L’association Place des 3Arts : invitation pour une vidéo artistique le Jeudi 8 Février à 19 H 30

L’association Place3Arts souhaite vous présenter son travail autour de l’art et de la nature pour une éducation durable ou les artistes ont bien participé. .et les enfants y trouvent du bonheur .
Vous verrez ainsi la vidéo moment d’échanges autour de l’art comme pédagogie pour les primaires…

Nous présenterons aussi le bilan de l’association et ouvrirons le bureau pour la trésorerie

Ce sera aussi un temps pour une dégustation de crêpes maisons et débat sur le projets de film artistique pour le cinéma
Au plaisir de vous retrouver
JEUDI 8 FÉVRIER 19H30
8 RUE DES PERVENCHES
LOCAL ASSOCIATIF PLACE3ARTS

Pour ceux qui veulent voir le film mais ne peuvent pas venir :
Voici le lien du teaser finalisé sur YouTube : https://youtu.be/Y6YZVzbV6Po


Place3Arts est une association au service des écosystèmes artistiques naturels et humains dépose un projet de loi aménageant des coopératives scolaires innovantes . Fontenaysiens.

Soutenez l’association et le projet de loi contact : https:place3arts.wordpress.com

Pour mieux comprendre ce plan , lecture du document sur :

https://www.mesopinions.com/sondage/enfants/ecoles-primaires-pedagogie-organique-formation-durable/7776

Conférence et débat sur les rythmes scolaires, avec Mme LECONTE le jeudi 7 décembre 2017

Toutes les associations de Parents d’élèves (PEEP, FCPE, FM-FAR, FARENTS, Unis pour la Roue) ont écrit une lettre au Maire concernant la consultation des parents sur les rythmes scolaires) (voir article précédent).

Toutes les associations avaient souhaité l’organisation au plus vite d’une réunion publique sur cette question afin d’éclairer les familles sur les enjeux avec si possible la présence d’experts comme cela a pu être organisé par d’autres collectivités territoriales.

Comme le Maire n’a pas donné suite, elles ont contacté une conférencière, Claire Leconte (Professeur honoraire de psychologie de l’éducation – Univ Lille3, chercheur spécialiste des rythmes de l’enfant et adolescent, DDEN écoles Jenner, Hellemmes, et De Comines, Lille, http://www.claireleconte.com)

Cette conférence sera suivie d’un débat sur les rythmes scolaires.

Elle aura lieu à la salle du château Sainte Barbe le jeudi 7 décembre 2017 de 20h00 à 22h30

La rentrée à la Place des 3Arts

La Place des 3Arts a maintenant déménagé et est situé 8 rue des Pervenches, en face de l’école des Pervenches.

Programme 2017 2018 : Soutien scolaire et développement personnel

Soutien scolaire

Primaire : Lecture, compréhension de textes décrivant la nature, les voyages, les sports d’extrême ; Maths ; Philo ; SVT

Collège et Lycée : Anglais par jeux créatifs conversations et artchansons ;  Maths ; Français

*option soutien alternatif : Au mur à peindre pour la géométrie, au jardin pour le comptage, en cuisine pour la logique et la chimie

*option anniversaire et Tee-shirts à peindre

*option aide à la parentalité coaching

Aidants : professeurs, diplômés BAC + 4, étudiants en prépas

Développement personnel

Créativité : atelier peinture dessin, mosaïque, sculpture sur bois, vidéos, expos artistes du Grand Paris Sud

Bien-être Médecines douces : Espace Zen en autonomie, nutrition détox surpoids, yoga taichi fitness ,Jardinage, cueillette, méditation

Aidants : infirmière DE, coachs sportifs DE, artistes

Pour cette rentrée nous ajoutons à nos ateliers « tête-mains » par l’art créatif du soutien scolaire alternatif avec du jardinage de la cuisine un mur à peindre du bricolage et du développement personnel avec du Yoga (adultes et parents enfants) du Tai chi du massage avec pierres et automassage, arthérapie , méditation par l’Art , des anniversaires festifs créatifs .

