Coronavirus : Histoire d’un médecin hospitalier Fontenaisien atteint par le coronavirus

Chers amis fontenaisiens,

Nous arrivons au pic de la pandémie, dont l’Europe est l’épicentre. Je suis médecin hospitalier, je ne suis pas un surhomme, et la maladie liée au Covid19 a fini par me toucher.

Difficile de déterminer le moment et l’endroit où j’ai attrapé le virus… Toujours est-il que j’étais confiné entre le 16 et le 22/03. Je suis allé travailler le lundi 23/03 et mes premiers symptômes sont apparus le soir même vers 23h, avec une sensation de fébrilité. Lorsque je me suis réveillé le mardi 24/03, la fièvre était à 38.1°, et j’avais une petite rhinite et une céphalée rétro-orbitaire. Le devoir m’appelle : « un petit paracétamol, et au boulot ! ». En fin d’après-midi, la céphalée rétro-orbitaire reprenait tranquillement et mes collègues m’ont poussé à appeler la médecine du travail. « Retournez chez vous au plus vite, faites-vous tester, et n’allez pas travailler tant que vous n’avez pas les résultats ». J’ai pu me faire prélever le mercredi 25/03 matin. Et j’ai attendu les résultats… J’ai attendu jusqu’au samedi 28/03 (un test PCR se fait en 12h…) et le résultat était positif. Mon résultat a été transmis à « Santé Publique France », qui annonce donc avec 3 jours de retard le nombre de cas confirmés.

Ce résultat positif est également symptomatique du manque de moyens de l’hôpital public et en particulier lorsque cet hôpital est psychiatrique… Tous mes collègues directs sont infectés à quelques exceptions près, et nos patients ne sont pas en reste.

En conséquence, à défaut d’avoir des masques et des lunettes de protection pour tout le monde, peut-être que les médecins pourraient exercer leur liberté de prescription pour bénéficier d’une association hydroxychloroquine-azithromycine, afin de réduire leur virémie et de les rendre opérationnels le plus tôt possible pour retourner au front ; puisqu’il s’agit d’une guerre, comme nous l’a rappelé le Président Macron. Malheureusement, un décret récent ( en date du 13 janvier 2020… ) entrave ma liberté de prescription hors-AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), et je ne puis me prescrire ces médicaments efficaces (sur la virémie et le portage nasopharyngé), peu coûteux, et qui étaient quasiment en vente libre pendant des dizaines d’années… Mon cas va certainement aller vers une guérison naturelle, mais cette guérison  sera beaucoup plus longue. C’est bien dommage alors que l’on a actuellement un manque criant de personnel à l’hopital.

Prenez bien soin de vous. Et exercez votre esprit critique, par la lecture (plus que par les médias…).

Laurent Marulaz (actuellement atteint par le Covid19).

Coronavirus : le maire de Fontenay-aux-Roses, Laurent Vastel et son premier adjoint, Roger Lhoste toujours dans un état sérieux

Source : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/covid-19-l-etat-de-sante-du-maire-de-fontenay-aux-roses-et-de-son-premier-adjoint-demeure-preoccupant-27-03-2020-8289606.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1

Depuis leur hospitalisation dimanche 22 mars, Laurent Vastel et Roger Lhoste se livrent à un combat au jour le jour contre le Covid 19. Le maire (UDI) de Fontenay-aux-Roses et son premier adjoint ont été contaminés par ce virus, comme plusieurs autres élus de la majorité et de l’opposition, tous confinés à leur domicile.

Dans une lettre adressée aux Fontenaisiens datée du 25 mars, le maire Laurent Vastel indique que ses poumons vont « mieux ». Malgré tout, son état nécessite toujours la plus grande vigilance du corps médical, selon Cécile, sa compagne.

« Il va mieux qu’à son arrivée, c’est certain, et son état est stabilisé, explique-t-elle. Mais il n’est toujours pas autonome dans son apport en oxygène. Quand il est sous assistance respiratoire il respire bien, mais dès qu’on retire l’apport en oxygène, c’est plus compliqué. »

Leur fils de 3 ans, contaminé aussi, va mieux

Une situation évidemment éprouvante pour elle. « L’attente est longue car on ne voit jamais le bout, reprend-elle. Cet effet yoyo est difficile pour nous, les proches. Il devait avoir une radio des poumons ce vendredi mais il y a eu beaucoup de nouvelles arrivées à Percy (l’hôpital où Laurent Vastel est hospitalisé) et la priorité est donnée aux patients en urgence respiratoire. Laurent espérait pouvoir sortir ce week-end mais il est toujours dépendant en oxygène… Il est en train d’évacuer le virus et on espère que l’issue sera positive. »

Positive, comme l’issue de la maladie de leur enfant de trois ans, lui aussi porteur du virus. « Il ne lui reste plus que la toux pour une dizaine de jours encore selon les médecins, mais il va beaucoup mieux. On a eu peur et ses quintes de toux sont encore impressionnantes mais c’est positif. »

«Il sait à quoi il fait face»

Dans sa dernière lettre, Laurent Vastel évoque le cas de « certains rentrés le même jour » que lui à l’hôpital. Une référence à son premier adjoint, Roger Lhoste, hospitalisé dans une clinique d’Antony. L’élu de 74 ans a été placé en assistance respiratoire ce vendredi matin ainsi que dans un coma artificiel après qu’un de ses poumons a été sévèrement touché par l’infection.

