Le CARRRO (Collectif des Associations Riveraines du RER Robinson) réagit suite à la forte dégradation des conditions de transport sur le RER B

Peut-être êtes-vous au courant de la dégradation forte des conditions de transport sur le RER B?

Voilà par exemple, ce qui s’est produit en Mars : Source : Le Parisien du 19 mai 2017

Ceci amène le CARRRO à écrire à la présidente de la région et du STIF qui n”a pas entendu nos avertissements répétés.

Cette situation est aggravée au sud par la rupture de la correspondance bus (294 et 195) / ligne 13 à Chatillon Montrouge, rupture dont l’égoïsme étriqué d’élus locaux porte la responsabilité première, doublée de l’incapacité de l’Etablissement Public Territorial Vallée Sud Grand Paris à faire prévaloir l’intérêt général.

Ci-joint la lettre du CARRRO à  la présidente de la région et du STIF  avec le dossier de presse du Parisien du du 19 mai 2017.

2017 05 25 Lettre à Madame Pécresse

RUPTURE DE LA CORRESPONDANCE BUS-METRO LIGNE 13 A CHATILLON-MONTROUGE

COLLECTIF DES  ASSOCIATIONS RIVERAINES DU RER B ROBINSON

Au printemps 2016, le CARRRO était informé par ses associations adhérentes de la rupture des correspondances entre les bus 195 (Robinson RER- Chatillon Montrouge métro ) et 294(Chatillon Montrouge métro – Igny RER) avec la station de métro ligne 13 à Chatillon Montrouge, ceci sans aucune concertation avec les associations d’usagers.

Il a demandé rendez-vous à la Vice- présidente concernée du Territoire « Vallée Sud » parce que la station Chatillon- Montrouge compte plus de 6 millions de voyageurs entrant (https://data.ratp.fr) dont l’écrasante majorité utilise un bus en pré-acheminement. La question dépasse donc largement le cadre communal de Chatillon.

Le Territoire « Vallée sud » était en création et sa réponse est arrivée quelques 6 mois plus tard. Du moins est-elle arrivée et le CARRRO a été reçu par Marie-Hélène Amiable, chargée des déplacements. Elle a accepté de créer, comme il en existait un dans l’ex Communauté d’agglomération des Hauts de Bièvre, un Comité local des transports, qui permettra aux usagers de faire entendre leur voix.

Les usagers des bus 195 et 294 perdent désormais, et pour une prévision de 6 ans, une demi-heure par jour pour gagner la station de métro ou en revenir.

Le silence assourdissant des élus (Chatenay-Malabry, Fontenay-aux- Roses, Le Plessis- Robinson , Sceaux) dont les usagers sont les électeurs , a conduit le CARRRO à demander l’intervention du député de la 12 ème circonscription des Hauts de Seine, Jean-Marc Germain.

Le CARRRO ne manquera pas de vous informer des améliorations que les utilisateurs des transports collectifs attendent.

Vos témoignages sont bienvenus : carrrob@free.fr

 

Concertation concernant la restructuration du réseau des bus d’abord dans Paris, puis en banlieue

Le conseil régional d’Ile de France et le STIF ouvrent une concertation concernant la restructuration du  réseau des bus d’abord dans Paris, puis en banlieue (“Grand Paris des bus”) jusqu’au 30 11 2016 : concertation en ligne, réunions etc.

Liens pour la concertation en ligne

http://paris.grand-paris-des-bus.fr/donner-son-avis/

http://paris.grand-paris-des-bus.fr/

L’Association des usagers des transports –dont le CARRRO est membre-organise une réunion   avec la participation du  maire adjoint de Paris chargé des déplacements .Lieu et date  de cette réunion : maison des associations du 14 e arrondissement rue Deparcieux, métro Gaité et RER Denfert, mercredi 6 Octobre à 18h30.

CARRRO : Collectif des Associations Riveraines du RER B Robinson 

Mail : carrrob@free.fr

Point de vue du CARRRO sur la 3 ème voie de garage pour le RER B entre la gare de Robinson et Fontenay

 Le « Collectif des Associations Riveraines du RER B Robinson », en abrégé CARRRO, est une association régie par la loi 1901.  Le CARRRO a pour objet de renforcer l’action des associations locales  pour promouvoir les possibilités de mobilité des personnes physiques, ceci dans une optique de développement durable. Le CARRRO exerce principalement son activité pour les associations locales situées dans les communes dont le RER B2 constitue l’axe de transport structurant, à savoir : Châtenay-Malabry, Fontenay-aux-Roses, Le Plessis-Robinson et Sceaux.

