Concours d’écriture « Racontez-nous votre confinement » : résultats

Comme le chantait Jacques Brel, « Ma mère voici le temps venu » d’annoncer les résultats de notre concours.

Nous avions prévu de désigner quatre lauréats, un pour chaque catégorie « élèves de primaires », « collégiens », lycéens » et « adultes ». Comme aucun texte n’a été proposé en catégorie « collégiens » et qu’il y a eu beaucoup de poèmes proposés en catégorie « adultes », nous avons désignés deux lauréats « adultes », un pour la prose et un pour la poésie.

Les heureux élus sont donc :

  • Elèves de primaire : Margaux Avidano
  • Lycéens : Justhina Souboudou
  • Adultes-Poésie : Brigitte Porée
  • Adultes-Prose : Eric Wolinski

Quelques extraits :

Margaux Avidano (10 ans) 

Mon historique de confinement

« Pendant ce confinement je vais marcher une heure par jour avec ma mère mais j’ai commencé à sortir après 15 jours de confinement. Quand je sors je découvre des endroits que je ne connaissais pas. J’aime beaucoup vers l’école de la Roue et vers les Pervenches. Je prends des photos. Après ma marche, à 20 heures, je vais voir un monsieur qui chante (très bien). Il a même participé à « The voice ». Je rentre chez moi pour manger en ce moment il y a beaucoup de soleil donc on mange dehors….. »

Justhina Souboudou (16 ans)

Corona… ou Ultimatum

« Tic, tac, tic, tac… Tic.
Dernière oscillation des pendules.
Les aiguilles cessent de donner les heures, les minutes, les secondes…
Les horloges intiment le silence. Le Temps s’est arrêté.
Les prières de Lamartine auraient-elles été entendues ?
Le Temps a suspendu son vol. Nous pouvons désormais jeter
L’ancre sur l’océan des âges, et marcher sur ses rives inconnues.
Mais le monde, notre monde, était-il prêt à ne plus entendre les tics
De l’horloge ? Car les jours s’écoulent, et se suivent, et se reflètent…
Le Temps s’est étiré, les montres de Dali se sont révélées prophétiques,
Et le monde reste obnubilé par le triptyque Travail, Economie, Politique. »

Brigitte Porée lauréate « Adultes-poésie »

Rhapsodie funèbre ou Les pérégrinations d’un virus délétère

« Né au pays de la sagesse
Il répandit avec largesse
Les marques de son infection,
Dans la grande Confuciusion.
Pour quelques milliers de décès
Il est mesquin de chinoiser.
A côté dans la péninsule
On évitait le ridicule
Grâce à l’ordre et la discipline,
Les technologies les plus fines,
Les tests à chaque coin de rue,
Sans se cacher devant l’intrus. »

Eric Wolinski lauréat « Adultes-Prose »

Balade aux confins de Fontenay

« Comme tous les soirs depuis 2 semaines, je n’arrive pas à trouver le sommeil. Il est vrai que j’ai pris ma dose d’excitants. Pas de caféine, de théine, de produits en « ines » ou de sports violents avant de me coucher. J’ai simplement regardé le 20 heures et maintenant depuis près de 4 heures je zappe d’une chaine à l’autre, BFM, Cnews, LCI, France Info, et je tourne en rond sur ces chaines jusqu’à ce que je sache tout, ou plutôt rien, sur la crise sanitaire actuelle. Cela fait seulement quinze jours que les « sachants » tournent en rond, avec nos nerfs, en bavassant pour dire qu’Ils ne savent finalement rien sur la « bestiole ». Tout le monde se doute que ce confinement sera prolongé d’un 1 mois au minimum sauf eux ! »

Pour télécharger l’ensemble des textes des lauréats, cliquez : Compilation lauréats

Compte tenu de l’aggravation de la situation sanitaire, je ne prendrai pas le risque d’organiser la cérémonie conviviale de remise de prix que nous avions envisagée. 