« Mon père se bat contre une maladie comme des dizaines de milliers de personnes et c’est quelque chose d’assez compliqué, témoigne son fils Jérôme. Nous, sa famille, sommes confiants car mon père était en bonne santé générale avant la maladie. L’équipe médicale est très investie et nous donne des nouvelles deux fois par jour. Ils ont la décence de nous dire qu’ils se battent contre une maladie inconnue. »

Malgré tout, il souhaite rester optimiste quant au rétablissement de son père. « Comme tous les patients atteints du Covid 19, quand la maladie touche un organe comme le poumon, le pronostic vital est engagé mais nous n’avons aucune raison de penser que l’issue sera dramatique. Les médecins nous ont préparé aux deux éventualités. Finalement c’est un combat qui ressemble presque à un combat politique. C’est celui d’un homme face à la maladie. Je l’ai eu au téléphone quelques heures avant que son état se dégrade et il sait à quoi il fait face. »

 

Le Maire, Laurent Vastel, hospitalisé pour une détresse respiratoire suite au coronavirus, s’adresse aux Fontenaisiens

Source : https://www.fontenay-aux-roses.fr/15-3684/fiche/lettre-du-maire-laurent-vastel-aux-fontenaisiens-22-mars-2020.htm

Fontenay-aux-Roses dimanche 22 mars

Chères Fontenaisiennes, chers Fontenaisiens, bonjour à tous,

Je vous écris depuis l’hôpital Percy où je suis hospitalisé pour une détresse respiratoire suite au coronavirus.
Dimanche soir dernier, j’ai ressenti une grande fatigue, assez légitime à la suite d’une campagne éprouvante, dès le lendemain, l’agueusie et la fièvre se sont installées.

Malgré cela, grâce à l’engagement exemplaire de l’administration municipale en coopération avec les élus de la majorité, j’ai pu mettre en place à distance avec le Directeur Général des Services, l’ensemble des services publics indispensables à la continuité de la vie de notre Ville : la continuité des accueils au Centre Municipal de Santé, l’aide et le portage des repas pour les plus faibles, la continuité administrative des services d’état civil, des écoles et crèches, notamment l’accueil des enfants des personnels soignants et la Police municipale. Le ramassage des ordures est géré de concert avec le territoire Vallée Sud- Grand Paris afin que la continuité soit assurée.

Le coronavirus Covid-19 n’est pas une simple grippe, il s’agit d’un virus extrêmement violent capable de mettre à terre les plus résistants. Aussi, en tant que médecin et moi-même malade, je vous en conjure, pour vous, pour ceux que vous aimez comme pour l’ensemble des Fontenaisiens : restez chez vous. Limitez vos sorties au strict minimum, ne retrouvez pas vos amis même dehors. Prenez des nouvelles téléphoniques de vos anciens.

Ensemble, nous surmonterons cette épreuve, et imaginerons un avenir meilleur.

A bientôt,
Votre Maire, Laurent Vastel 

Commentaires de l’Association des Retraités CFDT aux réponses des candidats sur les thématiques: Services de proximité, évolution de la ville à long terme et autres sujets

L’association des Retraités CFDT  fait partie du collectif associatif qui a soumis un questionnaire aux listes candidates aux élections municipales.

Les réponses des listes candidates aux Thématiques : Services de proximité, évolution de la ville à long terme ont été publiées dans un article précédent.

Pour chaque question, l’association des Retraités CFDT reprend d’abord, ce qui a été publié, en substance, par chaque liste, et donne des commentaires en violet.

Thématique : Services de proximité

Question N° 21 : Comment allez-vous satisfaire les besoins des Fontenaisiens en termes de santé :
-    Médecins, généralistes et spécialistes
-    Infirmiers, infirmières
-    Laboratoires, imagerie médicale
-    Prise en compte de la dépendance
-    Etablissements du grand âge
-    Handicap, accessibilité ?

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : des lieux d’accueil de jour, un lieu de soutien psychologique, un café des aidants.
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : plus de petites structures de médecine privée, plus de cabinets d’aide à la personne.
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : plus de spécialités au CMS, de la prévention, des dispositifs de santé, l’Ehpad à domicile.
Point de vue de l’association :
Sur Fontenay, déjà 4 structures de service d’aide à la personne, dont le CCAS (auxiliaires de vie, ménage, transport, bricolage, jardinage) qui ont du mal à recruter de vrais professionnels sur le besoin majeur en auxiliaires de vie (n’importe qui ne peut pas exercer ce métier). Pourquoi en rajouter ?
Quels ‘dispositifs de santé’ ?
Côté médecine de ville on aimerait limiter les dépassements d’honoraires, et avoir des médecins qui se déplacent à domicile.

Question N° 22 : Quelles formes de solidarité envisagez-vous créer, développer, encourager pour que les habitants se sentent bien ensemble ?

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : des tiers lieux flexibles, des espaces de co-working, un cyber café.
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : une association ‘Seniors dans la cité’, des cafés intergénérationnels, bref : tout partager ; jardins, arts, éducation, culture, …
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : un accès aux services publics plus souples, des tiers lieux d’échanges, des appartements partagés, une maison des arts, un numéro vert d’alerte sociale, une aide numérique aux isolés.