Il est membre de l’Association des Usagers des Transports (FNAUT Ile de France)

 L’implantation du CARRRO explique son intérêt pour la gare de Robinson et son exploitation, et donc sa participation à la « concertation Robinson ».

Il y a eu une concertation publique du 4 au 29 Mai 2015 sur la 3 ème voie de garage pour le RER B entre la gare de Robinson et Fontenay.

Le CARRRO tient tout d’abord à souligner la date beaucoup trop tardive  de la seule réunion publique d’information, 15 jours après le début de la concertation et 10 jours  avant  sa clôture, sur des  questions relativement techniques, comme les voies de garage et les tiroirs de retournement.

 1-un  investissement non négligeable de 13 millions € serait-il efficace pour les utilisateurs du RER B, en particulier de sa branche B2 ?

Le souci majeur des utilisateurs du RER B ,2e monstre ferroviaire européen après le RER A, et en particulier de la branche B2, est son irrégularité chronique, la branche B 2 en étant la championne. Cette irrégularité est timidement reconnue par le dépliant de la « concertation Robinson »et  régulièrement illustrée par le  Bulletin de la Ponctualité Interactif Mensuel du STIF (note 1)

1-1-En quoi cet investissement  améliorera-t-il  la ponctualité régulièrement défaillante  de la branche B2?

Plus exactement comment une voie de garage pour y stocker 2 trains de réserve, outre les 5 trains utilisés en HP, pourra-t-elle faire des miracles ?
Ce serait la solution idéale si la majorité des incidents  avaient pour cause une avarie matériel roulant, mais ce n’est pas vérifié  par la présentation du STIF lors du comité de ligne RER B du 8 juillet 2014 :
Les incidents voyageurs, peuvent être  très partiellement résorbés par le départ du terminus Robinson d’un train de réserve, mais cela ne suffira pas à rétablir la régularité de l’ensemble de la ligne.

Il en est de même lors  du retard important, voire de la suppression d’un train : faire partir à l’heure un train de réserve  du terminus origine est certes indispensable mais pas suffisant  pour assurer  la ponctualité sur toute la ligne.
Ce sont des opérations de raccommodage. L’utilité de stocker 2 trains plutôt qu’un seul n’est pas démontrée sauf à affirmer avec la sagesse populaire : qui peut le plus, peut le moins.

1-2 pourquoi un tiroir de retournement ?

Actuellement, 5 à 6 trains/h  sont retournés à Robinson par 2 conducteurs, chaque retournement d’une durée de 10 mn. L’intérêt du tiroir est d’accélérer cette manœuvre, ce qui permet « d’absorber » du retard.
En revanche, le tiroir serait indispensable s’il était possible de renforcer l‘offre  sur Robinson, et donc s’il fallait retourner plus de 6 trains /heure ; mais, aujourd’hui qu’en ferait la RATP ? Ces trains supplémentaires ne pourraient dépasser Châtelet-les Halles pour cause de tunnel central encombré et donc inutilisable.

1-3  mieux  vaut donc  investir dans le tunnel

Le rapport de B.Simon et H.de Tréglodé au CEDD  « la ponctualité du RER B » du 30 avril 2014(note 3 identifie clairement le goulot d’étranglement du tunnel Châtelet-Les Halles- Gare du nord du fait de son utilisation par le RER B et par le RER D.Il constate que les 20  RER B censés transiter par le tunnel  en HP se réduisent à 18/heure et sens .2 trains/ « missions» RER B sont donc supprimés en moyenne chaque heure  et dans chaque sens  en HP. En quelque sorte, la RATP dispose de trop de trains…

La logique serait donc qu’on investisse  dans le doublement du tunnel .C’est pourquoi la FNAUT-Ile de France  a élaboré une proposition alternative moins coûteuse  et moins difficile. (Note 4).

Il est donc bien établi que les 13 millions € relatifs aux positions de garage et tiroir de retournement à Robinson ne suffiront pas à résorber ces retards structurels.

2-un  investissement non négligeable  pour les riverains au contact des voies : quel impact pour les riverains du chemin Renaudin et de la rue Briant?

