Retour sur les Assises du Sport à Fontenay du 13 Octobre 2018

Ces assises étaient organisées par le cabinet Olbia, spécialiste de ce type de concertation qui a organisé avec les services de la ville des ateliers sur les thèmes  des Assises : Sport et Santé, Sport encadré, Pratiques libres. 

=> Ces ateliers n’étaient pas ouverts à tous les Fontenaisiens, mais ont permis de dégager des pistes, et les tables rondes de ces Assises ont repris les même thèmes, avec comme participants ceux qui ont assisté aux ateliers.

=> Peu de Fontenaisiens, en particulier pour la pratique libre étaient présents, ce qui représente pourtant une part importante du sport.

Préalablement, un sondage BVA réalisé auprès de  400 Fontenaisiens, un questionnaire aux associations sportives locales, une étude sur les équipements sportifs par l’agence spécialisée ProPolis.

Présentation des résultats du sondage BVA 

Vous pouvez le télécharger avec le lien : BVA – Ville de Fontenay-aux-Roses – Présentation 13.10.18

Le sondage a été effectué sur des Fontenaisiens âgés de 18 ans et plus.
Les trois quarts des Fontenaisiens font du sport, dont six sur dix au moins une fois par semaine
Le manque de temps : principale raison empêchant la pratique du sport, notamment pour les parents
Les principales raisons pour faire du sport

Principales activités sportives (2 en moyenne)
Course à pied 43%
Fitness-Musculation 19%
Natation 18%
Cyclisme 16%
Marche à pied 15%

Le sport : un domaine d’action jugé prioritaire par près de 4 habitants sur 10
Le sport accessible à tous : un objectif jugé prioritaire selon une majorité d’habitants
Des Fontenaisiens en attente de nouveaux lieux sportifs et d’équipements rénovés, ainsi qu’un meilleur soutien aux associations concernées

Un tissu associatif marqué par l’existence historique de l’ASF, association multisports créée en 1961 qui compte aujourd’hui plus de 4000 adhérents répartis dans 22
sections. L’ASF représente 75% des adhérents à une association sportive
Fontenaisienne.

Le cabinet Propolis a présenté les résultats de l’étude sur les équipements sportifs.

Equipements sportifs

Vous pouvez accéder à la présentation complète : https://fr.calameo.com/read/00267320750423bf0e0a7

Un parc d’équipements globalement ancien :
• L’essentiel du patrimoine date des années 1960-1970 avec des interventions
importantes plus récentes (construction du gymnase du
Panorama en 1991, construction du gymnase des Ormeaux en 1999,
réhabilitation-extension du gymnase sportif Jean Fournier en 2000)
• Pas de création d’équipement couvert depuis près de 15 ans
(quelques réhabilitations partielles) au bénéfice d’une intervention
plus conséquente sur les espaces sportifs extérieurs (terrains synthétiques,
chalets, pas de tir à l’arc, skate-park, ateliers de musculation,
bulle de tennis…)

Un parc d’équipements saturé en soirée :
• Le taux d’occupation moyen des équipements sportifs n’est que de 59%
en journée (à cause du faible nombre d’établissements scolaires)
• Mais les équipements sportifs connaissent une intensité d’utilisation
très forte en soirée qui a poussé la Ville à maximiser l’utilisation de
tous les équipements de la commune :
–Équipements scolaires utilisés par les clubs : Ormeaux, Pervenches,
Roue
–Équipements utilisés le week-end pour des manifestations au
détriment des entrainements (salles multisports)
–Équipements extérieurs mis à disposition du grand public en dehors
des créneaux réservés : terrain synthétique et terrain en herbe de la
coulée verte
• Les équipements les plus saturés sont le gymnase du Parc, le terrain
synthétique de la coulée verte, le terrain en gazon naturel du Panorama

Un déficit en salles couvertes, compensé en partie par le secteur
privé, mais qui ne peut pas trouver de solutions dans les communes
voisines, dont les salles sont également saturées

Un déficit en surface de plan d’eau pour le grand public mais une
piscine répondant aux besoins des scolaires et des associations et
appréciée des Fontenaisiens.

Les pratiques libres à Fontenay confirment les tendances régionales, qui pointent également :
–Une demande de créneaux de pratique libre entre midi et deux (l’offre doit aussi être proposée par les employeurs)
Plus de créneaux pour les pratiques douces (gym douce, yoga, qi-gong…)
–De nombreuses femmes (43 %) qui accompagnent leur enfant aux activités déclarent être intéressées par une offre simultanée (pas forcément la même) (84 % des parents
accompagnent leur enfant sur leur lieu de pratique)
–Le caractère de plus en plus attractif des structures privées (foot à 5, paddle-tennis, escalade…) car elles ne nécessitent pas d’inscription à l’année, ont des horaires
d’ouverture étendus et proposent de nombreux services.