Point de vue de l’association :
Un numéro vert, serait-il concerté avec les communes limitrophes ?
A côté de ‘Seniors dans la cité’, rechercher plutôt l’obtention du label ‘Ville amie des Aînés’ (reconnu nationalement et internationalement et encouragé par l’OMS) comme Sceaux; exigeant sur les services, les infrastructures et leur maintien.
Le besoin des aidants n’est pas tant le lieu de rencontre, que comment être remplacés en confiance pendant qu’ils se rencontrent.

Question N° 23 : Comment pouvez-vous attirer / maintenir les services et commerces de base tels que :
-    Bureau de poste
-    Sécurité sociale
-    Etat civil
-    Laverie
-    Billetterie transports

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : difficile car questions de financement
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : des pôles multiservices, accueil, aides, accès internet.
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : faciliter les démarches internet.

Point de vue de l’association :
Peu de développement sur les relations avec l’intercommunalité, le Département, le Territoire, l’ARS … aides, finances, règles, etc …  (voir Question N°9). Quelles compétences restent à la commune ? quelle autonomie réelle ?
Internet : il ne suffit pas de mettre un terminal ou un signal wifi à la disposition des gens, il faut un accompagnement (assistance, formation) : par quels personnels ?

Thématique : Evolution de la ville à long terme

Question N° 24 : Pouvez-vous définir votre vision de Fontenay-aux-Roses à 15-20 ans ?

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose : Une maison du climat, tout sera merveilleux !
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : des salles de convivialité, des cafés solidaires, des mobilités apaisées, une ville verte, bref : les villes alentours vont nous envier !
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : on aura de nouvelles entreprises.

Point de vue de l’association :
‘Fontenay avec vous’ prévoit des lieux pour les ordures ménagères, en effet cela manque.
‘Pour Fontenay’ veut traiter les incivilités et nous fait peur avec des souris de laboratoire au CEA !  (aujourd’hui centre de recherche neuro-biologique européen, avec évidemment tous les agréments et contrôles qui vont avec).
Quelles nouvelles entreprises ? où ? il manquerait peut-être un hôtel du côté du panorama, de préférence sur Fontenay.

Question N° 25 : Que souhaitez-vous pour cette ville en termes de :
- population (nombre, diversité…)
- urbanisme (destination des zones, type d’habitat, densité, espaces verts…)
- mobilité et transports
- accompagnement de la transition écologique
- services à la personne
- offre culturelle

Fontenay avec vous (P. Buchet) propose :  la prise de décisions avec les citoyens : votations et conseil municipal citoyens.
Fontenay Demain (L. Vastel) : n’a pas souhaité répondre aux questions du collectif.
Pour Fontenay (S. Bourdet) propose : un fonctionnement en intelligence collective.
Un temps d’avance pour Fontenay (G. Mergy) propose : la co-construction des actions avec les citoyens, les nouvelles constructions immobilières en HQE et THQE.

Point de vue de l’association :
Quelle place pour les associations dans les prises de décisions ?
Côté lien social, par quels personnels ? tout ne peut pas être fait bénévolement.

Sujets peu abordés par les candidats :

Mobilité, accessibilité :  lieux administratifs (par exemple escaliers de la Mairie face à la place De Gaulle), commerces, transports (arrêts de bus) …

Adaptation des logements aux besoin des seniors, quelles aides de la commune ? quel accompagnement ? (respect des exigences de la loi Elan pour les nouvelles constructions).

Handicap : on aimerait voir les résultats de la participation des handicapés dans la commission municipale had hoc.

Attribution des logements sociaux : nous resterons vigilants quant au respect des lois ‘Elan’ et ‘Egalité et Citoyenneté’ et à la transparence dans les attributions.

Sécurité : dealers, tapage, squats des espaces publics, de jour comme de nuit, incivilités, comment traiter les populations en déshérence ?

Pauvreté : 2600 personnes en situation de pauvreté sur la commune (~10% !). Quel traitement ?

Pour réagir à cet article vous pouvez envoyer des commentaires en mentionnant la thématique et le N° de question  sur la page Facebook : https://www.facebook.com/civifar/?fref=nf

Municipales 2020 : Réponses des listes candidates aux questions du collectif des associations (#3) : Thématiques : Services de proximité, évolution de la ville à long terme et une raison d’être optimiste

Les réponses sont publiées en fonction des thématiques et suivant l’ordre alphabétique des listes. Cet ordre fera une rotation en fonction des thématiques.

La liste « Fontenay Demain (Laurent Vastel) » a refusé de répondre aux questions. Pour leur refus et nos commentaires, voir l’article précédent.

La liste « Fontenay avec vous (Pascal Buchet) » n’a pas finalisé son programme et n’a pas répondu à toutes les questions.

Vous pouvez envoyer des commentaires en mentionnant la thématique et le N° de question à l’adresse mail : assofar2020@gmail.com

Pour que vos commentaires puissent être validés et publiés sur notre site, vous devez publiera avec vos noms, prénoms et adresse mail qui doit être valide, pour que nous puissions communiquer avec vous. Ces commentaires doivent respecter notre Charte de modération.

Thématique : Services de proximité

Question N° 21 : Comment allez-vous satisfaire les besoins des Fontenaisiens en termes de santé :
-    Médecins, généralistes et spécialistes
-    Infirmiers, infirmières
-    Laboratoires, imagerie médicale
-    Prise en compte de la dépendance
-    Etablissements du grand âge
-    Handicap, accessibilité ?