Les riverains concernés n’ont reçu aucune information avant  le mois d’avril 2015.Il n’est donc pas étonnant qu’ils aient une réaction négative à la lecture du dépliant « concertation Robinson ».

3 impacts sont identifiés :

-un impact visuel : au lieu d’un talus vert, les habitants du Chemin Renaudin  verront un mur de soutènement gris et ceux de l’avenue Paul Langevin une rame garée en permanence. Encore faut-il saluer les efforts  de la RATP pour construire un 2e pont identique au  pont actuel afin de  ne pas modifier la perception visuelle  de l’avenue. . –

-un impact sonore :cet impact est d’autant plus inquiétant pour les riverains qu’ils ignorent le nombre  de trains supplémentaires  qui circuleront après les travaux prévus.

-un impact  concernant les mouvements de terrain: en effet le Document départemental des risques majeurs(DDRM) des Hauts de Seine identifie clairement l’alea « retrait gonflement des sols argileux » dans le sud de la commune, là où  sont situées les voies du RER (note 5)

La modestie des indications du dépliant ne calme pas ces inquiétudes, bien au contraire.

3- Les demandes des associations  d’usagers et de riverains

Le rapatriement du train de réserve de Bourg la Reine à Robinson s’impose  afin de ne pas impacter la circulation des trains 2 fois par jour. Sa présence est une sécurité indispensable en situation perturbée. Elle impose donc la création d’une position de garage mais moins longue que celle projetée.

Au-delà, les associations du CARRRO demandent la publication :

3-1–de documents cotés des travaux projetés

3-1-1-Plans cotés présentant plusieurs alternatives :

-un plan coté de la voie de garage avec 2 positions de garage et un tiroir de retournement
-un plan coté de la voie de garage avec 1 position de garage et un tiroir de retournement
-un plan coté de la voie de garage avec 1 position de garage

3-1-2- la coupe transversale de la tranchée de l’emprise ferroviaire  au droit des immeubles du chemin Renaudin avant travaux et après travaux ;

3-1-3- la vue en élévation du mur de soutènement projeté ;

3-2-de précisions concernant l’exploitation de la gare après les travaux projetés

3-2-1-le schéma de la manœuvre de retournement dans le tiroir projeté.

3-2-2-de comptages

- comptage actuel des missions au départ de la gare de Robinson et du nombre de  trains retournés /heure.

 -comptage prévisionnel après travaux des  missions au départ de la gare de Robinson et du nombre de  trains retournés /heure.

-nombre de décibels émis par chaque train et bruit de chauffe.

3-3–d’études de l’alea mouvements de terrain pour chaque groupe de maisons et d’immeubles. 

Le CARRRO est extrêmement attaché  aux progrès indispensables du RER B, il a  participé activement à l’obtention du quai 3 de Denfert-Rochereau et à la campagne en faveur du doublement du tunnel .Mais ,particulièrement  dans ces temps de disette, les investissements et dépenses dont l’utilité n’est pas prouvée lui paraissent à proscrire.

Point de vue de Marcelle Vernet :

Ne pas recourir au tiroir de retournement permettrait de raccourcir la voie de garage et de ne pas impacter les riverains. Mais cela suppose  le maintien de 5 trains/h au terminus de Robinson, c’est-à-dire la situation actuelle en heure de pointe.

Cela suppose la stabilisation du nombre de voyageurs ,et donc d’habitants. Sauf à  pousser les nouveaux habitants à utiliser leurs voitures.

Notes

note 1-http://www.stif.org/IMG/pdf/bpim_mars-2015.pdf

Note 2- STIF ,comité de ligne RER B du 8 juillet 2014

note 3-Conseil général de l’environnement et du développement durable,La ponctualité duRER B ,Efficacité des investissements et réformes en cours, avril 2014

note 4-AUTinfos,n°123,mars-avril 2014,disponible au siège de la FNAUT,32 rue R.Losserand ,75014 Paris 

 

note 5-DDRM 92 http://www.hauts-de-seine.gouv.fr/content/download/918/5539/file/%20DDRM92 pages 25-26 et 34

Retours d’expérience sur le nouveau Tram T6

COLLECTIF des Associations riveraines du RER B Branche Robinson

 

carrrob@free.fr

Le collectif ,en liaison avec les associations locales riveraines du T6,fait la synthèse des remarques et commentaires des utilisateurs du T6 et des bus « restructurés » afin de les faire remonter au STIF.

