Poésie-jazz en actes Samedi 24 Mai au quartier Scarron

Un poète sous Louis XIV, un trio Jazz avec le guitariste de Coluche, un concours de récitations libres ou accompagnées par la Compagnie Cantate Personae pour l’Association Cultures Partagées-Carottes et Villes; c’est tout cet aspect de notre ville et de cet après-midi du Samedi 24 Mai à partir de 15h qui se déroulera dans le quartier Scarron, qui va être mis en scène par l’association Cultures Partagées-Carottes et Villes.

Le lieu de cette rencontre sera autour des murs de la résidence Scarron, au pied des immeubles du bailleur social Toit et Joie; où l’association est déjà installée avec des potagers participatifs.

Cette association est soutenue par le conseil général92 près de la commission d’économie sociale et solidaire; et près de la Fondation Abbé Pierre secteur promotion des habitants pour son implication à faire participer les habitants à leur propre épanouissement. L’association est d’ailleurs lauréate de la commission d’ESS sous le thème « participation des habitants ».

Un enjeu fondamental quand on sait que bon nombre des habitants des HLM Scarron ( et Blagis où elle développe la mise en place d’un restaurant solidaire tenu par les habitants) n’ont jamais fréquenté un théâtre, ou mis à part pour la visite de leur famille n’ont jamais quitté leur cité.

Aussi pour diffuser cette action menée depuis 3 ans pour faire sortir de chez soi, partager des moments avec d’autres habitants afin de  se sentir acteur de son devenir, faire connaissance avec soi, avec la culture, avec l’environnement dans des ambiances apaisées et conviviales; CP-CV a expérimenté une méthode d’information que vous pourrez découvrir dans la vidéo ci-jointe :

Il s’agit de l’artiste Bernard Beaufrère poète-chansonniers de Montmartre et Garde champêtre clâmeur qui est venu avec ses airs du vieux Paris pousser la chansonette Samedi 23 Mars assisté des intervenants dans la troupe et de la présidente de l’association Joëlle Touzet; à la résidence Scarron. A l’ère de l’information le support papier a été délaissé au profit du direct….et quel coffre; pour ne pas dire gouaille si plaisante au détour des rues du vieux Belleville, quand on tombe sur l’ami Bernard toujours prêt à déclamer. Mais pour ce Samedi, c’est la pharmacie Scaron qui s’est régalée de la verve poétique du Sieur intarissable.

Chèrs habitants, et Fontenaysiens, forts de ces informations ,  nous vous donnons donc un 2ème rendez-vous pour le Samedi 24 Mai en espérant que le l’après midi jazz et poésie assortie du concours saura vous faire pousser la porte de vos appartements pour descendre au jardin nous retrouver, se retrouver nombreux, autour des vers du poète Scaron, mais également des vôtres si vous aimez composer, ou de ceux qui vous seront proposés à lecture. Les compagnies « les ailes de Soi » et « Cantate Personae » engagées pendant une année pour animer les samedis théâtre participatifs pour adultes et enfants gratuits, salle du Parc de 15h à 17h30, seront également présentes avec les premiers travaux des amateurs. Pour la musicalité en instruments, le trio jazz nous proposera ses compositions, et le pianiste Fréd accompagnera quelques pièces musicales du specacle final « le bouquet-banquet » prévu pour fin décembre au théâtre des Sources.

