Les travaux du Théâtre des Sources et la saison 2018-2019 : quel bilan, quel avenir ?

Qu’est-ce qui a été annoncé dans le Fontenay Mag de Juin 2018 ?

Source : Fontenay Mag Juin 2018

« Le premier objectif des travaux consiste à remplacer la plateforme élévatrice (monte-charge) par une plus grande, conforme aux normes de sécurité. La rénovation de la façade côté avenue Dolivet conséquente à cette intervention sera couplée avec celle de la façade côté parc Sainte- Barbe pour maintenir l’homogénéité esthétique du bâtiment. Le projet intègre la mise en lumière de la façade la nuit et la création de deux rampes d’accès distinctes pour le théâtre et le cinéma : Les Sources et Le Scarron. Une rampe de sortie sera également créée côté parc pour le cinéma, en plus de l’issue de secours. La signalétique sera marquée par un jeu de lettres découpées en surplomb de chacune des entrées. Et ce travail sur la façade pour identifier et différencier les deux lieux trouvera une continuité à l’intérieur par la réfection du hall et la création d’une borne d’accueil centrale avec deux guichets distincts. L’équipement ferme cet été mais la vie culturelle continue : une belle saison vous attend ! »

En quoi ont consisté les travaux ?

  • Le remplacement de la plateforme élévatrice (monte-charge) par une plus grande, conforme aux normes de sécurité.
    => Ce remplacement aurait pu être fait pendant la période où le théâtre est fermé, c’est-à-dire entre fin Juin et le 15 Septembre.
  • La rénovation de la façade côté avenue Dolivet conséquente à cette intervention sera couplée avec celle de la façade côté parc Sainte- Barbe pour maintenir l’homogénéité esthétique du bâtiment.
    => Cette rénovation n’était absolument pas nécessaire car l’aspect extérieur n’a pas beaucoup changé
  • La réfection du hall et la création d’une borne d’accueil centrale avec deux guichets distincts.
    => Il n’y a pas de séparation entre les 2 entrées et les 2 guichets séparés fonctionnaient très bien.

=> Les seuls travaux qui étaient nécessaires étaient le remplacement de la plateforme élévatrice.

On aurait pu ainsi éviter la fermeture du théâtre/cinéma entre fin Juin 2018 et le 15 Mai 2019

Quelle a été la solution choisie pendant la saison 2018-2019 ?

Fontenay Mag de Juin 2018 :

« Les spectacles de Châtillon et de Fontenay-aux-Roses s’enchaînent afin de proposer une programmation cohérente qui alterne à la fois des spectacles familiaux, de théâtre, de danse sur le périmètre des deux villes. La saison se déroulera à l’auditorium de la Maison de la Musique et de la Danse (MMD), au Théâtre de Châtillon, dans l’espace public, sous chapiteau à Fontenay-aux-Roses de novembre 2018 à avril 2019.

Un partenariat avec les Tréteaux de France, centre dramatique national, dirigé par Robin Renucci, permettra d’installer leur chapiteau durant cinq mois et d’y présenter une quinzaine de spectacles. Cet équipement de 300 places sera installé sur la Coulée verte sur une moitié du terrain sportif d’entraînement derrière le gymnase du Parc. »

Commentaires :

-        Pour les pièces de théâtre qui n’avaient pas trop de spectateurs, cela pouvait convenir
-        Pour les spectacles avec de la musique, cela n’était pas adapté
-        Certains spectacles de théâtre et de musique ont eu lieu dans l’auditorium de la Maison de Musique et Danse (MDD), dont la capacité max est de 130 places
-        Il n’y avait pas de places numérotées et pas de possibilité de se restaurer en dehors d’un food-truck.

Aspect extérieur du théâtre/cinéma avant et après les travaux

Le théâtre en Mai 2015 par Google Map

Le théâtre tel qu’annoncé dans le Fontenay Mag de Juin 2018

Le théâtre photographié le 15 Mai 2019

Quels problèmes posent la nouvelle entrée ?

Comme on le voit facilement, à partir de cette photo :
-        La largeur du trottoir a été très réduite
-        Les montants métalliques le long des cheminements sont dangereux : suite à un vœu déposé par les élus Associatifs et Citoyens au conseil municipal du 20 mai 2019, le Maire a reconnu le caractère dangereux de ces montants métalliques et a promis d’y faire remédier, mais quand ?
-        Il n’a pas été prévu d’arceaux pour les vélos

Quel a été le coût des travaux et qui a fait le financement ?

Fontenay Mag de Juin 2018 :

« Le théâtre/cinéma de Fontenay-aux-Roses est un Établissement Public Administratif (EPA), régi par un conseil d’administration présidé par le Maire et dont les locaux appartiennent au territoire Vallée Sud – Grand Paris. Ce dernier assurera la maîtrise d’ouvrage pour la rénovation et la mise en lumière de l’équipement culturel. La maîtrise d’oeuvre a quant à elle été confiée à l’agence d’architecture et d’urbanisme Silhouette Urbaine. »

Il n’y a pas de chiffre officiel donné par le territoire Vallée Sud – Grand Paris.

