A propos Antoine Thill

Antoine Thill est membre de l'association CIVIFAR. Il est l'un des initiateurs de la mise en place du journal internet les nouvelles de Fontenay-aux-Roses.

Lettre ouverte au Maire pour demander des précisions sur la consultation de la place de Général de Gaulle

Monsieur le Maire,

Comme nous vous l’avons indiqué à plusieurs reprises, nous restons très étonnés du résultat de la consultation que vous avez lancée entre le 15 novembre et fin décembre 2017 sur l’évolution de la place du Général de Gaulle.
Nous ne reviendrons pas ici sur l’absence dans cette consultation de ce qui sera le marqueur visuel  le plus important de ce projet, s’il voit le jour, à savoir l’immeuble d’habitation du fond de place, mais souhaitons connaître les détails de l’expression des 700 Fontenaisiens qui ont donné un avis.
Tenant compte du fait que vous avez écrit un mail le 7 novembre à 20h01 à tous les agents administratifs de la ville pour les convier à 2 réunions en salle du Conseil Municipal le 13 novembre à 15 h et à 16 h pour leur «présenter personnellement et en avant première le projet » , nous souhaiterions avoir la confirmation que seuls parmi eux, ceux qui résident à Fontenay ont pu voter.
Tenant compte du fait que vous avez déclaré que vous n’aviez pris en compte qu’un seul vote par N° IP d’ordinateur, nous souhaiterions savoir combien de votes vous avez rejeté et en faveur de quels scenarii ils étaient formulés.
Tenant compte du fait que vous n’avez fait état ni lors de la réunion publique ni dans le dernier Mag de Fontenay d’ aucun des commentaires qui ont accompagné certains votes, et nous savons qu’ils ont été nombreux, nous souhaiterions que ceux-ci soient rendus publics.
Sachant l’ importance que vous attachez à la transparence de cette consultation, nous ne doutons pas que vous aurez à cœur de nous donner ainsi qu’à tous les Fontenaisiens ces précisions et cela dans les meilleurs délais.
Nous transmettons en parallèle cette demande aux blogs Fontenaisiens: Osez Fontenay, Les nouvelles de Fontenay et Fontenay Avenir.
Cordialement,

Le groupe de Fontenaisiens auteur du projet alternatif pour la place du Général de Gaulle.

Fabrice Beckers, Alain Delahaye, Hervé Levifve, Sylvie Lours-Gatabin, Daniel Marteau, Francis Rondelez, Antoine Thill, Bernard Welter, Christine Ziegler

Projet alternatif de la place de Gaulle : pour en finir avec les rumeurs

Depuis la présentation de notre projet alternatif en réunion publique le 18 décembre, L. Vastel, Ch Bigret, JM Durand et D. Lafon ne cessent de répéter, « ce projet va couter 15M€ », « c’est irréalisable !!!!! », « Il n’y a plus d’argent ».
Comme il se doit nous avions donné notre cadrage financier et avons demandé à L. Vastel et ses équipes de nous expliquer comment ils parvenaient à de telles sommes.
Malgré plusieurs demandes, rien ne nous a été communiqué.
En conséquence et pour permettre aux Fontenaisiens d’avoir une vision claire et honnête de notre projet, nous donnons ci dessous les éléments qui structurent notre chiffrage.

Les données du projet:

Superficie au sol 1000 m2, superficie développée 1750 m2
Théâtre 400 places, sièges rabattables, pour plancher plat en prolongement de la scène
Cinéma 180 places
Surface de la scène du théâtre  identique à la celle de la salle
Récupération sièges et matériel projection Cinéma en excellent état. Equipement théâtre à renouveler.
Brasserie, espace librairie .

