Déconfinement à Fontenay aux Roses : nouvelles au 18 Mai 2020

Masques distribués par la ville

La distribution de masques complémentaires se poursuit du lundi 18 au vendredi 22 mai (sauf jeudi 21 mai) sur rendez-vous au Fontenay Scope, situé au 75 rue Boucicaut, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

Vous pouvez réserver votre créneau en ligne à partir de samedi 16 mai après-midi sur la plateforme d’inscription ! NB : il est possible de réserver un créneau pour le jour même.

Si vous n’avez pas reçu vos masques dans votre boîte aux lettres,  vous pouvez utiliser la plateforme d’inscription afin de récupérer vos 2 masques que vous auriez dû recevoir et les masques complémentaires pour votre foyer.

Les personnes vulnérables sont invitées à contacter directement le CCAS au 01 41 13 20 75.

Ce qui est annoncé : Les masques distribués sont des masques en tissu, conformes aux normes officielles (certifiés DGA), lavables 10 fois, provenant de fournisseurs français.

NDLR : Le cahier des charges l’homologation de la DGA  (La Direction générale de l’armement) sont disponibles sur ce lien : https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn:aaid:scds:US:9f01bf0b-6b29-4565-9635-107c5beb1512

Les tests des masques sont liés à l’étanchéité (La fuite totale vers l’intérieur du demi-masque doit être inférieure à 8 %)

Même si ces masques sont plus efficaces qu’un simple morceau de tissu, comme une écharpe, qui laissent passer des particules de 30 microns, ils ne sont pas conformes aux normes AFNOR  qui sont testés pour leur efficacité pour des particules de 3 microns, comme les gouttelettes qui peuvent transporter le Coronavirus.

Ci-joint la liste des matériaux qui sont conformes aux normes AFNOR : http://www.nouvellesdefontenay.fr/wp-content/uploads/2020/05/base-de-donnees-matieres-resultats-dga-maj-28042020-1.pdf

Pour plus d’informations, voir notre article précédent 

Médiathèque : réouverture dès mardi 19 Mai

La médiathèque vous propose dès mardi 19 mai la possibilité de venir retirer vos réservations, de rendre vos documents et d’emprunter des sélections thématiques.

Horaires d’accès au service prêt-à-emporter :
mardi : 14h00 – 19h00
mercredi : 14h00 – 18h00
jeudi : 14h00 – 19h00
vendredi : 14h00 – 18h00
samedi : 14h00 – 18h00

Dès à présent, vous pouvez réserver tous les documents du catalogue :
- soit via votre compte sur le site, comme d’habitude
- soit par mail avec une liste précise de titres à mediathequefontenay@valleesud.fr
- soit par téléphone au 01-86-63-13-10 aux horaires d’ouverture du service prêt-à-emporter.

L’accueil se faisant avec le respect des mesures sanitaires de rigueur,
- vous ne pouvez pas accéder aux salles de lecture ni aux sanitaires,
– nous vous prions de venir avec un masque,
– vous accédez seul.e au bâtiment, les accompagnants peuvent attendre à l’extérieur (vous pouvez retirer les réservations d’un tiers sur présentation de sa carte de lecteur).

Vous pouvez rendre vos documents. Il n’est pas utile de les rendre dans un sac, nous les mettons en quarantaine dans des caisses. Pour cette raison, ils resteront apparents sur votre compte pendant une dizaine de jours.
L’équipe de la médiathèque
Vallée Sud – Grand Paris
https://www.mediatheque-fontenay.fr/
Tél : 01-86-63-13-10

Coulée Verte : réouverture cette semaine

La ministre de la Transition Écologique, Élisabeth Borne, a annoncé sa réouverture :

« Les cyclistes vont bien pouvoir emprunter la coulée verte entre Massy et les Hauts-de-Seine : le préfet a validé son ouverture et le département des Hauts-de-Seine va procéder à la mise en place des signalisations », a-t-elle écrit. Elle sera effective en début de semaine prochaine, selon le conseil départemental des Hauts-de-Seine, « sous réserve d’autorisation préfectorale »

Le département des Hauts de Seine dit :

  • La promenade et les regroupements y restent à ce jour impossibles en raison des mesures sanitaires.
  • L’utilisation de la coulée verte une fois autorisée sera pour permettre les déplacements à vélo notamment Domicile <> Travail

Coronavirus : le point sur la situation à Fontenay-aux-Roses au 23 Avril 2020

Services municipaux

Les services municipaux sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Une permanence téléphonique est joignable du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h au 01 41 13 20 00).