  • Pour Fontenay (Suzanne Bourdet) : Médecins, services infirmiers, et services techniques médicaux : un pôle privé pourrait compléter le pôle public qu’est le CMS. Seniors dans la cité : notre programme compte 15 points, dont la création de petits cabinets d’aide à la personne, sur le modèle des cabinets d’infirmières, répondant au besoin de proximité que les grosses structures ne peuvent apporter. Handicap : le plan AD’AP sera actualisé et mené à son terme.
  • Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy) : Notre ville dispose de professionnels de santé et d’établissements de qualité qu’il faut renforcer et écouter. Nous élargirons les spécialités proposées au Centre municipal de santé (ophtalmologie…) et nous rendrons ses tarifs accessibles au plus grand nombre. Nous favoriserons le maintien à domicile par un ensemble de mesures complémentaires : prévention, aide à domicile, dispositifs de santé, transports, soutien aux aidants, EHPAD à domicile. Nous poursuivrons le plan d’accessibilité des bâtiments publics et d’adaptation de la voirie et veillerons aux conditions d’accueil des enfants handicapés dans nos écoles.
  • Fontenay avec vous (Pascal Buchet) : voir réponse question suivante
  • Fontenay Demain (Laurent Vastel) : pas de réponse

Question N° 22 : Quelles formes de solidarité envisagez-vous créer, développer, encourager pour que les habitants se sentent bien ensemble ?

  • Pour Fontenay (Suzanne Bourdet) : Développer les activités solidaires, jardins partagés, éducation partagée, sports partagés, cultures partagées … Ouvrir des structures solidaires : salles de convivialités dans chaque quartier, partageables entre jeunes et seniors ; cafés intergénérationnels et solidaires ; ateliers FarLab (sur le modèle des FabLab). Ouvrir une Fabrique des Arts et des cultures du monde, c’est-à-dire un lieu de créations et de rencontres interactives.
  • Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy) : Afin que les Fontenaisiens se rencontrent et partagent plus qu’un code postal, nous créerons des lieux polyvalents de solidarité, d’échange et de rencontre : tiers lieux, maison des arts… Nous soutiendrons l’activité associative et développerons les moments de convivialité incluant tous nos quartiers. Avec la participation citoyenne, nous permettrons à chacun d’influer ensemble sur l’avenir de Fontenay, de se sentir utile et reconnu.
  • Fontenay avec vous (Pascal Buchet) : La solidarité sera au cœur de notre projet, c’est d’ailleurs pour nous la condition de la réussite de la transition écologique qui est vouée à l’échec par les tenants du libéralisme ou de l’écologie qui oublie le social. Nous vous citons deux exemples pour illustrer notre démarche :

1 ) CREER DES TIERS LIEUX

Pour redonner du sens au collectif, libérer et faciliter les initiatives, initier de nouveaux services et répondre à des attentes qui jusque-là ne trouvaient pas d’écho, nous proposons la création de tiers-lieux. Un tiers-lieu est un espace de rencontres entre des personnes et des compétences variées, qui favorise la créativité et les interactions sociales. Créés avec les Fontenaisiens, pilotés par des associations, des animateurs, des facilitateurs, ce sont des lieux flexibles et mutualisés, générateurs d’échanges et de vie sociale. Ils contribuent à développer les initiatives et les partages, jusqu’à faire naître des projets communs. Modulables, ouverts, accueillants, ils favorisent l’épanouissement individuel et collectif. Ils sont vivants car ils reposent sur l’écoute et l’imagination pour élaborer chaque projet, porteur de sens et de valeurs communes.

De l’économie sociale et solidaire à la culture, de l’artisanat à l’éducation, de l’écologie à l’innovation, les exemples sont variés : ateliers partagés (dessin, peinture, photo, cuisine, couture, jeux …), lieux de rencontres pour les jeunes, espace dédié aux recherches de stage, café musique,  espaces intergénérationnels …espace de coworking, pépinière d’entreprises,  cyber café,  Fablab cantine solidaire, boutique du partage,  espace d’accès aux droits, café des aidants maison du climat, jardins et outils partagés, repair café, recyclerie, ressourcerie…

2)    AIDER LES AIDANTS

Plus d’un-e Fontenaisien-ne sur cinq aide une personne de son entourage, soit parce que la personne est malade, handicapée ou dépendante. Ces personnes ont aussi besoin d’être aidées, ne serait-ce que pour « souffler ». Il faudra avant tout renforcer les aides à domicile et les activités en lien avec le CCAS et les associations pour les personnes âgées ou malades et les personnes handicapées. Le café des aidants sera un lieu d’écoute, d’échanges et d’informations avec un centre de ressources et d’actions (repérage des besoins, réseau d’intervenants : kiné, médecins, soins infirmiers, aides à domicile, assistante sociale) et un lieu de soutien psychologique mais aussi d’activités culturelles et de rencontres intergénérationnelles. Le développement des accueils de jour, d’autres solutions alternatives basées sur les associations et le bénévolat (après formation) seront aussi à privilégier.

