Participez au Café Citoyen du quartier « Ormeaux-Renards » du samedi 26 Mai à 10 Heures

Vous habitez le quartier Ormeaux – Renards ? Samedi 26 mai, venez partager vos idées pour le quartier et rencontrer les membres de votre comité d’habitants à l’occasion du premier café citoyen. Seront présents également, le Maire et les élus référents du quartier.

Ces rendez-vous sont lancés dans les quartiers pour favoriser le dialogue et la convivialité entre Fontenaisiens. Votre participation est plus que bienvenue !

Les membres du comité d’habitants vous expliqueront quel est leur rôle, comment ils fonctionnent, quelles sont les nouveautés avec la création des comités thématiques, auxquels vous pourrez participer, le budget participatif pour lequel vous pourrez faire des propositions.

Rendez-vous dans la cour derrière l’Espace seniors – 26 bis, boulevard de la République

Si vous ne pouvez pas participer, vous pouvez contacter votre comité d’habitants, sur le site internet de la ville à la rubrique « Ville Active / Votre Quartier », en remplissant le formulaire «Contactez votre comité d’habitants » pour votre quartier.

Le lien pour accéder directement à la rubrique du quartier Ormeaux-Renards du site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/645/ormeaux-renards.htm

Récit et remarques sur la journée citoyenne de la Propreté le samedi 7 Avril après-midi : nettoyage participatif et ateliers pédagogiques

13h30 – 15 Heures  : grand nettoyage participatif avec les comités d’habitants

Dans chaque quartier, des membres des comités d’habitants, des élus et des Fontenaisiens ont participé à ce ramassage des déchets dans les rues. Le trajet avait été défini par les Comités d’habitants.

Voici par exemple, pour le quartier Ormeaux-Renards.

(Crédits photos : E.Infanti et C.Lannou)

Il y avait surtout des adultes, alors que la publicité avait été faite dans les écoles. Seul, le quartier « Pervenches-Val Content avait 4 enfants et leurs parents. Sans doute l’horaire n’était pas approprié pour les familles, un samedi à 13 H 30.

La récolte a été inégale suivant les quartiers : par exemple, en centre-ville peu de déchets, du fait d’un nettoyage plus fréquent. Par contre dans d’autres quartiers plus périphériques, on a découvert des mines de déchets. Des encombrants ont été repérés, comme un four micro-onde.

Les déchets ont été rassemblé au Parc Sainte Barbe. Ils n’ont pas été pesés et triés. Tous les participants ont été récompensés par les organisateurs (sacs, objets, eau de source).  

(Crédits photos : E.Infanti et C.Lannou)

A partir de 15 h  avaient lieu les ateliers pédagogiques, ludiques et animations de sensibilisation au Parc Sainte-Barbe

- Sensibilisation au tri des déchets, distribution de sacs pour les végétaux et information sur le compostage, par Vallée Sud – Grand Paris

- Atelier sur le compost par CompoStory

(Crédits photos : E.Infanti et C.Lannou)

Ce stand était animé par Mr Jacques Fasquel, pionner du compost, formateur en prévention des déchets et mise en place de dispositifs de compostage. Il est également formé à la permaculture et est apiculteur amateur.

Il vient d’éditer un livre sur « Composter en ville » disponible actuellement chez Rustica.

Pour en savoir plus :  http://compostproximite.blogspot.fr/

- Atelier d’apprentissage des bons gestes pour l’environnement (Que deviennent les déchets ? Brico récup, Buzzer c’est gagner ! et Jeu des 7 erreurs sur les encombrants et autres incivilités) par Pik Pik

- Présentation du concept de jardins partagés par l’association Nos Potagers; Cette association fait aussi de l’échange de graines. E-mail : nospotagers.92260@gmail.com

- Partage d’idées pour créer un « Repair Café » et autres projets (voir article précédent)

18 heures : Projection-débat autour du documentaire « Aux déchets, citoyens ! » dans la salle Sainte-Barbe

La projection du film n’a pas attiré la foule. Pourtant, le sujet était intéressant : il montre comment une ville comme Roubaix a accompagné des familles qui veulent réduire leurs déchets. D’autres  ont monté un atelier couture pour créer ou réparer des vêtements. il y a aussi un atelier de réparation, un « Repair Café ». Il existe aussi des jardins partagés et des familles qui ont leurs poules et échangent avec les voisins des oeufs contre de la nourriture. tout cela recrée du lien social et transgénérationnel, de la convivialité et même une raison d’exister pour des personnes isolées.

Ce documentaire est disponible à être visionné en différé sur le site de « Public Sénat »

https://www.publicsenat.fr/article/societe/playlist-replay-revoir-aux-dechets-citoyens-80799

 

Soyez candidats pour être membre d’un Comité d’Habitants de Quartier (CDH)

Il existe à ce jour Cinq quartiers  :
- PARC CENTRE VILLE
- VAL CONTENT PERVENCHES
- SCARRON SORRIERES
- BLAGIS GARE
- ORMEAUX RENARDS

Quel est le rôle d’un comité d’habitants ?