CCAS

Accueil téléphonique uniquement au 01 41 13 20 75. Les services essentiels son maintenus : portage de repas, transports de personnes à mobilité réduite et aides à domicile. Si vous êtes isolé et souhaitez être contacté par téléphone par un agent du CCAS, vous pouvez vous inscrire sur le registre en appelant le 01 41 13 20 75.

Centre municipal de santé Simone Veil

- Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13H30 à 17h, le CMS propose des consultations téléphoniques ou sur site avec deux médecins généralistes et une infirmière. Les autres médecins proposent des permanences téléphoniques.

- Le CMS propose également des consultations téléphoniques avec une psychologue, une sage-femme, le Centre de planification et d’éducation familiale (infirmière, médecin, conseillère conjugale), le Lieu d’écoute et d’accueil pour les jeunes de 12 à 25 ans (infirmière) mais aussi de tabacologie et d’alcoologie.

Rendez-vous téléphonique uniquement au 01 46 61 12 86. Le CMS ne reçoit pas sans rendez-vous.
La majorité des médecins généralistes de la ville poursuivent leurs consultations en cabinet et proposent des consultations téléphoniques. Retrouvez la liste des médecins sur la page du Centre municipal de santé.

Commerces

Les commerces d’alimentation et les pharmacies restent ouverts. Consultez la liste des commerces ouverts, des commerçants du marché et des services de livraison au 21 avril (pensez à appeler avant de vous déplacer, ces informations peuvent évoluer). Attention : n’oubliez pas votre attestation de déplacement dérogatoire (version accessible aux personnes déficientes visuelles / version numérique à présenter sur smartphone ou tablette) pour faire vos courses !
Le marché est fermé jusqu’à nouvel ordre (voir arrêté).

Pour aider les personnes ne pouvant pas se déplacer, vous pouvez téléphoner à Carrefour Market au 01.46.60.39.61 pour commander vos courses. Ils prépareront un paquet et le #FARbike vous livrera!

La Poste

Le bureau de Poste (rue Boucicaut) est ouvert du lundi au vendredi, de 14h à 17h uniquement.

L’agence postale communale (47 rue des Bénards) est ouverte du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Elle a été la première agence postale communale à rouvrir dans les Hauts-de-Seine.

Depuis le 20 avril, les boîtes aux lettres de Fontenay-aux-Roses sont relevées quatre fois par semaine : du mardi au vendredi. La distribution du courrier se fait également du mardi au vendredi.

Pour les semaines ayant les vendredis 1er et 8 mai (jours fériés), la levée du courrier et la distribution auront lieu du lundi au jeudi.

Vie associative

Les associations des Restos du Coeur, du Secours Catholique et l’épice solidaire Gafib poursuivent leurs actions auprès des plus démunis en proposant
des distributions alimentaires, des tickets d’urgence…
L’unité locale de la Croix-Rouge de Fontenay-aux-Roses, en partenariat
avec le CCAS et les Scouts de Fontenay-aux-Roses, propose un service de
livraison solidaire. Ce dispositif permet aux personnes isolées de se faire livrer
à domicile des produits de première nécessité (denrées alimentaires,
produits d’hygiène et médicaments).
L’association La Maison de Vie et de Guérison assure actuellement une collecte
de denrées non périssables pour aider les résidents de l’hôtel social « La
Villa Renaissance ».
• Le Lions Club de Fontenay-aux-Roses a lancé l’opération « Ma chemise
pour une infirmière ». L’objectif est de fournir aux soignants se rendant aux
domiciles des patients des surblouses. Les surblouses sont fabriquées à partir
de chemises de récupération (Modèle – homme ; taille M au minimum). Plus d’informations, contactez l’association au 06 08 26 49 18.

L’association Freestyle system a concocté pour ses adhérents
une playlist de musique pour réchauffer les coeurs afin de surmonter
cette crise sanitaire. Découvrez-la

Afin d’égayer le quotidien des personnes âgées des maisons de
retraite de la Ville mais aussi de soutenir le personnel très éprouvé
durant cette période, la ludothèque le Manège aux jouets
propose aux fontenaisiens d’envoyer des lettres, poèmes, jeux
de mots de croisés, charades, énigmes à résoudre, etc…Les propositions
seront réceptionnées uniquement par e-mail à ludofontenay@gmail.com et
envoyées par la ludothèque à la Résidence Arcade, à la Maison de retraite du
Parc, à la Résidence autonomie Marie Nodier et à la Résidence autonomie Val
Content.