Les scolaires et périscolaires

Près de 2500 élèves pratiquent le sport dans le cadre de l’enseignement obligatoire et d’associations sportives scolaires.
- 60% des élèves sont scolarisés dans les écoles primaires. Les enfants
pratiquent essentiellement dans leur gymnase de proximité (Parc, Pervenches, Roue,
à l’exception des Renards qui ne dispose que d’un plateau sportif extérieur), et à la piscine.
- 40% des effectifs sont scolarisés dans le secondaire. Le collège des Ormeaux
dispose de son propre équipement mais les élèves fréquentent également les équipements de la Ville (gymnases du Parc et Jean Fournier, terrain du Parc) et la piscine.
- Le lycée professionnel privé dispose d’un petit équipement en interne mais souhaite
pouvoir accéder à des équipements au Panorama.

Comment répondre aux besoins des clubs sportifs ?
Un besoin de :
Conforter les structures d’encadrement (établissements scolaires, associations sportives, autres établissements) dans leur accès aux équipements sportifs :
–La question de la répartition des équipements sur le territoire
La question de la répartition des créneaux entre structures : optimisation de l’utilisation des créneaux, meilleure valorisation des créneaux sous-utilisés, création d’une commission d’attribution des créneaux
Encourager la mutualisation des structures et des équipements avec les communes voisines
Engager une politique pluriannuelle d’investissement
dans les équipements sportifs répondant aux objectifs suivants :
–Renouveler progressivement et sur le long terme le patrimoine bâti existant pour allonger la durée de vie des équipements, répondre aux besoins qualitatifs (fonctionnalités, confort, coût d’exploitation) et améliorer la gestion patrimoniale (coûts d’exploitation et de maintenance)
–Accroitre le parc pour répondre aux besoins quantitatifs actuels (salles couvertes)
–Exploiter au maximum le potentiel du Panorama, rare réserve foncière de la commune

Actions en cours pour renouveler et améliorer l’existant :
–Gymnase du Parc : rénovation lourde et extension entre début 2019
et juin 2020
–Terrain de rugby de la coulée verte : aménagement de vestiaires et locaux annexes pour la rentrée scolaire 2019
–Regrouper l’offre de tennis sur un site unique pour faciliter la vie du club : réfection de 2 courts de tennis (court terme) et mise en place d’une couverture saisonnière (moyen terme), construction de nouveaux locaux annexes pour le club (long terme)
- Mise en accessibilité et rénovation progressive des gymnases Fournier, Pervenches et Roue (long terme)

Propositions pour accroitre le parc d’équipements sportifs :
Construire un 6ème gymnase pour répondre aux besoins quantitatifs (nombre de créneaux) et qualitatifs (confort d’usage) des sports collectifs et de raquettes et permettre de réaffecter les gymnases des Pervenches et de la Roue à des activités plus adaptées à la taille de ces salles ?

Déroulement des Assises et des Tables rondes  

Des experts comme Pierre You, le président de la Fédération française d’escalade, Jean-Pierre Mougin, vice-président du Comité national olympique et sportif français, Philippe Lamblin, président de la Ligue des Hauts de France d’athlétisme, Bernard Amsalem, vice-président du CNOSF, ancien président de FF Athlétisme sont venus partager leurs riches expériences en matière de politiques sportives.

Une petite vidéo donne un aperçu du déroulement de ces Assises : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1639/assises-du-sport.htm

Table ronde sur le sport santé

Philippe Lamblin,a parlé des initiatives prises dans les département du Nord : Chemins de la Forme, gymnastique et Shiatsu dans les maisons de retraite.

Il a été rappelé le développement très important des pratiques douces (gym douce, yoga, qi-gong…) qui demandent plus de créneaux .

Il a été dit aussi qu’il est très important que les enfants, dès 4-5 ans puissent être sensibiliser à différents sports, pour qu’ensuite il choisisse un sport.

La tendance à la sédentarisation des ados, à cause de l’usage des smartphones et jeux vidéos provoque une obésité néfaste. Par exemple, des jeunes filles allemandes de 15 ans venues à Fontenay, ne pouvaient pas marcher plus de 300 m. Certaines écoles ont développé des activités de sport le matin avant de commencer la classe.

Pour la santé, il a été créé un « Vidal du sport » pour proposer des recettes thérapeutiques par le sport. Un décret de 2016 autorise les médecins a faire une ordonnance pour faire pratiquer le sport, remboursé par la Sécurité Sociale. Cela peut être mis en oeuvre par des associations, mais cela nécessite une convention avec l’Agence Régionale de Santé. De même, le Centre Municipal de Santé (CMS) développe un programme Sport – Santé

Des programmes sont aussi développés dans des maisons de retraite, comme celle d’Arcade à Fontenay, qui peuvent être ouvertes à des personnes âgées Fontenaisiennes.