Le cout estimé du remplacement du monte-charge est de 400 k€.
Le cout estimé de la façade est d’au moins 400 k€.
Il y a aussi le cout de l’installation de l’équipement provisoire de 300 places, mais son gardiennage a couté plus de 100 000 euros !
De plus, le sol du terrain de football synthétique a dû être changé après le départ de la structure provisoire : plus de 500 000 euros. Ces deux coûts sont à la charge de la ville.
Le montant total avoisine dépasse 1.5 M€.
Une somme de 800 k€ est prise sur l’enveloppe de Fontenay au Territoire. Elle ne sera donc pas affectée à des dépenses qui auraient été plus utiles, par exemple pour la piscine qui appartient aussi au Territoire.

Qu’en sera-t-il des travaux de l’intérieur du Théâtre ?

Le théâtre/cinéma a été réouvert, mais il devra être fermé au moins encore une saison pour les travaux d’intérieur.

Cette remise aux normes sera très coûteuse.

Le théâtre date de 1983 et son intérieur a besoin d’une remise en état très importante.
Il était au départ une salle des fêtes.
La salle du bas a 500 places et les sièges sont rétractables
Le balcon a 250 places.
L’acoustique du théâtre n’est pas très bonne.
Les loges, les coulisses doivent être reprises entièrement.
Le foyer aura besoin d’être repris pour proposer une restauration sur place.

Comment se sont passés les spectacles qui ont eu lieu dans l’auditorium de la Maison de la Musique et de la Danse (MMD) ou au Théâtre de Chatillon ?

Les spectacles qui ont eu lieu dans l’auditorium de la MMD se sont en général très bien passés. Il est d’ailleurs utilisé pour des spectacles organisés par le CCJL.

Le théâtre de Chatillon a une capacité de 490 places modulable. Il est possible de se restaurer sur place, en réservant à l’avance.

Comment s’est passé le rapprochement entre le Théâtre des Sources et celui de Chatillon ?

Que dit Alexandra Bic, directrice du Théâtre des Sources (Fontenay Mag Juin 2018)

« Nous avions déjà une programmation croisée avec Châtillon depuis maintenant 5 ans. Nous souhaitons aller plus loin avec une seule programmation et une brochure, sur le périmètre de nos deux villes. Les spectateurs disposent ainsi d’une offre culturelle plus étoffée puisqu’ils ont la possibilité de voir l’ensemble des spectacles proposés via une politique d’abonnement commune, sans qu’il y ait de chevauchement de dates. La politique tarifaire quant à elle, reste conforme à nos exigences d’une culture accessible à tous. »

Problème à résoudre : les statuts des 2 établissement diffèrent : EPA pour le Théâtre des Sources (appartenant au territoire Vallée Sud – Grand Paris) et une association pour celui de Châtillon.

Pourquoi le devenir du bâtiment n’a-t-il pas été discuté avec la population ?

Plusieurs points auraient pu être évoqués avec la population :

-        Est-ce que Fontenay aux Roses a vraiment besoin d’une structure aussi lourde à mettre en œuvre ?
-        Est-ce que ce bâtiment ne peut pas servir de salle des fêtes pour Fontenay et les communes voisines ?
-        Est-ce que les spectacles de théâtre ne pourraient pas avoir lieu à l’auditorium de la MMD et à Chatillon, compte-tenu aussi de la présence de théâtres dans les communes voisines, comme à Sceaux et à Plessis-Robinson

Est-ce qu’il n’y avait pas des projets alternatifs ?

Il y avait d’autres projets possibles, et on peut se demander pourquoi le maire ne les a pas étudié avant de lancer cette première tranche de travaux…

Comme pour la place de Gaulle, un projet alternatif a été proposé par un groupe de Fontenaisiens : il s’agissait de permuter l’immeuble d’habitation prévu en fond de la place et l’immeuble du théâtre / cinéma.

A l’emplacement actuel du Théâtre serait construit un immeuble de logement.

LA REFLEXION CITOYENNE EST BASEE SUR :

LA COHERENCE AVEC LE CHATEAU, LE MARCHE, LA MAIRIE, L’ESPLANADE

LA DYNAMISATION DE LA PLACE 7/7 JOURS   ET   DE   8 H   A    + de 22 H

L’ ANIMATION DES COMMERCES VOISINS PAR LA VENUE DES FONTENAISIENS SUR LEUR PLACE

LA PROXIMITÉ DU PARKING DU MARCHÉ

LES EVOLUTIONS DES CIRCULATIONS (PIETONS, VOITURES, VELOS…)

Conclusions

-        Un projet de cette envergue aurait dû être étudié au niveau du Territoire pour tenir compte de l’offre déjà existante dans les communes voisines

-        Les travaux en cours ont nécessité la fermeture pour une saison du Théâtre et les nouveaux travaux encore une saison

-        A l’issue des travaux en cours le Théâtre des Sources pâtira toujours de sa situation le long de la D63, sans parking facile à proximité

-        Le projet alternatif disposait du parking du marché à proximité et permettait une animation de la place de Gaulle. Il y avait également des possibilités de se restaurer à proximité

-        Le projet alternatif aurait permis une réalisation en deux temps, sans la fermeture du Théâtre pour 2 saisons.