Nous sommes aussi à la recherche de bénévole soutien scolaire (Bac +3), entretien du matériel de peinture, petits ménages, comptabilité…

Lieu : 8 rue des Pervenches

Informations – Réservations sur :    https://place3arts.wordpress.com

Plus Petit Cirque du Monde à Bagneux : Festival Hip Cirq du 16 au 18 Juin

La 9ème édition du Festival Hip Cirq, nous invite à célébrer 25 ans d’utopies partagées. Vingt-cinq ans d’engagements portés par les bénévoles, les salariés, les volontaires, les citoyens, les partenaires, les artistes.
En 2017, ils sont circassiens, comédiens, danseurs, instrumentistes, chanteurs, d’ici et d’ailleurs, de l’Hexagone, d’Ethiopie, d’Afrique du Sud, de Madagascar, de La Réunion, de Guadeloupe, d’Haïti, d’Algérie, d’Amérique.

Spectacles prévus :

La Pli I Donn – Cie Cirquons Flex : soirée malgache – vendredi 16 juin à 20h30 

La pli i donn réunit quatre acrobates de La Réunion, Madagascar et Afrique du Sud et convoque performances circassiennes, textes, musique, image, danse et chant.

Ci-joint un extrait du spectacle : https://vimeo.com/114749083

Le spectacle sera suivi d’un concert gratuit de musique malgache avec le groupe Sorajavona

Jeux d’échelles* – Samedi 17 juin à 19h30 gratuit – ouvert à tous

Cabaret-résidence – samedi 17 juin à 20h30, suivi d’un show percussion Tarif unique : 5 euros

Scène ouverte des intervenants  Dimanche 18 juin à 17h Gratuit – ouvert à tous

Pour plus d’infos et pour réserver : http://www.lepluspetitcirquedumonde.fr/hip-cirq-2017/

Les ateliers participatifs le samedi 17 et le dimanche 18 :

En famille ou en solo, initiez-vous gratuitement à des disciplines insolites : parkour, hula-hoop, yoga, footfreestyle, jonglage, percussions, cirque en famille… Lancez-vous avec de vrais pros pour vous encadrer !
Autres activités à découvrir : des contes musicaux pour les enfants  et un apéro philo pour les parents (samedi 18h) et tout le monde se retrouve pour un grand pique-nique partagé (dimanche midi)  ! 

Pour les horaires des ateliers : http://www.lepluspetitcirquedumonde.fr/2017/05/02/les-activites-participatives-au-festival-hip-cirq-2-copy/

En plus soirée anniversaire des 25 ans du PPCM : http://www.lepluspetitcirquedumonde.fr/events/25ans-de-ppcm/

Lieu : Le plus petit cirque du monde 

Impasse de la renardière 92 220 Bagneux

Tel : 01 46 64 93 62

CR Conseil d’école des Ormeaux vs Fontenay-Mag … 

Le magazine Fontenay-Magazine de ce mois détaille quelques travaux en p.24 et titre « La Ville embellit votre cadre de vie ».

Or, dans le compte-rendu du conseil d’école de février 2017 d’une école de la ville , où sont scolarisés mes enfants, j’ai eu la surprise de lire :

 « La cour du haut est de nouveau infestée de fientes de pigeons. M. Le Conseiller municipal répond que la mairie se renseigne pour un élagage de l’arbre. Mme La Directrice s’inquiète de la présence de boîtes toxiques pièges déposées par les services en septembre au 2ème étage, suite à la présence d’un rat dans l’école en juin et tout l’été. M. Le Conseiller municipal dit que le gardien peut les débarrasser, avec des gants. Les enseignantes demandent si une désinfection peut avoir lieu pendant les vacances car outre les rats, la présence de cafards a aussi été constatée à plusieurs reprises. 

Souhaits pour l’année prochaine :

Réfection des peintures de la cage d’escalier, très anciennes. Tracés dans la cour pour la mise en rangs et les jeux (demande réitérée depuis plusieurs années). »

Et également : « Mme La Directrice réitère sa question du précédent conseil concernant le suivi des demandes faites au Centre Technique Municipal (confirmation d’accusé de réception). M. Le Conseiller municipal explique que le départ prochain du responsable complique certainement le fonctionnement. L’école dispose en tout de 3 toilettes par étage dans le bâtiment (2 élève, un adulte), et dans la cour de 8 toilettes filles, 8 garçons pour 203 élèves, ce qui fait peu. (…).Mme La Conseillère municipale est tout à fait d’accord pour une réfection des sanitaires. »