La ludothèque Le Manège aux Jouets propose, également, des activités ludiques, pédagogiques et récréatives sur les réseaux sociaux à faire chez soi. Les adhérents
de l’association mais aussi toutes les personnes visitant le Facebook de la ludothèque peuvent accéder à ces jeux. Pour plus d’informations

Apporter son aide aux Fontenaisiens

Si vous identifiez des personnes isolées, sans ressources et en difficulté,
nous vous invitons à les orienter vers le CCAS (accueil téléphonique uniquement
au 01 41 13 20 75).
Si vous souhaitez aider les Fontenaisiens en cette période, vous pouvez rester
très attentif à votre voisinage et télécharger le kit « Coronavirus : et si on
s’organisait entre voisins ? » pour organiser l’entraide dans votre immeuble ou
votre rue.
Pour rappel, la Croix-Rouge est joignable au 09 70 28 30 00 (numéro non surtaxé)
pour les personnes confinées qui n’ont personne autour d’elles pour les
aider ou avec qui parler. Plus d’informations

Don du Sang

L’Etablissement français du sang (EFS) organise une collecte de sang dimanche
26 avril à la salle Pierre Bonnard (5, rue de l’Avenir). 90 personnes ont
répondu à l’appel et se sont inscrites. Les inscriptions sont closes. Merci à
elles !

Plus d’informations sur le site internet de la Ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/

Coronavirus : L’hommage à Patrick Devedjian, président du Département des Hauts de Seine est unanime

Sources : http://www.leparisien.fr/politique/patrick-devedjian-disparition-d-un-esprit-libre-de-la-droite-29-03-2020-8290338.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/l-ancien-ministre-patrick-devedjian-est-decede-29-03-2020-8290056.php

https://www.hauts-de-seine.fr/fileadmin/user_upload/Espace_presse/Communiques_et_dossiers_presse/Mon_departement/Deces_de_Patrick_Devedjian.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Seine_musicale

Patrick Devedjian, patron du département des Hauts-de-Seine, s’est éteint à l’hôpital d’Antony, dans la nuit de samedi à dimanche, des suites du Covid-19. L’ancien ministre, âgé de 75 ans, y était soigné depuis mercredi.

« Son état s’est dégradé vendredi soir, souffle une proche collaboratrice. Les médecins ont décidé de le placer en coma artificiel pour l’intuber. » Mais l’ex-ministre n’a pas résisté à l’intervention.

Jeudi, il envoyait encore des messages SMS à ses collaborateurs. Il donnait lui-même de ses nouvelles sur son compte Twitter, se disant « fatigué mais stabilisé » grâce aux soignants dont il témoignait du « travail exceptionnel ».

Avocat de profession, il était né le 26 août 1944, à Fontainebleau, en Seine-et-Marne. Patrick Devedjian (LR) présidait le conseil départemental depuis 2007 après avoir été élu conseiller départemental à partir de 2004. Il a également été maire d’Antony de 1983 à 2002, député de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine de 1986 à 2017.

Élu de droite, il a été porte-parole du RPR de 1999 à 2001, puis secrétaire général de l’UMP de 2007 à 2008.

« C’était le plus brillant d’entre nous »

Patrick Devedjian a également occupé plusieurs fonctions gouvernementales. Il a été ministre délégué chargé des Libertés locales (2002 à 2004), puis ministre délégué à l’industrie (2004 à 2005) et enfin, ministre auprès du Premier ministre chargé du Plan de relance (2008 à 2010).

« C’était le plus brillant d’entre nous », souffle Philippe Juvin, président de la fédération LR des Hauts-de-Seine, aujourd’hui en première ligne puisqu’il est également le patron des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou (Paris XVe).

« Il faisait partie de ces gens que l’on croit invincible et éternel », poursuit le maire de La Garenne-Colombes, qui rend hommage « à l’homme libre, intelligent et très drôle comme le sont ceux qui pratiquent l’anticonformisme intellectuel. »

À l’instar de Philippe Juvin, les réactions unanimes se succèdent, depuis ce dimanche matin, pour rendre un hommage unanime à Patrick Devedjian, saluer sa mémoire et s’étonner de sa brutale disparition.