  • Fontenay Demain (Laurent Vastel) : pas de réponse

Question N° 23 : Comment pouvez-vous attirer / maintenir les services et commerces de base tels que :
-    Bureau de poste
-    Sécurité sociale
-    Etat civil
-    Laverie
-    Billetterie transports

  • Pour Fontenay (Suzanne Bourdet) : L’Etat Civil a toute sa place en mairie, où il doit être promu et préservé. Nous agirons pour le maintien d’une laverie en centre-ville. Dans les quartiers périphériques, et en association avec un commerce de proximité, nous créerons un (ou plusieurs) pôle(s) multi-services (antenne de mairie, qui assurera un accueil et une aide de proximité, par les administrations et par les élus, un accès internet et une écoute de chacun).
  • Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy) : Nous étudierons avec les Fontenaisiens leurs besoins réels. Nous maintiendrons l’accueil en mairie pour les services d’état civil, dont nous faciliterons les démarches par Internet. Nous négocierons avec les entreprises concernées (La Poste, RATP) le maintien des services de poste et de billetterie transports. La ville acquerra lorsque et où nécessaire les locaux commerciaux pour favoriser l’installation de services de base (laverie…) ou plébiscités par les Fontenaisiens.
  • Fontenay avec vous (Pascal Buchet) : Rien ne s’obtient sans une forte volonté politique, une mobilisation citoyenne et des dispositifs innovants pour y répondre (cf plus haut) tout en trouvant d’autres sources de financement que les impôts, taxes et tarifs quand un coût supplémentaire est nécessaire.
  • Fontenay Demain (Laurent Vastel) : pas de réponse

Thématique : Evolution de la ville à long terme

Question N° 24 : Pouvez-vous définir votre vision de Fontenay-aux-Roses à 15-20 ans ?

  • Pour Fontenay (Suzanne Bourdet) : Richesse culturelle, tissu associatif créatif, diversité des quartiers sont des atouts, sources de synergies propres à Fontenay : salles de convivialité, jardins partagés, infrastructures adaptées (crèches, écoles, gymnases, lieux culturels…); Fabrique des Arts et des Cultures, FarLabs, cafés solidaires, mobilités apaisées, transition écologique réussie. Ville verte, chaleureuse, et innovante, où il fera bon vivre, et que les villes voisines nous envieront.
  • Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy) : Dans 15 ans, Fontenay-aux-Roses sera devenue plus végétalisée ; elle bénéficiera d’un cœur de ville et de quartiers plus animés avec des commerces de qualité, grâce notamment à la piétonisation de la rue Boucicaut et la création de nouveaux équipements publics (maison des arts). La convivialité et l’entraide seront des habitudes acquises et la municipalité sera garante de la qualité de vie. Chacun s’y sentira acteur de son devenir. De nouvelles entreprises s’y seront installées et des projets innovants auront abouti grâce au financement participatif de Fontenaisiens. Le patrimoine public aura été complétement rénové, notamment pour réduire son empreinte environnementale. Les immeubles construits seront tous HQE ou THQE.
  • Fontenay avec vous (Pascal Buchet) : Une ville à taille et visage humains, une ville du vivre ensemble, du respect, une ville dynamique et où les habitants sont acteurs de l’évolution de leur cadre de vie et des activités. Une Ville équilibrée en préservant les équilibres actuels : urbanistiques (pavillons / collectifs), démographiques (jeunes /moins jeunes), (sociaux) logements privés / sociaux et une ville plus végétale moins minérale … une ville qui soit belle, solidaire et permette l’épanouissement de chacun
  • Fontenay Demain (Laurent Vastel) : pas de réponse

Question N° 25 : Que souhaitez-vous pour cette ville en termes de :
- population (nombre, diversité…)
- urbanisme (destination des zones, type d’habitat, densité, espaces verts…)
- mobilité et transports
- accompagnement de la transition écologique
- services à la personne
- offre culturelle

  • Pour Fontenay (Suzanne Bourdet) :  Ne pas densifier au détriment de la qualité de vie, respecter la spécificité des zones pavillonnaires, rénover « vert » et construire « vert » ; développer les mobilités douces, les espaces verts, la biodiversité ; créer de petits cabinets de proximité pour des services à la personne efficaces et chaleureux ; assurer une offre culturelle et sportive plurielle, créative, interactive, ouverte sur le monde et sur les autres.
  • Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy) : Nous souhaitons maintenir la population autour de 25000 habitants en préservant la mixité sociale et l’équilibre général actuel entre quartiers pavillonnaires, logements collectifs en locatif social et logements collectifs en accession à la propriété aidée ou non. Nous voulons une véritable vie de quartier et des lieux d’échange et de rencontre. Sur les autres questions, les réponses ont été apportées dans les thématiques concernées.
  • Fontenay avec vous (Pascal Buchet) : pas de réponse
  • Fontenay Demain (Laurent Vastel) : pas de réponse

Question N° 26 : Pouvez-vous nous donner en une seule phrase une raison d’être optimiste si vous êtes élu(e) le 22 mars 2020 ?

  • Pour Fontenay (Suzanne Bourdet) : Parce que notre liste contient toute la diversité des quartiers et des âges, des compétences de terrain et des expériences professionnelles, nous saurons faire la synthèse des multiples expressions des habitants, nous mobiliserons l’intelligence collective, nous créerons des synergies « vertes » et conviviales, POUR FONTENAY, immédiatement, conformément aux engagements contenus dans notre programme.
  • Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy) : Grâce à l’écoute de chacun des Fontenaisiens, nous construirons une ville plus écologique, plus solidaire et plus sociale, plus dynamique, plus innovante, plus sereine, plus citoyenne et plus sobre.
  • Fontenay avec vous (Pascal Buchet) : Les élus ne décideront plus seuls mais avec les Fontenaisiens
  • Fontenay Demain (Laurent Vastel) : pas de réponse

Les propositions d’une nouvelle équipe sur le sujet du mal être

Pourquoi l’information dans le journal de Fontenay n’ aborde t’elle pas les difficultés des habitants, notamment concernant le mal être, qui touche maintenant diverses catégories socio démographiques et professionnelles.