Table ronde sur le sport encadré

Près d’1 habitant sur 5 déclare être membre d’un club ou d’une association sportive à Fontenay-aux-Roses

Les 26 associations sportives Fontenaisiennes comptent 5400 adhérents environ.  30% des adhérents des associations sportives Fontenaisiennes proviennent des communes voisines.

Un tissu associatif marqué par l’existence historique de l’ASF, association multisports créée en 1961 qui compte aujourd’hui plus de 4000 adhérents répartis dans 22
sections. L’ASF représente 75% des adhérents à une association sportive
Fontenaisienne.

L’enquête BVA montre que les Fontenaisiens demandent :

Mieux accompagner les bénévoles des associations (formations, valorisation, aide dans la gestion quotidienne…)
Améliorer le soutien aux activités des associations (aides matérielles, accompagnement dans l’élaboration des projets…)
La ville a mis en place des formations pour les bénévoles des associations.

Le sport devient de plus en plus un bien de consommation individuel, et pour cela, les structures associatives ont du mal à répondre. Les structures privées se développent sur ce créneau, mais avec des tarifs souvent 2 fois plus cher.

Table ronde sur les pratiques libres

45% des Fontenaisiens pratiquent une activité sportive au moins une fois par semaine en dehors du cadre associatif.

Les pratiques libres à Fontenay-aux-Roses s’appuient essentiellement sur la coulée
verte, les équipements de proximité, la piscine, les équipements privés tels que la
salle de remise en forme.

La Coulée verte est actuellement en train d’être saturée par les jogger et les utilisateurs de vélos, même électrique. Elle devient un autoroute pour les cyclistes pour leur travail, alors qu’il n’y a pas assez d’alternatives pour circuler sur les voies de transit de la ville.

La piscine devient aussi saturée et nécessiterait des horaires d’ouverture plus importants.

On pourrait créer et baliser des circuits de piétons dans la ville, par les sentiers et venelles.

Plus de la moitié des Fontenaisiens souhaitent voir :
–Développer de nouveaux lieux de pratique sportive en plein air (voies cyclables, itinéraires de promenade et de jogging, terrains en accès libre…)

–Rénover les équipements sportifs de proximité

Conclusions et annonces du Maire en clôture des Assises 

- Piscine : projet de rénovation par le Territoire et résolution du problème du fait que cette piscine appartient à une copropriété

- Rénovation du Skate Park vieillissant

- Création d’un gymnase provisoire, mais prévu pour 10-20 ans au stade du Panorama sur le terrain de basket pour fonctionner pendant les travaux du gymnase du Parc et qui pourra devenir ensuite un 6 ème gymnase.

- La salle de danse de l’ancien batiment du Conservatoire, remise en état pourra servir de salle d’exposition et le soir pour des activités de Yoga et de gymnastiques douces

- Soutien financier à l’ASF, en maintenant la subvention.

- Acquisition de placards à vélos par le Territoire

- Accès plus facile au ticket Sport

- Panorama : réfection sans construction, du fait du sol pollué et dégradé avec le Département (financement Contrat avec le Dpt) dans 2/3 ans: réfection de la piste d’athlétisme, du terrain de foot, de la piste de lancer

- Création d’un parcours santé au Panorama

- création d’un parcours de trekking

Participez aux Assises du sport le Samedi 13 octobre de 9h30 à 18h, à la médiathèque

Les Assises du sport sont ouvertes à tous les Fontenaisiens.

Samedi 13 octobre de 9h30 à 18h, rendez-vous dans les salons de la médiathèque pour participer aux tables rondes thématiques.

Des experts comme Pierre You, le président de la Fédération française d’escalade, Jean-Pierre Mougin, vice-président du Comité national olympique et sportif français, Karl Olive, maire de Poissy ou Philippe Lamblin, président de la Ligue des Hauts de France d’athlétisme, viendront partager leurs riches expériences en matière de politiques sportives.

Programme de la journée

9h30 café d’ouverture

10h-10h30 discours d’introduction et présentation des éléments de diagnostic des pratiques sportives à Fontenay-aux-Roses.