- Il est un intermédiaire actif entre la municipalité et les habitants
- Il recueille les demandes et les attentes des Fontenaisiens pour identifier et approfondir les sujets majeurs au quartier
- Il en déduit des propositions d’actions et de réflexions qu’il soumet aux élus
et aux habitants
- Il informe les habitants des projets, recueille leur avis
- Il participe au bien vivre de son quartier en proposant des actions à mener
- Il est représenté dans les instances communales telles que la CEMUA

Constat de l’état actuel : Manque de visibilité, démotivation 

Pour rendre plus visible les comités d’habitants  et les redynamiser , le Maire a demandé à un groupe de travail de membres des CDH actuellement et des élus, de faire des propositions.

Principales recommandations retenues par Monsieur le Maire.

Ci-après les plus importantes  :

  •  Officialisation de la création du Comité Inter-quartiers (ex Comité de Liaison des Comités d’habitants), qui comprendra 2 représentants de chacun des 5 comités d’habitants.  Elections en cours.
  • Création d’un Conseil Participatif, composé de Monsieur le Maire, des conseillers municipaux chargés de la démocratie participative, du comité inter-quartiers et d’experts invités selon l’ordre du jour. Ce conseil se réunira 3 fois par an.
  • Création de Groupes de Travail Thématiques, composés de représentants des comités d’habitants et de Fontenaisiens intéressés par les sujets abordés. Tous les sujets pourront faire l’objet de groupes de travail thématique hormis les sujets sensibles liés à la sécurité, au domaine privé… Ces groupes de travail pourront être créés à la demande de la mairie ou à celle des comités d’habitants.
  •  Création de cafés citoyens, permettant aux Fontenaisiens de rencontrer dans leur quartier leur comité d’habitants, les conseillers municipaux chargés de la démocratie participative et les élus référents. 
  • Présentation d’un bulletin d’information par les élus référents à chaque réunion de comité d’habitants, suivie  d’échanges avec les habitants.
  • Interventions des comités d’habitants lors des réunions de quartier 
  • Publication des comptes rendus des comités d’habitants sur le site web de la ville.
  • Première expérience de budget participatif en 2018, avec financement par la ville de projets proposés par les comités d’habitants voté au budget en conseil municipal du 19 mars

 Vous pouvez poser votre candidature en participant à la réunion organisée par la Mairie le samedi 7 Avril à 9 Heures 30, dans l’auditorium de la Maison de la Musique et de la Danse, au Chateau La Boissière.

Si vous ne pouvez pas assister à la réunion du 7 Avril, vous pouvez aussi poser votre candidature sur le site internet de la ville, à la rubrique « Votre Quartier » dans « Ville Active » soit :  https://www.fontenay-aux-roses.fr/6/votre-quartier.htm

Vous pouvez envoyer un message dans la sous-rubrique de votre quartier, par exemple pour le quartier « Blagis-Gare » : Contactez votre comité d’habitants et vos élus référents

Pour savoir dans quel quartier vous êtes situé, utilisez le plan interactif de la ville : https://fontenay-aux-roses.plan-interactif.com/fr/#!/home/@48.78968941188586,2.284326961970123,15/data=eyJsYXllcnMiOlsiNTAxOCJdfQ==

Vous pouvez aussi participer à la journée propreté citoyenne du Samedi 7 avril après-midi, avec un ramassage participatif de 14 H 30 à 15 Heures (voir article précédent)

Qu’est ce qui pose problème avec la nouvelle expérimentation en circulation inversée sur la Place de Gaulle à partir du 6 Avril 2018 ?

A partir du 6 avril 2018, la Ville de Fontenay-aux-Roses inverse le sens de circulation sur la place du Général de Gaulle. 

Un panneau « stop » va être installé à l’angle de la rue Boucicaut et de la place du Général de Gaulle. Pour accéder au marché ou à la Maison de la musique et de la danse, il faudra venir de la rue La Boissière ou de l’avenue de Verdun.

Quelles étaient les situations antérieures pour la circulation ?

En Février 2012, le parvis du Chateau La Boissière a été libéré de la circulation et du stationnement. La circulation des voitures se fait autour de la Place ou par une contre-allée pour accéder au parking du Marché.

=> Il n’y a pas de boucles possibles et la circulation peut s’évacuer par l’avenue de Verdun, lorsqu’il y a un bouchon sur la rue Boucicaut.

=> Cela a redonné de l’espace aux piétons, comme le montre la photo suivante.

Quelle est la situation après avoir rendu piéton la partie de l’avenue de Verdun piétonne (depuis Mai 2017) ?

=> En même temps que cette piétonnisation a autorisé la circulation des voitures devant  le  Château La Boissière avec la création de 20 places de stationnement, avec des  places de dépose-minute devant l’entrée du Château.