-        Le cout total des travaux avoisinera celui d’un théâtre nouveau

Pourquoi le projet de l’ancienne salle de danse de l’ancien bâtiment du Conservatoire a t’il été abandonné ?

Lors d’un article précédent, nous avons évoqué le devenir l’ancienne salle de danse de l’ancien bâtiment du Conservatoire : http://www.nouvellesdefontenay.fr/que-va-devenir-lancienne-salle-de-danse-de-lancien-batiment-du-conservatoire/

L’ancien bâtiment du Conservatoire de Musique et de la Danse est situé entre la rue du Dr Soubise et l’avenue Jean Moulin, avec un petit parking coté Dr Soubise et un grand parking coté avenue Jean Moulin. Ce bâtiment est fermé depuis Septembre 2016.

La municipalité actuelle a décidé de garder l’ancienne salle de danse, qui a un accès coté avenue Jean Moulin.

L’ancienne salle de danse va devenir une salle polyvalente :

-        Salle d’exposition
-        Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Cette salle a une surface de 177 m2.

Qu’est-ce qui justifiait ce projet ?

Salle d’exposition :

La ville possède déjà deux salles d’expositions permanentes :

-        A la médiathèque
-        Au hall administratif de la mairie

Créer une salle d’exposition, même si elle peut être justifiée, nécessitera du personnel. De plus elle sera assez excentrée, sans parking à proximité.

Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Celle-ci est tout à fait justifiée, car il y a une demande très importante sur la ville. Cela a été confirmé, lors des Assises du Sport et annoncé par le Maire à cette occasion.

Pour que les 2 activités puissent fonctionner en même temps, il faut que la salle soit partagée en 2 et que les activités soient indépendantes.

Les gymnastiques douces (méditation, shiatsu, pilâtes, yoga…) nécessitent un sol propre et bien isolé du fait des exercices au sol. Les cours ont lieu en général le soir à partir de 18 H.

Le yoga et autres gymnastiques douces nécessitent une surface de 80 m2 environ car les cours ne fonctionnent qu’au plus avec 20 élèves. Il est nécessaire d’avoir une réserve pour stocker le matériel.

Quel était le détail du projet ?

▪         Aménagement paysagé de la cour
▪         Mise en accessibilité depuis la voirie (rampe)
▪         Remplacement des menuiseries extérieures
▪         Réfection totale de la toiture
▪         Aménagement en salle polyvalente du demi-niveau bas (167m²) avec mise aux normes PMR
▪         Aménagement du demi-niveau haut (une cuisine (14,7m²) + une salle de réunion (26m²) + 1 local ménage (2m²) + Sanitaires (22m²)
▪         Un couloir dégageant sur la cour anglaise côté rue Soubise pour l’évacuation (sécurité incendie, 35m²)

Quel était le coût de ce projet ?

Le coût annoncé lors du Conseil Municipal du 12 Novembre 2018 était de 1 M€.

Ce budget correspond à la recette de la vente du reste du bâtiment de l’ancien Conservatoire qui fait actuellement l’objet d’un recours.

Ce projet a fait l’objet d’un appel d’offre, plusieurs fois, mais n’a pas trouvé preneur à ce montant là. Les montants proposés dépassaient de plusieurs centaines de K€ le montant du budget prévu. L’appel d’offre a été arrêté sur ce projet là.

La décision du Maire annoncée au Conseil Municipal du 20 Mai : le projet actuel est abandonné.

Il n’y aura pas de nouveau projet avant plusieurs mois, car cela nécessite le travail d’un architecte, un nouveau permis de construire, un nouvel appel d’offre.

Quelles sont les conséquences actuelles de cet abandon ?

La salle de danse aurait pu être utilisée provisoirement, grâce à de petits aménagements, avec un budget de 120 k€, comme cela  annoncé par le Maire, lors du Conseil Municipal du 7 juin 2017.

=> Malheureusement cela n’est plus possible, car le parquet de la salle de danse a été arraché et mis à la poubelle (voir photo de l’article précédent)

 Depuis combien de temps, ce bâtiment n’est plus utilisé ?

Le transfert des activités du bâtiment du Conservatoire a été effectué en Septembre 2016. Cela va faire bientôt 3 ans que ce bâtiment n’est plus utilisé. Compte-tenu des délais des travaux qui étaient prévus, ce n’est pas avant 2021 ou 2022 que ce bâtiment pourra être utilisé.

