Journées européennes du patrimoine 2018 : Boris Vildé, Les galeries souterraines de Fontenay-aux-Roses, portes ouvertes au CEA

Boris Vildé et Fontenay-aux-Roses

EXPOSITION

Autour de Boris Vildé (1908-1942), ethnologue et résistant.

Cette exposition retrace le parcours de Boris Vildé, l’animateur d’un des premiers groupes de résistants en juillet 1940, de Saint-Pétersbourg au Mont-Valérien en passant par Fontenay-aux-Roses.

Samedi 15 et dimanche 16 septembre
puis jusqu’au 31 octobre
Lieu : Hall administratif de la mairie

CONFERENCES

Samedi 15 septembre de 14h30-16h30
Lieu : Salle du Conseil municipal

« Boris et Irène Vildé, de Saint-Pétersbourg à Fontenay-aux-Roses »

« Boris Vildé, le Musée de l’Homme et l’Estonie »

PROMENADE COMMENTEE

« Sur les traces des résistants de la Seconde Guerre mondiale »

Ils étaient employé, biologiste, boulanger, cordonnier, mécanicien, scientifique… Découverte des résistants fontenaisiens au fil des rues. Membre des FFI, des FTP ou d’aucun groupe, une dizaine de Fontenaisiens ont payé de leur vie leurs actes de résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Quelles traces leurs parcours ont-ils laissées dans les archives et dans le Fontenay-aux-Roses d’aujourd’hui ?

Dimanche 16 septembre à 14h
Départ du hall administratif de la mairie

« Les galeries souterraines de Fontenay-aux-Roses » par l’association Les Sources de Fontenay

Exposition du jeudi 13 septembre au mercredi 19 septembre : 9h30-12h et 14h-18h

Visite libre pendant les horaires d’ouverture et visites guidées à 10h et 15h.

Lieu : Salle Sainte-Barbe : 12, place du Château Sainte-Barbe

Cette exposition met en valeur trois thèmes principaux :
- Les galeries drainantes des Vaux Robert créées par Colbert (XVIIème siècle) pour alimenter son château de Sceaux en eau potable (nouveaux plans d’époque très détaillés).
- Les deux abris antiaériens de la « Défense Passive » construits en 1939, sous l’actuel gymnase du Parc, et pouvant accueillir 600 personnes.
- Une pompe à eau de Fontenay entièrement restaurée par l’association avec une exposition de photos de sa rénovation et sa présentation en fonctionnement.

PORTES OUVERTES DU CEA

De 10h à 18h, le CEA de Fontenay-aux-Roses ouvre ses portes et vous propose des visites, conférences et ateliers. Programme complet sur le site du CEA

Les dates de rentrée du CCJL : portes ouvertes Samedi 8 septembre de 10h à 13h

Samedi 8 septembre de 10h à 13h

Venez rencontrer les animateurs et vous inscrire à l’activité de votre choix !

Pensez à amener un justificatif de domicile et un RIB si vous souhaitez régler par prélèvement.

Lieu : Salle Sainte-Barbe, 10 place du château Sainte-Barbe

Dimanche 9 septembre

Le CCJL sera présent au Forum des associations.

Lieu : Parc Sainte-Barbe

Information 

L’accueil du CCJL sera fermé vendredi 7 septembre, lundi 10 septembre toute la journée et mardi 11 septembre matin

Reprise des activités : lundi 17 septembre

Pour télécharger la plaquette, cliquez : Guide_du_CCJL_2018-2019

CCJL

10, place du château Sainte-Barbe

92260 Fontenay-aux-Roses

Tél :01 46 30 20 90

www.ccjl92.com

Concours des « Nouvelles » du Lions club de Fontenay aux Roses

Pour la première fois cette année, le Lions club de Fontenay aux Roses a lancé un concours de « Nouvelles », ouvert à tout Fontenaisien de plus de 8 ans, sur le thème :  « Dans 100 ans à Fontenay-aux-Roses... »

L’écrit devait être rédigé sur deux pages. Il était fait en individuel ou en groupe (classes ou autres groupes identifiés).

Les auteurs sont répartis en trois catégories : cadets, juniors et adultes.