=> La circulation et le stationnement sur le parvis du Chateau pose des problèmes de sécurité, en particulier pour les enfants qui circulent sur le parvis pour aller à la Maison de la Musique et de la Danse (voir article précédent). 

Il y a même des possibilités de voitures en contre-sens, comme la montre la vidéo suivante (auteur Stein Van Oosteren) :  https://www.youtube.com/watch?v=rhdfDpFISrU&feature=youtu.be

Quels seront les problèmes avec le plan de circulation tel qu’expérimenté ?

=> L’expérimentation maintient la possibilité d’une boucle qui traverse le parvis du Chateau La Boissière, avec les places de stationnement actuel. Cela ne va pas insister sur le fait d’utiliser le parking du Marché et inciter à continuer à se garer en surface.

=> Il a été annoncé que le parking du Marché sera gratuit. Il faudrait que cela soit effectif avant de faire cette expérimentation et surtout ne pas autoriser cette boucle avec les places de stationnement sur le parvis du Chateau.

=> D’autant que dans le futur projet pour la place de Gaulle, il n’est pas prévu de stationnement sur le parvis

En conclusion, cette expérimentation est prématurée actuellement.

Pour réagir à cette expérimentation, vous pouvez répondre à l‘enquête publique sur Internet : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1392/circulation-inversee-sur-la-place-du-general-de-gaulle-a-partir-du-6-avril.htm

Le point de vue du MODEM sur les finances de la ville à partir des Débats d’Orientation Budgétaires (DOB)

Dés le début de sa mandature, la nouvelle équipe a souhaité mettre sa réflexion budgétaire dans un cadre pluriannuel.

En 2014 ont été réalisés deux audits financiers et un audit sur l’état du patrimoine.

En 2016, a été présenté pour la première fois un document prospectif pour la période 2015-2020.

Le D.O.B. 2018 a été présenté le 12 février 2018. Vous pouvez télécharger la présentation : Debat_d_orientation_budgetaire_2018

Ci-joint aussi la vidéo du Conseil Municipal : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1583/conseil-municipal-du-12-fevrier-2018.htm

Trois commentaires sur cette présentation 

1- Contributions à l’épargne de gestion

Dans la présentation officielle: « ce n‘est pas le produit fiscal qui explique l’amélioration du résultat »*.

En fait, sur les 3,1 M€ du résultat en 2020, 1,6 M€ sont attribuables à l’augmentation de la T.H. (en 2016), et 600 K€ au gel de la décroissance de la D.G.F. Reste donc, un effort de gestion de 900K€, réel mais modeste.

2- Impacts de l’augmentation de la population

« Prospective … nous avons l’impact de la fiscalité taxe d’habitation/taxe foncière avec l’impact de la construction de 300 appartements en 2019 et 2020 »*.

Le D.O.B. 2018 quantifie, pour la première fois, l’impact de la densification à 300 K€ en 2020 pour les recettes de fonctionnement, mais rien sur les dépenses de fonctionnement supplémentaires. Nous estimons cette hausse des dépenses à 110K€ pour garantir le maintien des services à la population.

3- Baisse des investissements

« En 2014 un audit sur les bâtiments publics et de la voirie a montré un besoin de financement de plusieurs dizaines de M€ »*.

Suite à cet audit, le D.O.B. 2016 chiffrait ce besoin sur la période 2016-2020 à 62 M€. Le D.O.B. 2018 actualise ce montant à 32,5 M€, pour la même période.

de l’esprit…

-        Le D.O.B. est un outil légal instauré en 1992, qui a pour but de renforcer la démocratie participative en obligeant à un débat au sein du conseil municipal sur les priorités et les finances de la ville, avant d’arrêter le budget.
-        Il n’est pas suivi d’un vote, contrairement au budget.
-        Situé deux mois avant le vote du budget, il donne le temps à l’exécutif d’ajuster son budget pour l’année suivante, en fonction des remarques reçues au cours du débat, y compris celles en provenance de l’opposition.

 … à la mise en œuvre

Le document issu du D.O.B. est un projet de budget pluriannuel. Comme tel, il est basé sur des hypothèses, et quand celles-ci évoluent au fil du temps, la prévision doit être actualisée. Avec de préférence une explication sur le changement des hypothèses.

Or aucune explication n’a été fournie à propos de la baisse brutale de 50% des investissements (point 3 du recto), entre les prévisions de 2016 et celles de 2018.
-        La nouvelle équipe s’est-elle rendue compte qu’elle n’avait ni les moyens humains ni les moyens matériels pour gérer un tel volume d’investissements ? Cela veut donc dire que les 62 M€ seront étalés au-delà de 2020.
-        La prévision de 62 M€, établie après un audit détaillé – qui n’a du reste jamais été publié -  doit être plutôt fiable. A moins que l’on ait gonflé les chiffres en 2016, année de l’augmentation des impôts …
-        Inversement, l’annonce en 2018 d’une baisse des besoins de financement en 2020 se veut s’en doute rassurante.

