Manifestations en Juillet à Fontenay aux Roses

Médiathèque

Horaires jusqu’au 4 juillet

Mardi : 14h – 19h
Mercredi :14h-18h
Jeudi : 14h–19h
Vendredi : 14h-18h
Samedi :14h-18h

Horaires d’été à partir du 7 juillet Tout l’été

Mardi : 15h – 19h
Mercredi :10h-12h30 / 15h-18h
Jeudi : LirOparc Sainte-Barbe de 15h à 17h
Vendredi : 15h-18h
Samedi :10h-12h30 / 14h-17h

Programmation du mois de juillet :

Jusqu’au 26 août : exposition des oeuvres de Patrice Ruillard, sculpteur, et Charlotte de Maupeou, peintre dans les salons de la médiathèque

Jeudi 9 juillet de 15h à 17h : LirOparc au parc St Barbe – Lecture sur les couvertures

Samedi 11 juillet à 15h : Projection Les Yeux Doc – Projection d’un court film documentaire pour les adultes et débat

Cinéma Le Scarron

Ouvert jusqu’au 28 juillet

Le Cinéma Le Scarron vous accueille du 24 juin au 28 juillet avec des séances à 15h et 20h30 et 18h le week-end. Des mesures sanitaires sont en place (salle nettoyée et aérée entre chaque séance, lieux de passage désinfectés régulièrement). Consultez la programmation de juillet (PDF, 4,37 Mo)

Piscine

La piscine (22 rue Jean Jaurès) est ouverte en juillet !

Attention, pour y accéder, il faut réserver un créneau en ligne afin d’éviter toute affluence

Maison de quartier des Paradis

Du 6 juillet au 14 août et du 24 au 28 août

La Maison de quartier des Paradis (8-12 rue Paul Verlaine) propose un programme complet d’activités pour tous : ateliers créatifs, magie, danse, conte, poterie, diététique avec les seniors, mais aussi des sorties à la mer et des balades (Coulée verte, parc de Sceaux, maison de Chateaubriand…).

Fermeture annuelle du 17 au 21 août. Renseignements au 01 46 61 70 90

Espace loisirs seniors

Tout l’été

L’espace loisirs seniors (11-13 rue Jean Jaurès) est ouvert tout l’été et accueille ses adhérents pour des moments conviviaux les lundis, mardis, jeudis et vendredis après-midi sur inscription préalable au 01 41 13 20 75.

CCJL

Jusqu’au 17 Juillet

BIEN-ÊTRE

Ateliers gratuits pour les usagers du CCJL
Participation : 5 € par atelier
Sur inscription (01 46 30 20 90 / ccjl@fontenay-aux-roses.fr)

ETIREMENTS ET RELAXATION

par Michelle Olhagaray

Respiration d’été. Harmonisons-nous : étirements et relaxation par du stretching, du yoga et une approche holistique.
Lundi et vendredi de 18h à 19h

STRETCHING ET RENFORCEMENT MUSCULAIRE

par Pascaline Lavialle

Une occasion de prendre un moment, en dynamique et en conscience, pour son corps et son esprit. Tonifier, étirer et ressentir seront les maîtres mots de ces séances.
Jeudi de 10h à 11h

Du 6 au 10 juillet En plein air Cour du château Sainte-Barbe

Percussions

Animateur : Anildo Silva

Horaires : de 11h à 12h30
7/12 ans Tarif : 42 euros

Arts plastiques

Créations ludiques, laissant libre cours à l’imagination : confection de personnages ou de tableaux en utilisant le volume, les couleurs, la pâte à modeler, les matériaux de récupération…

L’atelier des artistes : à partir de 7 ans
l’atelier parents/enfants : 3/6 ans

Animatrice : Liza Vincent

Horaires :
L’atelier des artistes : 14h-15h30
L’atelier parents/enfants : 16h-17h30
Tarif : 42 euros le stage

Du 15 au 17 juillet

Guitare

Approche de la musique d’ensemble sous forme de petits duos ou trios

Animateur : Jean-Bruno Dautaner

Horaires : de 14h30 à 16h
7/12 ans Tarif : 25 euros

Service « Guitare » de 16h à 17h
Après la période de confinement, Jean-Bruno propose à tous les élèves du CCJL ou du conservatoire d’accorder ou de changer les cordes de leur guitare pour passer l’été dans de meilleures conditions.
CCJL :  https://www.ccjl92.com/ Tél : 01 46 30 20 90 / Mail : ccjl@fontenay-aux-roses.fr

Concert gratuit au kiosque du Parc Sainte Barbe, dimanche 5 Juillet, à 16 H

Le trio familial Gayaneh part à la découverte des chansons traditionnelles françaises et des musiques du monde. A ce répertoire se sont ajoutées peu à peu des créations originales de Richard Khayadjanian dans des styles variés : folk européen, oriental, etc.

