Emmanuel CHAMBON, Maire adjoint, Espace public, Voirie et Roger LHOSTE, Bâtiments communaux, Travaux en régie : Il est bon de rétablir quelques vérités face à de fausses affirmations !

Une campagne électorale n’a de sens que si les débats se déroulent dans le respect des autres et en se basant sur un minimum de vérité.

Les élections municipales sont l’occasion d’un bilan de l’action de l’équipe sortante et d’un débat contradictoire autour de ce bilan. C’est normal. Que ce débat soit sans concession est tout aussi normal. Mais que le débat se résume à des affirmations péremptoires et fausses, voire des mensonges grossiers n’a aucun sens.

Maire-adjoints de l’équipe sortante en charge des travaux et de la voirie, nous suivons de très près l’ensemble des travaux mis en œuvre par notre équipe dans la ville depuis 6 ans. Depuis plusieurs mois, sur les réseaux sociaux comme sur certains blogs de la commune, des contre-vérités sont ainsi répandues qui témoignent soit d’un manque de connaissance  des dossiers du conseil municipal (étonnante pour des personnes élues souvent depuis plusieurs décennies), soit d’une volonté délibérée de créer de la confusion. Chacun jugera :

Monsieur Mergy affirme sur Twitter que le bassin d’agrément du parvis de l’hôtel de ville aurait coûté 200.000 euros…. Faux ! Il s’agit de moins de 45.000 euros pour être précis, ce qui est un prix habituel pour ce type d’équipement qui, au passage, a été financé par la région et le département à 60% comme le reste des travaux de la place !

Le même monsieur Mergy affirme sur Osez Fontenay que la ville « hyper-concentre » ses travaux sur le centre-ville, à l’occasion d’une remarque d’un riverain de la rue Philippot. En réalité, sur les 30 rues dont les trottoirs et/ou la chaussée qui ont été refaites par la ville pendant cette mandature, plus de 83% des rues concernées se situent dans les quartiers et ne sont donc pas en centre-ville !

Madame Bourdet explique doctement, toujours sur le même blog, que la rue Philippot serait délaissée car elle a été transférée au territoire et nous explique que cette décision est mauvaise, sauf que la rue en question ne fait pas partie des rues transférées et que des travaux sont planifiés dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement !

Monsieur Buchet clame sur Facebook que la rénovation du gymnase du parc ne s’imposait pas et qu’il s’agit d’un gaspillage d’argent public. Il faut tout de même rappeler que l’expertise des bâtiments, consultable en ligne sur le site de la mairie, souligne non seulement la vétusté du gymnase, mais aussi sa dangerosité en cas de tempête.

Le même monsieur Buchet affirme que ce gymnase ne répondra pas aux attentes des sportifs, alors que plus d’un an de travail et de concertation avec les sections de l’ASF ont permis de définir les besoins exacts des sportifs. Ainsi, l’augmentation de la surface de jeu permettra des compétitions de niveau supérieur. De même, une salle de musculation servira à la préparation physique spécifique de certains sports et n’a rien  à voir avec la salle privée de gym, comme le prétend monsieur Buchet !

Quant à EELV qui dénonce la « minéralité » de la place de Gaulle et, selon eux, la création d’un  « îlot de chaleur ». Leur mémoire semble défaillir, car tout le monde se souvient que le sol était en bitume foncé (qui ramollissait parfois lors des grandes chaleurs de l’été) et qu’il s’agissait d’un ancien parking jamais refait. Il y a aujourd’hui plus d’arbres qu’avant les travaux et les arbres replantés sont à peine moins grands que ceux qui ont été conservés côté Verdun, comme chacun peut le constater. Enfin, 30% de la place a été perméabilisée sous la forme d’une promenade sous les vieux marronniers du côté librairie, tous conservés de ce côté, en pleine terre et non plus emprisonnés dans le bitume.

La polémique est souvent au rendez vous des campagnes électorales, et chacun peut défendre d’autres choix que ceux qui ont été faits. Pratiquer un tel niveau de désinformation fausse le débat, ne nous paraît ni sérieux ni crédible et ne grandit pas l’expression démocratique.

