Les parents d’élèves de l’école maternelle Jean Macé se sont mobilisés pour le poste de gardien qui sera supprimé à la rentrée

Le contrat du gardien ne sera pas renouvelé à cause de la suppression d’une partie des emplois aidés décidée par le gouvernement.

(Photo du Parisien du 16 décembre 2017)

Ce vendredi 15 décembre, quelques parents d’élèves se sont rassemblés devant l’école maternelle Jean-Macé, à Fontenay-aux-Roses, pour marquer leur soutien à Gilles, le gardien de l’établissement. En emploi aidé depuis trois ans, son contrat ne sera pas renouvelé début janvier.

C’est l’une des conséquences de la décision prise par le gouvernement de supprimer massivement le nombre de contrats aidés dans le pays.

Ce qui inquiète surtout les parents, c’est l’impact de cette décision sur la « sécurité des enfants ». « On nous parle de plan Vigipirate et on supprime le poste de Gilles, observe Bruno, père de deux garçons scolarisés à Jean-Macé. Je suis dépité… »

A partir de 8H30, plus d’accès à l’école pour les parents. En cas de problème exceptionnel ou  de retard, les parents devront se débrouiller pour garder leur enfant la matinée…

Plus de possibilité de récupérer un enfant au cours de la journée pour les divers rendez-vous chez le médecin, l’orthophoniste, etc… Les parents devront se débrouiller pour garder leur enfant sur une demi-journée…

ET PLUS PERSONNE POUR VÉRIFIER LA BONNE FERMETURE DE LA PORTE D’ENTRÉE DE L’ÉCOLE TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE, DERRIÈRE LES MULTIPLES ENTRÉES ET SORTIES… AU RISQUE QUE QUELQU’UN DE MAL INTENTIONNÉ PUISSE ENTRER DANS L’ÉCOLE. Et ce alors qu’on est toujours en Vigipirate attentat !

Plus personne pour réceptionner les livraisons pour l’école, accueillir le personnel de mairie (animateurs, travaux)… des tâches administratives non assurées…

Plus personne pour répondre au téléphone dans la journée ! Plus de prise de message… En cas de problème urgent, les parents devront se débrouiller…

La solution de remplacement proposée par l’inspection académique : mobiliser le gardien de l’école élémentaire du Parc, située en face de Jean-Macé et qui appartient au même groupe scolaire, sur les deux établissements. Mais elle ne satisfait pas les parents mécontents. « Il y a trop de travail. Sur les deux écoles, il y a plus de 450 élèves. Il ne tiendra pas… », souffle Hervé de la FCPE. En mairie, on réfléchit à « alléger la charge de travail » de ce gardien, qui est, lui, employé communal, par exemple, en « déroutant les appels téléphoniques »

Source article du Parisien : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/fontenay-ils-veulent-garder-gilles-le-gardien-de-l-ecole-15-12-2017-7454370.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1

Compte-rendu de la réunion publique du quartier Ormeaux-Renards du 6/12/17.

Sur la tribune : Le Maire, Laurent Vastel, Mr Bigret, 1 er adjoint, Mme Poddevin, directrice du cabinet, Mr Chambon, élu responsable de la voirie,  Mr Duez, directeur des Services Techniques, Mme Mercadier, élu référente du quartier, Mme Faye, maire adjointe aux écoles, 2 représentants du Département pour les travaux de l’avenue Jean Moulin, Mr Migeot de Baran, Mr Frankel

Dans la salle : des élus, Mme Gagnard, elu chargé de la démocratie et des associations, Mme Guilleminot et Mr Faye, élus référents et environ 50 habitants dont environ 10 membres du Comités des Habitants du quartier (CDH)

Différents sujets ont été abordés : le Comité d’Habitants, Le Numéro Vert, la Gestion Urbaine de Proximité; les diagnostics en marchant des années précédentes, les réalisations dans le quartier, Le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI), l’aménagement de la rue de l’Abbé Granjean, les travaux de l’avenue Jean Moulin, le Parc Boris Vildé, le cout de l’élagage, le stationnement et la circulation sur la ville, la sécurité, les écoles, le batiment de l’ancien Conservatoire, le projet immobilier des Mouilleboeufs.