Coronavirus : déconfinement, annonces du Premier ministre qui concerneront les Fontenaisiens

Plus d’attestation obligatoire dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile

À partir du 11 mai, «il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation». «Sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel»,

À partir du 11 mai, masques en nombre suffisant et obligatoires dans les transports

Le premier ministre a détaillé sa stratégie «masques pour tous». «Il y (en) aura assez dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai», a-t-il indiqué. «Progressivement», «les Français pourront, sans risque de pénurie, se procurer des masques grand public dans tous les commerces». Ceux-ci seront notamment distribués par La Poste, via une «plateforme de e-commerce», à partir du 30 avril, et par les collectivités locales, «à nos concitoyens les plus précaires». Le port du masque sera obligatoire dans les transports publics.

Objectif de 700.000 tests par semaine pour les personnes symptomatiques

Le premier ministre a promis que le pays sera «en capacité de massifier» la réalisation de tests à partir du 11 mai. L’objectif fixé est de réaliser au «moins 700.000 tests virologiques» par semaine au 11 mai, à ne pas confondre avec les tests sérologiques. Pour y parvenir, les laboratoires de recherches et les laboratoires vétérinaires sont autorisés à pratiquer les tests. Tout doit être fait pour rendre la réalisation des tests «facile et rapide», a insisté Édouard Philippe. Ils seront pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Un déconfinement à l’échelle des départements, classés «vert» ou «rouge»

Étant donné que «la circulation du virus n’est pas uniforme dans le pays», l’exécutif opte pour un déconfinement par département. Celui-ci sera plus ou moins «strict», selon la situation sanitaire : les départements seront donc classés en «vert» ou en «rouge», chaque soir à partir du 7 mai, a indiqué le premier ministre. Les «autorités locales» – «notamment» les «maires» et les «préfets» – pourront «adapter» le plan de déconfinement «aux réalités du terrain».

Les rassemblements «limités à 10 personnes»

Édouard Philippe a tenu à faire passer un mot d’ordre : le déconfinement ne signifie pas pour autant l’autorisation des «rassemblements», «autant d’occasions de propagation du virus». C’est pourquoi les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes.

Écoles primaires : réouverture «très progressive» à partir du 11 mai, sur la base du volontariat

Le premier ministre a annoncé une «réouverture très progressive des maternelles et de l’école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire, et sur la base du volontariat». Les conditions sont strictes : pas plus de 15 élèves par classe, application des gestes barrières, distribution de gels hydroalcooliques. Les enseignants «recevront des masques, qu’ils devront porter quand ils ne pourront pas respecter les règles de distanciation». Contrairement aux élèves de maternelle – le masque leur est prohibé -, et aux élèves de primaire – il ne leur est pas recommandé -, compte tenu des risques de mauvais usage

Collèges : réouverture à partir du 18 mai dans les départements moins touchés

À la différence des écoles primaires et maternelles, les collèges ne rouvriront qu’«à compter du 18 mai». Seules les classes de 6ème et de 5ème seront concernées dans un premier temps, et cela ne concernera que les départements où la circulation du virus est très faible. Le chef du gouvernement s’est engagé à ce que des masques soient fournis aux collégiens qui peuvent en porter et qui n’auraient pas réussi à s’en procurer.

Les personnes âgées invitées à limiter leurs contacts et sorties après le 11 mai

Édouard Philippe a demandé de la «patience» aux plus de 65 ans, particulièrement touchés par le Covid-19. Sans les interdire, les visites privées, particulièrement attendues dans les EHPAD, «doivent être entourées de précaution, comme les sorties». «En vous protégeant, vous protégez aussi le système hospitalier», a rappelé le premier ministre.