Ses amis « sous le choc »

« Je suis sous le choc. C’est une immense tristesse. Près de 40 ans d’amitié, confie ainsi son ami Christian Dupuy, maire (LR) de Suresnes et président de l’association des maires des Hauts-de-Seine. Je partageais la priorité absolue qu’il accordait à la culture. Il avait d’ailleurs une culture quasi encyclopédique ! »

Un autre de ses amis, Jean-Pierre Schosteck, maire (LR) de Châtillon, confie son chagrin : « Je suis infiniment triste. C’est un compagnon de toujours qui s’en va. 50 ans de combats communs sans le moindre désaccord, toujours dans le souci du bien commun ! Adieu l’ami ! »

« Il était bien plus que mon ami depuis 38 ans, il était comme mon frère. Lui, l’Arménien et moi, le Corse, je crois qu’on se comprenait », renchérit George Siffredi, maire (LR) de Châtenay-Malabry, appelé à assurer l’intérim à la présidence du conseil départemental.

« Un élu majeur de l’histoire des Hauts-de-Seine », selon le préfet

« Le département des Hauts-de-Seine perd un élu majeur de son histoire, entièrement dévoué à la cause de ce territoire qu’il incarnait depuis si longtemps », salue pour sa part le préfet Pierre Soubelet.

« Homme d’Etat, investi avec passion dans ses responsabilités, il présidait les Hauts-de-Seine avec vision et talent », appuie l’ancien ministre Patrick Ollier, maire (LR) de Rueil-Malmaison.

Tout comme Valérie Pécresse, actuelle présidente de la région Ile-de-France : « Sa singularité, c’était sa culture, il était féru d’histoire. Il disait que ceux qui ne connaissaient pas l’histoire s’exposaient à ce qu’elle recommence. » Fils d’immigré arménien ayant fui le génocide, il sera un ardent militant pour la reconnaissance de ce crime par la France.

Humaniste sur le tard

S’il avait débuté avec les tenants d’une droite dure et nationaliste, il était devenu avec les années une figure « humaniste » de l’UMP, puis de LR, critiquant notamment vertement le débat sur la place de l’islam en France en 2011. « Avec le temps et la patine de l’action politique, il avait acquis une vision très humaniste de la société », assure le sénateur (LR) Roger Karoutchi.

Gamin, Patrick Devedjian s’était rêvé archéologue. Mais c’est surtout pour les maîtres français de la peinture – autre legs paternel – qu’il s’est par la suite passionné. Pour Nicolas Poussin par exemple, « peintre intellectuel », selon lui. Il laisse derrière lui quatre enfants. A Libération, qui faisait son portrait en 1998, il avait fait ce commentaire : « Quatre, pour porter mon cercueil. »

Patrick Devedjian fut Administrateur du Musée du Louvre, Vice-président de la Société des Amis du Louvre. Convaincu de l’intérêt de mener une politique culturelle comme instrument de cohésion sociale et d’intégration, il fut notamment à l’initiative de la construction de La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt et de Paris-La Défense Arena à Nanterre, et portait le projet de création du Musée du Grand Siècle dans la caserne Sully à Saint-Cloud. Président du Syndicat Paris Métropole et Co-Président de la Mission de Préfiguration de la Métropole du Grand Paris de 2014 à 2016, il était favorable à une Métropole inclusive à l’échelle de la Région et avait engagé une fusion avec le Département des Yvelines. Il était, à ce titre, Président de l’Etablissement Public Interdépartemental Yvelines/Hauts-de-Seine depuis sa création en 2017.

Seine Musicale

Il est à l’origine de la création de la Seine Musicale, qui a ouvert au public le 21 avril 2017.