11h-12h30 table ronde sur le sport santé

Comment encourager la pratique physique et sportive, outil de santé publique ?
Aménagements favorisant l’activité physique, sport pour tous, accompagnement des publics selon les tranches d’âges, animations, création d’un label sport-santé…

14h30-16h table ronde sur le sport encadré

Quel développement pour les associations et clubs sportifs fontenaisiens ?
Structures d’encadrement, répartition des équipements et des créneaux de pratique, offre publique/privée sur la commune, confort des usagers, tarifs, mutualisation des équipements avec les villes voisines, renouvellement du patrimoine existant…

16h-17h30 table ronde sur les pratiques libres

Comment accompagner les Fontenaisiens dans leurs pratiques sportives sans encadrement ?
Sites de pratique libre (Coulée verte, piscine…), développement de l’offre dans les quartiers, déploiement d’équipements en accès libre, modernisation du mobilier urbain existant…

17h30 Discours de Clôture

Le point sur les acteurs de la santé à Fontenay

Les acteurs de la santé sur la ville évoluent, comme ailleurs. Il y a ou y aura dans un avenir proche des départs en retraite, ce qui fait que des spécialités ne seront plus présentes à Fontenay : ophtalmologie, O.R.L…

Il y a des changements qui ont eu lieu pour les kinésithérapeutes, infirmiers, ostéopathes.

Des médecines alternatives sont peu représentées, comme l’homéopathie, acupuncture, shiatsu, reiki, Yoga

Fontenay a la chance d’avoir un Centre Municipal de Santé, inauguré en 1976, par Mme Simone Veil, ministre de la Santé.

Centre Municipal de Santé Simone Veil

Le Centre Municipal de Santé (CMS), ouvert aux Fontenaisiens et aux non Fontenaisiens, propose des consultations de médecine générale et spécialisée, des consultations dentaires ainsi que des soins infirmiers. Il est possible de s’y faire soigner en ne payant que le ticket modérateur (somme non prise en charge par la sécurité sociale mais pouvant être prise en charge par la mutuelle).

Les consultations gratuites

Vaccinations pour les enfants (de plus de 6 ans), les adolescents et les adultes (sans rendez-vous). Un lundi sur deux, en période scolaire : de 16h30 à 18h15

Vaccins 
- DTP, coqueluche et ROR
- Hépatites B
- Human papillomavirus
- vaccins antigrippe
- méningite

Centre de Planification et d’Education Familiale (sur rendez-vous)

- Consultations médicales de gynécologie : Le mercredi de13h30 à 16h30
- Conseil conjugal et familial : Le mercredi de 13h30 à 16h30
- Entretiens individuels et/ou de couple – relatifs à la contraception, à la sexualité, à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Entretiens gratuits.

Ateliers d’éducation pour les diabétiques – ETP diabète (sur inscription)

Ces séances d’information avec des professionnels de santé sont à destination des patients diabétiques de type II et de leur entourage.

LEA : Lieu d’Ecoute et d’Accueil pour les jeunes (sans rendez-vous)

Consultations médicales sur rendez-vous

Acupuncture (1), alcoologie, gynécologie, médecine générale (10), nutrition (1), ORL(1), ostéopathie (1), pédicurie-podologie (2),

Consultations dentaires sur rendez-vous

Consultations soins infirmiers, sur ou sans rendez-vous

 Prélèvements sanguins sur rendez-vous

Informations pratiques
6, rue Antoine Petit 92260 Fontenay-aux-Roses
Service médical : 01 46 61 12 86
Service dentaire : 01 55 52 07 88
 
Horaires d’ouverture au public :
Lundi au jeudi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 19h
Vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h30
Samedi matin : de 9h à 12h00

On peut prendre Rendez-Vous, soit par tél ou avec Doctolib : Cliquez-ici : https://www.doctolib.fr/centre-de-sante/fontenay-aux-roses/centre-municipal-de-sante-fontenay-aux-roses-fontenay-aux-roses

Pour plus d’infos, voir aussi le site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/206/centre-municipal-de-sante-simone-veil.htm

Pour avoir la liste des médecins libéraux su Fontenay, on peut utiliser le moteur de recherche de l’Assurance Maladie : http://annuairesante.ameli.fr/

Pour la recherche, en mettant la profession, le lieu : 92260, le type d’honoraires (avec ou sans dépassement d’honoraires), avec carte vitale, professionnel masculin/féminin.