Ouverture des médiathèques, bibliothèques, le 11 Mai mais pas de réouverture immédiate des cinémas, «grands musées» et les parcs et jardins classés en zone rouge avant le 1er Juin

«La vie sociale va reprendre, mais progressivement», a prévenu le chef du gouvernement. Contrairement aux cimetières, médiathèques, bibliothèques et «petits musées» qui vont rouvrir au public, les «grands musées», cinémas, théâtres et salles de concerts resteront fermés. De même que les plages, «au moins jusqu’au 1er juin» ; les parcs et jardins dans les départements classés en «rouge» ; les salles des fêtes et les salles polyvalentes. Par ailleurs, les sports collectifs resteront interdits et un report des mariages sera toujours proposé par les mairies, «sauf urgence». Quant aux cérémonies funéraires, elles restent autorisées dans la limite de 20 personnes, sans assouplissement des règles

Réouverture de tous les commerces le 11 mai, sauf les cafés-restaurants

À compter du 11 mai, tous les commerces, «sauf les cafés, restaurants», pourront ouvrir. Le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin, devra être limité, et les flux «organisés». Le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients. «Un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque», a indiqué le premier ministre. Les préfets pourront en outre décider de laisser fermer les centres commerciaux de plus de 40.000 m2. Une décision sur les bars, cafés et restaurants sera prise fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin.

Réouverture des marchés alimentaires, sauf exception

Les marchés de plein air et halles couvertes pourront rouvrir à partir du 11 mai s’ils sont en mesure de faire respecter les distances de sécurité entre les consommateurs. «Sauf si les maires ou les préfets estiment qu’ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières», a précisé le premier ministre.

=> Commentaire: Le Premier Ministre reprend la proposition du Ministre de l’Agriculture.

Exposition : L’égalité, la carte à jouer, du 9 au 31 mars, à la Maison de quartier des Paradis

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la ludothèque Le Manège aux jouets vous invite à découvrir une exposition sur l’égalité des sexes dans les jeux de société.

Et si construire l’égalité entre les filles et les garçons c’était aussi réfléchir à ce que nous mettons entre les mains des enfants ?

Rendez-vous à la Maison de quartier des Paradis pour voir cette exposition ludique et instructive jusqu’au 31 mars.

Lieu :  Maison de Quartier des Paradis 8/12 rue Paul Verlaine

Soutenez le collectif Mauvais Oeil !

7 ans déjà que Mauvais Oeil arpente les rues à la recherche de murs accueillants !

L’année 2019 a été particulièrement riche: nous avons honoré notre première commande (habillage du bâtiment du Syndicat Solidaires), initié une dynamique (ville de Sceaux, avec d’autres actions à venir) et géré notre première mise en demeure (merci au bailleur de Saint-Malo!).

L’année 2020 va s’inscrire dans cette continuité avec plusieurs projets qui se profilent pour le printemps. Nous passerons ainsi le cap symbolique de la vingtaine d’actions avec toujours le même objectif : se ré-approprier l’espace public. 

Préférant agir loin des circuits institutionnels, nous faisons depuis le début le choix de l’autofinancement ou du financement participatif. Alors une nouvelle fois, nous faisons appel à nos partisans pour remplir nos caisses et nous permettre de continuer.

Merci pour l’intérêt que vous portez à notre engagement, et à vous de jouer !

http://www.leetchi.com/c/mauvais-oeil-needs-you

Retrouvez-nous sur Facebook et Instagram

http://www.mauvaisoeil.net/

Balade africaine du 25 février au 7 mars : Cinéma; expositions, Concerts

Jeudi 27 février à 20h30 au cinéma Le Scarron 

Film « Bamako » d’Abderrahmane Sissako (2006)

Du 14 février jusqu’au 6 mars à la Médiathèque

Exposition sur le site méconnu de Bimbia au Cameroun :

L’exposition Bimbia, la porte oubliée, portée par l’association fontenaisienne Valeurs d’Afrique, fera la lumière sur ce site historique oublié et une triste page de l’histoire. 

Du 28 février au 7 mars à la salle Sainte-Barbe.

Exposition : Art et artisanat d’Afrique

L’exposition a été préparée par l’association Freestyle System, les ateliers couture de la maison de quartier et les artistes Jean Huet et Colette Ladry (peintres).

Samedi 29 février à 19h30  à la Maison de la Musique et de la Danse

Grande soirée « Jeunesse en création »

Accueil percussif – Performances dansées

Avec la participation des Batuc’ados de Colombes

Entrée libre sur réservation au 01 46 30 20 90

Programme complet 

Renseignements-Réservations

01 46 30 20 90

ccjl@fontneay-aux-roses.fr

Exposition Bimbia, traite négrière, du 14 février au 6 mars à la Médiathèque

EXPOSITION.