La Seine Musicale est composée de deux salles principales de spectacle : la Grande Seine, d’une jauge allant de 2500 à 6000 spectateurs, permet d’accueillir des concerts, des comédies musicales, des ballets, des grands spectacles ou encore des évènements d’entreprise. L’Auditorium, pouvant accueillir jusqu’à 1150 spectateurs, est quant à lui la salle dédiée aux musiques non amplifiées. Son acoustique a été étudiée par le cabinet Nagata et Jean-Paul Lamoureux pour garantir aux spectateurs la meilleure restitution possible du son. La complémentarité de ces deux salles, fait de La Seine Musicale un véritable lieu de richesse culturelle, d’échange et de partage entre les générations. Parce qu’elle se veut un pôle regroupant diverses activités culturelles, les locaux de La Seine Musicale hébergent de nombreux acteurs parmi lesquels : l’Insula orchestra (dirigé par Laurence Equilbey, il est l’orchestre résident du Département des Hauts-de- Seine), les Studios Riffx, La Maîtrise des Haut-de- Seine, l’Académie Musicale Philippe Jaroussky…

Hommage de la Maitrise des Hauts de Seine à Patrick Devedjian

Le choeur de la Maîtrise des Hauts-de-Seine offre à Patrick Devedjian cette chanson qu’il aimait tant.

https://twitter.com/lamaitrise92/status/1244371732745592832

Soirée de clôture de « Balade africaine », samedi 7 mars à partir de 19 Heures, au Théâtre des Sources

Rendez-vous au Théâtre des Sources pour la soirée de clôture de l’événement « Balade africaine » organisé par le CCJL. Apéro littéraire et poétique et concert de musiques d’Afrique de l’Ouest sont au programme.

Dès 19h, goûtez aux mets africains préparés par l’association Koulé Kan et profitez des lectures de textes d’auteurs d’Afrique sub-saharienne par le conteur et artiste fontenaisien Amadou Gaye.

A 20h30, le concert de TIO PERCUSSIONS vous en mettra plein la vue avec un spectacle de percussions et de danse ! À la frontière des mélodies mandingues, « Tio Percussion » dévoile toute la richesse des musiques d’Afrique de l’Ouest. 

Tarifs : Concert : 10 €/Réduit (- 18 ans) : 5€

Réservations au CCJL au 01 46 30 20 90

Le Mois de la mémoire : La Grande Guerre à Fontenay jusqu’au 10 décembre 2018

A l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918, la 3e édition du Mois de la mémoire est consacrée à la Grande Guerre. Expositions, conférences, concert, projection, théâtre et commémorations sont au programme.

La médecine de guerre

Une exposition, « 1914-1918. L’envers de la guerre », présente des photos de Georges Duhamel alors qu’il était chirurgien aux armées, à voir du 23 octobre au 8 novembre à la médiathèque. Une conférence sur la médecine de guerre est également proposée par le Collège universitaire Jean Fournier (CUF) le 19 octobre à 15h avec Laurent Vastel, chirurgien orthopédiste. Elle sera précédée d’une conférence de Bernard Barré, membre de l’association des Amis de Georges Duhamel et de l’Abbaye de Créteil en lien avec l’exposition.

La musique dans la Grande Guerre

La musique est à l’honneur avec une exposition du 13 au 24 novembre à la médiathèque présentant des instruments de musique fabriqués durant la guerre. En parallèle à la médiathèque, l’exposition « La Grande Guerre » sera visible du 10 au 24 novembre.

Vendredi 30 novembre à 20h30, la Maison de la musique et de la danse accueille l’ensemble Calliopée pour un concert original mêlant alto et accordéon et retraçant des destins bouleversés par la Première Guerre mondiale sur des musiques de Debussy, Halphen et Bartok.

La guerre vue par des yeux d’enfants

Du 21 novembre au 10 décembre, le hall administratif de la mairie propose l’exposition « La Guerre des crayons ». Issus des collections du musée de Montmartre, vingt panneaux d’exposition permettront de découvrir des dessins d’enfants réalisés entre 1914 et 1918 par les élèves des écoles de la Butte. En complément, les enfants des accueils de loisirs exposeront une fresque qu’ils ont réalisée sur le thème de la guerre.

Les traités de Versailles

L’historien Jean-Michel Durand fera une conférence sur les traités de Versailles le samedi 10 novembre à 15h à la médiathèque. L’accord de paix signé le 28 juin 1919 entre l’Allemagne et les Alliés définit les sanctions contre l’Allemagne et est à l’origine de la Société des Nations. Le petit traité de Versailles, signé le même jour, reconnaît notamment l’indépendance de la Pologne. Ces traités ne sont pas sans conséquence sur la suite de l’histoire du XXe siècle.