  • Médecins généralistes : 12 sans dépassement d’honoraires
    => La municipalité précédente avait le souci de ne pas manquer de médecins généralistes et a payé le loyer des 2 médecins généralistes, pendant 2 ans, dans les anciens locaux de la clinique, 40 rue Estienne d’Orves. Cela s’appelle un cabinet passerelle. En échange de cette gratuité, il est demandé au jeune médecin d’assurer une ouverture une soirée par semaine et un samedi après-midi sur deux.
  • Dentistes : 12 tous conventionnés
  • Pédiatres : 1 avec Honoraires sans dépassement, 2 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés, 1 avec Honoraires libres
  • Ophtalmologiste : Mme Laurens est partie en retraite, Mme Gadonneix va bientôt partir.
    il n’y aura plus d’Ophtalmologiste à Fontenay. Il faudra aller à Sceaux, il y en a 3, à Clamart, à Bourg La Reine, Plessis-Robinson ou même à Antony. Il faut souvent plusieurs mois pour avoir un Rendez-vous
  • Oto-Rhino-Laryngologue (ORL) :  celui du CMS, seul qui ne fait que des examens basiques et vous propose un RV à son cabinet pour un examen plus complet, il y en a un autre à Fontenay, avec Honoraires sans dépassement,
  • Gynécologues / Obstétricien : 2 avec Honoraires sans dépassement,
  • Dermatologue et vénérologue : 2 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés, en plus du CMS
  • Neurologue : 1 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés
  • Cardiologue : 1 avec Honoraires libres
  • Psychiatres : 3 avec Honoraires sans dépassement, 2 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés, 1 avec Honoraires libres
  • Acupuncture :  en plus de celui du CMS, 1 avec Honoraires avec dépassements maîtrisés,

Spécialistes qui manquent à Fontenay :

  • Allergologue
  • Angiologue
  • Endocrinologue-diabétologue
  • Gastro-entérologue et hépatologue
  • Homéopathe
  • Gériatre
  • Neuropsychiatre
  • Phoniatre
  • Pneumologue
  • Rhumatologue
  • Stomatologiste

Clinique : plus une seule, celle située 40 rue Estienne d’Orves a fermé. Il faut aller à Antony, à Meudon ou à l’hopital Béclère à Clamart

Maternité : plus une seule, celle située 19 rue du Maréchal Galliéni a fermé. Il faut aller à Antony ou à Meudon

Maison de suite de soins : Repotel 19 rue du Maréchal Galliéni

Psychothérapie : Centre Psychothérapique de jour, 45 rue Gabriel Péri : garçons et filles, de 8 à 18 ans, présentant des troubles envahissants du développement plus ou moins sévères, des troubles de la personnalité, des conduites, et de l’intégration scolaire.

Foyer d’accueil médicalisé pour adultes handicapés (physique ou mentale), 40 rue Estienne d’Orves.

Cabinet de Radiologie + Echographie: plus un seul, actuellement, il faut aller à Plessis-Robinson ou à Sceaux. Un cabinet va ouvrir dans l’extension du bâtiment de suite de soins Repotel, 19 rue du Maréchal Galliéni

Pharmacien : il y a 7 bien répartis dont 1 aux Blagis

Laboratoire d’analyses : 1 seul situé rue Boucicaut

Infirmier : en plus du CMS, il y a 12 infirmiers, tous conventionnés

Kinésithérapeute : 12, tous conventionnés, 4 situés 1, rue Jean Jaurès,

Pédicure-podologue : en plus du CMS, 1 seul accepte la carte vitale, situé 1, rue Jean Jaurès, 5 autres conventionnés, 1 non conventionné

Chirurgien orthopédiste et traumatologue : il n’y en a pas sur Fontenay,

Ostéopathe : en plus du CMS, il y en a un maintenant au 1, rue Jean Jaurès et 2 au cabinet médical Scarron

Orthophoniste : 8, tous conventionnés

Orthoptiste : il n’y en a pas sur Fontenay, il faut aller à Sceaux, Clamart

Pour prendre rendez-vous, on peut utiliser

- Doctolib, en particulier pour le CMS : https://www.doctolib.fr/

- Rendez-vous médecin : https://www.rdvmedicaux.com/

- Mon docteur : https://www.mondocteur.fr/

Il faut créer son compte, avec son adresse. Il vous propose alors des praticiens près de chez vous. Il vous fait un rappel par SMS.

Pour les médecines douces

Shiatsu :  à Fontenay, au 1, rue Jean Jaurès, Mme MouclierTél : 06 61 24 19 37.  et Mme François, 13 rue Marx Dormoy. Sinon,   2 à Clamart, 2 à Bagneux

Shiatsu, Réflexologie plantaire, Reiki :  2 à Clamart, 1 à Cachan

Yoga  à Fontenay

- ASF Yoga : www.as-fontenay.fr/association/yoga

CCJL : https://www.ccjl92.com/activités-adultes/développement-personnel/

Viviana Gomez : http://www.vivianayoga.fr

Les Arts du Corps : http://www.les-arts-du-corps.fr

Fontenay est-il en manque de médecins ?

L’Agence régionale de santé vient de dévoiler la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins.

L’Agence régionale de santé Île-de-France publie la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins.

Ce sont désormais plus de 9,1 millions de Franciliens (soit 76% de la population et 2,5 fois plus qu’auparavant) qui résident dans des territoires éligibles aux aides à l’installation et au maintien des médecins.