Cordialement

Roger Lhoste et Emmanuel Chambon

Les élections municipales auront lieu les dimanches 15 et 22 mars 2020

Les élus attendaient impatiemment la date. Les candidats aux différentes mairies de France sans doute tout autant. Les élections municipales auront lieu les dimanches 15 mars pour le 1er tour et 22 mars 2020 pour le second tour, a annoncé le ministère de l’Intérieur​, ce mardi.

Ces dates feront l’objet à la rentrée d’un décret de convocation des électeurs en Conseil des ministres. Les demandes d’inscription sur les listes électorales devront être déposées au plus tard le 7 février, précise le ministère.

Réponse à l’article « Laurent Vastel, Maire de Fontenay a basculé dans le camp de Macron » du 19 juin

Article : http://www.nouvellesdefontenay.fr/laurent-vastel-maire-de-fontenay-a-bascule-dans-le-camp-de-macron/

Si Thierry Solaire est bien connu dans le département des Hauts de seine, ce n’est certainement pas pour sa fiabilité… Son affirmation concernant Laurent Vastel est sans doute une façon de bomber le torse pour montrer son influence, et faire croire à sa capacité de ‘conviction’. Quand on veut absolument être ministre…

La réalité est sans doute toute autre. Après avoir soutenu FILLON à la dernière présidentielle, et PEMEZEC contre Bourlanges aux législatives il doit tout de même en coûter un peu à Vastel de se rallier en rase campagne ! Irrévérence suprême : Vastel était au moment des européennes encarté dans un groupuscule (l’UDI), dont l’obstination à faire cavalier seul a empêché la liste Macron d’arriver en tête ! On dit que Macron est rancunier….

La macronie,  en ce qui la concerne, hésite sans doute à donner les clefs de Fontenay à un individu aussi versatile, qui n’a jamais fait le moindre geste positif vis-à-vis de la politique du gouvernement – hormis bien sûr les mamours dont est l’objet le député  – et qui au prochain coup prendra sans aucun doute le sens du nouveau vent.

Les Fontenaisiens, qui ont apporté 30% de leurs suffrages lors des européennes à la liste Modem-En Marche, peuvent également se poser des questions sur le sens de ces rabibochages minables. Certains d’entre eux ont sans  doute cru au renouveau du politique avec l’arrivée de Macron. Sont-ils d’accord pour avaler ces combines politiques de l’ancien monde ? Et si les électeurs n’y croient pas….

Michel Bayet.

Résultats européennes 2019 Fontenay-aux-Roses (92260)

La participation atteint 54,69% et est plus élevée qu’au niveau national (51,3%).

Nathalie LOISEAU : 29.77 %

Yannick JADOT : 19.75 %

Jordan BARDELLA : 9.59 %

François-Xavier BELLAMY : 7.69 %

Raphaël GLUCKSMANN : 7.66 %

Manon AUBRY : 5.56 %

Benoît HAMON : 3.55 %

Dominique BOURG : 3.08 %

Ian BROSSAT : 2.99 %

Pour plus de résultats : https://www.20minutes.fr/elections/resultats/hauts-de-seine/fontenay-aux-roses-92260

Contribution de l’association CIVIFAR au Grand Débat National

Question N°3 : Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

En démocratie le pouvoir appartient aux citoyens.

En démocratie représentative les citoyens choisissent des représentants lors des élections et leur délèguent leurs pouvoirs.
Ces élus sont censés agir en fonction de la volonté générale.

Deux difficultés apparaissent souvent

  • Les élus sont choisis par application d’un système électoral.

Ils sont les meilleurs parmi les candidats proposés aux votes. Mais il est fréquent qu’ils ne satisfassent pas vraiment leurs électeurs. Cela se traduit par des participations électorales décroissantes, et une défiance croissante vis-à-vis du monde politique.

  • Après les élections certains élus coupent le dialogue avec leur électorat et exercent le pouvoir sans s’assurer qu’ils restent en ligne avec l’attente des citoyens.