=> Il a été demandé que  la présentation qui a été faite soit mise sur le site de la ville, à la rubrique « Quartier » puis Ormeaux-Renards »

=> Le Comité d’Habitant avait demandé à faire une présentation pendant la réunion, ceci  a été refusé, sans explications et c’est Mme Mercadier qui a fait la présentation. Le CDH a 21 membres et 4 élus référents. Son rôle, est de servir d’intermédiaire entre les habitants et la Mairie. Les membres sont très motivés et ont fait déjà plusieurs diagnostics en marchant dans le quartier, pour repérer les endroits où il y a des problèmes de stationnement et de circulation. Il a œuvré pour que l’accès aux habitants sur le site de la ville soit plus accessible. Cela reste pourtant très confidentiel, car il faut aller dans « Ville Active » puis « Votre quartier » au lieu d’avoir un accès direct « En un clic », comme « Nouveau Fontenaisien » ou « Petites Annonces ».

Depuis que le site a été refait (5 Mars 2017) il y a eu cependant 272 visites sur le quartier, et il y a eu 8 demandes d’habitants qui font partie des actions en cours du CDH, en plus de celle qui ont déjà été repérées lors des diagnostics en marchant.

Travaux de l’Avenue Jean Moulin

Ils ont commencé en Juillet 2017 et dureront jusqu’à fin Juin 2018.

Il y aura que 2 voies de circulation, moins larges, pour réduire la vitesse, des espaces piétons plus larges, Il y aura dans le sens venant de Robinson jusqu’à Fontenay, une piste cyclable, matérialisée, et pas dans l’autre sens, où les cyclistes seront obligés d’emprunter la voie des voitures. Il y aura 26 places de stationnement au lieu de 32. Actuellement, 17 places sont occupées en journée et 21 en soirée.

Tous les arbres ont été abattus. Il y aura 57 arbres d’alignement, soit environ 30 % de moins. Il y aura une mise en place de pied d’arbres végétalisés et de massifs arbustifs au niveau des carrefours.

Nuisances pendant les travaux

Le CDH a été contacté par des riverains qui vont subir des nuisances pendant 10 mois. Ceux-ci ne peuvent plus accéder à leur garage, il y a des problèmes de vibration. Mais, surtout, les habitants d’un pavillon situé au croisement entre l’avenue et la rue François Joseph Bouille se sont vus, sans être prévenu, ni même contacté par le Département, installé devant chez eux la base de vie du chantier, constituée de 2 étages d’Algeco, sur 3 longueurs dont un sanitaire, tout cela ne laissant qui passage réduit sur le trottoir à 70 cm, alors que la norme est de 90 cm minimum. L’habitante ne demandait que le déplacement du module Algeco, qui sert de sanitaire. Tout cela n’a pas été pris en compte au début du chantier, alors qu’il y avait un autre espace disponible  sur le coté gauche. Le Maire ne s’est pas engagé à financer le déménagement de ce module, arguant du fait que cela coûterait trop cher à la ville et sa seule réponse a été de dire : Espérons que les travaux se terminent plus vite que prévu.

Numéro Vert 

Un numéro vert gratuit (0801 80 00 92) a été mis en place pour une intervention rapide et efficace sur le terrain pour tous les problèmes de voirie, travaux, stationnement, éclairage public, déchets ou espaces verts.

Un formulaire est également en ligne pour faire sa demande :
https://www.fontenay-aux-roses.fr/1196/numero-vert.htm

Les demandes sur le quartier concernent pour l’essentiel la propreté, la sécurité, les espaces verts, le revêtement, le stationnement, l’éclairage public.

Gestion urbaine de proximité (GUP)

Elle intervient pour des demandes plus importante, en particulier à la suite des diagnostics en marchant et aussi pour  de la médiation pour des conflits de voisinage, des questions de collecte.

68 demandes ont été traitées en 2017, dont 23 sur la voirie.

Un des problèmes traité, suite à une demande d’un habitant, suivi par le Comité d’Habitant : la vitesse excessive dans la rue Antoine Petit

Pour cela, un radar pédagogique a été mis en place.