Le DOB est un instrument important pour la bonne gestion de notre commune.

Ne l’exploitons pas en un outil de communication de plus.

Réunion publique Parc-Centre ville et diagnostic en marchant le mercredi 21 Mars

Un diagnostic en marchant est organisé avec les élus et les services techniques afin de relever sur le terrain les problèmes rencontrés.

Le point de départ de la balade est sur la place de l’Eglise à 16 heures

Retrouvez le parcours ci-dessous :

La réunion publique a lieu le mercredi 21 mars à 20 heures dans le préau de l’école du Parc.

L’intervention des Fontenaisiens du projet alternatif pour la place De Gaulle lors de la réunion du 14 Mars

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus,

Vous avez la chance d’être élus dans une ville où les habitants se sentent concernés par l’avenir de leur cité. Les Fontenaisiens veulent participer, et les 16 registres de requêtes lors de l’enquête publique sur le PLU vous l’ont bien montré !

Monsieur le Maire, dans le cadre de l’évolution de notre ville, comme vous l’aviez vous-même conseillé le 18 octobre à la réunion de lancement de la concertation « Place du Général de Gaulle – Parc Laboissière », nous vous avons écrit pour vous présenter un projet alternatif à la construction de l’immeuble de fond de place.

Notre projet consiste à édifier sur la place un Centre Culturel multi fonctionnel pour remplacer l’actuel Théâtre-Cinéma vieillissant, qui ne répond plus aux normes modernes. Nous proposons de construire à son emplacement l’immeuble d’habitation que vous envisagez pour la place du Général de Gaulle.

Monsieur le Maire, à de nombreuses reprises nous vous avons demandé pourquoi votre projet d’immeuble de fond de place ne faisait pas partie de la consultation qui s’est achevée le 31 décembre,  alors qu’il sera un marqueur extrêmement fort de l’identité de notre futur cœur de ville. Nous n’avons pas eu de réponse de votre part.

A maintes reprises, verbalement, par écrit et dans nos deux réunions en mairie, nous vous avons demandé de clarifier les propos que vous-même et plusieurs membres de votre équipe tenaient pour déconsidérer notre projet auprès des Fontenaisiens. Là encore nous n’avons pas obtenu de réponse.

Le 29 juin l’Association La Boissière a lancé une pétition s’opposant à la construction d’un bâtiment et à la réalisation d’un parking de surface sur le parvis devant l’entrée du Conservatoire.  Cette pétition vous a été adressée le 2 octobre, en recommandé avec accusé de réception. Elle comptabilisait 572 signatures et 121 commentaires. Cette pétition étant restée ouverte, 642 Fontenaisiens l’ont aujourd’hui signée. Nous vous remettons publiquement ce soir la liste actualisée des signataires de cette pétition.

Le 14 janvier notre groupe de Fontenaisiens a lancé une seconde pétition pour refuser la construction d’un immeuble d’habitation de 6 niveaux en fond de place, qui la fermerait sur son quatrième côté, et pour proposer de soumettre au vote de vos administrés le choix entre votre projet, le projet alternatif que nous présentions, ou tout autre projet qui serait soumis au vote.     A ce jour cette pétition a été signée par 590 Fontenaisiens. Nous vous remettons aussi ce soir la liste des signataires de cette pétition.

Vous verrez, Monsieur le Maire que  les listes de  signataires ne sont pas les mêmes pour les deux pétitions.

Monsieur le Maire, puisque vous considérez que les 451 Fontenaisiens qui ont voté pour l’installation du « pavillon folie » vous permettent d’affirmer que c’est le vœu des Fontenaisiens, alors vous ne pouvez pas ne pas prendre en considération les avis des 642 et 590 personnes qui refusent l’édification de la halle de type Baltard et la construction d’un immeuble d’habitation de 6 niveaux en fond de place.

Monsieur le Maire, ceux qui proposent et soutiennent une alternative à votre projet ne sont pas moins légitimes que ceux qui se sont exprimés dans votre consultation.

Les Fontenaisiens, vos administrés, ont donc exprimé nettement :

  • un refus qu’on construise un « pavillon folie » sur le parvis du Conservatoire et un nouvel immeuble d’habitation de hauteur R+5 au fond de la place du Général de Gaulle ;
  • une demande de soumettre à leur vote une alternative qui peut être le projet de Centre Culturel multifonctionnel, mais aussi tout autre projet qui serait proposé.

En conclusion Monsieur le Maire, étant donné le nombre important de Fontenaisiens qui ont manifesté leur opposition au projet de construction prévu actuellement nous vous demandons de ne rien entreprendre d’irrévocable d’ici les prochaines municipales. Car il s’agit d’une décision majeure qui va impacter de façon importante le cadre de vie des Fontenaisiens, et cela pour de très nombreuses années.