L’imagination est le premier critère retenu par le jury, mais aussi la bonne maîtrise du français : orthographe, syntaxe et grammaire.

Ce concours de « Nouvelles » a eu lieu de mars à mai 2018.

Les trois premiers lauréats de chaque catégorie se sont vu remettre leur prix lors de la Fête de la Ville et la « Nouvelle » des trois vainqueurs est affichée à la médiathèque. 

La remise des prix s’est faite lors de la fête de la ville

Madeleine MARTIN, a remporté le prix des adultes, avec sa nouvelle « Après le déluge ».

Voici quelques extraits de cette nouvelle :

« Elle marche d’un pas alerte sur la rue de Paix. Seraient-ce les rayons de ce soleil d’avril qui lui donnent cette ardeur ? Il a fait jusqu’à moins vingt-quatre degrés au plus fort de l’hiver, alors elle profite de cette douceur retrouvée, car dans quelques mois les températures vont monter pour atteindre jusqu’à quarante, en plein cœur de l’été. Mais pour l’instant, il flotte dans l’air printanier de Fontenay aux Roses, quelque chose d’exaltant qui lui donne envie de bouger. Elle s’arrête un instant sur la place de la Communauté et se met à danser. Quelqu’un commence à chanter pour accompagner ses pas et tout le monde applaudit. Dès qu’il fait beau ils viennent là, s’asseoir autour des tables pour jouer au blido, au yunsha ou simplement pour se retrouver. Elle aime beaucoup cette place arborée, entourée de vieux immeubles du XXème siècle qui se marient parfaitement avec le style néoclassique de ceux du XXIème. Quant à la maison commune elle date de 1860. Jusqu’en 2026 c’était la Mairie, mais depuis Fontenay aux Roses est devenu un quartier de Paris.

Alma continue son chemin. Alma, c’est son prénom, elle est née avec le XXIIème siècle, il y a tout juste dix huit ans. Aujourd’hui elle se rend à la bibliothèque, à l’autre bout de la rue de la Paix. Beaucoup de rues ont été rebaptisées après les grandes catastrophes, c’est ainsi que La Paix a remplacé Boucicaut et la place de la Communauté occupe désormais celle du Général De Gaule. Alma a entendu dire qu’autrefois toutes ces voies étaient très encombrées, car chacun voulait posséder son véhicule individuel. Elle se demande bien à quoi cela pouvait servir, les autobus permettent de circuler tellement facilement, ils se succèdent toutes les cinq minutes dans un trafic fluide. Si on a envie de se donner un peu d’exercice, on peut prendre un vélo, il y en a partout. Il y a aussi les taxis pour se déplacer à plusieurs et les véhicules utilitaires pour transporter les objets encombrants.

Passant devant la maison des cultes, Alma se fait la réflexion que nous sommes vendredi, c’est le jour de prière pour les musulmans, demain sera le jour des juifs et dimanche celui des chrétiens, puis viendront les shintoïstes, les animistes, les hindouistes,…»

Vous pouvez télécharger la nouvelle en cliquant sur le lien : Après le déluge

Personnel en grève à la piscine et à la Médiathèque de Fontenay ce samedi 9 Juin 2018

La piscine et la médiathèque de Fontenay dépendent du Territoire Val Sud Grand Paris (VSGP).

Les personnels de ces 2 établissements se sont mis en grève ce samedi 9 Juin, à l’appel de l’Intersyndicale CFDT-CGT-UNSA,  suite à des décisions prises au niveau du Territoire, pour plusieurs raisons :

  • Absence de compensations sérieuses pour les agents travaillant le dimanche, en soirée, en horaires décalés. 
    => Par exemple, auparavant, pour les médiathèques du Territoire qui étaient ouvertes le dimanche, le personnel récupérait 2 jours pour un dimanche travaillé
  • Adoption en catimini du règlement intérieur par le bureau du Conseil Territorial (dont le Maire de Fontenay fait partie) et non en séance plénière, malgré l’avis négatif unanime des représentants du personnel au Comité Technique.
  • Annonce de mobilité géographique sur le Territoire en fonctions des besoins
  • Reconduction des contrats (CDD) hors délais
  • Gel des recrutements dans certains services
  • Absence de dialogue social dans le cadre des réorganisations effectuées dans les piscines, médiathèques, théâtres, effectués sans concertation avec le personnel et leurs syndicats