Au niveau local ces points peuvent être corrigés par la pratique de la démocratie participative.

A Fontenay-aux-Roses l’association CIVIFAR a défini pour cela une organisation et des procédures qui sont décrites ci-dessous. Elles font l’objet d’une charte de la démocratie participative adoptée en 2012. Elle a été complétée en 2018 grâce à une étude menée conjointement par la municipalité et un groupe de citoyens.

La démocratie participative ne met pas en cause le pouvoir de décision des élus.

Elle instaure un dialogue continu entre les citoyens et les élus permettant

  • une bonne compréhension des attentes des citoyens par les élus,
  • la prise en compte d’idées intéressantes émanant de la base,
  • une meilleure compréhension des décisions municipales par les citoyens.

Les élus n’ont aucune obligation à mettre en œuvre la démocratie participative, mais ils ont tout à y gagner.

Ce que nous proposons peut s’appliquer au niveau d’une commune, mais pourrait s’appliquer à tous les échelons de décision : communauté d’agglomération, territoire, métropole, département, région…

Question N° 8. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

La baisse de la participation des citoyens aux élections est un danger pour la démocratie.

Les électeurs ont le sentiment que les hommes politiques sont trop éloignés de leurs préoccupations. Le monde politique doit se rapprocher des citoyens. La démocratie participative est un des moyens d’y parvenir.

Question N°11. Que faudrait-il faire aujourd’hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

Notre association préconise d’appliquer les mesures suivantes au niveau local. Lire la suite

Répondez au sondage d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) sur Fontenay-aux-Roses

Le groupe Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Fontenay-aux-Roses lance une consultation en ligne auprès des habitants.

A un an des élections municipales, les habitants ont très envie de faire entendre leurs attentes pour la ville. Avec cette consultation, EELV souhaite connaître votre avis sur la ville, sa gestion, les priorités et certaines propositions.

Cette consultation est ouverte à tous les habitants de Fontenay-aux-Roses, quelque soit votre opinion sur EELV par ailleurs. Nous vous invitons à la partager avec vos connaissances pour récolter un maximum de réponses. Merci pour votre participation !

Vous pouvez y répondre ici: https://framaforms.org/questionnaire-habitants-eelv-2019-1550478655

Pascal Buchet s’engage à changer radicalement la gouvernance municipale pour redonner le pouvoir aux Fontenaisiens

Les années passent, les conseils municipaux aussi, la mairie n’a jamais autant dépensé pour son fonctionnement et pourtant les services publics diminuent, les impôts locaux n’ont jamais été aussi élevés, les investissements sont poussifs, parfois gaspillés, délaissant la plupart des quartiers, les plus utiles tardent ou étaient déjà programmés par la précédente municipalité.

Le seul projet en définitive de cette coalition municipale aura été de décider et mettre en oeuvre un PLU (règles d’urbanisme) surdensificateur au profit des promoteurs immobiliers pour pouvoir bétonner avec des immeubles hauts et massifs, chers et inaccessibles à la plupart des Fontenaisiens et ce au détriment de notre cadre de vie, menaçant même les quartiers pavillonnaires qui ne sont pas épargnés.

Les années passent, les conseils municipaux aussi, et cette municipalité se replie sur elle-même de plus en plus, n’écoute même plus ce qui se dit ni dans la ville ni même au conseil, tout se décide par le maire avec parfois la complicité de quelques adjoints. L’évolution est frappante durant ces quatre années. Les habitants ne sont désormais plus du tout entendus. Nous avons pourtant la chance – et c’est notre principale richesse – d’avoir des citoyens et un tissu associatif très actifs, qui s’investissent dans la vie locale et demandent à être pour le moins écoutés. Mais non, à l’approche des élections municipales (dans moins de 20 mois), l’actuel maire et sa coalition se raidissent et décident de tout, tous seuls. Espérons que cette ultime précipitation ne gaspille pas un peu plus nos impôts et ne défigure pas trop et de façon irréversible notre commune. Et continuons à agir tous ensemble dans le respect de nos différences avant qu’il ne soit trop tard.