Cultures Partagées-Carottes et Villes, la présidente Joëlle Touzet

Une nouvelle association fontenaisienne pour les créateurs et artisans d’art

Créatrices dynamiques et toujours en quête de découvertes, Bénédicte Dubois-Gaignard (artiste textile) et Delphine Lescuyer (mosaïste) viennent de créer une nouvelle association fontenaisienne: « Singuliers Objets« .
La genèse de cette initiative remonte à un an déjà, lors de l’organisation du premier « Marché des Créatrices » où la première pierre avait été posée. Une seconde édition à Noël, au succès inattendu (plus de 700 visiteurs en deux jours!), et une demande constante des Fontenaisiens de participer à des ateliers d’artisanat les ont convaincues de créer une vraie structure permettant de développer leurs actions, et de pérenniser l’événement.
Pour cela, elles se sont entourées de Fontenaisiens amateurs d’artisanat d’art, et ont élaboré un projet commun, dont l’objectif est de faire découvrir au plus grand nombre des artisans créateurs de talent en organisant expositions, ateliers, interventions, et à promouvoir les objets uniques.
L’association a donc été fondée en ce début d’avril 2014, et sa première action officielle sera la troisième édition du Marché des Créatrices, les 24 et 25 mai prochains à la toute nouvelle Maison des Associations…
Pour contacter l’association ou s’inscrire à sa lettre d’information, adressez-nous un mail à : singuliersobjets@gmail.com
Un peu de patience, et un site internet verra bientôt le jour à l’adresse: www.singuliersobjets.org

Carottes Villes et… Emplois

Investie sur la problématique de l’emploi, et très présente lors de la campagne municipale par la proposition de chantiers d’insertion, l’association Cultures Partagées-Carottes et Villes réalisera une réunion publique le 1er vendredi du mois de Juin à partir de 18h30.

A cette occasion, elle interrogera les habitants intéressés sur 2 de ses projets 2014 intéressant l’insertion par l’activité économique pour Fontenay avec :

  1. la mise en place du restaurant solidaire tenu en partie par des demandeurs d’emploi
  2. l’opportunité d’enterrer le parking du RER et si possible un parking au Centre Commercial Scarron, en faisant appel à une main d’œuvre Fontenaysienne au vu des clauses spécifiques à introduire au cahier des charges des appels d’offre. Ici le développement durable sera concerné, avec possibilité de récupérer des espaces verts cultivables au-dessus des parkings. Sud de Seine a indiqué que de telles clauses visant l’environnement et l’appel à une main d’œuvre locale bénéficiaient de ratios concurrentiels à l’offre du moins disant.

Aujourd’hui face à la problématique du chômage à Fontenay, qui influe sur la qualité des commerces et l’aspect de notre ville; il faut s’interroger sur les moyens que peuvent mettre en oeuvre les municipalités pour être acteur de la diminution du taux de chômage. Ce sera bien l’objet de cette réunion. Nous comptons sur la collaboration de la nouvelle municipalité et de toutes les personnes intéressées chômeurs et personnes dans l’emploi pour réussir à endiguer ce fléau du chômage et placer Fontenay en exemple d’une politique de grands travaux publics utiles à l’esthétique de la ville, au vivre ensemble, et aux demandeurs d’emploi.

L’association Cultures Partagées-Carottes et Villes, pour la présidente, Joëlle Touzet

Conseil Municipal du Dimanche 6 Avril : élection du maire et des adjoints

Bien qu’il ait eu lieu le dimanche, le Conseil Municipal avait attiré la grande foule, au delà de Fontenay. Toutes les tendances étaient représentées. La salle du Conseil était pleine à craquer bien avant 10 heures.

C’est Jean Paul Aubrun, doyen d’âge du futur Conseil qui a présidé la séance jusqu’à l’élection du maire.

Chaque groupe s’est d’abord exprimé. Pour l’opposition, P.Buchet a parlé de son bilan, des projets qui étaient en cours, en espérant que ceux-ci seraient continués. Il a dit qu’il travaillerait de façon constructive, pour l’intérêt de la ville. L.Vastel  a surtout dit d’une part qu’il s’exprimait au nom des 4 listes qui avaient fusionné avant le deuxième tour, ce qui avait permis la victoire et  que cette alternance était une bonne chose permise par la démocratie. D’autre part, il a indiqué qu’il y aurait un audit des finances de la ville et que leur premier travail serait de présenter le budget de la ville avant le 30 Avril. Ce budget marquera déjà une petite inflexion sur la sécurité, par l’installation de caméras de surveillance dans des points stratégiques de la ville, compte-tenu du nombre important de braquages qui ont eu lieu dernièrement sur la ville. Un budget sera aussi dégagé pour la voirie qui a été délaissée par l’ancienne municipalité.