Aux personnes en état de précarité, aux jeunes, aux personnes de santé mentale fragile, s’ajoutent maintenant les représentants de l’éthique : enseignants, agriculteurs, policiers.

Face à la hausse des suicides en France, notre ville est elle impactée et si oui quelles propositions une nouvelle équipe peut elle faire?

La solution peut elle être la même entre des jeunes qui peinent à trouver leur équilibre pour assumer leur rapport aux autres et entre eux ou pour passer à l’autonomie ; et des personnes sensibles, fragilisées par la solitude, la maladie, les difficultés familiales, professionnelles, les soucis financiers et personnels ?

Prendre soin n’est pas que l’ apanage de la médecine, elle doit être une priorité de notre commune. C’ est pourquoi je souhaite que nous les tenants d’une opposition positive menions une campagne municipale autour de la santé préventive.

Pour cela proposons un partenariat  avec les médecins de la ville, le centre de santé,  plus globalement avec les associations sportives et thérapeutiques pour définir une méthodologie et une pratique protectrice de la santé mentale. Cette santé impacte le déficit du budget de l État dans plusieurs branches indemnités maladie chômage sécurité sociale…et nuit au dynamisme de nos villes sur le plan local.

Les médecins peuvent actuellement prescrire des ordonnances sportives, il s’agit ensuite d’organiser l’infrastructure mêlant professionnels bénévoles art et ludo thérapeutes pour veiller à ce que le goût de vivre perdure.

Il ne s’agit pas pour autant de refinancer de nouveaux lieux, qui existent déjà ou sont à réhabiliter sur Fontenay, mais de soutenir les associations, les praticiens, sur un budget municipal pour les petits revenus.

Nos concitoyens fragiles, pour résister et développer une conscience de vie, doivent se sentir soutenus par la population plus forte.

La mésestime de soi, la dépression, le burn-out ne sont pas une fatalité. Les réponses faibles à l’ autoritarisme, au management anxiogène, à la violence, aux pertes des valeurs peuvent être trouvées dans des programmes parfois simples mais existants et connus des médecins de la ville, démunis eux mêmes face aux défaillances intellectuelles et physiques, aux pertes de courage, aux ralentissements  menant vers la réclusion, le nihilisme et parfois le passage à l’acte.

Les familles sont dévastées mais impuissantes, nos dévoués et courageux pompiers, nos représentants des forces de l’ordre qui vivent sur le terrain ces situations, se dépatouillent avec ces maux, débordés et mal à l’aise dans leur gestion quotidienne. Qui va leur remonter le moral ?

A qui se confier ? L’ épuisement va souvent de paire.

Les aidants, les médecins de ville et du travail, le corps enseignant sont de leur côté souvent saturés voir fragilisés eux-mêmes. Avec un praticien pour 15 000 enseignants, une visite tous les 5 ans prévue (directive pas remplie partout), des académies n’ont pas de médecins ou pas de secrétariat. Alors les mouvements de grève pour dire son malaise arrivent. Parfois ça se calme, il y a une enveloppe , il y a un super inspecteur conseiller pédagogique à l’écoute, qui ouvrent une pause, permettent le contact avec soi même et avec les autres, et réhumanisent le terrain, mais le réenchantement ne peut venir que d’une vraie transformation intérieure, progressive, accompagnée.

Les territoires peuvent avoir cette mission redynamisante pour leur population, et aider à surmonter les défis de notre époque.

Autrefois le médecin l’instituteur et le curé soignaient ensemble les corps les âmes et les esprits souffrants et le travail en plein air faisait le reste mais aujourd’hui face à la complexité de la vie urbaine et du monde du travail, les municipalités doivent tout faire pour fournir des points d’ accès de prévention santé, d’ éducation, et de respiration à taille humaine où l’ambiance créatrice sportive environnementale et paisible aide à  transcender les diverses forces issues de la nature et de la vie.

Joëlle Touzet, Nouvelle Donne, liste Label de FONTENAY

Le point sur les acteurs de la santé à Fontenay

Les acteurs de la santé sur la ville évoluent, comme ailleurs. Il y a ou y aura dans un avenir proche des départs en retraite, ce qui fait que des spécialités ne seront plus présentes à Fontenay : ophtalmologie, O.R.L…

Il y a des changements qui ont eu lieu pour les kinésithérapeutes, infirmiers, ostéopathes.

Des médecines alternatives sont peu représentées, comme l’homéopathie, acupuncture, shiatsu, reiki, Yoga

Fontenay a la chance d’avoir un Centre Municipal de Santé, inauguré en 1976, par Mme Simone Veil, ministre de la Santé.

Centre Municipal de Santé Simone Veil

Le Centre Municipal de Santé (CMS), ouvert aux Fontenaisiens et aux non Fontenaisiens, propose des consultations de médecine générale et spécialisée, des consultations dentaires ainsi que des soins infirmiers. Il est possible de s’y faire soigner en ne payant que le ticket modérateur (somme non prise en charge par la sécurité sociale mais pouvant être prise en charge par la mutuelle).