Au-delà des projets des uns et des autres qui font débat et c’est normal car la ville a besoin d’avancer, de s’embellir, de se moderniser tout en conservant cette qualité de vie qui nous tient à cœur, il nous faudra changer de méthode et refaire vivre la démocratie. Aussi, je proposerai aux Fontenaisiens de changer radicalement de gouvernance municipale : une vraie démocratie locale reposant sur la force et les convictions de ses citoyens qui participent et qui co-décident en responsabilité et en finir avec un pouvoir confisqué entre les mains de quelques élus. Nous avions commencé à développer la démocratie participative mais il faudra aller beaucoup plus loin et transformer en profondeur les pratiques d’élaboration des projets et les processus de décision. Il devient en effet urgent de redonner le pouvoir aux Fontenaisiens.

Pascal BUCHET

Maire honoraire de Fontenay-aux-Roses

Les 5 élus Associatifs et Citoyens de Fontenay-aux-Roses : exclus de la majorité pour avoir voulu défendre la liberté d’expression.

Communiqué de presse des élus Associatifs et Citoyens de la ville de Fontenay-aux-Roses.

Lundi 15 janvier 2018, le Maire de Fontenay-aux-Roses, Monsieur Laurent  Vastel (UDI) a annoncé aux élus Associatifs et Citoyens qu’il leur retirait toutes leurs délégations et qu’il allait réunir un conseil municipal extraordinaire pour enlever leur fonction de maire-adjoint à Suzanne Bourdet et Michel Faye, reniant les engagements qu’il avait pris devant les fontenaisiens pour se faire élire.

Les élus Associatifs et Citoyens n’ont pourtant jamais voté contre les délibérations de la majorité, sauf une fois, en octobre 2017, quand le maire a demandé au conseil municipal son soutien pour attaquer la liberté d’expression. Nous ne regrettons pas notre vote même si le prix à payer pour défendre cette liberté fondamentale en démocratie, est notre éviction de la majorité.

La majorité issue des élections municipales avait été élue en 2014 avec un peu moins de 53% des voix. Sans l’alliance avec la liste Associative et Citoyenne qui avait recueilli au premier tour plus de 12% des voix, Monsieur Vastel ne serait pas maire.

Monsieur Vastel et ceux qui le soutiennent encore ne peuvent plus prétendre représenter la majorité des fontenaisiens. Ils ne sont plus de facto légitimes en particulier pour lancer des projets engageant l’avenir de la ville pour des dizaines d’années.

Dans ce cas, en démocratie, la meilleure solution est de donner la parole aux citoyens. Les élus Associatifs et Citoyens demandent au Maire de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que des élections municipales anticipées soient organisées afin que l’équipe municipale qui sera élue ait à nouveau le soutien et la confiance de la majorité des fontenaisiens.

Suzanne BOURDET maire adjointe, Michel FAYE maire adjoint, Céline ALVARO conseillère municipale déléguée, Véronique FONTAINE BORDENAVE et Jean-Marie GASSELIN conseillers municipaux.

Elections législatives 2 ème Tour : Fontenay aux Roses et 12 ème circonscription

Fontenay-aux-Roses

nombre %
inscrits
%
votants
inscrits 16049
abstentions 9154 57,04
votants 6895 42,96
exprimés 6189 38,56 89,76
blancs 533 3,32 7,73
nuls 173 1,08 2,51
voix %
exprimés
M. BOURLANGES Jean-Louis (MDM) 4005 64,71
M. PEMEZEC Philippe (LR) 2184 35,29

12 ème circonscription

nombre %
inscrits
%
votants
inscrits 92856
abstentions 48046 51,74
votants 44810 48,26
exprimés 40926 44,07 91,33
blancs 2943 3,17 6,57
nuls 941 1,01 2,10

 

voix %
exprimés
M. BOURLANGES Jean-Louis (MDM) 23705 57,92
M. PEMEZEC Philippe (LR) 17221 42,08

Elections législatives : résultats de Fontenay et de la 12 ème Circonscription (Fontenay, Chatillon, Clamart, Plessis Robinson)