On voit que seulement 21 % des véhicules respectent les 30 km/h en descendant avec une vitesse max observée de 82 km/h.

Plan Pluri Annuel d’Investissement (PPI) pour le quartier, ce qui est prévu.

La sécurité sur le quartier

  • Cambriolages : légère augmentation : 17 au lieu de 13
  • Chahut des collégiens aux sorties : nouveau principal du collège saisie.
Les écoles 
  • Ecole des Renards : gros travaux concernant le chauffage
  • Ecole des Ormeaux : aménagement des sanitaires
  • Semaine du gout : sur le thème d’Archimboldo
  • Atelier jardins, Science au jardin, Lire au jardin avec les jardiniers de la ville
  • Chorale 80 enfants de l’école des Renards pour le 11 Novembre
L’ancien bâtiment du Conservatoire 
Au Conseil Municipal du 20 décembre :
- Cession d’une partie du bâtiment à une entreprise d’informatique privée.
Pour la ville :
- Aménagement de la cour coté avenue Moulin
- réfection totale de la toiture
- aménagement d’une salle polyvalent de 167 m2 (ex salle de danse)
- aménagement du demi-niveau : cuisine 15 m2 + salle réunion 26 m2 + santaires, couloir de dégagement pour l’évacuation coté rue Docteur Soubise
La partie vendue représente 66 % de la surface totale, soit environ 1000 m2. L’estimation des domaines était de 980 000 €. Le prix de vente est fixé à 1 054 000 €, soit 1054 € /m2. Cette partie comprend aussi le pavillon séparé du gardien. Celui-ci pourra être vendue pour environ 500 000 € par les acheteurs.
Stationnement et Circulation
La Mairie a fait réaliser par la société ITER, coopérative de conseil en mobilité, un diagnostic sur le plan de circulation et de stationnement de Fontenay aux Roses
La présentation est disponible sur le site internet de la ville : http://fr.calameo.com/read/0026732074232d1d7dda1
Un groupe de travail comprenant des habitants de chaque quartier de la ville s’est réuni plusieurs fois pour faire des propositions qui est maintenant disponible :
Ci-joint le lien pour le télécharger : Bilan travaux Comité thématique circulation stationnement VF
Pour Le Maire  :
- pas de stationnement payant pour les petites durées
- marquage des places dans toute la ville
- homogénéisation de la réglementation de courte durée
- suppression de la zone verte
- Pour définir les places de stationnement il sera fait appel aux riverains et aux Comités d’Habitants
=> Réunion publique pour le Plan de stationnement : 1 er Trimestre 2018

Pourquoi « Les 5 kms de la Prothèse  » ont-ils été annulés ?

La Ville vient de prendre la décision d’annuler l’organisation de la course des 5 kms de la prothèse prévue le 25 septembre prochain. En effet, les services de l’état incitent  les organisateurs de course sur route à prendre des mesures exceptionnelles et contraignantes pour assurer la sécurité des participants et des organisateurs.

Cette manifestation, un événement inédit, une première à Fontenay avait été annoncé à grand renfort de publicité (affiches, flyer, banderole sur l’avenue Lombart).

 

Romain, le Joggeur de la Coulée Verte, grièvement blessé le 7 janvier témoigne : la piste d’un éventuel complice de Coulibaly est relancée

Le 7 janvier 2015 au soir, après l’attaque de Charlie Hebdo, un joggeur est blessé par des tirs d’arme à feu sur la coulée verte à Fontenay-aux-Roses, dans la banlieue parisienne. Il arrive à s’enfuir après avoir été touché à trois reprises par l’arme qu’utilisera Amédy Coulibaly dans l’Hyper Cacher. Pourtant, le joggeur est convaincu qu’il ne s’agissait pas de lui.

Son témoignage relance la piste d’un éventuel complicehttp://actu.orange.fr/video/france/joggeur-blesse-le-7-janvier-la-piste-d-un-eventuel-complice-de-coulibaly-relancee-magic_CNT000000hEyRO.html

Déclaration du maire, Laurent Vastel à la suite des événements tragiques du 13 novembre 2015 à Paris

Chers collègues, chers concitoyens

Le tragique événement qui s’est produit hier à Paris n’a pas d’équivalent dans l’histoire récente de notre pays. Je pense d’abord aux victimes et à leurs familles et témoigne au nom des élus de Fontenay aux Roses tout notre soutien en ce terrible jour.