Les coûts de construction du bâtiment (3 types de chiffrages différents ont été réalisés):

A/ Chiffrage fait en liaison avec un constructeur (chiffrage réaliste)
Construction, second oeuvre, aménagements salles cinéma et théâtre, aménagement régie, sons, insono,… : 5M€
Coût aménagements espace cuisine, salles, bureaux, hall accueil, parties communes : 0,5 M€
Imprévus, honoraires et assurances: 0,6M€
Total : 6 M€

B/ Chiffrage suivant m2 utilisé par personne (chiffrage haut)
Cinéma 180 x 1 m2 soit  180 m2
Théâtre 400 m2 + surface équivalente pour la scène soit 800 m2
Soit 1000 m2 + 750 m2 pour espace restauration, accueil, bureaux, loges. Total 1750 m2
1750 m2 x 4000 €HT /m2= 7M€

C/ Chiffrage par comparaison (avec des réalisations d’espaces culturels de typologie identique à notre projet):
1/ Espace Le Plessis Robinson (Cinéma, Théâtre, 1 salle de concert, 3 studios d’enregistrement, un accueil somptueux, 1 médiathèque, 1 bar restaurant, matériau de très haut niveau)
42M€ pour 10700m2 soit 3900€/m2
Ramené à notre surface de 1750m2 = 6,8M€
L’espace utile du Plessis Robinson étant 10 fois plus grand, on peut estimer un effet de masse de 25%. Celui ci est totalement compensé par l’emploi pour notre projet de matériaux sérieux mais non ostentatoire (marbre, etc…)
2/ Théâtre Firmin-Gémier à Antony
Bâtiment en verre laqué et verre transparent en shadow box fait de tôles d’aluminium doré. 500 à 700 places, scène de 22m de large, système électrique de modulation de la salle, hall d’accueil de 130 m2, sous sol à 6 loges, bar, salle de répétition, bureaux. 2720 m2 de surface utile: 9 M€ HT soit 3300 €/m2 HT
ramené à notre surface de 1750 m2 = 5,7M€
3/ Carré du Perche: Construction 2005 de 1700 m2, salle de spectacle et concert entièrement modulable. Salle 790 m2 et 900 places assises ou 2000 debout
Coût actualisé 2017 = 6 M€ soit 3530 €/m2.

Les dépenses:

Démolition de la partie basse de l’immeuble Saint Prix : 0,6M€
Achat du « terrain Saint Prix »: 2 M€ (à renégocier à la baisse suite à l’abandon prématuré au Conseil Municipal de décembre 2017 de la convention Municipalité/ Bailleur social)
Coûts complèmentaires pour aménagements espace restauration, accueil, librairie : 0,5 à 1 M€
Soit un total de 3 / 3,5 M€

Les recettes:

Vente de l’immeuble Cinéma Théâtre actuel à un promoteur pour un immeuble d’habitation R+5: 3M€
Report dépenses budgétées pour mise aux normes de l’actuel Cinéma Théâtre: 3M€
Subvention pour un espace culturel moderne conforme aux ambitions du département des Hauts de Seine « pôle d’excellence culturel »: 3 M€ (en complète cohérence avec le niveau des subventions obtenues au Plessis Robinson et à Antony).
Soit un total de 9M€

Nous confirmons donc que les rentrées équilibrent globalement les dépenses.

En synthèse:
Construction entre 5 et 7 M€
Aménagements complémentaires : 0,5 à 1 M€
Achat terrain, démolition bâtiment : 2,5 M€
Non dépenses bâtiment actuel, Subventions, Vente surface cinéma-théâtre actuelle: 9M€

Ces chiffres doivent être de nature à rassurer les Fontenaisiens sur le coût de notre projet d’espace culturel multifonctionnel sur la place du Général de Gaulle à la place de l’immeuble d’habitation proposé par L. Vastel.
Nous pensons pouvoir rallier ainsi à notre pétition tous ceux qui ont pu être inquiets des chiffres exorbitants maniés par le maire et ses adjoints.
Il s’agit donc non pas d’un problème financier comme on veut le faire croire mais bien d’une vision à moyen terme de notre ville de Fontenay-aux-Roses et de sa place coeur de ville.

Rappel de l’accès à la pétition :  http://chn.ge/2DinM3x

Le groupe de Fontenaisiens auteur du projet alternatif.
F. Beckers, A Delahaye, H. Levifve, S. Lours-Gatabin, D. Marteau, F. Rondelez, A. Thill, B. Welter, C. Ziegler

Un projet alternatif citoyen pour la rénovation de la place du Général de Gaulle et des équipements culturels de la ville.