Après le Grand Débat National, le GDLV (Grand Débat Laurent Vastel)

Après avoir participé mollement au Grand Débat National, et l’avoir finalement saboté, Laurent Vastel lance son GDLV …

A la fin décembre, les Maires ont été invités par le Président de la République à organiser des débats, pour connaître le sentiment des citoyens dans le contexte des manifestations des Gilets jaunes. Bien sûr, cette demande n’avait aucun caractère obligatoire. Et les élus LR du 92 n’ont pas souhaité y répondre positivement : « oui, aux cahiers de doléances dans toutes les villes LR, non à l’organisation de débats par les municipalités »[1]. A la demande d’un élu qui souhaitait que « des cahiers soient ouverts en mairie », Laurent Vastel répondait : « les personnes qui n’ont pas internet peuvent tout à fait venir à l’hôtel de ville et utiliser les ordinateurs de la mairie »[2]. J’ai moi-même effectué cette démarche, et je me suis trouvé en face d’une personne de l’accueil de la ville, toute gênée de m’inviter à passer dans la pièce voisine pour utiliser un ordinateur de la ville…

Quant au débat, après avoir déclaré qu’il n’en organiserait pas, il s’est senti obligé lors de la conférence de notre député (21 janvier, à Fontenay) de changer d’avis. Mais en précisant bien que ce ne serait pas lui qui animerait la réunion. La réunion a donc eu lieu le samedi 16 février, animée par un professionnel, qui promettait de faire parvenir le compte-rendu aux personnes inscrites. Suite à une relance dans Les nouvelles de Fontenay du 19 mars[3], le compte-rendu a été finalement diffusé. Mais il n’a jamais été transmis aux autorités : « Le compte-rendu de la réunion du Débat National organisé par la Mairie vient d’être publié, mais n’apparaît pas sur le site du Débat National : pourquoi ? » titraient le 25 mars Les Nouvelles de Fontenay. Les cent personnes qui se sont déplacées le 6 février sont-elles ravies que  leur travail soit aussi cavalièrement jeté à la poubelle… Est-ce là la conception de la démocratie participative de Laurent Vastel ?

Depuis la semaine du 1er avril, on nous distribue un tract (Tract Vastel (questionnaire) intitulé Ensemble, continuons à imaginer Fontenay Demain, (dans lequel Laurent Vastel nous invite à une « consultation sur [nos] attentes, [notre] vision et [nos] propositions pour les élections municipales de 2020. Ce tract comporte une liste de question – assez pauvres du reste – et invite à une réunion le 19 juin pour la restitution du Grand Débat Laurent Vastel. Laurent Vastel aurait-il, entre le 16 février et le 1er avril, changé d’avis sur les vertus du débat[4] ? Ou bien s’agit-il d’un pur exercice de comm ? Comme d’habitude ! Venez-donc nombreux le 19 juin pour avoir la réponse !

D’un point de vue civique, on peut s’étonner qu’à la veille des élections européennes – cruciales pour le pays – Laurent Vastel ne s’intéresse qu’à sa – modeste – réélection, qui n’aura lieu – peut-être – que dans un an.

Michel BAYET


[1] Le Parisien du 14 janvier

[2] Le Parisien du 10 janvier

[3] Pourquoi n’y a-t-il pas eu de compte-rendu de la réunion du Débat National organisé par la Mairie le 16 février ?

[4] N’oublions pas le ‘débat’ sur l’aménagement de la Place de Gaulle…

Cours de langue Russe par l’Association culturelle amitié Franco-Biélorusse

L’Association culturelle amitié Franco-Biélorusse propose 30 heures de cours de russe (1 cours par semaine hors vacances scolaires), en petits groupes de 5 à 10 personnes avec un professeur diplômé.

Les cours correspondent à tous les niveaux (de Débutant à Bilingue). Les cours débuteront en octobre 2019 et se termineront en juin 2020. Les horaires des cours: samedi entre 9h30 à 12h30.

Prix pour l’année 2019-2020 : 360€ par participant pour 30 cours et 25€ frais d’adhésion. Paiement possible en 3 fois. L’inscription en cours d’année reste possible sauf débutants en fonction des places disponibles (sauf débutants). 

Lieu des cours collectifs : CCJL 10 Place Château Sainte-Barbe, 92260 Fontenay aux Roses

Pour s’inscrire : mail : amitiefrancobielorusse@gmail.com

Le Collectif « Mauvais Oeil » lance une cagnotte Leetchi pour continuer ses actions dans la rue

Le collectif MO lance une nouvelle cagnotte Leetchi pour continuer ses actions dans la rue. Le côté informel et atypique de notre collectif nous ferme les portes des subventions conventionnelles.

A nos débuts, nous avons opté systématiquement pour l’autofinancement mais depuis 2 ans, nous cherchons également d’autres moyens pour financer nos actions.

C’est pour toutes ces raisons que nous sollicitons une nouvelle fois nos partisans.

Si vous voulez contribuez, c’est par ici

Toujours indépendant, toujours autofinancé, votre collectif lance une nouvelle campagne de soutien interplanétaire !!

La dernière année a été productive : trois collages grand format (vitrines à Fontenay, ponts du RER et bâtiment Solidaires à Paris) et une projection en plein air.