L’Île-de-France fait face, depuis plusieurs années,  à une importante diminution du nombre de médecins généralistes libéraux, conséquence d’une pyramide des âges défavorable et de l’attractivité jugée « moindre » de la région pour cette spécialité médicale. L’Île-de-France est classée dans l’Atlas de la démographie médicale  du Conseil National de l’Ordre des Médecins parmi les régions les plus touchées par ce phénomène.

L’ARS classe les villes, qui ont besoin de plus de médecins en 2 catégories :

  • des « zones d’intervention prioritaire »,
  • des « zones d’action complémentaire »,

Le département des Hauts de Seine compte même onze villes classées en « zones d’intervention prioritaires » :  Villeneuve-la-Garenne, Clichy, Malakoff, Bagneux, Clamart, Le Plessis-Robinson et Châtenay-Malabry.

Fontenay est classé en « zone d’action complémentaire. » 

La zone touchée la plus étendue ? Une bande s’étendant de Malakoff à Châtenay-Malabry, en passant Clamart et Le Plessis-Robinson.

Fontenay est entouré des communes qui sont classés en « zones d’intervention prioritaires » :  Bagneux, Clamart, Le Plessis-Robinson et Châtenay-Malabry.

Au-delà des complications administratives dont se plaignent parfois les jeunes médecins, le coût de l’immobilier en région parisienne représente également un frein important.

Dans les zones classées prioritaires, ils pourront bénéficier de 50 000 €, versés en deux fois. « C’est une aide importante, mais il faut savoir que s’installer dans un 40 m², par exemple, cela peut coûter entre 160 000 € et 200 000 € ».

A Clamart, des regroupements de praticiens à l’étude

Des discussions sont actuellement engagées entre la ville et ses médecins pour construire des locaux permettant des regroupements de praticiens. « L’idée, c’est de créer deux centres de santé privés dans le haut et le bas de la ville », explique le maire (LR) Jean-Didier Berger.

A noter que le département est loin d’être le seul touché en région parisienne, puisque la zone rouge a été multipliée par cinq au niveau régional, et qu’elle concerne désormais plus de 4,4 millions d’habitants.

Et toutes spécialités confondues, les Hauts-de-Seine comptent 188 médecins libéraux pour 100 000 habitants. C’est le deuxième meilleur ratio en Ile-de-France, derrière Paris, qui en compte 351. Et toujours mieux qu’en Seine-et-Marne (128) ou pire, la Seine-Saint-Denis (124).

Sources : Site de l’ARS en IdF : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/lars-ile-de-france-etend-significativement-les-territoires-eligibles-aux-aides-linstallation-des

Le Parisien du 19 mars 2018 : http://www.leparisien.fr/yvelines-78/hauts-de-seine-votre-ville-est-elle-en-manque-de-medecins-19-03-2018-7617969.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1

Encore des paniers de légumes disponibles (la FARigoule)

Certains d’entre vous ne connaissent pas encore l’AMAP de la FARigoule et ses paniers de légumes de saison qui sont proposés au travers d’un partenariat avec un maraîcher de Saulx les Chartreux, situé à 15 km de Fontenay, difficile de faire plus proche pour du circuit court !
L’AMAP est une association Fontenaisienne créée en 2010 qui compte une centaine d’adhérents. Comme chaque début d’année, nous renouvelons le contrat légumes et nous proposons à de nouveaux adhérents de nous rejoindre pour bénéficier des quelques parts de récolte encore disponibles pour 2017.
Nous vous invitons à parcourir notre site internet pour plus de renseignement, notamment en ce qui concerne les prix (rubrique contrat) et les producteurs partenaires (rubrique producteurs).
Si vous êtes intéressé, le mieux est de venir nous rencontrer dès vendredi 6 janvier 2017, pendant les heures de distribution, de 18h00 à 20h00, dans la salle du Parc (Place de l’église de Fontenay-aux-Roses, renfoncement après le magasin de presse).
Nous pourrons alors vous expliquer l’ensemble de la démarche et vous pourrez souscrire un contrat si vous le souhaitez. Se munir d’un chéquier !
Pascal Faulet
Président de La FARigoule

Projet Juvenior : un projet adapté aux Senior de plus de 70 ans

Face à l’isolement des seniors et pour retarder l’apparition des premières fragilités liées à l’âge, le projet Juvenior propose aux seniors de plus de 70 ans de participer à une plateforme numérique de prévention santé, d’entraide et de vie sociale.

Dans un second temps, un service de conciergerie complètera le dispositif telle une centrale d’appels que les seniors pourront appeler lorsqu’ils auront besoin d’un service au quotidien.