Suite à la réunion de présentation des trois scenarii pour la rénovation de la place du Général de Gaulle en Octobre 2017, un groupe de neuf fontenaisiens (dont l’auteur de cet article) s’est constitué pour préparer un projet alternatif. Les porteurs du projet sont notamment motivés pour éviter la construction sur le parvis du château Laboissière
d’un immeuble d’habitation de 42 logements (6 niveaux) comme prévu dans les trois scénarii présentés par la municipalité. La construction de ce bâtiment étant « hors concertation », ils n’ont pas eu d’autres choix que de se lancer dans une réflexion plus globale sur le centre-ville. Leurs travaux ont été présentés lors d’une réunion publique le 18 décembre 2017 devant environ 130 fontenaisiens. Une vidéo qui résume le projet est disponible depuis peu.

Le maire a répondu au groupe de fontenaisiens dans un courrier du 11 décembre 2017 que le projet « présente certains aspects séduisants …» mais qu’il est «… financièrement hors de raison pour notre ville. ». Étant donné que les porteurs du projet présentent des chiffres très différents, il a accepté lors d’une récente réunion que les services techniques fassent un comparatif financier entre la rénovation sur place du théâtre et du cinéma et la construction d’un nouvel espace culturel au fond de la place. La complexité et le coût social du projet sont également pointés par le maire. Le projet alternatif nécessite en effet la destruction d’une plus grande portion de la barre Saint-Prix. Cela complique le projet et nécessite d’anticiper plus de relogements en centre-ville pour les occupants actuels du bâtiment. Les relogements pour peu qu’ils soient rapidement intégrés dans les futurs projets autour de la place ne devraient toutefois pas être insurmontables.

Les porteurs du projet voient dans leur projet une occasion unique de se doter d’équipements culturels multifonctionnels modernes au cœur de la ville (sans interrompre l’activité actuelle) et ainsi d’apporter une animation à la place de Gaulle, tout en construisant un immeuble d’habitation sur un emplacement qu’ils pensent mieux adapté que devant le château Laboissière. Les projets actuels sont sans doute plus simples et plus rapides à mettre en œuvre mais ils aboutiront à un immeuble incongru et à la rénovation (sans doute également coûteuse) des équipements culturels dans un bâtiment qui n’a jamais été conçu pour être un théâtre/cinéma.

Une pétition de soutien pour ce projet est en ligne sur change.org.
Il est possible de contacter le groupe à l’adresse:

projetcitoyenplacedegaulle@gmail.com

ou sur Facebook www.facebook.com/projetcitoyenplaceGdG/

La municipalité organise quant à elle une réunion de bilan de la concertation le 17 Janvier à 19h30 salle Pierre Bonnard. Le sujet de l’immeuble en fond de place qui est « hors concertation » risque de ne pas y être abordé.

Un espace culturel plutôt qu’un immeuble au fond de la place du général de Gaulle

Environ une centaine de personne se sont réunies lundi soir salle  de l’église pour écouter et débattre de la présentation d’un projet alternatif citoyen pour la rénovation de la place du général de Gaulle. Plusieurs personnes ayant participé à la construction du projet ont pris successivement la parole. Les points de convergence avec les projets de la mairie ont été soulignés ainsi que les points de divergence.

Le temps de débat avec la salle a ensuite permis de discuter des différents aspects du projet. La question du relogement des habitants de la barre Saint Prix se pose pour le projet citoyen comme pour le projet municipal. En l’état, il serait toutefois nécessaire de reloger plus de familles dans le cas du projet citoyen qui propose la démolition du bâtiment jusqu’à un joint de dilatation. Cette démolition est nécessaire pour que l’implantation du futur complexe culturel n’empiète pas sur le parvis du château. Elle semble d’autre part techniquement plus simple que la coupure du bâtiment. En l’occurrence, les conditions techniques de la démolition ou de l’intégration du bout de la barre Saint-Prix dans le bâtiment proposé par la municipalité n’ont jamais était présentées et seraient intéressantes à connaître. En réponse à cette question, il semble que la quantité de logements nécessaire ne soit pas insurmontable. Une solution a été évoquée : ce serait de prévoir un bâtiment mixte social/privé dans l’emplacement dit ‘OSICA’ qui permettrait de reloger les familles à proximité.