Bimbia, la porte oubliée. Marios Kenfack, peintre.

Du 14 février au 6 mars. Vernissage le mercredi 26 février à 19h

Médiathèque 6, place du Château Sainte­-Barbe

Horaires

Mardi : 14h – 19h
Mercredi : 10h-12h30 / 14h-18h
Jeudi : 14h–19h
Vendredi : 14h-18h
Samedi : 10h-12h30 / 14h-18h

Exposition des archives sur les commerces Fontenaisiens, au Fontenay Scope , du 10 février au 30 avril

Le service municipal des archives vous propose de découvrir une exposition de photographies de commerces fontenaisiens à partir des années 1900.

Rendez-vous au Fontenay Scope (à côté de la mairie) pour visiter cette exposition de 16 panneaux présentant des commerces fontenaisiens de 1900 à 1986. Plongez dans leur histoire et dans leur époque en découvrant de magnifiques photographies d’archives de la rue Boucicaut, la place Carnot, l’avenue Lombart, la rue Gambetta…

Horaires d’ouverture du Fontenay Scope :

Lundi-Mardi-Mercredi : 8h30-12h et 13h30-17h
Jeudi : fermé
Vendredi : 13h30-17h
ou sur rendez-vous auprès des Archives municipales (01 41 13 21 12).

Lieu : Fontenay Scope à côté de la mairie

Journées portes ouvertes des ateliers d’artistes les 27, 28 et 29 septembre 2019

Pour les spécialités : Sculpture, Gravure en taille douce, Peinture, Céramique, Création de vitraux, Bijoux en perles filées et en porcelaine, Photographie, street art, art graphique, Arts plastiques, Photographie argentique; 

Pour une liste détaillée avec noms, spécialité, adresses, horaires : https://www.fontenay-aux-roses.fr/218-3115/fiche/journees-portes-ouvertes-des-ateliers-d-artistes-2019.htm

Lieux importants : – salle Ste Barbe , 10 place ste Barbe

- Salle de l’Eglise : 3 place de l’Eglise

- 3, rue de la Roue, 16, rue du Maréchal Gallieni, 7, rue La Boissière,111 bis rue Boucicaut

Pour une localisation des différents endroits (plan interactif) : https://fontenay-aux-roses.plan-interactif.com/fr/#!/category/208466/@48.78968941188586,2.2843269619701134,15

Que va devenir l’ancienne salle de danse de l’ancien bâtiment du Conservatoire ?

L’ancien bâtiment du Conservatoire de Musique et de la Danse est situé entre la rue du Dr Soubise et l’avenue Jean Moulin, avec un petit parking coté Dr Soubise et un grand parking coté avenue Jean Moulin. Ce bâtiment est fermé depuis Septembre 2016.

La municipalité actuelle a décidé de garder l’ancienne salle de danse, qui a un accès coté avenue Jean Moulin.

(crédit photo : Google Map en 2018)

L’ancienne salle de danse va devenir une salle polyvalente :

-        Salle d’exposition
-        Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Cette salle a une surface de 167 m2.

Ce projet a été connu au Conseil municipal du 12 Novembre.

Voir le débat : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1648/conseil-municipal-du-12-novembre-2018.htm

Il a été présenté également lors de la réunion publique du quartier Ormeaux-Renards du 21 Novembre.

Est-ce qu’il y a eu une concertation avec les Fontenaisiens ?

Ce projet concerne toute la ville. Il a fait l’objet d’aucune concertation avec les Fontenaisiens, ni avec les habitants du quartier, ni avec le Comité d’Habitant du quartier Ormeaux-Renards.

Depuis l’annonce du départ des activités de Musique et de Danse au Château La Boissière, il existe une association du Conservatoire Soubise qui a fait des propositions pour l’utilisation de ce bâtiment.

Ci-joint le site de l’association : https://conservatoire-soubise.blog4ever.com/
Celle-ci n’a pas été contactée à ce sujet.

Qu’est-ce qui justifie ce projet ?

Salle d’exposition :

La ville possède déjà deux salles d’expositions permanentes :

-        A la médiathèque
-        Au hall administratif de la mairie

La salle de la médiathèque sert parfois pour des conférences. Pour celles-ci, il y a aussi maintenant la salle du Château Sainte Barbe qui est tout à fait adaptée.