Par ailleurs, ce mois-ci le journal Fontenay-Mag fait sa une sur l’avancée technologique de Fontenay-aux-Roses, le détaille dans un dossier de 5 pages, en mettant en avant notamment la couverture de 87% en fibre optique de notre territoire…

Pourtant dans le même compte-rendu du conseil d’école, on peut également s’étonner de lire :

« Les enseignantes demandent si Internet pourrait fonctionner dans les classes (au 1er étage, la classe de GS en bénéficie). M. le Conseiller Municipal signale que la Ville a demandé le câblage. »

Bref, entre le journal du Fontenay-Magazine et le compte-rendu du conseil de l’école de mes enfants, je constate au bas mot de grandes « disparités ». Les promesses d’amélioration du cadre de vie et d’avancées technologiques ne devraient-elles pas prioritairement être traduites et appliquées dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville pour le bien-être de nos enfants ?

Il me semble que les précédents comptes-rendus ressassent d’année en année les mêmes demandes : réfection des fenêtres, de la porte d’entrée, construction d’un préau, demandes de bancs dans la cour…

nota : Dans ce même compte-rendu de conseil d’école, on peut lire : « Du point de vue des enseignantes, les NAP compliquent la vie de l’école. Toutes les classes sont occupées, ce qui pose des problèmes pour recevoir les parents, organiser la classe, les affichages … Souvent, du matériel disparaît, les meubles sont parfois déménagés et mal remis en place… (…) ».

Qu’il aurait été appréciable de mettre à profit les nombreuses salles des locaux de l’ancien Conservatoire rue du Docteur Soubise pour organiser les NAP … ! Non ? Mais c’est un autre sujet ! (quoique…)

Un nouvel espace artistique et éducatif à Fontenay : « La Place des 3Arts »

« La Place des 3Arts » vient d’ouvrir à Fontenay-aux-Roses au 96 rue Boucicaut. Elle propose une centaine d’oeuvres d’art contemporaines à la vente avec la Brocolisgalerie et des ateliers de loisirs créatifs (encadrement, peinture, aquarelle, dessin, langue anglaise en pyrogravure, couture , Impression sur Tee-shirt, customisation de meubles, …) et pédagogiques « Tête-Mains » pour les enfants avec l’Edukalternartive histoire par l’analyse d’une oeuvre).

Les 3Arts viennent de constituer un réseau autour de l’Art de créer, l’Art de Vivre, l’Art des Sciences.

Ils défendent un « juste prix de l’Art » fondé sur le calcul suivant : « Nombre d’heures passées x 25 euros + matériaux » ex : 7 heures de peinture + 3 heures de réflexion x 25 euros + matériaux = 265 euros le tableau. Cette approche casse les effets « OPA » sur les artistes par les marchands d’art affairistes.

La Place des 3Arts remet l’artiste dans la cité à sa juste « utilité » et à sa juste valeur humaine ». Elle est un intérmédiaire entre l’artiste et l’acquéreur, en soutenant l’art contemporain pour que l’artiste puisse travailler et vivre de son art, et l’acheteur en lui offrant un art accessible. Elle développe aussi un concept d’éducation et de vie par l’Art; particulièrement pour les enfants, avec sa pédagogie intuitive et créative, très prometteuse en géométrie et mesures

A Fontenay, le 96 rue Boucicaut a pris un joli air coloré, où les visiteurs peuvent flâner ou acheter pour leur plaisir, et pour soutenir les artistes contemporains (oeuvres allant de 1 euro à 250 en moyenne, 900 la plus chère). Le soutien est d’autant plus important que Joëlle Touzet, l’initiatrice, s’est mis en tête de racheter le conservatoire mis en vente par la ville et de lancer une souscription publique sur le plus grand tableau de la Brocoli’sgalerie, « intitulé le « BigBang ». Un projet explosif ? Non, car elle dit que si Fontenay ne veut pas de ce projet, elle le présentera a d’autres villes de la Communauté d’agglomération. Nous espérons que Fontenay saura donner écho à ce beau projet qui réunit une centaine d’artistes de la communauté d’agglomération  désireux de vendre dans un lieu vivant.. »rien à voir avec les musées, précise joëlle Touzet. Nous avons un modèle économique et social qui s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire ESS et qui ne doit pas coûter mais être en équilibre au juste prix avec création de 3 emplois à la clé.