Peut-être faut-il prendre le temps de la réflexion, car même si notre projet citoyen pourrait être un peu plus coûteux (Cela n’a toujours pas été démontré) et sans doute plus long à mettre en œuvre, il paraît opportun de suspendre les études, et de reprendre la consultation populaire que vous avez commencée !

L’avenir de la place du Général de Gaulle, notre cœur de ville, mérite un débat transparent et approfondi et une validation démocratique indiscutable.

Si les Fontenaisiens valident votre projet, vous aurez  le temps de préparer sa mise en œuvre rapide (avec recours purgés, relogements sécurisés).

S’ils ne le valident pas, vous n’aurez pas engagé d’actions irréversibles qui entraîneraient immanquablement un gaspillage de temps et d’argent public, pour votre équipe ou celle qui vous succéderait.

Signé par :

Le groupe de Fontenaisiens auteur du projet alternatif pour la place du Général de Gaulle :

Fabrice Beckers, Hervé Levifve, Sylvie Lours-Gatabin, Daniel Marteau, Francis Rondelez, Antoine Thill, Bernard Welter, Christine Ziegler et Alain Delahaye

Présentation de l’avant-projet de l’aménagement de la Place de Gaulle, le 14 Mars 218

Le projet est piloté par l’Agence paysagiste Folléa-Gautier, avec Mme Cloarec, paysagiste.

Elle a d’abord rappelé les conclusions des ateliers de concertation qui ont eu lieu en Novembre 2017.

1. La polyvalence des espaces

  • Place du château libérée et plane
  • Place du général de Gaulle revalorisée et maintien de la végétation
  • Parvis de la mairie intégré à l’ensemble de la place
  • Déplacement du monument aux morts à étudier
  • Matériaux de sol unifiés mais en travaillant la sécurité piétons/véhicules
  • Parc aménagé pour être à la fois un espace de convivialité et un axe reliant la place au théâtre

2. Le maintien de la végétalisation

  • Renouvellement des arbres malades et nouvelles plantations
  • Végétation au sol (biodiversité et rafraichissement) côté est
  • Bacs mobiles sur la place du château
  • Continuité « verte » vers le parc Laboissière

3. Le développement de l’animation et des commerces 

  • Ouverture de la ruelle de la Demi-Lune sur le parc, dans sa partie basse
  • Ouverture permanente du parc Laboissière
  • Installations artistiques, expositions ponctuelles, et en relation avec la Maison de la Musique et de la Danse
  • Commerces liés à la restauration, à la culture et commerces de bouche
  • Animations polyvalentes avec des structures temporaires sur la place et dans le parc
  • Terrasses pour les commerces et les stands extérieurs du marché

4. La clarification des accès, de la circulation et du stationnement

  • Absence totale de véhicules devant la Maison de la Musique et de la Danse
  • Affirmation de la priorité aux piétons (zone de rencontre) sur l’ensemble des espaces
  • Préservation du stationnement de courte durée à proximité pour les commerces et la Maison de la Musique et de la Danse (places PMR et livraisons)
  • Plus de places de stationnement souterrain pour libérer la voirie
  • Développer l’offre du « Petit Fontenaisien »
  • Maintien de la voie piétonne avenue de Verdun

5. Le respect de l’identité et du patrimoine

  • Préservation de la qualité architecturale et patrimoniale du château et de la place
  • Aménagements favorisant la convivialité et la rencontre
  • Accueil des habitants et de l’ensemble des Fontenaisiens

 Aménagement de la Place de Gaulle

Il y aura un plateau sur-élevé entre le parvis de la Mairie et la Place de Gaulle.

La Place de Gaulle deviendra une place jardinée. Tous les arbres seront remplacés progressivement. Ils seront plus espacés qu’actuellement. Les espèces qui remplaceront les arbres existants auront une hauteur finale de 15-20 m. Ils seront de variétés différentes pour éviter une maladie commune. Ce sera des chênes à feuilles de saule, des merisiers à fleurs blanches, des tilleuls à petites feuilles.

Coté Ouest, il y aura 2 rangées d’arbres : ils seront rapprochés des trottoirs des immeubles et ils serviront à abriter les terrasses des commerces de bouche situés de ce coté.

Coté Est, il y aura 3 rangées d’arbres. Les arbres seront entourés d’une table végétale de 1.20 m de haut avec des arbustes persistants contenant des rosiers.

Les kiosques à journaux et à fleurs seront déplacés pour être de chaque coté de l’entrée.

Voilà la vue de la place avec les 2 kiosques et la Mairie au fond.

Voilà le plan de l’ensemble jusqu’au parvis de la Mairie.

=> Le monument aux Morts est conservé à la même place : seul les anciens combattants ont été consultés. Les participants aux ateliers avait dit : « Déplacement du monument aux morts à étudier »

=> La folie a 250 m2 de surface, mais devient rectangulaire et comme elle sera privée, rien n’indique qu’il y aura des expositions à l’intérieur.