Laurent Vastel a été élu maire avec 27 voix pour et 0 voix contre. L’opposition (8 membres) n’a pas pris part au vote.

L. Vastel a ensuite pris la présidence et fait voter pour l’élection des maires-adjoint (10 postes), comme précédemment :

- 1 er adjoint : Christian Bigret ( ex Fontenay Demain) : commerce, artisanat, marché, affaires générales, travaux

- 2 ème adjoint : Muriel Guilleminot (Ex Fontenay Demain) : culture, communication, patrimoine et diversité urbaine

- 3 ème adjoint : Dominique Lafon (Ex Fontenay avec Vous) : innovation, nouvelles technologies, développement durable, réglementation urbaine et jumelage

- 4 ème adjoint : Anne Bullet  (Ex Fontenay Demain) : affaires sociales, santé, handicap, personnes âgées, famille

- 5 ème adjoint : Philippe Ribatto  (Ex Union pour Fontenay) : économie, emploi, devoir de mémoire

- 6 éme adjoint : Suzanne Bourdet (Ex Liste associative et Citoyenne) : affaires scolaires, périscolaires et enseignement

- 7 ème adjoint : Michel Faye  (Ex Liste associative et Citoyenne) : urbanisme, environnement, cadre de vie, transports, bâtiments communaux

- 8 ème adjoint : Françoise Gagnard (Ex Fontenay avec Vous) : démocratie locale, associations

- 9 ème adjoint : Jean Paul Aubrun (Ex Fontenay Demain) : personnel communal, état civil, élections

- 10 ème adjoint : Razika Benmeradi  (Ex Union pour Fontenay) :   jeunesse et sports

5 conseillers municipaux seront désignés la semaine prochaine : espace verts et environnement, sécurité, les finances, logement, petite enfance, actions de prévention.

Conférence d’astronomie le Mercredi 9 Avril

Mercredi 9 avril 2014  à 18h30 au Centre Social et Culturel des Blagis
2 rue du Docteur Roux à Sceaux (01 41 87 06 10)

Jean Loup, un adhérent de l’association Sceaux Coudraies fera sa dernière conférence de la saison.

Les objets les plus lumineux de l’Univers :
LES QUASARS
entrée libre

Voir le blog de l’association « Sceaux Coudrais »

 

Le projet d’une cheftaine scout de Fontenay-aux-Roses

Dans le cadred’un projet solidaire en partenariat avec l’association Enfants des Andes, Madeline Desécures, cheftaine scout à Fontenay-aux-Roses, souhaite partir un mois au Pérou avec son équipe Compagnon. L’association Enfant des Andes œuvre pour l’éducation dans la ville de Tingo Maria.

Pour découvrir ce projet et, si vous le souhaitez, participer financièrement à l’aventure, c’est ici!

Les enjeux du prochain scrutin

L’association CIVIFAR a souhaité interroger les candidats sur leurs visions des enjeux du prochain scrutin. Pour l’instant, Dominique Lafon, Philippe Ribatto et Pascal Buchet ont répondu.

L’association CIVIFAR a également publié sur son site (www.civifar.fr) différents documents concernant l’urbanisme et la démocratie participative.

Elections Municipales et galeries souterraines de Fontenay

Message de l’Association des galeries  souterraines  d’eaux  de  source de  Fontenay-aux-Roses

Tout en restant apolitique, nous avons (un peu) participé à la campagne électorale et avons écrit une lettre à chaque candidat aux élections municipales de 2014. Nous lui avons demandé quelles mesures il prendrait, s’il était élu, pour valoriser les galeries souterraines et les rendre visitables par le public.

http://www.galeriessouterrainesdefontenayauxroses.sitew.com/#Actualites.D

Les réponses sont émouvantes tellement les cinq candidats estiment passionnantes, remarquables, inestimables, les galeries souterraines de notre ville. Certaines lettres sont encore plus convaincantes que d’autres.