Dans le cadre de cette expérimentation de prévention santé et sociale, la Ville de Fontenay-aux-Roses recherche des seniors volontaires. Une présentation du projet en présence du maire Laurent Vastel et de Mme Bénédicte de Kerprigent, Directeur général de l’Institut des Hauts-de-Seine a eu lieu le jeudi 26 mai à 14h30 à l’Accueil de loisirs Pierre Bonnard (5, rue de l’avenir). De plus, une première réunion a eu lieu le 20 Juin.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le Centre municipal de santé au 01 46 61 12 86.

Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires : Le Maire de Fontenay-aux-Roses choisit pour sa ville des prothéses dentaires chinoises

Le Maire de Fontenay-aux-Roses a décidé d’attribuer le marché de fabrication de prothèse dentaire de son centre de santé municipal, à un laboratoire d’importation, Labocast pour ne pas le citer.

Bien sûr, on nous rétorquera que les règles des marchés publics ont été scrupuleusement respectées. Mais où est l’éthique que devrait suivre un élu territorial, lui même issu du corps médical (chirurgien) et membre de la commission du développement économique de son Conseil Départemental.

Une fois encore la démonstration est faite de la marchandisation de la médecine et de la dentisterie et de l’instauration d’une médecine à 2 vitesses.

 Le laboratoire de proximité qui travaillait pour ce centre de santé depuis des années, va sans doute devoir licencier 2 collaborateurs.

Monsieur Laurent Vastel, Maire de Fontenay-aux-Roses, aurait certainement pu mesurer plus profondément les conséquences de son choix sur l’économie globale de sa ville, de son département ou de sa région. Il est affligeant de constater que ce sont les mêmes élus qui d’un côté prétendent travailler au développement économique d’un territoire, et de l’autre vont choisir de délocaliser des productions.

Les quelques centaines d’euros économisées vont avoir bien plus de conséquences sociales et financières pour la communauté territoriale. Aucune cotisation sociale ne sera collectée sur le travail des ouvriers chinois. Aucun impôt ni taxe, ne viendra abondé les caisses des collectivités locales ou de l’État. Les conséquences sociales pour des techniciens qualifiés qui connaîtront les affres de Pôle Emploi, seront supportées par l’ensemble de la population active française.

Si encore cette décision profitait aux habitants de Fontenay-aux-Roses ! Non !

Je doute que les tarifs proposés par le centre de santé pour les prothèses dentaires diminuent, tant le prix d’achat est éloigné du prix de vente du praticien.

Devons-nous nous résigner devant les effets de la mondialisation qui, pour ce qui est de la dentisterie, est bien plus de l’opportunisme mercantile ?

Ce ne sera pas le cas de l’UNPPD qui usera de tous les moyens juridiques et médiatiques pour assurer la pérennité des laboratoires de prothèse dentaire de proximité et pour assurer aux patients un accès à des prothèses dentaires de qualité française.

 Laurent MUNEROT, Président de l’UNPPD www.unppd.org

Des Fontenaisiens contre la suppression par le Département de l’activité « Parc Courons » au Parc de Sceaux

L’activité « Parc Courons » était  organisée gratuitement par le département des Hauts de Seine dans 9 parcs dont le Parc de Sceaux. 

Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le titre de cette activité, il ne s’agit pas de pratiquer essentiellement la course à pied. La séance de 2h est très complète, avec échauffement, mobilisation de toutes les articulations,  séance d’abdominaux et fessiers, assouplissements,  exercices « cardio », sans oublier des étirements à plusieurs reprises.

Les participants sont nombreux (une cinquantaine le plus souvent) de tous âges – mais beaucoup de seniors –  et viennent d’horizons très divers géographiquement et socialement. Pourtant, les bénéfices pour la santé de ces séances sont évidents.

Le conseil général qui a décidé de la  supprimer pour la rentrée prochaine.
Il y a une pétition qui circule et des actions dans chaque commune
Une lettre a été adressée au Maire de Fontenay et à M Devedjian.

Il y a également une pétition que vous pouvez signer :
http://www.mesopinions.com/petition/sports/demande-maintien-activite-sportive-parc-courons/20030

Collecte pour le Mécénat Chirurgie Cardiaque

Elias ABOU MANSOUR, un Fontenaisien s’est inscrit pour faire un parcours à vélo, de Paris à Shannon en Irlande. fin Mai. Voici ce qu’il nous écrit :

« C’est un parcours de 600 Km, à faire en 5 jours. Cet événement est organisé et financé par mon entreprise, Genworth Assurances. Nous sommes 30 collègues, venant de plusieurs pays en Europe, pour prendre la départ de notre bureau de Paris. Genworth nous demande une chose pour participer à cet événement : Faire une collecte pour une oeuvre de charité. J’ai choisi Mécénat Chirurgie Cardiaque Enfants du Monde, qui permet à des enfants souffrant de malformations cardiaques de venir en France et d’être opérés lorsqu’ils ne peuvent être soignés dans leur pays d’origine par manque de moyens financiers et techniques.