Pour notre prochain épisode programmé en mai, nous reprenons notre concept « Bail à Ceder » et organisons un collage sur plusieurs spot à Paris et en proche banlieue parisienne.

Pour vous remercier de vos dons, nous vous offrirons le fameux poster spécial 5 ans !!

http://mauvaisoeil.net/

Site internet sur les artistes de Fontenay aux Roses

Grâce à son emplacement privilégié et son cadre de vie agréable, Fontenay-aux-Roses a de tout temps été le refuge de nombreux artistes. Retournez sur les pas des peintres, sculpteurs ou encore illustrateurs qui ont marqué l’histoire de la ville et découvrez les artistes d’aujourd’hui qui ont accepté de participer à ce projet de mise en valeur des talents Fontenaisiens.

Adresse du site internet : http://www.fontenay-aux-roses.fr/villedartistes

Vous pouvez y retrouver les artistes à travers le temps : XVIII éme, XIX ème, XX ème siècles : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1634/fontenay-aux-roses-ville-d-artistes/fontenay-aux-roses-ville-d-artistes.htm

On peut retrouver des maisons qui existent encore, comme la villa Renaissance

Ou un jardin à Fontenay peint par Auguste Renoir en 1874.

« L’histoire du monde » par Jean-Alexandre Delattre (crédit photo : E.Infanti), visible sur la Coulée Verte.

Un Vitrail de Jacques Le Chevallier non localisé. AM FaR

Groupe en pierre représentant une mère et son enfant de René Letourneur à l’entrée du Groupe Scolaire de la Roue vers 1966. AM FaR

On peut surtout consulter les travaux des artistes qui sont sur Fontenay : peintre, sculpteur, arts plastiques, céramique, photographe :

https://www.fontenay-aux-roses.fr/1636/fontenay-aux-roses-ville-d-artistes/les-artistes-d-aujourd-hui.htm

Pour chacun, vous avez son adresse, son N° de Tél, son mail, son site internet et quelque fois un interview

-  Amouyal-Coffin Corinne (peinture)
Beaucourt Daniel (peinture)
Benenati Thierry (sculpture)
-  Canini Sylviane ( arts plastiques)
-  Cefalu Mattéo  ( arts plastiques)
Chesta Jacqueline (peinture)
-  Derozier Michel (sculpture)
-  Duhec Olivier (sculpture)
-  Féodoroff André (peinture)
-  Fermandjian Magdalena (peinture)
-  Gomez Viviana  (sculpture)
-  Lachelini Nicole  (peinture)
Infanti Emmanuel (photographie)
Jacqz Hélène (peinture)
-  Jeansaya (peinture et sculpture)
-  Le Chevallier Anne (peinture)
-  Lejaud Catherine (peinture)
-  Marin (Gilles Houdinière) (peinture)
-  Marque Renate (peinture)
-  Maurice Florence (céramique)
-  Messmer Christine  (peinture)
-  Mirobent Hélène  ( arts plastiques)
-  Molano Paula (peinture)
-  Nguyen Van (peinture)
-  Panichi Olivier (peinture et illustration)
-  Paulme Julien (peinture et illustration)
Romeo Silvia (peinture)
-  Samogitas Adomas  (sculpture)
-  Scrive Marguerite (céramique)
Scrive Philippe  (sculpture)
-  Scrive Romain (sculpture)
-  Senga Agnès (peinture)
Speck Isabelle (céramique)
-  Zimoï (Fabrice Charbonnier)  (photographie)

D’autres artistes viendront  compléter cet  l’annuaire des artistes de Fontenay-aux-Roses.

Que va devenir l’ancienne salle de danse de l’ancien bâtiment du Conservatoire ?

L’ancien bâtiment du Conservatoire de Musique et de la Danse est situé entre la rue du Dr Soubise et l’avenue Jean Moulin, avec un petit parking coté Dr Soubise et un grand parking coté avenue Jean Moulin. Ce bâtiment est fermé depuis Septembre 2016.

La municipalité actuelle a décidé de garder l’ancienne salle de danse, qui a un accès coté avenue Jean Moulin.

(crédit photo : Google Map en 2018)

L’ancienne salle de danse va devenir une salle polyvalente :

-        Salle d’exposition
-        Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Cette salle a une surface de 167 m2.

Ce projet a été connu au Conseil municipal du 12 Novembre.

Voir le débat : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1648/conseil-municipal-du-12-novembre-2018.htm

Il a été présenté également lors de la réunion publique du quartier Ormeaux-Renards du 21 Novembre.

Est-ce qu’il y a eu une concertation avec les Fontenaisiens ?

Ce projet concerne toute la ville. Il a fait l’objet d’aucune concertation avec les Fontenaisiens, ni avec les habitants du quartier, ni avec le Comité d’Habitant du quartier Ormeaux-Renards.

Depuis l’annonce du départ des activités de Musique et de Danse au Château La Boissière, il existe une association du Conservatoire Soubise qui a fait des propositions pour l’utilisation de ce bâtiment.