Si les promesses sont tenues, nul doute que leur valorisation va avancer à grands pas et que vous pourrez bientôt visiter ce patrimoine.

Rappelons que les 50 m de galeries qui ont été sauvegardées grâce à un accord entre M. le Maire et l’OPDH datent environ de 1765.

Rappelons aussi que les 50 m qui ont été écrasées pour réaliser un parking existaient certainement avant 1629, ce qui est assez  rare en Ile-de-France.

Nous regrettons que la DRAC n’ait pas demandé une expertise de ces vestiges avant de les juger « pas intéressantes ». Nous regrettons également que personne, parmi les grandes administrations, conseil régional, conseil général, commissions, …, n’ait pris leur défense.

Pourtant, si nous retrouvons, au cours des années à venir, autant de galeries souterraines que celles que notre sourcier a détecté, il est certain que notre ville sera un exemple de réseau hydraulique ancien pour toute la région.

Notre association est en cours de formation. Nous l’appelons « Les Sources de Fontenay ».

Colette Junier, présidente de l’association

Le CARRRO publie un comparatif des réponses des candidats sur le RER B

Le Collectif des Associations Riveraines du RER B Robinson (CARRRO) a fait une enquête sur trois communes (Fontenay-aux-Roses, Le Plessis-Robinson et Sceaux).

La lettre de Marcelle Vernet aux candidats est disponible .
Le comparatif des réponses est disponible ici.

Les listes de Fontenay sont :

Fontenay avec VOUS- D.Lafon

Fontenay demain - L.Vastel (UMP UDI MODEM)

Fontenay pour tousP.Buchet (PS,EELV,PC et Front de gauche, PRG, MRC, Génération écologie)

Liste associative et citoyenne - M.Faye

Union pour Fontenay -Ph.Ribatto

Toutes les listes de Fontenay-aux-Roses, ont répondu, sauf la liste Fontenay Demain (Vastel)

 LE RER B SERA-T-IL  UNE PRIORITE DE VOTRE MANDATURE ?

Pour toutes les listes, le RER B est une priorité ; certaines listes précisent que l’attractivité de nos communes est liée à leur desserte par la RER (Fontenay avec VOUS) et que les dysfonctionnements du RER B, en particulier du RER B2 menacent de le transformer en frein à l’embauche (Sceaux 2020) .Elles plaident pour des investissements : « le RER B tend sa sébile » (Union pour Fontenay).
Certaines listes évoquent clairement la menace  d’une mise en navettes du tronçon Robinson (Sceaux pour tous, Sceaux 2020, Fontenay pour tous, Fontenay avec VOUS).

QUELLES ACTIONS CONCRETES POUR REMETTRE EN ETAT LE RER B ?

La Liste associative et citoyenne propose des  pourvois en justice contre le STIF et le Conseil régional et la publication sur les sites des mairies de la liste mensuelle des dysfonctionnements du RER ; Fontenay avec VOUS dénonce les indicateurs de régularité du STIF  comme exagérément optimistes .

Tous affirment vouloir  coopérer avec les associations d’usagers.

Les parcs de stationnement des gares du RER sont un enjeu pour certains ; la liste Union pour Fontenay veut accroître les possibilités de stationnement près de la gare de Fontenay-aux-Roses et en faire un pôle commercial et de services.

QUELLES SOLUTIONS ALTERNATIVES ?

Même si les  concepts de ville durable ou d’écologie urbaine  sont devenus des lieux communs fourre-tout, les réponses privilégient l’intermodalité  entre transports collectifs. Seule la liste Union pour Fontenay propose de  « favoriser   les aménagements routiers qui fluidifient le trafic automobile » et réclame « la liberté des transports »

L’intermodalité  bus RATP + T6 est la solution envisagée à Fontenay (Fontenay pour tous, Union pour Fontenay et la Liste associative et citoyenne), l’intermodalité bus+ métro (lignes 4 et 13) pour les listes Fontenay pour tous, Fontenay avec VOUS, la Liste associative et citoyenne.