Merci de vos retours d’expérience.

 Mail : carrrob@free.fr

Pourquoi les cours de la section « Aquagym » de l’ASF pour les seniors ont été suspendus sans prévenir ?

Ces cours existent depuis plus de vingt ans. Ils sont organisés par la section natation de l’ASF. Ils ont lieu le lundi matin dans la piscine de Fontenay. Ces cours concernent 50 personnes, des seniors. La piscine de Fontenay est gérée par la Communauté d’agglomération  Sud de Seine.

Le lundi 29 Septembre, il n’y avait pas de prof pour assurer les cours. 

Ensuite, on a expliqué aux « élèves » que les cours du lundi matin seraient purement et simplement supprimés.

Les raisons invoquées pour cette suppression est que le prof qui assurait les cours jusqu’à présent, n’aurait  pas les diplômes nécessaires. Pour la reprise des cours, il faudra trouver un prof diplômé, cela prendra beaucoup de temps, car qui viendra assurer 2 H de cours ?

Si de telles exigences existent, par qui sont-elles imposées : l’ASF, la Communauté d’agglomération Sud de Seine ?

Si cela était le cas, cela n’est pas nouveau, il aurait fallu s’y prendre au printemps, puisqu’il y a une forte demande pour l’aquagym de la part des ainés.

Que font la mairie et l’élue responsable des sports pour résoudre le problème ?

Des adhérents de ces cours sont en train de préparer une lettre de pétition à adresser au président de l’ASF et la mairie pour demander :

- pourquoi la suppression de 2 cours du lundi matin n’a pas été annoncée en Juin, ni au Forum des associations en septembre

- la reconduction du “format”2013-2014  qui donnait satisfaction à tous

- le rétablissement des 2 cours donnés par le prof actuel

- priorité comme prévu aux adhérents 2013

Cela va à l’encontre de ce qui est annoncé dans le Fontenay Mag de la rentrée : « Le sport pour Tous à Fontenay »

A suivre

Restructuration du réseau des bus en fonction de la mise en service du T6

La mise en service du tramway T6 va entrainer des modifications dans le fonctionnement des bus.

1- Les bus supprimés :

  • 279 (Pont de Sèvres-Meudon la Forêt),
  • 295 (Porte d’Orléans-Vélizy 2)

2 – Les changements d’itinéraires :

  • 179 : changement d’itinéraire dans Vélizy
  • 189 : terminus à Clamart Georges Pompidou
  • 190 : terminus à Petit Clamart
  • 194 : changement d’itinéraire dans Châtillon (Boulevard de Vanves, avenues Clément Perrière et Marcellin Berthelot)
  • 195 : changement d’itinéraire à Clamart (rue de la Cavée et RD906 dans les 2 sens) et à Châtillon (rues des Pierrelais, Blanchard, de Chartres, Perrotin et avenue de la République)
  • 289 terminus à Clamart Georges Pompidou
  • 290 terminus Parc Novéos-Pavé Blanc, sauf le samedi (Hôpital Béclère)
  • 291 terminus à «Villacoublay» sauf le samedi(« gare routière de Vélizy 2 »)
  • 379 terminus « gare routière de Vélizy 2»
  • 388 ligne prolongée jusqu’ à Porte d’Orléans sur l’itinéraire du 194
  • 390 terminus à Morane Saulnier-Europe sud
  • 395 terminus rue Réaumur(Le Plessis Robinson) à proximité de la station du T6 « Pavé blanc »

Voeu du Conseil municipal sur le nom de la station du Tram T6 à Fontenay

(source: http://www.tramway-chatillon-viroflay.fr/le-trace/promenade-virtuelle/)

Le journal municipal de rentrée nous informe que le Conseil Municipal a voté à l’unanimité un vœu demandant que le nom de la station du Tramway T6 desservant Fontenay-aux-Roses ne soit plus « Division Leclerc » mais devienne « Fontenay-aux-Roses – Panorama »

 

Le texte du vœu ( Far Mag n°398 page 36):

Vœu demandant au STIF le changement de dénomination de l’unique arrêt de tramway,  ligne T6, desservant Fontenayaux-Roses. Le Conseil, Considérant que la ligne de tramway T6 doit entrer en service en décembre 2014, Considérant qu’un arrêt desservira
Fontenay-aux-Roses, arrêt situé au nord ouest de la Ville, Considérant que le nom de   l’arrêt « Division Leclerc » initialement prévu n’est pas adapté notamment pour les raisons suivantes :