Ci-joint le site de l’association : https://conservatoire-soubise.blog4ever.com/
Celle-ci n’a pas été contactée à ce sujet.

Qu’est-ce qui justifie ce projet ?

Salle d’exposition :

La ville possède déjà deux salles d’expositions permanentes :

-        A la médiathèque
-        Au hall administratif de la mairie

La salle de la médiathèque sert parfois pour des conférences. Pour celles-ci, il y a aussi maintenant la salle du Château Sainte Barbe qui est tout à fait adaptée.

Le hall administratif n’est ouvert qu’aux heures d’ouvertures de la mairie.

Il était prévu sur la place de Gaulle, une salle d’exposition avec le batiment « folie ». Ce n’est plus d’actualité, mais cela aurait pu être une salle bien placée. Il n’y aura qu’une brasserie.

Créer une salle d’exposition, même si elle peut être justifiée, nécessitera du personnel. De plus elle sera assez excentrée, sans parking à proximité comme nous le verrons plus loin.

Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Celle-ci est tout à fait justifiée, car il y a une demande très importante sur la ville. Cela a été confirmé, lors des Assises du Sport et annoncé par le Maire (voir article précédent : http://www.nouvellesdefontenay.fr/retour-sur-les-assises-du-sport-a-fontenay-du-13-octobre-2018/)

L’utilisation du parquet de l’ancienne salle de danse était tout à fait justifiée. Nous verrons plus loin qu’il a été mis à la poubelle.

Quels seront les problèmes de fonctionnement ?

Les gymnastiques douces (méditation, shiatsu, pilâtes, yoga…) nécessitent un sol propre et bien isolé du fait des exercices au sol. Les cours commencent en général vers 18 H 30.

Il faudra que les expositions ferment à 18 heures.

Pour les gymnastiques douces et le yoga, il y a souvent des ateliers qui sont organisés le samedi matin et après-midi. Cela veut dire que la salle d’exposition ne pourra pas être utilisée à ce moment là.

Quel est le détail du projet ?

▪         Aménagement paysagé de la cour
▪         Mise en accessibilité depuis la voirie (rampe)
▪         Remplacement des menuiseries extérieures
▪         Réfection totale de la toiture
▪         Aménagement en salle polyvalente du demi-niveau bas (167m²) avec mise aux normes PMR
▪         Aménagement du demi-niveau haut (une cuisine (14,7m²) + une salle de réunion (26m²) + 1 local ménage (2m²) + Sanitaires (22m²)
▪         Un couloir dégageant sur la cour anglaise côté rue Soubise pour l’évacuation (sécurité incendie, 35m²)

Qu’en est-il du parquet de la salle de danse ?

Ce parquet aurait très bien pu convenir pour les gymnastiques douces et le yoga.

De même pour les expositions puisque la salle de la Médiathèque où ont lieu actuellement des expositions est aussi un parquet.

Ce parquet a été mis à la poubelle, sans avoir envisagé une autre utilisation. (voir photo)

Pourquoi le parking de la cour sera supprimé ?

La cour possédait des arbres et un parking (voir photo du début). Avec l’aménagement paysager prévu, le parking sera supprimé.

L’avenue Jean Moulin, vient d’être refaite. Il y a très peu de places de parking le long de l’avenue et elles sont entièrement utilisées.

Pour les activités envisagées (exposition, gymnastique douce et yoga), il n’y aura pas de places de parking et c’est très difficile de se garer à proximité. Le Maire a évoqué, lors du Conseil Municipal du 12 Novembre le parking du RER.

Celui-ci est assez éloigné et il est toujours plein. En effet, maintenant de nombreux de non-Fontenaisiens viennent s’y garer pour le RER, du fait de sa gratuité. En effet, par rapport aux communes voisines, Fontenay est la seule à avoir maintenu la gratuite du stationnement sur l’ensemble de la commune.

De plus, il n’y a aucune place de stationnement PMR prévue

L’élévateur est-il justifié ?

Cet élévateur, situé sur le côté gauche a une hauteur et un volume important qui va gêner, la vue des pavillons situé à coté (voir photo du début).

Apparemment, il comporte un ascenseur qui va occasionner des frais d’entretien.

L’accès PMR aurait pu être fait plus simplement, comme par exemple pour le Centre Municipal de Santé. Il n’y a pas besoin d’un bâtiment fermé pour cela.

Quel sera le cout de ce projet ?

Le coût annoncé lors du Conseil Municipal du 12 Novembre 2018 est de 1 M€.

Le cout annoncé par le Maire, lors du Conseil Municipal du 7 juin 2017 était  de 120 k€.

L’aménagement paysager, la création d’un élévateur ont beaucoup augmenté le budget.

Le coût total représente environ 10 % du montant des impôts locaux d’une année.

Ensemble, par-delà nos différences: événements du 17 au 24 Novembre

Seconde édition de ce grand événement autour de l’art et du sport, au-delà du handicap, avec des rencontres pour tous les publics.