Je vous invite donc à faire un don même modeste à cette association. Les dons sont reversés par Alvarum. C’est un paiement sécurisé. 75% de votre don sera déduit de votre impôt sur le revenu 2015 (déclaration 2016), le reçu justificatif est disponible et téléchargeable juste après votre don.

Merci pour les enfants qui seront opérés grâce à vos dons. Amicalement, Elias  »

1000 € ont déjà été collectés. Voici l’adresse du site pour faire un don:

http://www.alvarum.com/eliasaboumansour

Pourquoi il est très important de voter pour les élections départementales ?

Les prochaines élections dites « départementales » (autrefois appelées« cantonales ») auront lieu les 22 et 29 mars 2015 afin de renouveler la composition du Conseil général du Département des Hauts-de-Seine.

Depuis mai 2013, les modalités du scrutin sont modifiées. Chaque groupe de candidature doit comporter deux candidats titulaires à parité (un homme, et une femme), et deux candidats suppléants. Ceci a nécessité une refonte de la carte des cantons, pour conserver le même nombre d’élus au total. Ainsi, le canton auquel nous appartenons regroupe désormais les villes de Fontenay-aux-Roses et de Châtillon. Chaque titulaire est d’une commune et le suppléant également.

Les candidats sont les suivants (Fontenaisiens en gras) :

– PS  Mme Jacqueline SEGRÉ / M. Patrick WIDLOECHER

– UMP – UDI Mme Anne-Christine BATAILLE / M. Laurent VASTEL

– Front de Gauche  Mme Marie-Claire CAILLETAUD / M. Jean-Marc LELIEVRE

– EELV  Mme Amandine LIGEROT / M. Maxime MESSIER

– FN  Mme Ghyslaine SCHMITT / M. Damien YVENAT

En principe, aucun binôme ne sera élu au soir du premier tour.Seront qualifiés pour le second tour les binômes ayant obtenus un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits, ou à défaut, les deux binômes ayant obtenu le plus de voix. Compte-tenu du taux abstention attendu (de l’ordre de 50 %), il faudra que la liste obtienne 25 % des votants pour pouvoir se présenter au 2 ème tour. Les votes nuls ou blancs ne sont pas comptés dans les suffrages exprimés.

Quel est le rôle du Conseil Général du Département ?

Les départements ont en charge, l’action sociale et la solidarité, de l’éducation, de l’aménagement (voirie et routes), action culturelle. 

Le diaporama suivant donne la répartition des dépenses en 2011 ( Cliquez sur les parts pour plus d’information sur chacune des dépenses)

Le coût financier de ses interventions sur le social et la solidarité représente plus de la moitié de son budget de fonctionnement. Pour les Hauts de Seine 700 Millions € / budget total de 1 900 Millions €.

Son action sociale de solidarité concerne notamment :

l’enfance : protection maternelle et infantile, adoption, soutien aux familles en difficulté financière ;

les personnes handicapées : politiques d’hébergement et d’insertion sociale, prestation de compensation du handicap (loi du 11 février 2005) ;

les personnes âgées : création et gestion de maisons de retraite, politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie) ;

les prestations légales d’aide sociale : gestion du Revenu de Solidarité Active (RSA ex RMI) ;

la contribution à la résorption de la précarité énergétique.

En matière d’éducation, le département assure :

la construction, l’entretien et l’équipement des collèges.

la gestion de 100 000 agents techniciens, ouvriers et de service (TOS) (loi du 13 août 2004).

Quant à l’aménagement, son action concerne :

l’équipement rural, le remembrement, l’aménagement foncier, la gestion de l’eau et de la voirie rurale, en tenant compte des priorités définies par les communes (lois de 1983) ;

• les ports maritimes de pêche, les transports routiers non urbains des personnes ;

une voirie en extension, soit toutes les routes n’entrant pas dans le domaine public national (loi du 13 août 2004), ce qui a entraîné un transfert d’une partie des services de l’Équipement.

Le département a également une compétence culturelle : création et gestion des bibliothèques départementales de prêt, des services d’archives départementales, de musées ; protection du patrimoine.

Dans les domaines partagés jusqu’à maintenant, le département peut intervenir pour accorder des aides directes ou indirectes au développement économique.

Cette liste de compétences est susceptible d’évoluer en fonction de l’adoption de textes en cours d’examen au Parlement début 2015 (projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République – NOTRe). Ce projet de loi est passé au Sénat et en première lecture à l’Assemblée Nationale le 10 Mars 2015. Il supprime la compétence générale des départements. Beaucoup de compétences qui avaient été transférées aux Régions sont revenues aux Départements : routes départementales, collèges, transports scolaires.