Ce nom n’est pas pertinent au vu des rues, avenues ou boulevards Division- Leclerc très répandus dans toute l’Île-de-France et n'est pas spécifiquement représentatif du lieu  concerné, Cette avenue Division-Leclerc fait plusieurs kilomètres et cela risque d’induire en erreur de nombreux usagers du tramway, demande que l’arrêt du T6 qui desservira la Ville soit nommée « Fontenay-aux-Roses – Panorama » afin d’apporter une visibilité plus importante de la Ville et de ses activités.

Concernant ce vœu stricto sensu

-La station est à moitié à Clamart et à moitié à Fontenay ou même à Chatillon (on parle du carrefour des 3 communes) ;il est donc impératif de conserver l’appellation »Clamart-Fontenay ».

-L’appellation Division Leclerc est historique cf.la borne de la liberté au carrefour  à Chatillon en dessous de la place de  la  Division Leclerc. Une partie de la 2e DB est passée par là comme une partie est  passée par la Croix de Berny (les républicains espagnols), une autre par la porte de St Cloud et, enfin, les américains, envoyés par Eisenhower, par la porte d’Italie.

-Le terme Panorama fait double usage avec le stade du même nom (arrêt bus 394 ). Mais il témoigne surtout d’un remarquable contre-sens : si Fontenay ,comme Le Plessis et Chatenay sont des belvédères, c’est au-dessus de la vallée de la Bièvre :nous sommes sur les coteaux de la Bièvre. Ce que l’on domine de la place de la Division Leclerc, c’est Chatillon, Montrouge et la vallée de la Seine ;

-Il est aussi question d’une avenue de la division Leclerc longue de plusieurs km(sic). Ceci est un phantasme des élus qui ont porté ce vœu. Il y a visiblement confusion avec la RD  906 qui porte à Clamart le nom d’avenue du général de Gaulle et qui est longue.

Le nom des stations doit favoriser l’identification des lieux, leur lisibilité par les voyageurs.
Enfin, l’indispensable intermodalité est malheureusement ignorée  de la majorité municipale. Il y avait lieu de se battre pour faciliter l’accès des fontenaisiens au T6. Mais pour cela, il fallait être présent lors du comité de pilotage au STIF et y intervenir à bon escient et au bon moment. C’est sans aucun doute trop demander à nos élus. M. Schosteck a gagné pour sa ZAC, mais pas les habitants de Fontenay.

A noter enfin, l’absence de tout élu ou représentant de FAR au dernier comité de ligne du RER B (un comité de ligne est une réunion fermée qui fonctionne sur invitation et nécessite un émargement); nous étions 4 du CARRRO ( chatenaisienne, scéenne, fontenaisiens).

Accrochage entre un bus et le Tram Chatillon-Vélizy-Viroflay-T6, en essai

La formation des conducteurs est en cours entre Vélizy(Wagner)et Clamart-Fontenay/Division Leclerc. Le tram circule  sans voyageurs(marche à blanc).

La circulation automobile doit s’y adapter comme les panneaux, le long de la plate-forme du tram le signalent.

A Vélizy, ce jour, un accrochage est signalé entre un bus Phébus (CG 78) et un T6 au niveau de la station Mairie de Vélizy. Le bus a apparemment grillé le feu rouge en faisant demi-tour pour reprendre l’avenue de l’Europe dans l’autre sens

Samedi 10 mai stand associatif du marché : le CARRRO

Le collectif,membre de l’Association des usagers des transports,tiendra le stand associatif du marché le samedi 10 mai,afin de renseigner les voyageurs sur :
1-l’état du RER B et les perspectives;
2-la restructuration du réseau des bus dans la perspective du fonctionnement du tram T6 début 2015,en particulier les bus 68,194,195,295 ;
3-le tram T6 (Chatillon-Vélizy-Viroflay)en fonctionnement début 2015 : stations et horaires ;
4-les projets :le prolongement en cours du métro de Mairie de Montrouge à Bagneux,le projet de tram Antony-Clamart-Issy en correspondance avec le T6,la ligne 14 du Grand Paris.

contact: carrob@free.fr