Pour les jours de marché 

Il y aura 51 stands extérieurs : évidemment il ne seront plus le long des immeubles, avenue de Verdun, mais au milieu de place entre les arbres et surtout sur le parvis du Chateau La Boissière. Au total, il y en aurait plus qu’avant.

Stationnement, parkings

Avant que la partie de l’avenue de Verdun devienne piétonne, il y avait 64 places de parkings aériens. Sans compter les 20 places de parking du parvis de la Mairie qui seront supprimées.

Dans la nouvelle situation, il y aura 46 places places de parkings en aériens. Il y aura 16 places de parking en épi sur le coté Est de la place, 9 places créées sur la rue La Boissière, 8 places derrière la Folie.

Compte-tenu des places de parking du parvis de la Mairie, il faudra trouver environ 40 places de parking

Le premier niveau de sous-sol du parking du marché (64 places) serait mis gratuit au lieu de payant (1€ pour 6 heures). Cela incitera à son utilisation.

Circulation des voitures

La circulation se ferait comme actuellement. Cependant, suite à une question, et  du fait que la zone de rencontre (zone 20) n’est pas respectée, il est envisagé de faire une expérimentation de circulation en sens inverse, en mettant un stop sur l’accès à la rue Boucicaut. Le choix du sens de circulation sera choisi après cette expérimentation.

Arrêt des bus

Du fait de la présence du plateau surélevé, il n’est plus possible que les bus s’arrêtent comme actuellement devant la Place. C’est une question de norme pour les handicapés qui ne doivent pas avoir plus de 10 cm de niveau pour descendre du bus. L’arrêt de bus sera déplacé, avant la place jusqu’à la boutique « La Vie Claire ». Cela supprimera 7 places de stationnement supplémentaires.

Parvis de la Mairie

Sur le parvis, il y aura un grand bassin, avec des bacs de plantes aquatiques. Ce bassin sera au niveau du sol sans protection. Cela posera des problèmes de sécurité pour les enfants.

Parc La Boissière

Ce sera un parc public avec une entrée/sortie, coté du parvis du Chateau et depuis la rue Dolivet. Il sera ouvert à certaines heures.

Les recommandations des ateliers  n’ont pas été respectées (sans doute pour des taisons de sécurité) :

  • Ouverture de la ruelle de la Demi-Lune sur le parc, dans sa partie basse
  • Ouverture permanente du parc Laboissière

Ce parc public arboré mettra en valeur l’ancienne entrée principale du Chateau avec sa grande terrasse.

Compte-tenu du relief, il y aura une rampe jardinée autour de la terrasse.

Au bout de la terrasse, il y aura une vue sur le Parc et au fond l’Eglise Saint Pierre Saint Paul.

Pour traverser le Parc, compte-tenu du relief, il y aura plusieurs possibilités : un chemin, sinueux, une ligne droite, en « pas japonais », un chemin de ronde, le long du mur de la ruelle de la Demi-Lune.

Le parc sera cloisonné en « Chambres Fleuries » par des haies de charmilles (non persistant) où il y aura des tables et des chaises pour pique-niquer ou jouer.

=> Cela posera quand même des problèmes de sécurité, car cela pourra être un refuge pour des trafic de drogues ou servir de dépotoir.

Il y aura des haies arborées d’arbres fruitiers en espalier.

En dehors d’un arbre qui est en mauvais état, tous les arbres seront conservés tel quels.

Le mur de la ruelle de La Demi-Lune sera percé d’ouvertures pour avoir la vue sur la parc. Il y aura une nouvelle entrée dans le parc vers le haut de la ruelle.

 Planning des travaux

Parvis de la Mairie : Septembre – Décembre 2018
Parc La Boissière : Septembre 2018 – Février 2019
Arbres Coté Ouest Place de Gaulle : Janvier – Mars 2019
Arbres Coté Est Place de Gaulle : Janvier – Avril 2019
Parkings coté Est Place de Gaulle : Juin – Septembre 2019
Partie centrale de la Place : Mars – Juin 2019
Parvis du Chateau : à partir de Septembre 2019

=> Le remplacement des arbres sur la Place se fera progressivement étalés sur 6 ans.

Le point sur les rythmes scolaires pour 2018-2019, à Fontenay aux Roses et dans les autres communes

Sur Fontenay aux Roses

Suite au nouveau décret sur les rythmes scolaires, une consultation a été menée sur la commune sur la réorganisation de la semaine dans les écoles maternelles et élémentaires.