Une action coordonnée par le CCJL avec comme partenaire privilégié le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), et en partenariat avec le service des sports, le club pré-ados, le service périscolaire, la ludothèque – le manège aux jouets, la maison de quartier des Paradis, l’ASF, L’Elan retrouvé, l’APEI SUD 92, le FAM, le CAJ,  le GEM L’éclaircie, Juvénior, le conservatoire de Fontenay-aux-Roses – Vallée Sud-Grand Paris, Familles Services, la fondation des amis de l’atelier de Châtillon, Claire Hadjes, Jeansaya, Mary-Line Jugan, Lydie Lavastre, Michelle Olhagaray, Magali Satgé, Bahri Zroud, et avec la participation exceptionnelle de l’Institut du Monde Arabe.

Samedi 17 novembre à 19h – Soirée d’ouverture

Concert de Percujam à 20h
Avec en première partie les danseurs de L’élan retrouvé et de l’ASF danse
A la Maison de la Musique et de la Danse
Tarif : 10 euros / réduit :5 euros (gratuit pour les – de 3 ans)
Réservations au 01 46 30 20 90

Dimanche 18 novembre à 16h – Spectacle jeune public, dès 2 ans

Confitures de papier, par la Compagnie Confiture & Cie.
Vous avez envie de découvrir des histoires signées, théâtralisées et mises en musique
A la Maison de la Musique et de la Danse
Tarif spectacle
Adultes : 8 euros - Enfants : 5 euros - Pass Famille  : 20 euros (2 adultes, 1 enfant  ou 4 personnes de la même famille)

Dimanche 18 novembre, Atelier langue des signes de 14h30 à 15h30
Animé par Damien (Confitures & Cie)
A partir de 4 ans
Intergénérationnel
Places limitées
Réservations au 01 46 30 20 90

Mercredi 21 novembre Théâtre Forum « Ma place, tu la veux ? »
Par la compagnie Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir
Des images, absurdes, cocasses ou douloureuses pour mettre en débat entre les acteurs et le public, la question : quelle place faisons-nous aux personnes handicapées ?
Salle Pierre Bonnard
A 14h : pour les enfants à partir de 7 ans (accompagnés)
A 16h : pour les ados & adultes
Entrée libre sur réservation au C.C.A.S. : 01 41 13 20 72

LES ATELIERS ARTISTIQUES

Samedi 17 novembre De 10h à 12h : atelier d’argilo-gravure
Ouvert à tous. En partenariat avec l’IMA
Avec Magali Satgé, plasticienne
Salle Sainte-Barbe
La caravane des dromadaires…
Chaque participant repartira avec une estampe qu’il aura lui-même réalisé, à partir des plaques d’argile gravées lors des différents ateliers  proposés au CCJL.

Samedi 24 novembre 10h-12h : atelier d’expression libre  – Ouvert à tous
Avec Claire Hadjes, arthérapeute – Salle Sainte-Barbe
Un rouleau sur lequel chacun pourra s’exprimer. L’œuvre
finale collective sera découverte à la fin de l’atelier.
Renseignements pour les ateliers au CCJL : 01 46 30 20 90

EXPOSITIONS

1  / Ateliers d’arts plastiques
Par les résidents du CAJ, du FAM, de l’hôpital de jour l’élan retrouvé, GEM L’éclaircie, la fondation Les amis de l’atelier de Châtillon, et les artistes Jeansaya (L’œœœœoeil magique), Bahri Zroud & Lydie Lavastre
5 lieux : CCJL, salle Sainte-barbe, Espace Loisirs Seniors,Familles services, Maison de la Musique et de la Danse
Horaires : CCJL / Salle Ste-barbe : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h – Samedi : de 10h à 13h
Espace loisirs seniors : lundi, mardi & vendredi : de 14h à 17h
Familles services : du lundi au vendredi : de 10h à 17h
Maison de la musique et de la Danse : du lundi au vendredi de 14h à 18h
L’expo continue jusqu’au 15 décembre au CCJL, à Familles Services et à l’Espace Loisirs Seniors

2 / INSTITUT DU MONDE ARABE
Un chameau qui s’appelle dromadaire
Salle Sainte-Barbe
Du lundi au vendredi de 10h à 12h & de 14h à 18h – Samedi : de 10h à 13h
En octobre et en novembre, des conférences et des ateliers  d’argilo-gravure ont été créés entre le CCJL et l’IMA

LES ATELIERS SPORTIFS

Avec l’ASF
Entrée libre – Renseignements au 06 20 31 34 98
Judo : gymnase Jean Fournier
Rugby & tennis de table : stade du panorama
Lundi 19 novembre
JUDO (10/14 ans) de 18h à 19h30
RUGBY à 5 sans contact (seniors mixtes) de 20h30 à 22h
Mercredi 21 novembre
TENNIS DE TABLE de 16h à 19h
RUGBY (mixte 5/12 ans) de 14h à 16h
RUGBY À X (féminines seniors) de 20h30 à 22h
Jeudi 22 novembre
RUGBY À XV (seniors) de 20h30 à 22h
Samedi  24 novembre
Athlétisme -CROSS à partir de 10h – Parc sainte-barbe
Le service des sports organise :
Jeudi 22 novembre
De 10h à 12h : Marche nordique
Départ : Coulée verte, médiathèque.
15 personnes max.
Vendredi 23 novembre
De 10h30 à 11h30 : Gym douce
Gymnase de la roue – Effectif libre – Rens. : 06 26 11 51 95