L’ amélioration de la fréquence et de l’amplitude de ces bus est réclamée (Fontenay pour tous) et une amélioration de la sécurité pour la ligne  128 (Fontenay avec VOUS) . La Liste associative et citoyenne propose de transformer une ligne  en rocade  (394 Bourg la-Reine-Issy Val de seine) en desserte fontenaisienne.

Une seule liste (Fontenay avec VOUS) envisage le maillage  avec la future rocade du Grand Paris, la ligne 15 sud.

Des candidats informent de la création de stations Autolib (Fontenay pour tous). La création de nouvelles pistes cyclables est préconisée  (Fontenay pour tous), et celle de parcs à vélos sécurisés, en particulier  près de la gare RER (Union pour Fontenay)

QUELLES CONSEQUENCES DE L’ABSENCE DE FIABILITE DU RER SUR L’URBANISME ?

L’état du RER B interdit toute densification pour la majorité des listes candidates

A Fontenaytoutes les listes  disent refuser la densification massive  liée au SDRIF et au Grand Paris et  cherchent à la limiter à la marge, en préservant les zones pavillonnaires , le lien avec l’état du RER B est clairement établi par le maire sortant, tête de liste de Fontenay pour tous : « J’ai d’ailleurs eu l’occasion de rappeler à Monsieur Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d’Ile-de-France, notre position lors de l’enquête publique du Schéma Directeur Régional d’Ile-de-France : « le dispositif normatif doit tenir compte de la capacité de l’offre de transports en commun existante et à venir au regard de la densité de population située à proximité. Il serait en effet aberrant de vouloir densifier autour d’une gare si le transport en commun concerné a une capacité insuffisante par rapport à la population environnante. C’est le cas par exemple de Fontenay-aux-Roses avec le RER B dont le fonctionnement et la capacité sont encore loin d’être suffisants pour la densité de population desservie ».

Le CARRRO (Collectif des Associations Riveraines du RER B Robinson) a écrit aux candidats des communes limitrophes dont Fontenay aux Roses

CARRRO (collectif des associations riveraines du RER B Robinson) carrrob@free.fr 8 bis rue Mordillat 92260 Fontenay-aux-roses
Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat aux prochaines élections municipales de la ville de Fontenay-aux-roses.

Au nom du CARRRO, nous souhaitons obtenir des précisions sur votre programme concernant un  sujet majeur pour la vie des habitants : la fiabilité du RER B, 2e réseau d’Europe en trafic voyageurs.

Est-il besoin de vous décrire la galère quotidienne des voyageurs du RER B ?

  • Retards et suppressions des trains dès la gare de départ de Robinson,
  • Arrêts prolongés des trains vers Paris à la gare de Bourg-la-Reine, Incidents techniques et difficultés d’exploitation chroniques occasionnant des retards,
  • Information voyageur particulièrement défaillante en situation perturbée,
  • Grèves surprises.

Fortes de ce constat, un certain nombre d’associations se sont regroupées dans le CARRRO afin d’agir pour la promotion et la fiabilité des transports en commun et tout particulièrement du RER B, réseau structurant de nos communes.

Le STIF a effectué, ces dernières années, un programme d’améliorations reposant sur des investissements et des changements d’exploitation.

Mais, la situation est toujours catastrophique puisque selon les propres chiffres du STIF, de janvier à décembre 2013, la ponctualité[1] globale du RER B est de 83,2% et celle de la branche Robinson[2] de 68,7% avec une dégradation par rapport à l’année précédente.

Sur la branche Robinson, nous sommes les champions de l’irrégularité. Elle se concentre aux heures de pointe, perturbant gravement ceux qui doivent l’emprunter pour aller  travailler et en revenir. Ceux qui ont un horaire à respecter impérativement prennent donc leur voiture. La transition énergétique en matière de mobilité est donc caricaturale.