La guerre au cinéma et au théâtre

Mercredi 21 novembre à 15h, la médiathèque invite le public à partir de 10 ans à assister à la projection du film « Cheval de guerre » de Steven Spielberg : une histoire d’amitié entre un homme et son cheval séparés aux premières heures du conflit…
Mardi 27 novembre à 20h30, c’est sous le chapiteau du Théâtre des Sources que le public est attendu pour « La Pagaïe », une lecture-spectacle du roman La Main coupée de Blaise Cendrars par le Reptile cambrioleur.

Un projet scolaire pour la paix

L’Institut français d’Allemagne et la Mission du Centenaire proposent à une centaine de jeunes Européens de devenir Ambassadeurs pour la paix. Dans le cadre de ce projet et du jumelage, des lycéennes de Wiesloch (ville allemande jumelée à Fontenay-aux-Roses) et leur professeur de français, Iris Graf, réaliseront un film avec des interviews d’élèves de maternelle, de CM2 et du collège des Ormeaux.

Pour télécharger le programme complet : https://media.fontenay-aux-roses.fr/fileadmin/fontenay/MEDIA/Agenda/Culture/Programme_A4_Mois_de_la_memoire_2018.pdf

La rentrée au Conservatoire à la Maison de la Musique et de la Danse

Le conservatoire accueille les enfants en cursus musique et /ou danse :

  • de la Grande Section de maternelle (éveil musical)
  • du CP (initiation musicale) et CE1 pour l’apprentissage d’un instrument
  • de 4 ans et demi pour la danse.

Il propose aussi des cours et ateliers spécifiques à destination des adolescents (musique actuelle, chant…), des adultes (musique de chambre, formation musicale, chant, chorale, orchestre…) et de musique adaptée pour les personnes en situation de handicap.

Site internet : http://mmdfar.wixsite.com/conservatoirefar92

Les informations de rentrée du CCJL (Centre Culturel Jeunesse et Loisirs)

Samedi 9 septembre

Inscriptions / rencontres avec les animateurs

de 10h à 13h au château sainte-Barbe

Dimanche 10 septembre

 Le CCJL sera présent au Forum des associations

 Lundi 18 septembre 

Reprise des activités

Le programme complet sera prochainement sur notre site

www.ccjl92.com

 Renseignements et inscriptions

01 46 30 20 90 / 23 42

 Nouvelle adresse mail :

ccjl@fontenay-aux-roses.fr

Le Choeur « La Fontaine » du Conservatoire recherche des choristes, en particulier des hommes

Le Choeur « La Fontaine » vient de faire sa rentrée au Conservatoire. 

Il n’est pas trop tard pour en faire partie, il n’est pas nécessaire de connaitre le solfège ou d’avoir pratiqué un instrument de musique.

Cette année, le programme est de travailler le Nocturne   »Duo pupille Amabili » de Mozart, à 3 voix (sopranes, altes et basses). Il n’y aura qu’une seule voix pour tous les hommes.

Les répétitions ont lieu le lundi soir de 20 H 20 à 22 H 20, sous la direction de Françoise Jouannel qui le dirige depuis plus de 10 ans.

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous adresser au Conservatoire de Fontenay, 3 bis Rue du Dr Soubise, Tél : 01 43 50 67 67

E-mail :  conservatoire.fontenay92@suddeseine.fr

Le conservatoire vient de mettre en place son site internet où vous pourrez trouver toutes les informations pratiques, les informations de dernière minute et en particulier les concerts gratuits organisés par le Conservatoire.

http://mmdfar.wix.com/conservatoirefar92

Compte-rendu de l’Assemblée Générale du CCJL du 26 mai 2015

En décembre 2014, Le CCJL (Centre Culturel Jeunesse et Loisirs) a eu nouveau bureau. L’ancien bureau avait démissionné suite à des problèmes internes et à la démission de l’ancien président, René Cardoso, en particulier pour des raisons d’âge.