Les consultations gratuites

Vaccinations pour les enfants (de plus de 6 ans), les adolescents et les adultes (sans rendez-vous). Un lundi sur deux, en période scolaire : de 16h30 à 18h15

Vaccins 
- DTP, coqueluche et ROR
- Hépatites B
- Human papillomavirus
- vaccins antigrippe
- méningite

Centre de Planification et d’Education Familiale (sur rendez-vous)

- Consultations médicales de gynécologie : Le mercredi de13h30 à 16h30
- Conseil conjugal et familial : Le mercredi de 13h30 à 16h30
- Entretiens individuels et/ou de couple – relatifs à la contraception, à la sexualité, à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Entretiens gratuits.

Ateliers d’éducation pour les diabétiques – ETP diabète (sur inscription)

Ces séances d’information avec des professionnels de santé sont à destination des patients diabétiques de type II et de leur entourage.

LEA : Lieu d’Ecoute et d’Accueil pour les jeunes (sans rendez-vous)

Consultations médicales sur rendez-vous

Acupuncture (1), alcoologie, gynécologie, médecine générale (10), nutrition (1), ORL(1), ostéopathie (1), pédicurie-podologie (2),

Consultations dentaires sur rendez-vous

Consultations soins infirmiers, sur ou sans rendez-vous

 Prélèvements sanguins sur rendez-vous

Informations pratiques
6, rue Antoine Petit 92260 Fontenay-aux-Roses
Service médical : 01 46 61 12 86
Service dentaire : 01 55 52 07 88
 
Horaires d’ouverture au public :
Lundi au jeudi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 19h
Vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h30
Samedi matin : de 9h à 12h00

On peut prendre Rendez-Vous, soit par tél ou avec Doctolib : Cliquez-ici : https://www.doctolib.fr/centre-de-sante/fontenay-aux-roses/centre-municipal-de-sante-fontenay-aux-roses-fontenay-aux-roses

Pour plus d’infos, voir aussi le site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/206/centre-municipal-de-sante-simone-veil.htm

Pour avoir la liste des médecins libéraux su Fontenay, on peut utiliser le moteur de recherche de l’Assurance Maladie : http://annuairesante.ameli.fr/

Pour la recherche, en mettant la profession, le lieu : 92260, le type d’honoraires (avec ou sans dépassement d’honoraires), avec carte vitale, professionnel masculin/féminin.

  • Médecins généralistes : 12 sans dépassement d’honoraires
    => La municipalité précédente avait le souci de ne pas manquer de médecins généralistes et a payé le loyer des 2 médecins généralistes, pendant 2 ans, dans les anciens locaux de la clinique, 40 rue Estienne d’Orves. Cela s’appelle un cabinet passerelle. En échange de cette gratuité, il est demandé au jeune médecin d’assurer une ouverture une soirée par semaine et un samedi après-midi sur deux.
  • Dentistes : 12 tous conventionnés
  • Pédiatres : 1 avec Honoraires sans dépassement, 2 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés, 1 avec Honoraires libres
  • Ophtalmologiste : Mme Laurens est partie en retraite, Mme Gadonneix va bientôt partir.
    il n’y aura plus d’Ophtalmologiste à Fontenay. Il faudra aller à Sceaux, il y en a 3, à Clamart, à Bourg La Reine, Plessis-Robinson ou même à Antony. Il faut souvent plusieurs mois pour avoir un Rendez-vous
  • Oto-Rhino-Laryngologue (ORL) :  celui du CMS, seul qui ne fait que des examens basiques et vous propose un RV à son cabinet pour un examen plus complet, il y en a un autre à Fontenay, avec Honoraires sans dépassement,
  • Gynécologues / Obstétricien : 2 avec Honoraires sans dépassement,
  • Dermatologue et vénérologue : 2 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés, en plus du CMS
  • Neurologue : 1 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés
  • Cardiologue : 1 avec Honoraires libres
  • Psychiatres : 3 avec Honoraires sans dépassement, 2 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés, 1 avec Honoraires libres
  • Acupuncture :  en plus de celui du CMS, 1 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés,

Spécialistes qui manquent à Fontenay :

  • Allergologue
  • Angiologue
  • Endocrinologue-diabétologue
  • Gastro-entérologue et hépatologue
  • Homéopathe
  • Gériatre
  • Neuropsychiatre
  • Phoniatre
  • Pneumologue
  • Rhumatologue
  • Stomatologiste

Clinique : plus une seule, celle située 40 rue Estienne d’Orves a fermé. Il faut aller à Antony, à Meudon ou à l’hopital Béclère à Clamart

Maternité : plus une seule, celle située 19 rue du Maréchal Galliéni a fermé. Il faut aller à Antony ou à Meudon

Maison de suite de soins : Repotel 19 rue du Maréchal Galliéni

Psychothérapie : Centre Psychothérapique de jour, 45 rue Gabriel Péri : garçons et filles, de 8 à 18 ans, présentant des troubles envahissants du développement plus ou moins sévères, des troubles de la personnalité, des conduites, et de l’intégration scolaire.

Foyer d’accueil médicalisé pour adultes handicapés (physique ou mentale), 40 rue Estienne d’Orves.