Pour plus d’infos : https://www.ccjl92.com/les-p-tits-carnets/

Le Mois de la mémoire : La Grande Guerre à Fontenay jusqu’au 10 décembre 2018

A l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918, la 3e édition du Mois de la mémoire est consacrée à la Grande Guerre. Expositions, conférences, concert, projection, théâtre et commémorations sont au programme.

La médecine de guerre

Une exposition, « 1914-1918. L’envers de la guerre », présente des photos de Georges Duhamel alors qu’il était chirurgien aux armées, à voir du 23 octobre au 8 novembre à la médiathèque. Une conférence sur la médecine de guerre est également proposée par le Collège universitaire Jean Fournier (CUF) le 19 octobre à 15h avec Laurent Vastel, chirurgien orthopédiste. Elle sera précédée d’une conférence de Bernard Barré, membre de l’association des Amis de Georges Duhamel et de l’Abbaye de Créteil en lien avec l’exposition.

La musique dans la Grande Guerre

La musique est à l’honneur avec une exposition du 13 au 24 novembre à la médiathèque présentant des instruments de musique fabriqués durant la guerre. En parallèle à la médiathèque, l’exposition « La Grande Guerre » sera visible du 10 au 24 novembre.

Vendredi 30 novembre à 20h30, la Maison de la musique et de la danse accueille l’ensemble Calliopée pour un concert original mêlant alto et accordéon et retraçant des destins bouleversés par la Première Guerre mondiale sur des musiques de Debussy, Halphen et Bartok.

La guerre vue par des yeux d’enfants

Du 21 novembre au 10 décembre, le hall administratif de la mairie propose l’exposition « La Guerre des crayons ». Issus des collections du musée de Montmartre, vingt panneaux d’exposition permettront de découvrir des dessins d’enfants réalisés entre 1914 et 1918 par les élèves des écoles de la Butte. En complément, les enfants des accueils de loisirs exposeront une fresque qu’ils ont réalisée sur le thème de la guerre.

Les traités de Versailles

L’historien Jean-Michel Durand fera une conférence sur les traités de Versailles le samedi 10 novembre à 15h à la médiathèque. L’accord de paix signé le 28 juin 1919 entre l’Allemagne et les Alliés définit les sanctions contre l’Allemagne et est à l’origine de la Société des Nations. Le petit traité de Versailles, signé le même jour, reconnaît notamment l’indépendance de la Pologne. Ces traités ne sont pas sans conséquence sur la suite de l’histoire du XXe siècle.

La guerre au cinéma et au théâtre

Mercredi 21 novembre à 15h, la médiathèque invite le public à partir de 10 ans à assister à la projection du film « Cheval de guerre » de Steven Spielberg : une histoire d’amitié entre un homme et son cheval séparés aux premières heures du conflit…
Mardi 27 novembre à 20h30, c’est sous le chapiteau du Théâtre des Sources que le public est attendu pour « La Pagaïe », une lecture-spectacle du roman La Main coupée de Blaise Cendrars par le Reptile cambrioleur.

Un projet scolaire pour la paix

L’Institut français d’Allemagne et la Mission du Centenaire proposent à une centaine de jeunes Européens de devenir Ambassadeurs pour la paix. Dans le cadre de ce projet et du jumelage, des lycéennes de Wiesloch (ville allemande jumelée à Fontenay-aux-Roses) et leur professeur de français, Iris Graf, réaliseront un film avec des interviews d’élèves de maternelle, de CM2 et du collège des Ormeaux.

Pour télécharger le programme complet : https://media.fontenay-aux-roses.fr/fileadmin/fontenay/MEDIA/Agenda/Culture/Programme_A4_Mois_de_la_memoire_2018.pdf

Journées Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de Fontenay, le 28, 29 et 30 Septembre 2018

Comme chaque année, il y a des Journées portes ouvertes des ateliers d’artistes les 28, 29 et 30 septembre 2018.

On peut découvrir les créations des talentueux artistes Fontenaisiens dans leurs ateliers et dans les locaux mis à leur disposition.

Ces ateliers concernent :

- Les Arts Plastiques
– La Peinture
– La sculpture
– La gravure
– la Photographie
– les vitraux
– La céramique

 Pour plus d’informations pour savoir quels sont les ateliers les expositions ouvertes et où elles sont situées :

https://www.fontenay-aux-roses.fr/218-3115/fiche/journees-portes-ouvertes-des-ateliers-d-artistes-2018.htm