NB : La médiathèque de Fontenay a été ouverte à 16 Heures pour permettre l’inauguration de l’exposition sur La Fontaine (voir article précédent)

Expositions autour de Jean de La Fontaine à la Médiathèque du 5 au 23 Juin

  • Dans l’exposition « Sagesse, Sagesses – Hommage d’Afrique à Jean de La Fontaine », Alphonse et Julien Yèmadjè, artistes béninois, interprètent sous la forme de 24 tentures dites « toiles d’Abomey » un dialogue culturel entre l’œuvre de La Fontaine et l’imaginaire béninois.
  • Une deuxième exposition présente les réalisations des élèves des classes de CM1 de Mmes Lamachère et Paliès de l’école du Parc. Ils ont pu donner libre cours à leur créativité dans des œuvres plastiques inspirées des fables de Jean de La Fontaine
  • Le projet « Au diapason de La Fontaine » porté par l’Education Nationale pendant l’année scolaire 2017-2018 a impliqué 6 classes de CM1-CM2 des écoles des Pervenches et du Parc.
    Les élèves ont découvert les fables sous diverses formes : le chant et la musique baroque lors d’une visite à la Maison de la musique et de la Danse en partenariat avec le service des archives, avec aussi une version animée réalisée par Ladislas Starewitch qui leur a été projetée au cinéma Le Scarron.
    Le Théâtre des Sources leur a proposé de les mettre en scène avec l’aide d’un comédien professionnel, aboutissant sur une restitution devant le public le mercredi 31 mai. Certaines classes ont aussi créé leur propre sonorisation des fables qui accompagnera le spectacle au théâtre.
    Les séances à la médiathèque furent l’occasion de découvrir le XVIIème siècle : Molière, Lully, La Fontaine, à travers chants, danses, château et architecture autour du Roi Soleil, avec des vidéos-projections, une bande-son réalisée par la médiathèque.

Exposition « Fontenay-aux-Roses, entre chemins et sentiers » au Fontenay Scope du 3 Avril au 30 juin

En 1869, Fontenay-aux-Roses n’était qu’un village de 2386 habitants et était majoritairement parcouru de chemins et de sentiers. De nombreux promeneurs parisiens et des villes alentours aimaient venir s’y promener. Dans les années 1960, la plupart des voies champêtres ont été adaptées pour l’automobile. Mais certains chemins ou sentiers ont subsisté.

Cette exposition constituée de 16 panneaux, imaginée par le service des Archives et illustrée de photos d’hier et d’aujourd’hui, vous propose une visite pittoresque à travers les chemins, parfois méconnus, de Fontenay-aux-Roses.

Lieu : Fontenay Scope 75 rue Boucicaut (à côté de la cour de la mairie) à ses heures d’ouverture 

Le LIONS CLUBS INTERNATIONAL organise un CONCOURS DE PEINTURE

Le LIONS CLUBS INTERNATIONAL organise un

CONCOURS DE PEINTURE

pour les artistes amateurs, sur le thème

« Ensemble, cultivons notre jardin ».

Seront attribués deux Prix de 300 € et 500 €.

Règlement du concours et Fiche d’inscription en pièce jointe.

Candidature à faire parvenir avant le 1er MARS 2018

Si vous avez besoin de renseignements et pour avoir le bulletin d’inscription :

Mme Christel VIDALENC , Tél : 06 08 26 49 18

L’association Place des 3Arts : invitation pour une vidéo artistique le Jeudi 8 Février à 19 H 30

L’association Place3Arts souhaite vous présenter son travail autour de l’art et de la nature pour une éducation durable ou les artistes ont bien participé. .et les enfants y trouvent du bonheur .
Vous verrez ainsi la vidéo moment d’échanges autour de l’art comme pédagogie pour les primaires…

Nous présenterons aussi le bilan de l’association et ouvrirons le bureau pour la trésorerie

Ce sera aussi un temps pour une dégustation de crêpes maisons et débat sur le projets de film artistique pour le cinéma
Au plaisir de vous retrouver
JEUDI 8 FÉVRIER 19H30
8 RUE DES PERVENCHES
LOCAL ASSOCIATIF PLACE3ARTS

Pour ceux qui veulent voir le film mais ne peuvent pas venir :
Voici le lien du teaser finalisé sur YouTube : https://youtu.be/Y6YZVzbV6Po


Place3Arts est une association au service des écosystèmes artistiques naturels et humains dépose un projet de loi aménageant des coopératives scolaires innovantes . Fontenaysiens.

