Les Fontenaisiens ont été consultés sur l’ensemble des projets structurants. Si seulement c’était vrai !

Dans sa tribune libre du Fontenay MAG du mois de Mai la majorité écrivait :

« Par ailleurs de nombreux dispositifs ont été instaurés comme le conseil participatif. Ainsi les Fontenaisiens ont été consultés sur l’ensemble des projets structurants. »

Rappelons les faits :

Constatant que les modalités de la démocratie participative à Fontenay ne satisfaisaient ni les comités d’habitants ni les élus, M. le maire a demandé qu’un groupe de Fontenaisiens lui propose des réformes.

Leurs recommandations lui ont été présentées le 15 janvier 2018, et M. le maire les a toutes acceptées.

Deux d’entre elles sont très importantes :

Recommandation 12 : Aborder tous les aspects de la vie municipale dans les Comités d’Habitants, pas seulement les problèmes de quartiers.

En acceptant cette recommandation Monsieur le Maire acceptait que les habitants soient impliqués dans tous les aspects de la vie municipale.

Ils peuvent le faire non seulement dans les 5 comités d’habitants pour les problèmes de quartier (voirie, stationnement, propreté, incivilités…), mais également dans des comités thématiques pour les sujets de niveau municipal (environnement, vie culturelle, urbanisme, vie scolaire, sports…)

Il n’y a donc en principe pas de limite au champ d‘application de la démocratie participative, et potentiellement les Fontenaisiens pourraient en effet être consultés sur l’ensemble des projets structurants.

Recommandation 13 : Réunir 3 fois par an le Conseil Participatif pour une réunion de concertation avec le maire.

Ce Conseil Participatif est un élément-clef de la réforme.

Il est dirigé par le maire et comprend 10 représentants des Comité d’habitants. Il permet au maire d’informer les Comités d’habitants sur ses projets à venir, et de convenir avec eux des modalités d’implication des habitants.

Ce Conseil s’est réuni deux fois. Pour l’instant le maire n’a pas livré d’information sur les projets à venir et les modalités d’implication des habitants n’ont donc pas été discutées.

La première réunion a cependant permis de créer deux comités thématiques (circulation-stationnement et végétalisation des rues) sur proposition des habitants.

Ces deux comités ont déjà produit d’importants résultats, montrant l’intérêt du système et la volonté des habitants de travailler avec la mairie.

Mais ils ne couvrent que deux aspects de la vie municipale.

Il semble pourtant que des projets municipaux d’envergure continuent à se préparer en Mairie avec le concours de cabinets extérieurs. Ils sont présentés aux habitants sans que les modalités de leur implication n’aient été établies à la genèse du projet. C’est le cas pour tous les projets touchant à l’immobilier et à l’urbanisme.

Dire que les Fontenaisiens ont été consultés sur l’ensemble des projets structurants est donc un sérieux abus de langage.

Espérons que les choses vont évoluer favorablement.

Jean-François Bresse, Iris Chanaud, Alain Delahaye, Jean-Max Drouot et Antoine Thill

                Membres du Groupe de Travail sur la Démocratie Participative

Contribution de l’association CIVIFAR au Grand Débat National

Question N°3 : Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

En démocratie le pouvoir appartient aux citoyens.

En démocratie représentative les citoyens choisissent des représentants lors des élections et leur délèguent leurs pouvoirs.
Ces élus sont censés agir en fonction de la volonté générale.

Deux difficultés apparaissent souvent

  • Les élus sont choisis par application d’un système électoral.

Ils sont les meilleurs parmi les candidats proposés aux votes. Mais il est fréquent qu’ils ne satisfassent pas vraiment leurs électeurs. Cela se traduit par des participations électorales décroissantes, et une défiance croissante vis-à-vis du monde politique.

  • Après les élections certains élus coupent le dialogue avec leur électorat et exercent le pouvoir sans s’assurer qu’ils restent en ligne avec l’attente des citoyens.

Au niveau local ces points peuvent être corrigés par la pratique de la démocratie participative.

A Fontenay-aux-Roses l’association CIVIFAR a défini pour cela une organisation et des procédures qui sont décrites ci-dessous. Elles font l’objet d’une charte de la démocratie participative adoptée en 2012. Elle a été complétée en 2018 grâce à une étude menée conjointement par la municipalité et un groupe de citoyens.

La démocratie participative ne met pas en cause le pouvoir de décision des élus.

Elle instaure un dialogue continu entre les citoyens et les élus permettant

  • une bonne compréhension des attentes des citoyens par les élus,
  • la prise en compte d’idées intéressantes émanant de la base,
  • une meilleure compréhension des décisions municipales par les citoyens.

Les élus n’ont aucune obligation à mettre en œuvre la démocratie participative, mais ils ont tout à y gagner.

Ce que nous proposons peut s’appliquer au niveau d’une commune, mais pourrait s’appliquer à tous les échelons de décision : communauté d’agglomération, territoire, métropole, département, région…

Question N° 8. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

La baisse de la participation des citoyens aux élections est un danger pour la démocratie.

Les électeurs ont le sentiment que les hommes politiques sont trop éloignés de leurs préoccupations. Le monde politique doit se rapprocher des citoyens. La démocratie participative est un des moyens d’y parvenir.

Question N°11. Que faudrait-il faire aujourd’hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

Notre association préconise d’appliquer les mesures suivantes au niveau local. Lire la suite

Participez aux Groupes de Travail Thématiques sur la ville !

Lors du Conseil participatif du 27 juin, il a été décidé de créer des comités thématiques.

Ils commenceront à fonctionner au mois de Septembre.

Ces comités feront des propositions

Si vous êtes candidat pour y participer, envoyez un message à votre Comité d’Habitant de Quartier sur le site internet de la ville, à la rubrique « Votre Quartier » dans « Ville Active » soit :  https://www.fontenay-aux-roses.fr/6/votre-quartier.htm

Pour savoir dans quel quartier vous êtes situé, utilisez le plan interactif de la ville : https://fontenay-aux-roses.plan-interactif.com/fr/#!/home/@48.78968941188586,2.284326961970123,15/data=eyJsYXllcnMiOlsiNTAxOCJdfQ==

Les comités thématiques :

1. Circulation voitures, vélos, piétons

Objectif : Le comité thématique existant va maintenant étudier la circulation (automobile, vélos, piéton, etc.)

-        en centre-ville et dans les autres quartiers, sur le rôle respectifs des différents modes de circulation

Interlocuteur à la Mairie : Emmanuel Chambon, maire adjoint Espace public, Voirie, Développement durable, Lutte contre les nuisances et les pollutions, Propreté urbaine

2. Végétalisation des Rues

Objectif : tirer parti de l’expérience du Comité d’habitants Pervenches Val-Content, et étendre la démarche à toute la ville (cartographie des emplacements possibles, modalités de mise en œuvre…)

Interlocuteur à la Mairie : Emmanuel Chambon, maire adjoint Espace public, Voirie, Développement durable, Lutte contre les nuisances et les pollutions, Propreté urbaine