Cette consultation a eu lieu du 2 au 20 octobre 2017 (voir article précédent)

Toutes les associations de Parents d’élèves (PEEP, FCPE, FM-FAR, FARENTS, Unis pour la Roue) ont écrit une lettre au Maire concernant la consultation des parents sur les rythmes scolaires : « Nous demandons instamment une prolongation du délai de vote qui laisse le temps aux débats et échanges avec parents, enseignants, associations sportives et culturelles de la ville, associations de parents d’élèves, élus, etc…afin de co-construire des solutions, ou au moins de prendre en compte l’avis et l’expertise collective des personnes concernées. »

« Par ailleurs, nous nous interrogeons sur la mise en œuvre pratique de cette consultation ainsi que sa sécurisation et nous souhaiterions être associés au dépouillement.

Nous souhaitons l’organisation au plus vite d’une réunion publique sur cette question afin d’éclairer les familles sur les enjeux avec si possible la présence d’experts comme cela a pu être organisé par d’autres collectivités territoriales. »

La réponse du Maire a été la suivante : « Je tiens à vous rappeler que certaines villes ont choisi d’être encore plus rapides que nous puisqu’elles sont repassées à la semaine de quatre jours, sans consultation des parents et ce dès septembre 2017.

Ensuite, j’ai rencontré l’inspectrice de l’Education Nationale au mois de juillet qui m’a demandé de permettre aux premiers conseils d’école de prendre position sur une modification du rythme scolaire. 

Nous avions également discuté de l’opportunité de l’organisation d’une réunion publique d’information et qu’il nous semble plus pertinent que cette réunion, si elle doit avoir lieu, soit organisée par l’Education Nationale ou par les associations de parents d’éléves. En effet, la modification des rythmes du temps scolaire qui impactera l’organisation du temps périscolaires et l’organisation de la vie familiale n’est pas une réforme initiée par la ville. Il me semble que sur ce sujet et afin de garantir la neutralité de la consultation, les élus doivent se garder de tout avis qui pourrait être biaisé par des ressentis personnels ou des considérations financières ou organisationnelles pour la gestion de la réforme.

Il en va de même pour le dépouillement des questionnaires. En effet, afin d’éviter les doublons, les parents doivent donner leurs noms. Il me paraitrait étonnant que le dépouillement soit mené par d’autres personnes que des fonctionnaires soumis au devoir de réserve et de discrétion. »

Résultats du vote des parents

860 votes ont été enregistrés (625 par bulletins papier et 235 sur Internet) soit un taux de participation de 38%.

Le scénario 1 avec une semaine de 4 jours et la possibilité d’une journée en accueils de loisirs, a remporté 74 % des suffrages. Le scénario 2 avec une semaine de 4,5 jours et la possibilité de deux demi-journées en accueils de loisirs a remporté 25 % des suffrages. 1% de vote nul.

Il est écrit dans le Fontenay Mag d’Octobre (page 9):

« Les résultats seront présentés lors des conseils d’écoles début novembre et ces derniers donneront leur avis. Le Conseil municipal du 20 décembre devra alors délibérer sur la position de la Ville concernant les rythmes scolaires. Ensuite, le Directeur académique des services de l’Éducation Nationale (DASEN) décidera de l’opportunité et du scénario retenu pour l’ensemble de la circonscription (Sceaux, Bourg-la-Reine, Fontenay-aux-Roses). La décision du Conseil municipal ne sera donc que consultative. »

Or, le 10 Octobre, lors d’une réunion organisée par l’Inspectrice d’Académie avec les maires adjoints du département, celle-ci n’a pas confirmé qu’elle prendrait une décision valable pour l’ensemble de la circonscription. Chaque ville a la maîtrise de ses choix, car chaque ville est différente des autres.

Le 20 Décembre, le Conseil Municipal, a émis un avis favorable à un retour à la semaine de 4 jours pour les rythmes scolaires.

=> La Ville de Fontenay reviendra donc à la semaine de 4 jours au 1er septembre prochain. Les NAP gratuites disparaissent, les accueils de loisirs, payants, seront ouverts les mercredis matins. Avec quels moyens, quelles ambitions ? Les NAP coûtaient 100 000 euros par an à la Ville. Ces 100 000 euros seront-ils « économisés » par la Ville ou maintenus pour organiser des activités de qualité le mercredi, améliorer la pause méridienne, améliorer les études? Le débat a été lancé au conseil municipal du 12 février. Le groupe associatif et citoyen a demandé que les 100 000 euros restent bien inscrits au budget Enfance. Le Maire n’a pas répondu à cette question.

 Quid pour les communes environnantes ?

Sceaux : Semaine de 4.5 jours : organisation inchangée

Dès octobre 2017, une large consultation auprès de l’ensemble des familles scéennes et des partenaires éducatifs a été lancée. Une étude a été confiée à Georges Fotinos, vice-président de l’Observatoire des rythmes et des temps de vie des enfants et des jeunes (Ortej) et ancien chargé d’inspection générale responsable de la cellule « rythmes scolaires » du ministère de l’Éducation nationale. À Sceaux, cette enquête s’est accompagnée d’une mobilisation exceptionnelle des familles et de la communauté éducative (72 % pour les parents, 71% pour les animateurs et 91 % pour les enseignants).