Le nouveau bureau du Conseil d’Administration comprend 6 personnes:

  • Pierre Bize, président
  • Yves Begassat, vice président
  •  Joseph Limagne, vice président
  •  Sandrine LAVOIX – Secrétaire
  •  Claudine Ostin, trésorière
  • Michèle SALEM – Secrétaire adjointe

Il y a également des élus municipaux Membres de droit du Conseil d’Administration

  • Muriel GALANTE-GUILLEMINOT – Maire adjoint
  • Françoise GAGNARD – Maire adjoint
  • Véronique FONTAINE-BORDENAVE
  • Muriel FOULARD
  • Stéphane CICERONE

Le Mardi 19 mai 2015, il y a eu une réunion d’information sur l’avenir du CCJL. Un changement de statut du CCJL est mis à l’étude. Il est envisagé la transformation de l’association en un Etablissement Public Administratif (E.P.A.). Avant d’avaliser ce changement de statut par une assemblée générale extraordinaire, il fallait déjà que le nouveau Conseil d’Administration de l’association, mis en place par la municipalité soit avalisé par les adhérents lors d’une Assemblée Générale Ordinaire. Celle-ci  a eu lieu le 26 Mai 2015. L’assemblée générale extraordinaire, convoquée en même temps n’a pas eu le quorum suffisant et elle est reportée au mercredi 17 Juin 2015.

Ordre du jour :
- Présentation des comptes certifiés 2013 avec approbation et vote des comptes
- Rapport moral 2014
- Présentation des comptes certifiés 2014 ainsi que du rapport financier 2014 avec approbation de ces comptes
- Ratification des cooptations des administrateurs 

Rapports financiers 2013 – 2014 (analyse assez complexe) :
- Baisse d’adhérents en 3 ans, en particulier des adhérents « jeunes » ; motif probable : le déménagement, la réforme des rythmes scolaires, le départ d’animateurs…
- Un audit effectué sur des « centres culturels » des communes voisines montre que FAR se trouve dans la moyenne, plutôt un peu moins cher…
- La « musique » serait déficitaire du fait du fonctionnement (des « duo » qui serait des leçons « mono ») avec effet du « quotient familial »… La « ristourne » R.R.R.A. accordée en fonction du quotient familial est de 16 260,00 € en 2014 …
- En 2013, la perte finale était de 32 252,00 €…
- Pour mémoire, la subvention FAR était de 247 000,00 € en 2013, de  255578,00 € en 2014 et ne sera que 198 700,00 € en 2015…
- Des sommes dues à l’URSAFF ne seraient pas encore résolues (provision URSAFF de 30 000,00 €) …

Cooptations des administrateurs : adoptées…

Rapport moral d’activités de l’année 2014 :
- Rappel de la mission du CCJL…
- 2014, année du changement ; les acteurs au service de l’association : membres du CA, bénévoles, salariés ; gouvernance depuis la dernière AG (20 juin 2014) ; déménagement…
- Baisse de fréquentation : 810 adhérents fin 2014 contre 1253 en 2013 ; motifs : arrêt des activités dû au déménagement ; départ de quelques animateurs, d’où suppression de certains cours ; effet des nouveaux rythmes scolaires (!!!) ; moins de manifestations et de stages (enfants durant les vacances scolaires) …
- Un état des lieux, un audit financier, salarial, sont lancés afin de déterminer « les forces et les faiblesses du CCJL »…

Questions : celles-ci ont portées sur le « fonctionnement » de la future EPA, à savoir la place des adhérents dans le CA de l’EPA, du statut des salariés (maintien du salaire et des avantages acquis, pas de convention collective, car agent public…) ; rôle du Maire (président de droit) ; partenariat avec d’autres « centres culturels » possible afin de rentabiliser l’EPA de FAR…

L’Assemblée générale extraordinaire du CCJL n’a pu avoir lieu, faute de quorum… Elle aura lieu le 17 juin 2015 (lettre du 28 mai 2015).
Elle sera mise à profit pour répondre aux questions (à déposer avant le 8 juin) posées sur le changement de statut qui est envisagé pour le CCJL.
Il sera demandé l’accord des adhérents pour poursuivre avec la Mairie la faisabilité de ce projet.
« Le transfert des activités et du personnel vers une régie autonome devrait être décidé par une nouvelle assemblée générale extraordinaire après les vacances d’été » (information du Conseil d’administration du CCJL).
D’après le CA du CCJL, « la municipalité était prête à accompagner la recherche de la faisabilité et des solutions les mieux adaptées pour inscrire le CCJL dans une régie à personnalité morale et autonomie financière ».

La pose de la première pierre de la future Maison de la Musique et de la Danse, au Château Laboissière

Cette future Maison de la Musique et de la Danse sera construite en rénovant et en agrandissant le Château Laboissière qui fait partie du patrimoine de la ville.