Le volet financier, principale critique de l’équipe municipale à l’égard du projet, a suscité également des questions. Mais il a été souligné par les citoyens à l’origine de la proposition qu’il ne suffit pas de dire ‘c’est trop cher pour la ville’. Il faudrait présenter des arguments chiffrés pour contredire les prévisions du projet citoyen. Dans ces conditions, les estimations divergentes des différentes parties pourraient être confrontées en transparence. Cela devrait permettre d’aboutir à une  estimation consolidée et consensuelle en évitant de part et d’autre toutes tentatives de manipulation. D’autres questions concernant par exemple l’impact sur le stationnement, la trop grande concentration géographique des centres d’intérêt ou les ajustements nécessaires du fait de la baisse de capacité de la salle de théâtre ont été évoquées et discutées. 

Le projet semble recevoir un bon accueil. Mais est ce que l’enthousiasme de nombreux Fontenaisiens pour des projets alternatifs est suffisant pour que la municipalité accepte de les considérer ?

Vous pouvez télécharger la présentation : PDG_Projet-Alternatif_Fontenaysiens-DIFFUSION_L

Le groupe de Fontenaisiens propose aux habitants qui apprécieraient de voir naitre un espace culturel sur la place du coeur de ville au lieu d’un immeuble de 42 logements et des commerces de le faire savoir en apportant  leur soutien par mail à l’adresse suivante :  projetcitoyenplacedegaulle@gmail.com (cliquez sur le lien)

Le groupe s’engage a garder confidentiel le nom et  l’adresse mail des personnes qui enverront leur soutien à cette adresse

Association CIVIFAR : lettre à Mr le Maire concernant la concertation de la Place de Gaulle

Monsieur le Maire

L’association CIVIFAR milite depuis plus de dix ans pour que les Fontenaisiens s’impliquent activement dans les décisions qui les concernent. La mise en place d’une concertation concernant les évolutions de la place du Général de Gaulle nous semble donc très positif. Toutefois à la lecture du dossier du Fontenay Mag, nous aimerions avoir quelques précisions quant au processus et aux modalités de cette concertation.

Dans l’introduction du dossier (page 13) on lit :

‘Trois esquisses de scenarii d’aménagement ont été élaborées et la ville souhaite consulter les Fontenaysiens et les associer à la réflexion sur le devenir de la place et de son pourtour’.

A la lecture de ces propos, on comprend qu’il s’agit d’esquisses et que les réflexions des Fontenaisiens pourraient apporter des modifications afin de parvenir à un projet consensuel. L’élaboration en commun des décisions sur les futurs aménagements se ferait principalement par des ateliers. Mais si ces ateliers ont vraiment la vocation de susciter un travail de consolidation des esquisses de scenarii avec les Fontenaisiens, pourquoi ouvre-t-on le vote sans attendre la fin des ateliers ? Est-ce à dire qu’on ne tolérera que des évolutions tellement minimes qu’elles ne pourront pas influencer le choix des Fontenaisiens ?

L’association CIVIFAR propose :

  • Que vous organisiez une réunion publique après les ateliers et la balade urbaine pour présenter une synthèse
  • que la procédure de vote ne soit ouverte qu’après cette réunion publique

Puisqu’il s’agit d’un vote, on comprend que le scenario ayant reçu la majorité des suffrages sera retenu. Si c’est le cas, l’association CIVFAR y est très favorable et félicite la municipalité de concrétiser la nécessaire implication des citoyens en leur confiant un réel choix.