Comme l’a souligné le président de la République il s’agit d’un acte de guerre. Il a été organisé, planifié, et réalisé comme une opération de guerre. Il s’agit avant tout d’un acte de barbarie, d’un crime condamnable par les tribunaux internationaux et qui foule au pied toutes les règles et conventions de guerre.
Nous sommes sans doute à un moment crucial de notre histoire.
Je pense que le président de la république a exprimé sous cette expression inexacte le sentiment que nous partageons tous, à savoir que notre pays est en guerre.

« …vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi. Or, c’est l’ennemi qui vous
désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles
protestations d’amitié. Du moment qu’il veut que vous soyez l’ennemi, vous l’êtes. Et il vous
empêchera même de cultiver votre jardin »
Julien Freund, in « l’essence du politique »

La situation créée par cette agression nous impose de réagir en deux phases :

D’une part une phase à court terme de sécurisation de notre ville, dont la sécurité et l’ordre public incombent au maire et aux services municipaux. Le décret d’état d’urgence a été promulgué cette nuit et ce texte règlemente les réunions sur la voie publique, interdisant notamment les manifestations, et assouplit de nombreuses règles afin de faciliter l’action des forces de police. Le maintien en activité des différents services de la Ville a été examiné ce matin, au vu de la fermeture générale observée dans toutes les villes du département, nous avons décidé de fermer les différentes activités, sportives, culturelles ou pouvant être assimilées à une école, comme le conservatoire de musique pendant le week-end. Nous nous adapterons lundi en fonction de la situation et des consignes transmises par le préfet.

Dès lundi, le plan vigipirate est restauré à son niveau « Alerte Attentat », imposant de nombreuses contraintes dans les écoles. Les services travaillent ce weekend pour mettre en place les éléments de sécurité nécessaire et passer les consignes.

L’adaptation du dispositif au fur et à mesure de l’actualité sera nécessaire à tout moment. J’ai décidé de créer de ce fait une cellule de crise qui associera outre le conseiller municipal délégué à la sécurité Jean-Claude Porcheron qui la pilotera, l’élu d’astreinte hebdomadaire et le Directeur général des services. Ils me rendront compte directement des éventuelles décisions à prendre.

Je vous rappelle que l’objectif des terroristes est de déclencher la terreur. Je vous demande instamment de ne pas contribuer à amplifier les peurs et les angoisses en relayant des informations non vérifiées auprès de nos concitoyens. Ce type de propos ne faisant qu’aider les terroristes.

Le conseil municipal de lundi 16 novembre est maintenu. Les abords en seront sécurisés. Il n’est pas question de laisser les terroristes décider du fonctionnement de notre pays, et certaines délibérations doivent être prises avant le 30/11 pour des motifs de délais administratifs légaux sauf à pénaliser fortement notre commune.

L’autre partie de cette première phase est celle de l’émotion, de la tristesse et de la douleur. Rendons hommage et pleurons les victimes de cette barbarie. Trois jours de deuil national ont été décidés par le Gouvernement, les drapeaux sont en berne et lundi, lors du conseil, je proposerai à toutes les personnes présentes de nous unir dans un instant de recueillement à la mémoire des victimes.

Enfin, viendra la deuxième phase qui sera celle de la réaction nationale à apporter à cette agression, et des conséquences pratiques de tels actes sur les adaptations de notre vie quotidienne en tant que collectivité locale. Ce débat nous amènera sans doute à nous poser la question de ce qui est constitutif de notre identité nationale et de ce qui amène chacun, dans le cadre d’une décision qui est personnelle et indépendante des origines ethniques, culturelles et religieuses, ou de lieu de naissance, à décider d’appartenir ou non à cette communauté de destin qui est celle de la nation française.

Vive la France, vive la nation, vive la république laïque et démocratique!

Attentats terroristes – Communiqué de Monsieur Pascal BUCHET, Maire honoraire de Fontenay-aux-Roses

La barbarie du terrorisme a frappé avec horreur notre pays.