Soutenez l’association et le projet de loi contact : https:place3arts.wordpress.com

Pour mieux comprendre ce plan , lecture du document sur :

https://www.mesopinions.com/sondage/enfants/ecoles-primaires-pedagogie-organique-formation-durable/7776

Episode 11 du collectif Mauvais Oeil: Collage d’immenses photos sous les ponts du RER B

Après un épisode infructueux le dimanche 18 décembre, pour aller coller d’immenses photos sous les ponts de l’autoroute à Arcueil, due à la présence d’un membre d’une autorité qui les à obligé à stopper leur action. Bilan : 4 affiches collées et décollées en moins de 10 minutes… , le Collectif Mauvais Oeil a effectué des collages sous les ponts du RER B, les dimanches 14 et 21 décembre.

Pour plus d’infos : Page Facebook du Collectif Mauvais Oeil 

Un projet alternatif citoyen pour la rénovation de la place du Général de Gaulle et des équipements culturels de la ville.

Suite à la réunion de présentation des trois scenarii pour la rénovation de la place du Général de Gaulle en Octobre 2017, un groupe de neuf fontenaisiens (dont l’auteur de cet article) s’est constitué pour préparer un projet alternatif. Les porteurs du projet sont notamment motivés pour éviter la construction sur le parvis du château Laboissière
d’un immeuble d’habitation de 42 logements (6 niveaux) comme prévu dans les trois scénarii présentés par la municipalité. La construction de ce bâtiment étant « hors concertation », ils n’ont pas eu d’autres choix que de se lancer dans une réflexion plus globale sur le centre-ville. Leurs travaux ont été présentés lors d’une réunion publique le 18 décembre 2017 devant environ 130 fontenaisiens. Une vidéo qui résume le projet est disponible depuis peu.

Le maire a répondu au groupe de fontenaisiens dans un courrier du 11 décembre 2017 que le projet « présente certains aspects séduisants …» mais qu’il est «… financièrement hors de raison pour notre ville. ». Étant donné que les porteurs du projet présentent des chiffres très différents, il a accepté lors d’une récente réunion que les services techniques fassent un comparatif financier entre la rénovation sur place du théâtre et du cinéma et la construction d’un nouvel espace culturel au fond de la place. La complexité et le coût social du projet sont également pointés par le maire. Le projet alternatif nécessite en effet la destruction d’une plus grande portion de la barre Saint-Prix. Cela complique le projet et nécessite d’anticiper plus de relogements en centre-ville pour les occupants actuels du bâtiment. Les relogements pour peu qu’ils soient rapidement intégrés dans les futurs projets autour de la place ne devraient toutefois pas être insurmontables.

Les porteurs du projet voient dans leur projet une occasion unique de se doter d’équipements culturels multifonctionnels modernes au cœur de la ville (sans interrompre l’activité actuelle) et ainsi d’apporter une animation à la place de Gaulle, tout en construisant un immeuble d’habitation sur un emplacement qu’ils pensent mieux adapté que devant le château Laboissière. Les projets actuels sont sans doute plus simples et plus rapides à mettre en œuvre mais ils aboutiront à un immeuble incongru et à la rénovation (sans doute également coûteuse) des équipements culturels dans un bâtiment qui n’a jamais été conçu pour être un théâtre/cinéma.

Une pétition de soutien pour ce projet est en ligne sur change.org.
Il est possible de contacter le groupe à l’adresse:

projetcitoyenplacedegaulle@gmail.com

ou sur Facebook www.facebook.com/projetcitoyenplaceGdG/

La municipalité organise quant à elle une réunion de bilan de la concertation le 17 Janvier à 19h30 salle Pierre Bonnard. Le sujet de l’immeuble en fond de place qui est « hors concertation » risque de ne pas y être abordé.