Il s’agit de regrouper toutes les activités de Musique et de Danse du Conservatoire actuel, situé rue du Dr Soubise, et les activités musicales du CCJL, situé anciennement dans ce Château. Les activités du CCJL autres que la Musique sont installées dans l’aile gauche du Château Sainte Barbe.

Nous avons fait un article sur ce projet qui pour le moment n’a pas fait l’objet d’une présentation à la population autre qu’une mini-exposition le 8 Juin et un affichage de photos à l’extérieur de l’enceinte des travaux. Les travaux ont commencés en Juin et ils dureront au moins 2 ans.

Pour cette manifestation, étaient présents autour de Mr le Maire, la maire-adjoint à Culture, son conseil municipal, des Fontenaisiens invités, Mme Amiable, maire de Bagneux, présidente de l’agglo Sud de Seine, Mr Marquaille, représentant Mr JP Huchon, Pdt de la Région IDF, Mr Jean Marc Germain, député de la circonscription, Mr Hervé Marseille, sénateur-maire de Meudon, Mr Berger, maire de Clamart.

Etaient présents également, Mr Pierre Louis Faloci, architecte du projet, Mr Col, directeur du Conservatoire, Mme Cadeau, directrice du CCJL.

La pose de la première pierre a consisté en des discours et l’introduction d’un parchemin rappelant cet évènement dans la stèle qui supporte la statue de La Fontaine, située dans la cour. Il faut remarquer que contrairement à ce qui était dans le projet, le deuxième bel arbre de la cour a été abattu, comme cela était envisagé lors de la réunion du 8 Juin.

Dans son discours, Mr le Maire a parlé de l’histoire emblématique de ce lieu puisqu’il est né grâce à la culture. Il a été construit par Mr Denis Thierry, libraire qui a fait fortune en éditant les fables de La Fontaine. Ce bâtiment a pu naitre grâce à des fables qui dénonçaient les travers de l’âme humaine. Il a souligné que ceci gardait toute son actualité, en cette époque d’obscurantisme et de barbarie. Il a dit : « Savourons cet instant, rare de voir naitre un lieu de culture et de partage dédié à l’apprentissage, lieu de rencontre et d’échange accessible à tous». Ce bâtiment a traversé les siècles, en particulier la révolution et les guerres. Il a échappé à la destruction. Ceci lui donne un caractère symbolique. De plus, ce projet a été porté par des équipes successives de couleurs politiques différentes, car seule la culture permet cela. Il a terminé en paraphrasant La Fontaine : « La morale de cette histoire est que certains sujets, comme la culture, nous renvoient à des valeurs communes, celles de notre démocratie, de notre histoire. Ceci est plus important que nos différences politiques ou personnelles. »

Mme Amiable, maire de Bagneux, présidente de l’agglo Sud de Seine, a dit que ce projet sur un bâtiment existant qui est un lieu classé, est ambitieux et pas banal. Le choix de l’architecte est excellent, car il a déjà fait des réalisations remarquables, comme le Musée de Valmy et de Bibracte. Cela fera un équipement de qualité qui sera à rayonnement intercommunal. Il y a 60 ans, ce bâtiment servait à loger du personnel de Citroën, il a été racheté ensuite par la ville de Fontenay et réhabilité en 1965 pour y mettre le CCJL et la bibliothèque. Le financement se fera par l’agglo pour 4 M€, par le Conseil Général pour 762 k€, et la région de 243 k€, soit au total d’environ 5 M€. Elle a terminé en citant Jean Louis Barrault : « Danser, c’est lutter contre tout ce qui retient, enfonce, pèse, alourdit. On peut découvrir avec son corps l’âme de la vie, en contact physique avec la liberté. »

Mr Marquaille, représentant Mr JP Huchon, Pdt de la Région IDF, a dit que la région est partenaire des communes pour de nombreux projets et en particulier pour la piscine et la résidence étudiant située dans les locaux de l’ancienne Ecole Normale Sup. On peut compter sur la région IDF pour être partenaire sur les projets de culture, car le budget de la culture a été sanctuarisé à la région. Il salue l’équipe précédente, de Pascal Buchet qui a lancé le projet de longue date. Il aime cette idée qu’en démocratie, on poursuive des projets lancés par d’autres. Cette idée de transmission est une belle idée que contient la démocratie.