Mes pensées vont d’abord aux victimes, aux blessés et à tous leurs proches. Je veux aussi saluer l’action des forces de l’ordre et de tous ceux qui ont porté secours.

Trois jours de deuils ont été décidés par le Président de la République. L’unité nationale est notre devoir. Nous devons tous nous rassembler autour des valeurs de la République en refusant tout amalgame et toute polémique.

J’ai donc demandé dès ce matin (samedi 14 Novembre) à Monsieur Laurent Vastel, Maire de notre commune, que le  Conseil municipal prévu lundi soir soit consacré exclusivement à cette unité afin d’observer une minute de silence et de reporter son ordre du jour à une date ultérieure en raison des nombreux sujets d’importance pour l’avenir de notre commune qui nous divisent et qui y sont inscrits. Ce n’est pas céder à la terreur que de savoir éviter toute polémique dans ces moments d’horreur et de deuil.

Je remercie d’ailleurs toutes les organisations politiques qui ont suspendu leurs campagnes et notamment les partis de gauche et écologiste qui devaient distribuer ce matin sur notre marché un tract portant sur un point inscrit à l’ordre du jour de ce Conseil municipal.

Je forme le vœu que ce qui nous rassemble prévale sur ce qui nous oppose dans cette période de deuil et j’en appelle à la sagesse de la municipalité.

Si vous êtes victimes de fissures dans votre maison suite à la sécheresse de cet été, vous pouvez le déclarer en Mairie

Si vous avez constaté l’apparition de fissures dans votre habitation
après l’épisode de sécheresse de cet été, faites-vous connaître avant
le 31 octobre auprès de la mairie.

Elle recense les cas sur l’ensemble de la ville en vue de faire une demande d’arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle par des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols.

Si c’est votre cas, il faut faire une déclaration auprès de votre assurance et déposer un dossier avec photos à l’appui au service urbanisme de la mairie. 
Tél. 01 41 13 21 70

Il y a actuellement 7 demandes, mais plus vous serez nombreux à déposer un dossier plus il y aura de chance d’obtenir un classement en état de catastrophe naturelle.

Des grilles énigmatiques pour l’accès au Mail Boucicaut

Des grilles ont été solidement fixées hier matin 1er Juin en haut et en bas de l’escalier reliant le mail Boucicault (à l’angle de la poste) et la rue Ledru Rollin en-dessous,
ce qui en interdit totalement l’usage. Aucune explication n’accompagne ces grilles.
Or cet escalier est utilisé quotidiennement par tous les habitants du quartier. La gêne que cela occasionne est évidente. Cela par ailleurs génère des comportements à risques, puisque des adolescents, plusieurs fois dans la journée d’hier, ont « joué » à escalader ces grilles en passant au-dessus du vide.
J’ai contacté la mairie : les services techniques disent qu’ils ne sont pas responsables, et que l’escalier appartient à la copropriété du mail Boucicault. Il n’est cependant pas possible, même si l’escalier n’est pas municipal, que les élus, en tant que représentants des citoyens que nous sommes, n’interviennent pas d’une manière ou d’une autre pour informer les population d’une part, et pour tenter régler le problème d’autre part.

Mise en place d’un N° Vert par la ville pour la Gestion Urbaine de Proximité

Un numéro vert gratuit (0801 80 00 92) est mis en place pour une intervention rapide et efficace sur le terrain pour tous les problèmes de voirie, travaux, stationnement, éclairage public, déchets ou espaces verts.

Des déchets qui jonchent le trottoir ? Des branches d’arbre qui risquent de tomber ? Des tags sur un mur ? Signalez-le dès maintenant en appelant le numéro vert « Fontenay-aux-Roses à votre service » au 0801 80 00 92.  Selon la nature du problème, un agent des services techniques interviendra directement sur place avec son véhicule électrique ou votre demande sera transmise au service compétent.

Ce service gratuit fonctionne du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (16h30 le vendredi). En dehors de ces horaires, un répondeur enregistrera les demandes. L’appel est gratuit (coût des appels pris en charge par la Ville).

Si vous avez fait l’expérience d’utiliser ce N° Vert, faites nous part des résultats que vous avez obtenus.