Les solutions apportées par le STIF et les transporteurs (RATP, SNCF), qui, à les entendre, devaient assurer un fonctionnement correct du RER B, se sont donc révélées décevantes. La maintenance des infrastructures (caténaires, rails, énergie de traction) n’est pas même assurée. Notre crédulité a maintenant atteint ses limites.

Le STIF a approuvé, le 10 juillet 2013, un schéma directeur du RER B Sud ; mais ce dernier est très décevant : aucune augmentation de la capacité voyageurs n’est prévue, l’amélioration de la ponctualité ne l’est qu’à la marge. En effet, le doublement du tunnel Châtelet-gare du Nord, emprunté à la fois par les RER B et D, évoqué en 2010, semble abandonné. Ce tunnel est pourtant le plus chargé d’Europe : en heure de pointe, 32 trains par heure et par sens le parcourent, soit 20 trains pour le premier et 12 pour le deuxième. Si l’on veut garder une marge d’exploitation minimale, il ne faudrait pas dépasser 20 trains, un toutes les trois minutes ! Il est donc indispensable de découpler les deux RER en doublant ce tunnel, d’une façon ou d’une autre.

Notre seule satisfaction est la réalisation d’un palliatif obtenu grâce à l’action du conseil général des Hauts de Seine : il s’agit du retournement des trains à Denfert-Rochereau qui permettra, à partir de la fin de l’année 2014, de diminuer un peu la gêne en cas d’incident[3].

Le T6 n’offrira à la fin de l’année qu’une capacité voyageurs réduite, sans aucune réserve .  Il ne sera donc pas une  solution alternative au RER B.

Le métro  express du Grand Paris, présenté comme la solution ultime, ne résoudra  pas notre galère : les usagers du RER B Sud auront toujours le même besoin de ce RER pour atteindre le métro  express ; et il est expressément prévu une augmentation des voyageurs sur les « branches » (Robinson, Massy, vallée de Chevreuse). Enfin, les correspondances avec ce métro exprès seront mal commodes.

Les usagers, vos mandants, sont donc excédés par l’irrégularité  catastrophique du RER ; c’est une atteinte grave et continuelle à leur vie et ils se sentent sacrifiés puisque aucune solution crédible n’est programmée. Aussi, nous vous interrogeons en leur nom :

  1.    Quelles actions concrètes comptez-vous mener durant votre mandature, avec l’association des » villes du RER B Sud », pour qu’il soit enfin décidé et mis en œuvre un programme de mise à niveau sérieux du RER ? Sera-ce une priorité de votre mandature ?
  2.  Organiserez-vous, par exemple, des conférences de presse ?des manifestations ?
  3. Quelles solutions alternatives de court terme comptez-vous mettre en place, par exemple des aménagements pour les bus (gare routière à Robinson, couloirs) pour que les habitants de votre commune puissent continuer leurs activités (en particulier le travail et les études) ?
  4. Outre des infrastructures vieillies, les difficultés du RER B proviennent d’un accroissement de 35% de voyageurs en 10 ans. Quelles conséquences en matière d’urbanisme en tirez-vous ? Considérez-vous comme de votre devoir de résister à la vague de densification tant que les infrastructures de transport indispensables pour les nouveaux habitants ne sont pas réalisées ?

Soyez assurés de notre mobilisation à vos côtés dans toutes les actions pour l’amélioration du RER.

Une réponse avant le 10 mars nous conviendrait car cela nous permettrait de la communiquer aux habitants avant les élections. Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Marcelle Vernet, Présidente du CARRRO 


[1] La « ponctualité voyageurs » représente le pourcentage de voyageurs arrivant avec un retard de moins de 5 minutes à leur gare de destination.

[2] Qui sert de variable d’ajustement.

[3] Incidents qui seront, malheureusement, toujours aussi fréquents comme on vient de le voir.