Le hall administratif n’est ouvert qu’aux heures d’ouvertures de la mairie.

Il était prévu sur la place de Gaulle, une salle d’exposition avec le batiment « folie ». Ce n’est plus d’actualité, mais cela aurait pu être une salle bien placée. Il n’y aura qu’une brasserie.

Créer une salle d’exposition, même si elle peut être justifiée, nécessitera du personnel. De plus elle sera assez excentrée, sans parking à proximité comme nous le verrons plus loin.

Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Celle-ci est tout à fait justifiée, car il y a une demande très importante sur la ville. Cela a été confirmé, lors des Assises du Sport et annoncé par le Maire (voir article précédent : http://www.nouvellesdefontenay.fr/retour-sur-les-assises-du-sport-a-fontenay-du-13-octobre-2018/)

L’utilisation du parquet de l’ancienne salle de danse était tout à fait justifiée. Nous verrons plus loin qu’il a été mis à la poubelle.

Quels seront les problèmes de fonctionnement ?

Les gymnastiques douces (méditation, shiatsu, pilâtes, yoga…) nécessitent un sol propre et bien isolé du fait des exercices au sol. Les cours commencent en général vers 18 H 30.

Il faudra que les expositions ferment à 18 heures.

Pour les gymnastiques douces et le yoga, il y a souvent des ateliers qui sont organisés le samedi matin et après-midi. Cela veut dire que la salle d’exposition ne pourra pas être utilisée à ce moment là.

Quel est le détail du projet ?

▪         Aménagement paysagé de la cour
▪         Mise en accessibilité depuis la voirie (rampe)
▪         Remplacement des menuiseries extérieures
▪         Réfection totale de la toiture
▪         Aménagement en salle polyvalente du demi-niveau bas (167m²) avec mise aux normes PMR
▪         Aménagement du demi-niveau haut (une cuisine (14,7m²) + une salle de réunion (26m²) + 1 local ménage (2m²) + Sanitaires (22m²)
▪         Un couloir dégageant sur la cour anglaise côté rue Soubise pour l’évacuation (sécurité incendie, 35m²)

Qu’en est-il du parquet de la salle de danse ?

Ce parquet aurait très bien pu convenir pour les gymnastiques douces et le yoga.

De même pour les expositions puisque la salle de la Médiathèque où ont lieu actuellement des expositions est aussi un parquet.

Ce parquet a été mis à la poubelle, sans avoir envisagé une autre utilisation. (voir photo)

Pourquoi le parking de la cour sera supprimé ?

La cour possédait des arbres et un parking (voir photo du début). Avec l’aménagement paysager prévu, le parking sera supprimé.

L’avenue Jean Moulin, vient d’être refaite. Il y a très peu de places de parking le long de l’avenue et elles sont entièrement utilisées.

Pour les activités envisagées (exposition, gymnastique douce et yoga), il n’y aura pas de places de parking et c’est très difficile de se garer à proximité. Le Maire a évoqué, lors du Conseil Municipal du 12 Novembre le parking du RER.

Celui-ci est assez éloigné et il est toujours plein. En effet, maintenant de nombreux de non-Fontenaisiens viennent s’y garer pour le RER, du fait de sa gratuité. En effet, par rapport aux communes voisines, Fontenay est la seule à avoir maintenu la gratuite du stationnement sur l’ensemble de la commune.

De plus, il n’y a aucune place de stationnement PMR prévue

L’élévateur est-il justifié ?

Cet élévateur, situé sur le côté gauche a une hauteur et un volume important qui va gêner, la vue des pavillons situé à coté (voir photo du début).

Apparemment, il comporte un ascenseur qui va occasionner des frais d’entretien.

L’accès PMR aurait pu être fait plus simplement, comme par exemple pour le Centre Municipal de Santé. Il n’y a pas besoin d’un bâtiment fermé pour cela.

Quel sera le cout de ce projet ?

Le coût annoncé lors du Conseil Municipal du 12 Novembre 2018 est de 1 M€.

Le cout annoncé par le Maire, lors du Conseil Municipal du 7 juin 2017 était  de 120 k€.

L’aménagement paysager, la création d’un élévateur ont beaucoup augmenté le budget.

Le coût total représente environ 10 % du montant des impôts locaux d’une année.