Dans cette hypothèse toutefois, il nous semble que la procédure de vote n’est pas adaptée à l’enjeu. En effet, un vote pendant plus d’un mois par internet ou sur simple bulletin papier à déposer en mairie ne nous semble pas être une procédure adaptée à un vote. Comment contrôler les votes multiples, les votes pour autrui non consentis etc… Comment seront fait les dépouillements ?

Pour une concertation de cette ampleur, l’association CIVIFAR pense qu’il faudrait une procédure de vote à la hauteur de l’enjeu. Avec impression de bulletins anonymes, contrôle de l’adresse des votants, un enregistrement des votants sur un registre ad hoc et dépouillements en présence de citoyens volontaires à la clôture du vote avec vérification que le nombre de bulletins dans l’urne correspond au nombre de votants. L’association CIVIFAR propose de mobiliser des volontaires pour tenir une telle procédure de vote si la mairie le décide.

Enfin, le dernier point qui pose problème à notre association est de ne pas considérer la situation actuelle de la place comme point de départ de la concertation. En effet, dans les trois scenarii, un immeuble de très grand volume (plus volumineux que le château Laboissière lui-même) apparaît en fond de place. Cette construction nouvelle n’est quasiment pas décrite ; elle est simplement évoquée au détour d’une phrase : « Une opération de logements et commerces complète cette rénovation urbaine. » et dans un petit paragraphe intitulé ‘projet immobilier’.

Il ne s’agit pas d’un point de détail car ce nouvel immeuble constitue de par son volume et son positionnement une évolution majeur de la physionomie de la place. Pourquoi une évolution d’une telle ampleur ne fait pas partie de la concertation ?

L’association CIVIFAR propose que les Fontenaisiens puissent débattre durant la concertation de toutes les modifications envisagées par rapport à la situation actuelle.

Dans l’état actuel de cette communication tardive, les Fontenaisiens donneront leur avis sur les constructions éventuelles du parvis. Ils pourront aussi se prononcer sur : ‘des matériaux, coloris, éclairages, du mobilier urbain’. L’essentiel des grands changements sont communs aux trois esquisses de scenarii (notamment l’immeuble en fond de place). Ils sont donc imposés sous couvert d’un ‘vote’ sans réel enjeu.

J’espère que vous continuerez l’effort de dialogue et de concertation à ce moment particulièrement important du processus.

Je vous prie d’agréer, monsieur le maire, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

                                                                       Antoine Thill

                                                                       Président de l’association CIVIFAR

Travaux rue Boucicaut

Certains riverains de la rue Boucicaut ont été avertis par courrier daté du 19 mai qu’un chantier allé entraîner des modifications ponctuelles de circulation et de stationnement entre l’avenue Jeanne et Maurice Dolivet et la place du général de Gaulle.

Ce chantier a pour but de remplacer l’ensemble des revêtements et de remplacer les dispositifs d’éclairage public. Il se déroulera du 22 mai au 30 juin 2017.

L’entreprise Bouygues énergies et services en charge des travaux doit faire en sorte de minimiser la gêne occasionnée par le chantier. La circulation des piétons ne devrait pas être interrompue.

Nous remercions les riverains qui ont partagé l’information sur ce chantier sur une route très empruntée par l’ensemble des Fontenaisiens.

 

 

Rue la Fontaine réouverte

Suite à une fuite d’eau, la rue la fontaine a été fermée à la circulation dans les deux sens plusieurs jours au niveau du croisement avec la rue André Neyts.

Il s’agit d’une canalisation de secours d’eau potable entre Robinson et Chatillon. Cette canalisation a 50 cm de diamètre.

D’impressionnants travaux ont permis de remplacer une portion de canalisation.

 

 

Depuis le vendredi 28 Avril, les travaux sont finis et la rue est à nouveau ouverte à la circulation.

Lettre ouverte au maire de l’association CIVIFAR

Le 27 janvier, l‘association CIVIFAR a fait parvenir  une lettre au maire afin de lui demander de poursuivre le processus de concertation sur le PLU.

En effet, le rapport du commissaire enquêteur (disponible sur le site internet de la ville) contient des réserves qui nécessiteront des adaptations du PLU. Nous souhaitons que les conclusions du commissaire enquêteur et les adaptations des documents du futur PLU soient présentées aux habitants avant que celui-ci ne soit validé par le conseil territorial.