Pour des informations, contactez Joelle TOUZET : Tél : 06 84 54 13 28

Une Crèche dans les locaux du magasin Vidéo Futur ?

A la réunion publique du quartier de la gare, M. le Maire nous a annoncé la prochaine ouverture d’une crèche privée de 10 berceaux dans les locaux de l’ancien magasin Video Futur, 47 rue Boucicaut.

Si c’est une bonne nouvelle pour les parents, on peut néanmoins se demander si un local aussi sombre et aussi enclavé est bien adapté pour une crèche. Avec l’aide de la Mairie, ne peut-on pas trouver dans le centre de Fontenay d’autres locaux plus avenants, plus accessibles, plus aérés, et disposant d’une cour ou d’un mini  espace vert ?

Hausse des tarifs scolaires; la grogne des parents d’élève

Le conseil municipal a décidé le 13 avril dernier une hausse des tarifs de la restauration scolaire et des centres de loisir. Les tarifs sont ramenés à leur niveau de 2012. Vous pouvez voir la vidéo des délibérations relatives à ce point ici.

La FCPE sur le blog du groupe scolaire Jean Macé et école du Parc publie un texte (également publié sur le blog osez-fontenay.fr) :

42 % c’est le pourcentage d’augmentation qui sera appliqué sur toutes nos factures cantine, dès le mois de septembre 2015, la décision vient d’être prise au conseil municipal du lundi 13 avril.
A cela s’ajoutent : 
  • Une seule classe (CLIS)  bénéficie d’un séjour en classe découverte (7 à 11 les années précédentes), 
  • La fin de musique à l école,
  • l’arrêt de la plupart des activités sur la pause méridienne à part le sport,
  • L’ augmentation des tarifs du scolaire et périscolaire… alors que l’école privée bénéficie d’une subvention bien supérieure à celle de la plupart des communes du département. 
Nous déplorons ces choix budgétaires d’austérité qui impactent les enfants et leurs parents.
Les parents FCPE des groupes scolaires de Fontenay-aux-Roses
Dans le Fontenay magazine du mois de mai (page 14), la municipalité explique les raisons de ces choix et donne, en ce qui concerne les tarifs de restauration, un comparatif des tarifs par rapport aux communes voisines. Dans ce comparatif, il semble que Fontenay affiche des tarifs moins élevés que les communes voisines malgré la hausse décidée le 13 Avril.
Dans ce comparatif, le tarif minimum à Fontenay passe à 0.15€, le tarif le plus élevé pour les Fontenaisiens est quant à lui de 5.50€ pour la maternelle et 6.10€ pour l’élémentaire. Pour Bagneux, le comparatif donne un tarifs maximum et hors commune de 6.57€.
Ces tarifs ne semblent pas tenir compte des nouvaux tarifs applicables à Bagneux. En effet, ceux-ci ont fait l’objet d’un vote au conseil municipal de Bagneux qui se tenait le même jour qu’à Fontenay (13 avril). Ils sont donnés dans le compte rendu succinct. Le tarif de 6.57€ correspondrait au forfait occasionnel de la tranche la plus élevée. Le tarif appliqué aux habitants de Bagneux pour la tranche la plus élevée est de 97.87€ et 104.75€ mensuel. Si l’on prend un nombre de jours qui permet d’obtenir le tarif minimum de 0.838€ du comparatif  (20.95€/25=0.838€), on trouve alors 3.91€ et 4.19€.
La comparaison ne semble pas si simple et une confirmation des chiffres serait utile.
En plus de la hausse des tarifs, Mr Durand a annoncé en conseil municipal que:
« Nous modifierons également les encaissements en passant à un système plus précis ».
« Nous modifierons également la manière dont sont traités les impayés en distinguant au niveau d’une commission qui reste à créer entre les gens qui font des impayés de bonne foi et ceux qui le font de mauvaise foi. »

Pourquoi il est très important de voter pour les élections départementales ?

Les prochaines élections dites « départementales » (autrefois appelées« cantonales ») auront lieu les 22 et 29 mars 2015 afin de renouveler la composition du Conseil général du Département des Hauts-de-Seine.