Cabinet de Radiologie + Echographie: plus un seul, actuellement, il faut aller à Plessis-Robinson ou à Sceaux. Un cabinet va ouvrir dans l’extension du bâtiment de suite de soins Repotel, 19 rue du Maréchal Galliéni

Pharmacien : il y a 7 bien répartis dont 1 aux Blagis

Laboratoire d’analyses : 1 seul situé rue Boucicaut

Infirmier : en plus du CMS, il y a 12 infirmiers, tous conventionnés

Kinésithérapeute : 12, tous conventionnés, 4 situés 1, rue Jean Jaurès,

Pédicure-podologue : en plus du CMS, 1 seul accepte la carte vitale, situé 1, rue Jean Jaurès, 5 autres conventionnés, 1 non conventionné

Chirurgien orthopédiste et traumatologue : il n’y en a pas sur Fontenay,

Ostéopathe : en plus du CMS, il y en a un maintenant au 1, rue Jean Jaurès et 2 au cabinet médical Scarron

Orthophoniste : 8, tous conventionnés

Orthoptiste : il n’y en a pas sur Fontenay, il faut aller à Sceaux, Clamart

Pour prendre rendez-vous, on peut utiliser

- Doctolib, en particulier pour le CMS : https://www.doctolib.fr/

- Rendez-vous médecin : https://www.rdvmedicaux.com/

- Mon docteur : https://www.mondocteur.fr/

Il faut créer son compte, avec son adresse. Il vous propose alors des praticiens près de chez vous. Il vous fait un rappel par SMS.

Pour les médecines douces

Shiatsu :  à Fontenay, au 1, rue Jean Jaurès, Mme MouclierTél : 06 61 24 19 37.  et Mme François, 13 rue Marx Dormoy. Sinon,   2 à Clamart, 2 à Bagneux

Shiatsu, Réflexologie plantaire, Reiki :  2 à Clamart, 1 à Cachan

Yoga  à Fontenay

- ASF Yoga : www.as-fontenay.fr/association/yoga

CCJL : https://www.ccjl92.com/activités-adultes/développement-personnel/

Viviana Gomez : http://www.vivianayoga.fr

Les Arts du Corps : http://www.les-arts-du-corps.fr

Fontenay est-il en manque de médecins ?

L’Agence régionale de santé vient de dévoiler la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins.

L’Agence régionale de santé Île-de-France publie la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins.

Ce sont désormais plus de 9,1 millions de Franciliens (soit 76% de la population et 2,5 fois plus qu’auparavant) qui résident dans des territoires éligibles aux aides à l’installation et au maintien des médecins.

L’Île-de-France fait face, depuis plusieurs années,  à une importante diminution du nombre de médecins généralistes libéraux, conséquence d’une pyramide des âges défavorable et de l’attractivité jugée « moindre » de la région pour cette spécialité médicale. L’Île-de-France est classée dans l’Atlas de la démographie médicale  du Conseil National de l’Ordre des Médecins parmi les régions les plus touchées par ce phénomène.

L’ARS classe les villes, qui ont besoin de plus de médecins en 2 catégories :

  • des « zones d’intervention prioritaire »,
  • des « zones d’action complémentaire »,

Le département des Hauts de Seine compte même onze villes classées en « zones d’intervention prioritaires » :  Villeneuve-la-Garenne, Clichy, Malakoff, Bagneux, Clamart, Le Plessis-Robinson et Châtenay-Malabry.

Fontenay est classé en « zone d’action complémentaire. » 

La zone touchée la plus étendue ? Une bande s’étendant de Malakoff à Châtenay-Malabry, en passant Clamart et Le Plessis-Robinson.

Fontenay est entouré des communes qui sont classés en « zones d’intervention prioritaires » :  Bagneux, Clamart, Le Plessis-Robinson et Châtenay-Malabry.

Au-delà des complications administratives dont se plaignent parfois les jeunes médecins, le coût de l’immobilier en région parisienne représente également un frein important.

Dans les zones classées prioritaires, ils pourront bénéficier de 50 000 €, versés en deux fois. « C’est une aide importante, mais il faut savoir que s’installer dans un 40 m², par exemple, cela peut coûter entre 160 000 € et 200 000 € ».

A Clamart, des regroupements de praticiens à l’étude

Des discussions sont actuellement engagées entre la ville et ses médecins pour construire des locaux permettant des regroupements de praticiens. « L’idée, c’est de créer deux centres de santé privés dans le haut et le bas de la ville », explique le maire (LR) Jean-Didier Berger.

A noter que le département est loin d’être le seul touché en région parisienne, puisque la zone rouge a été multipliée par cinq au niveau régional, et qu’elle concerne désormais plus de 4,4 millions d’habitants.

Et toutes spécialités confondues, les Hauts-de-Seine comptent 188 médecins libéraux pour 100 000 habitants. C’est le deuxième meilleur ratio en Ile-de-France, derrière Paris, qui en compte 351. Et toujours mieux qu’en Seine-et-Marne (128) ou pire, la Seine-Saint-Denis (124).

Sources : Site de l’ARS en IdF : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/lars-ile-de-france-etend-significativement-les-territoires-eligibles-aux-aides-linstallation-des

Le Parisien du 19 mars 2018 : http://www.leparisien.fr/yvelines-78/hauts-de-seine-votre-ville-est-elle-en-manque-de-medecins-19-03-2018-7617969.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1