 

 

Election des nouveaux comités d’habitants

Ce matin entre 10h et midi ont eu lieu des élections pour le renouvellement des comités d’habitants. Pour chaque quartier, 21 personnes ont été désignées dans trois collèges (volontaires, tirés au sort et association) .

Les noms des nouveaux membres des comités d’habitants sont donnés ci-après. Ils ont été obtenus à partir de listes manuscrites. Signalez nous si certains noms ont été mal orthographiés.

Parc – centre ville :
Sonia Bouamira
Astrid brobecker
Valerie Tridon
Christine Ziegler
Nicole Hannetiaux
Veronique Cacciaguerra
Dominique Boutin
Lucienne bordes
Obradovic Dejean
Sylvie ribadeau Dumas
Paul Amiet
Patricia Guyon
Bruno Lorion
Christine balconLaurence Gauchy
Michele Vidal
Catherine Doucot
Bernadette Clamagiraud
Cazeau Pierre
Philippe Buche
Jean Badol

Scarron – Sorrières :
Gabriel Fondet
Frédéric Capmas
Monika Miller
Marie-Laure Mauborgne
Marlène Seror
Marie-Elisabeth Jouffre
Pierre Aury
Jean-Claude Guerrin
Alain Delahaye
Jean-Michel Muzeau
Béatrice Biocco
Agnès Thiesson
Patrick Bonel
Claude Desplanches
Joël Chaille de Nere
Serge venitki
Pierre Kabamba
Jean-Luc Olsak
Véronique Diarra
Marie-Claude Havy
Michel Durand

Blagis – Gare:
Jean-Max Drouot
Iris Chanaud
Monique Lecante
Chantal Guillon
Philippe Michel
Michel Doumenc
Eliane Duhec
Christelle Liseron
Marie-Claude Duro
Jean-Jacques Marie
Patrick Lesueur
Martine Vassaux
Jean-Claude Bertrand
Seadia El Ghazi
Jacqueline Le Franc
Christophe Jeandel
Isabelle Pasquali
Michel Soudan
Marie Carmen Carrancia
Virginie de Framond
M.ou Mme Pierrot

Pervenche – Val Content :
Nathalie Grumellon
Anne Monciero
Sylvie Lours-Gatabin
Anne Chauchereau
Cécile Poutiers-Slanka
Christiane Vilain
Evelyne Huguet
Patrice Latron
Evelyne Petiot
Michel Larroque
Charles Monciero
Marcelle Vernet
Dominique Fortin
Véronique Lay
Jean-Paul Guillemaud
Bernadette Cecillon
Nicolas Berthelot
Claude Kontomichos
Louis Garnier
Julia Metreau Vastel

Ormeaux – Renards:
Antoine Thill
Patrice Fabiaro
Shirley Dauger
Henri Piroard
Eric Gautier
Caroline Kervarc
Caroline de Almeida
Quentin Grison
Hilde De Bock
Dominique Guillou
Agnès Gillot
Daniel Marteau
Jean-François Bresse
Georges Gaucher
Anne Le Beuz
Pierre-Olivier Kholer
Myette Hébrant
Christophe Ducrot
Christian Poireaux
Jacques Collinet
François Marsal

Une soirée court métrage le 25 juin

L’association des Amis du Théâtre des Sources et du Cinéma Le Scarron organise une Soirée  Courts métrages en partenariat avec les étudiants de l’Ecole  Estienne.

Au programme:

* Accueil à partir de 20h dans le hall du cinéma Le Scarron

*1ère partie à 20h30 en salle de projection (Durée : environ 1h 35)

  • films d’animation de fin d’études des étudiants
  • premiers courts métrages d’animation ou de fiction de réalisateurs connus

* 2ème partie après la projection et au foyer

  • exposition des travaux des étudiants relatifs aux films projetés, making-off
  • échanges- discussion sur l’ensemble de la séance

- pot de fin de saison des Amis …