Pour conclure, je veux vous dire que les membres du jury et moi-même avons pris beaucoup de plaisir à lire vos textes. Nous vous remercions tous pour votre participation, et nous adressons de chaleureuses félicitations aux quatre lauréats.

Michel Giraud

Portes Ouvertes des ateliers d’artistes les 25, 26 et 27 septembre 2020 : Conseils d’un spécialiste

Il est des créations qui transcendent les divergences politiques. Dans quelques jours s’ouvriront donc les portes des ateliers d’artistes de Fontenay-aux-Roses, une manifestation artistique et culturelle initiée par une autre majorité municipale.

En trois jours, c’est une cinquantaine d’artistes qui exposent leurs créations. Signe de vitalité de l’art à Fontenay, ils étaient aussi nombreux en 2019, mais la moitié des exposants 2020 n’avaient pas ouvert leur porte en 2019 ! Et parmi eux, certains l’ouvrent pour la toute première fois.

  • Si vous n’avez vraiment pas beaucoup de temps durant le week-end, regardez la carte, et allez rendre visite aux artistes les plus proches de chez vous. Ils seront heureux de vous accueillir et de vous présenter leur travail ; ils seront déçus s’ils n’ont pas de visiteurs !
  • Si vous ne disposez que d’une demi-journée, vous pouvez vous contenter d’un circuit à pied en centre-ville, à travers les rares espaces verts ou avec un détour par la rue Blanchard (deux artistes exposants, aux N° 5 et 48) : sept artistes aux 5 et 7 rue La Boissière, six autres salle Pierre Bonnard (5 rue de l’avenir), et encore onze au château Sainte-Barbe (au 10 de la place du même nom).

Vous pouvez également effectuer une moitié du circuit suivant.

  • Si vous disposez de deux demi-journées, et éventuellement d’un vélo, vous pouvez commencer votre parcours en haut de Fontenay, avec deux artistes rue Durand Benech (aux N° 11a et 43) et six autres au N° 8 de la rue des Pervenches, avant de rejoindre le centre-ville et le circuit précédent. Vous pouvez ensuite terminer par la rue Joseph Le Guay (4 artistes), la rue Gabriel Péri (1 artiste) et la rue de La Roue (3 artistes). Le circuit peut évidemment se faire dans l’autre sens, et en deux jours.

Et puis surtout, si vous avez un vélo ou êtes motorisés, allez voir les artistes un peu excentrés ; ils seraient déçus de ne pas vous voir !

  • Et si comme moi, vous pouvez y consacrer beaucoup de temps, vous prenez votre vélo et vous donnez un challenge : aller franchir, en 2 ou 3 jours, toutes ces portes ouvertes !

Je n’ai qu’une certitude : vous ne serez pas déçus ! Et moi non plus !

Michel Giraud

Racontez-nous votre confinement – clap de fin !

« Les meilleures choses ont une fin », dit-on. La première phase du concours d’écriture « Racontez-nous votre confinement », lancé début avril, est donc terminée ! Il ne vous est plus possible de nous envoyer vos écrits.

Nous allons dans quelques jours commencer à publier les textes reçus sur les trois blogs qui se sont associés à cette opération.

Avant d’entrer dans cette nouvelle phase, je voulais établir un premier bilan chiffré : nous avons reçu trente-deux textes, une grosse moitié en prose, et donc une petite moitié de poésies, rédigés par vingt-cinq auteur(e)s, dont quelques jeunes élèves et lycéens.

Je voudrais remercier tous les écrivains amateurs qui se sont motivés et mobilisés pour nous proposer leurs écrits. Je souhaite qu’ils aient trouvé dans cet exercice d’écriture un maximum de plaisir et que cela leur ait permis de s’extraire quelques instants d’un contexte particulièrement anxiogène, ce qui était pour moi l’objectif premier de ce concours.

Comme vous pourrez le lire très bientôt, chacun des participants a laissé libre cours à ses envies et à son imagination. Nous avons recueilli des textes extrêmement variés, ce dont le jury et moi nous réjouissons.