Depuis mai 2013, les modalités du scrutin sont modifiées. Chaque groupe de candidature doit comporter deux candidats titulaires à parité (un homme, et une femme), et deux candidats suppléants. Ceci a nécessité une refonte de la carte des cantons, pour conserver le même nombre d’élus au total. Ainsi, le canton auquel nous appartenons regroupe désormais les villes de Fontenay-aux-Roses et de Châtillon. Chaque titulaire est d’une commune et le suppléant également.

Les candidats sont les suivants (Fontenaisiens en gras) :

– PS  Mme Jacqueline SEGRÉ / M. Patrick WIDLOECHER

– UMP – UDI Mme Anne-Christine BATAILLE / M. Laurent VASTEL

– Front de Gauche  Mme Marie-Claire CAILLETAUD / M. Jean-Marc LELIEVRE

– EELV  Mme Amandine LIGEROT / M. Maxime MESSIER

– FN  Mme Ghyslaine SCHMITT / M. Damien YVENAT

En principe, aucun binôme ne sera élu au soir du premier tour.Seront qualifiés pour le second tour les binômes ayant obtenus un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits, ou à défaut, les deux binômes ayant obtenu le plus de voix. Compte-tenu du taux abstention attendu (de l’ordre de 50 %), il faudra que la liste obtienne 25 % des votants pour pouvoir se présenter au 2 ème tour. Les votes nuls ou blancs ne sont pas comptés dans les suffrages exprimés.

Quel est le rôle du Conseil Général du Département ?

Les départements ont en charge, l’action sociale et la solidarité, de l’éducation, de l’aménagement (voirie et routes), action culturelle. 

Le diaporama suivant donne la répartition des dépenses en 2011 ( Cliquez sur les parts pour plus d’information sur chacune des dépenses)

Le coût financier de ses interventions sur le social et la solidarité représente plus de la moitié de son budget de fonctionnement. Pour les Hauts de Seine 700 Millions € / budget total de 1 900 Millions €.

Son action sociale de solidarité concerne notamment :

l’enfance : protection maternelle et infantile, adoption, soutien aux familles en difficulté financière ;

les personnes handicapées : politiques d’hébergement et d’insertion sociale, prestation de compensation du handicap (loi du 11 février 2005) ;

les personnes âgées : création et gestion de maisons de retraite, politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie) ;

les prestations légales d’aide sociale : gestion du Revenu de Solidarité Active (RSA ex RMI) ;

la contribution à la résorption de la précarité énergétique.

En matière d’éducation, le département assure :

la construction, l’entretien et l’équipement des collèges.

la gestion de 100 000 agents techniciens, ouvriers et de service (TOS) (loi du 13 août 2004).

Quant à l’aménagement, son action concerne :

l’équipement rural, le remembrement, l’aménagement foncier, la gestion de l’eau et de la voirie rurale, en tenant compte des priorités définies par les communes (lois de 1983) ;

• les ports maritimes de pêche, les transports routiers non urbains des personnes ;

une voirie en extension, soit toutes les routes n’entrant pas dans le domaine public national (loi du 13 août 2004), ce qui a entraîné un transfert d’une partie des services de l’Équipement.

Le département a également une compétence culturelle : création et gestion des bibliothèques départementales de prêt, des services d’archives départementales, de musées ; protection du patrimoine.

Dans les domaines partagés jusqu’à maintenant, le département peut intervenir pour accorder des aides directes ou indirectes au développement économique.

Cette liste de compétences est susceptible d’évoluer en fonction de l’adoption de textes en cours d’examen au Parlement début 2015 (projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République – NOTRe). Ce projet de loi est passé au Sénat et en première lecture à l’Assemblée Nationale le 10 Mars 2015. Il supprime la compétence générale des départements. Beaucoup de compétences qui avaient été transférées aux Régions sont revenues aux Départements : routes départementales, collèges, transports scolaires.

La façade du collège des Ormeaux taguée pendant les vacances (suite)

Dès qu’ils ont été repérés, les tags dessinés pendant les vacances sur une des façades du collège des Ormeaux, ont été très rapidement recouverts par les agents du collège. La directrice du collège nous informe qu’une entreprise mandatée par le conseil général est actuellement en train de repeindre les murs pour en faire disparaitre toutes traces.