiles. L’impact de la pollution de l’air sur la santé des enfants est désormais démontré[2]. Par ailleurs, la biodiversité souffre, comme en témoigne par exemple la diminution du nombre d’oiseaux dans nos villes.

Le caractère d’urgence de cette situation appelle des transformations et des actions concrètes pour une transition écologique afin de :
-    combattre le dérèglement climatique et œuvrer pour limiter son impact,
-    réduire la pollution de l’air, de l’eau et des sols,
-    réaliser des économies d’énergie et développer les énergies renouvelables,
-    protéger la biodiversité,
-    etc.

Ces actions doivent engager non seulement les collectivités et les entreprises, mais également les associations et chaque citoyen. Les moyens d’agir sont nombreux, particulièrement au niveau de notre Territoire : favoriser les mobilités actives (vélo, marche), stopper l’artificialisation des sols et renaturer des espaces nécessaires au rétablissement de continuités écologiques, encourager et faciliter la rénovation thermique des bâtiments, accompagner les projets citoyens pour modifier nos modes d’alimentation et de consommation, ou réduire nos déchets, etc.

La loi de 2016 impose de produire un Plan climat-air- énergie sur chaque Territoire pour répondre aux enjeux énoncés.

Cette démarche attendue pour fin 2018 n’est toujours pas finalisée sur notre Territoire Vallée Sud – Grand Paris, elle se conduit sans concertation avec les associations qui œuvrent pour la protection de l’environnement.

Aussi, nous appelons, conformément à la loi, les élus à co-construire avec les associations et l’ensemble des citoyens, un projet ambitieux et concret et à relever le défi.

A l’heure où se présentent devant nous de nouveaux candidats aux élections municipales et territoriales, nous leur demandons d’expliciter leurs engagements pour un Territoire viable et vivable, et proposons à chaque citoyen de les interpeller sur ces thèmes.

Contacts :

Pierre Salmeron

Président Sud Environnement

pierre.salmeron@gmail.com

06 82 41 32 48

Dominique Dupuis

Coprésidente Fontenay Environnement et Transition

dominique.dupuis@autremail.fr

06 14 90 38 15


[1]
   Les élections de mars 2020 vont permettre l’élection des conseillers municipaux pour chaque commune. Une partie d’entre eux siègeront également au territoire VSGP

[2] En mars 2019 UNICEF France a rendu public un diagnostic sur la pollution atmosphérique de nos villes et ses effets sur les enfants. Le rapport “Pour chaque enfant, un air pur ! Les effets de la pollution de l’air en ville sur les enfants” met en évidence l’urgence d’agir pour préserver la santé des enfants.

Pour la collecte des encombrants, essayez l’enlèvement sur rendez-vous, par le Territoire

Source : https://www.fontenay-aux-roses.fr/368/tri-et-collecte-des-dechets.htm

Pour la collecte des encombrants, il faut connaitre le secteur de ramassage, les dates, et ce qui peut être accepté ou pas.

Secteur 1 : 3e lundi du mois
Secteur 2 : 3e mardi du mois

=> Pour trouver de quel secteur on dépend, il faut regarder le listing des rues qui est dans le guide de la collecte des déchets que l’on peut télécharger

=> Il serait mieux que cela apparaisse sur le plan interactif de la ville qui est divisé en 4 secteurs de couleur différentes, sans explication : https://fontenay-aux-roses.plan-interactif.com/fr/#!/home/@48.78980322591297,2.2859072685241703,15/data=eyJsYXllcnMiOlsiNTAxNiJdfQ==

Des déchets restent pendant des jours, si ce n’est des semaines sur les trottoirs.

=> On peut faire appel au N° Vert de la ville, si on voit trainer ces encombrants.

Tél : 0801 80 00 92

Pour les encombrants

Il est nécessaire de déposer les objets encombrants sur le trottoir la veille au soir après 19h. Le volume maximum de dépôt autorisé est de 2m3 pour une habitation.

Objets admis

Meubles : table, chaise, canapé, étagère
Bois / ferraille : planche de bois, plinthe (sous clous), carcasse de vélo
Literie : lit, matelas, sommier
Autres : poussette, tableau, cadres

Objets non admis

A déposer à la déchèterie mobile :

Les matériaux de construction : gravât, plâtres, briques, carrelage…
Les sanitaires : WC, évier en aluminium, baignoire
Les déchets verts : branchages, feuilles, souches
Les grands cartons : à plier et mettre dans le bac de tri sélectif
Les vêtements : à déposer dans les conteneurs spécifiques
Les produits dangereux : peinture, huile de vidange, solvants, bouteille de gaz
Les déchets automobiles : pneus, batteries, par-chocs (les rendre au magasin)
Les produits HIFI / Électroménager : gazinière, machine à laver, télévision, ordinateur…
Autres déchets : jouets, vaisselle, livres, K7 / DVD, sacs d’ordures ménagères, vitres…

Voilà pourtant ce que l’on trouve sur les trottoirs 

Et ce qui reste 

NOUVEAU : Enlèvement des encombrants sur rendez-vous

Vallée Sud – Grand Paris propose un service gratuit et à la demande d’enlèvement de vos encombrants. Celui-ci est réservé aux particuliers et permet une collecte plus souple et plus adaptée à vos besoins.

Ce service est gratuit et réservé uniquement aux particuliers. Le volume des éléments à récupérer est limité à 3 m3 par dépôt. Si votre dépôt est plus volumineux, il faudra prendre plusieurs rendez-vous. Vous pouvez demander un enlèvement, le matin à partir de 7h00 ou l’après midi à partir de 13h00, selon le calendrier proposé. Le dépôt devra être réalisé la veille du jour choisi pour son enlèvement (Au plus tard la demi-journée qui précède l’échéance).

Les objets à enlever doivent être disposés sur le trottoir ou sur un espace spécifique avec la référence associée, sans gêner la circulation, ni automobile ni piétonne, et devront rester accessibles à la collecte. Ce dispositif permet également d’élargir le type de déchets acceptés pour la collecte des encombrants.

Sont acceptés les déchets suivants :

  • Cartons
  • Mobilier et équipements d’ameublement
  • Déchets d’équipements électriques et électroniques
  • Déchets de démolition et de bricolage
  • Produits toxiques
  • Les déchets suivants ne sont pas acceptés à la collecte :
  • Textiles
  • Les végétaux de jardin
  • Déchets médicaux

Pour prendre rdv : https://www.valleesud.fr/fr/vallee-sud-recycle