Si je dois avoir un petit regret, il portera sur le faible nombre d’écrits proposés par des jeunes, élèves, collégiens ou lycéens ; cela venait, sans doute en plus du travail scolaire ! À l’inverse, alors que je m’attendais à recevoir essentiellement des textes d’auteurs locaux, fontenaisiens ou proches voisins, j’ai eu l’agréable surprise d’en voir arriver de toute la France, et même au moins un d’un pays francophone proche.

Je voudrais également remercier les membres du jury, représentants des blogs participants, professionnels du livre ou simplement lecteurs. Ils apportent rigueur et objectivité dans la sélection des textes publiés, puis, dans quelques semaines, auront à désigner les lauréats du concours qui seront connus à la rentrée de septembre.

Et maintenant, tout au long des prochaines semaines, place à la lecture des textes reçus.

Cordialement.

Michel Giraud

Coronavirus : Racontez-nous votre confinement

Nous sommes déjà dans la quatrième semaine de confinement ; une expérience que nous ne revivrons peut-être jamais.

Racontez-nous la vôtre, réelle ou imaginaire !

Rédigez un texte de deux pages pour décrire votre expérience du confinement : celle que vous avez vécue ; celle que vous auriez aimé vivre ; celle que vous n’auriez surtout pas voulu vivre ; etc. A vous de choisir !

*****

Les textes sélectionnés seront publiés sur les blogs Fontenaisiens participants.

Un texte de chaque catégorie (enfants en primaire, collégiens, lycéens et adultes) sera primé à l’automne 2020.

*****

Envoi des textes au plus tard le 25 mai 2020.

Voir le règlement détaillé du concours et la fiche d’inscription sur le blog de Michel Giraud :

http://michelgiraud.fr/2020/04/07/concours-decriture-racontez-nous-votre-confinement/

Envoi des textes et toutes demandes de renseignement à :

Raconteznous.confinement@yahoo.com

*****

Concours organisé par Michel Giraud avec la participation des blogs fontenaisiens :

Michel Giraud

Elections municipales : inscriptions sur les listes électorales ouvertes jusqu’au 7 février 2020, voire plus pour certains cas particuliers

Cela peut paraître une évidence, mais pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales.

Cette inscription est de plus en plus souvent automatique, notamment si vous venez d’avoir 18 ans ou d’acquérir la nationalité française. Mais il peut y avoir des ratés…Donc vérifiez ! Cela peut se faire via Internet ici (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE) , ou en mairie.

L’inscription n’est pas automatique si vous ne vous êtes jamais inscrit sur les listes électorales, si vous venez d’emménager dans une nouvelle ville (Fontenay-aux-Roses pour ce qui m’intéresse ici), si vous n’êtes pas de nationalité française – rappelons que les ressortissants de l’Union Européenne peuvent voter aux élections municipales en France – ou dans d’autres cas particuliers. Les inscriptions se font alors en mairie (prévoir des justificatifs d’identité et de domicile).

Ces démarches sont à réaliser avant le 7 février 2020 pour pouvoir voter aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Dans certains cas, par exemple si vous avez 18 ans ou obtenez la nationalité française entre le 7 février et le 22 mars ou dans des cas particuliers de déménagement, le délai est prolongé jusqu’au 5 mars.

Vous pouvez même vous inscrire jusqu’au jour de l’élection, si votre non inscription résulte d’une erreur de l’administration. Mais il faudra le prouver ! La prudence conseille donc de vérifier avant le 7 février…

Tout ceci est plutôt bien détaillé sur le site « service-public.fr » : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34240

Voilà, vous savez tout ; y’a plus qu’à !

Un dernier conseil ? Si vous vous sentez perdu devant ces démarches, demandez à un des militants qui distribuent des tracts, par exemple le samedi matin au marché. Aucun ne refusera de vous aider !

Michel Giraud