Une stabilité est souhaitée par les familles dans l’intérêt de l’enfant

Plus de 6 parents sur 10 observent chez leur enfant une amélioration de l’autonomie et de la prise de responsabilité, et un développement de la confiance et de l’affirmation de soi ;

L’existence des NAP sur le temps de la pause méridienne a des effets positifs sur l’apprentissage et l’amélioration du travail scolaire pour plus de la moitié des élèves.

Bourg La Reine : Les six conseils d’école de la ville sont en train de se prononcer

En décembre, une consultation sur les rythmes scolaires avait été lancée par la mairie auprès des parents. 35 % des parents ont voté.

Environ 59 % des parents s’étaient prononcés pour un maintien des rythmes scolaires actuels.

Pour la mairie, ces chiffres manquent de représentativité.

Elle avait dit qu’elle resterait neutre. Mais les représentants de la municipalité se sont mis à voter en conseil de classe pour un retour à la semaine de 4 jours.

Clamart : retour à la semaine de 4 jours

La consultation menée à Clamart a abouti au même résultat : 54,4 % des parents d’élèves ont choisi le retour à l’ancienne formule.

22 conseils d’école (sur 23) avaient déjà voté dans le même sens.

Et d’après la ville, les associations, également consultées, y étaient également favorables. « Beaucoup nous ont dit qu’elles avaient apprécié de voir des enfants s’inscrire après avoir découvert l’association lors des temps périscolaires, mais que cet avantage-là ne compensait pas la perte du créneau du mercredi, qui est un moment privilégié pour la vie associative »,

Montrouge : retour à la semaine de 4 jours

Résultat de la consultation des parents :

Taux de participation 31,7 % ( 2795 parents et 886 ont voté) :

• 62,5 % (555 voix) ont voté pour le retour au 4 jours
• 37,7 % (331 voix) pour le maintien à 4,5 jours

Les fédérations de parents d’élèves (PEEP, FCPE) ont écrit au Maire le 10 Novembre 2017 :

« Nous aurions voulu (et avions demandé dès l’an dernier)  que les fédérations de parents soient consultées sur les propositions faites et sur le texte explicatif. Nous avons également demandé que le délai de réponse soit allongé. »

La municipalité n’a pas donné suite à cette demande.

« Dans ce contexte, nous proposons que lors des conseils d’école, toutes les listes PEEP de Montrouge:

– demandent la mise en place de réunions de travail avec la municipalité sur le sujet pour traiter les questions abordées ci-dessus,
– refusent de se prononcer lors du vote qui est soumis en conseil d’école.

Des questions importantes demeurent sans aucune réponse:

– quels seront les horaires d’ouverture des centres le mercredi?
– les enfants pourront-ils rester par demi-journée au centre le mercredi?
– chaque école conservera-t-elle bien un centre de loisir sur place? »

Bagneux : retour à la semaine de 4 jours.

La décision a été prise par le Conseil Éducatif Local (CEL) qui réunit élus municipaux, représentants des parents d’élèves et représentants de la communauté éducative. Cette décision fait suite à une consultation générale de tous les parents d’élèves organisée en décembre 2017 : 58,3 % des parents se sont exprimés en faveur d’un retour à la semaine de 4 jours.

Ce souhait a été ensuite confirmé par les votes des conseils d’écoles de la ville, en janvier 2018.

Par contre, le CEL souhaite que les acquis des TAP (Temps d’activités périscolaires) bénéficient aux temps d’accueil après l’école. Un groupe de travail a été mis en place pour réfléchir à l’amélioration des études et à leur articulation avec les activités sportives et culturelles.

Malakoff : Maintien de la semaine de 4.5 jours

La municipalité (PCF) de Malakoff a décidé… de ne pas décider, considérant qu’elle n’avait pas à se faire imposer un calendrier par l’Etat. « L’éducation nationale, qui n’a même pas été capable de nous apporter un bilan des effets, ou pas, de la réforme, n’a pas à nous mettre la pression, explique la maire (PCF) Jacqueline Belhomme. On a mis de l’argent et de l’énergie pour faire un projet éducatif de territoire. On ne va pas déconstruire en trois mois ce qu’on a mis trois ans à construire. »  (source : Parisien du 15 Février 2018)

Issy les Moulineaux: Maintien de la semaine de 4.5 jours

La ville a décidé de suivre l’avis de 65,07 % des parents d’élèves, qui s’étaient prononcés en faveur de cette option lors d’un sondage en ligne réalisé en décembre.

En revanche, l’immense majorité des conseils d’école avaient opté pour le retour à l’ancienne formule : seulement deux groupes scolaires (sur huit), une école maternelle (sur neuf), et une école élémentaire (sur sept) ayant voté pour les quatre jours et demi.