Fontenay-aux-Roses

nombre %
inscrits
%
votants
inscrits 16049
abstentions 7756 48,33
votants 8293 51,67
exprimés 8200 51,09 98,88
blancs 69 0,43 0,83
nuls 24 0,15 0,29

 

EXG : Extrême gauche

FI : La France insoumise

RDG : Parti radical de gauche

ECO : Ecologiste

MDM : Modem

UDI : Union des Démocrates et des Indépendants

LR : Les Républicains

DLF : Debout la France

EXD : Extrême droite

COM : Parti communiste français

SOC : Parti socialiste

DVG : Divers gauche

DIV : Divers

REG : Régionaliste

REM : En marche !

DVD : Divers droite

FN : Front National

 

voix %
exprimés
M. BOURLANGES Jean-Louis (MDM) 3437 41,91
M. PEMEZEC Philippe (LR) 1499 18,28
M. GERMAIN Jean-Marc (SOC)* 997 12,16
Mme BAHLOUL Madeleine (FI)* 884 10,78
M. YVENAT Damien (FN)* 375 4,57
M. GARCIA-BADIN Théo (ECO)* 344 4,20
M. LEROY Christophe (COM)* 151 1,84
M. PREVEL Guillaume (DIV)* 145 1,77
Mme SÉJOURNÉ Emmanuelle (DLF)* 104 1,27
Mme ASCOUET Florence (DIV)* 74 0,90
M. TEXIER Damien (ECO)* 62 0,76
M. CANTAT Julien (DIV)* 45 0,55
M. BERNARD Yann (EXG)* 39 0,48
M. PERDRIAULT Mathieu (DIV)* 17 0,21
M. CAMARA Makhtar (DVD)* 14 0,17
Mme BUCHOT Clarisse (DIV)* 10 0,12
M. REJA-BRET Alexandre (DIV)* 3 0,04

Source : Ministère de l’Intérieur

* Le candidat n’est pas qualifié pour le 2nd tour s’il n’a pas obtenu les suffrages d’au moins 12,5 % des inscrits.

Résultats de la circonscription 12 – Hauts-de-Seine

M. BOURLANGES Jean-Louis MoDeM : 40,75%
M. PEMEZEC Philippe LR 25,35%
Mme BAHLOUL Madeleine * France Insoumise 9,51%
M. GERMAIN Jean-Marc * SOC 9,24%

* Le candidat n’est pas qualifié pour le 2nd tour s’il n’a pas obtenu les suffrages d’au moins 12,5 % des inscrits.

nombre %
inscrits
%
votants
inscrits 92856
abstentions 40733 43,87
votants 52123 56,13
exprimés 51476 55,44 98,76
blancs 470 0,51 0,90
nuls 177 0,19 0,34

 

voix %
exprimés
M. BOURLANGES Jean-Louis (MDM) 20978 40,75
M. PEMEZEC Philippe (LR) 13050 25,35
Mme BAHLOUL Madeleine (FI)* 4893 9,51
M. GERMAIN Jean-Marc (SOC)* 4758 9,24
M. YVENAT Damien (FN)* 2295 4,46
M. GARCIA-BADIN Théo (ECO)* 1834 3,56
M. LEROY Christophe (COM)* 746 1,45
M. PREVEL Guillaume (DIV)* 716 1,39
Mme SÉJOURNÉ Emmanuelle (DLF)* 632 1,23
M. TEXIER Damien (ECO)* 408 0,79
Mme ASCOUET Florence (DIV)* 385 0,75
M. CANTAT Julien (DIV)* 292 0,57
M. BERNARD Yann (EXG)* 198 0,38
Mme BUCHOT Clarisse (DIV)* 97 0,19
M. CAMARA Makhtar (DVD)* 82 0,16
M. REJA-BRET Alexandre (DIV)* 57 0,11
M. PERDRIAULT Mathieu (DIV)* 55 0,11

Source : Ministère de l’Intérieur

* Le candidat n’est pas qualifié pour le 2nd tour s’il n’a pas obtenu les suffrages d’au moins 12,5 % des inscrits