A Sceaux, la partie piétonne va être agrandie, et la rue Houdan prolongée

Après un peu plus d’un an de concertation, la ville a présenté mardi soir en réunion publique les contours du projet qui doit bouleverser le paysage autour de la place du Général-de-Gaulle, d’ici quatre à cinq ans.

Le château de l’Amiral sera transformé en école d’art culinaire.

Des travaux seront bientôt engagés pour réhabiliter le site, lui offrir un parvis et le transformer, car il accueillera également un restaurant d’application – où les habitants pourront déguster les petits plats des élèves – un café et des ateliers.

La rue piétonne sera prolongée jusqu’à l’emplacement actuel de La Poste.

Le parking du Général-de-Gaulle, en surface, sera supprimé et remplacé par un immeuble  de logements, avec des commerces  et un parking public sous-terrain de 150 places, au lieu de 80 places actuellement.

Beaucoup d’habitants se sont également dits inquiets de voir le stationnement saturé ces prochaines années.

Moins de place pour les voitures

Mais pour que les habitants puissent profiter au mieux du futur centre-ville, le projet prévoit également de « redonner une juste place à la voiture », ont expliqué les équipes d’urbanistes. Autrement dit : en lui offrant moins de place. En transformant le rond-point Charles-de-Gaulle en carrefour à feux. « Il faut sécuriser les cheminements piétons, en faisant ralentir les voitures », ont-ils expliqué, rappelant que le rond-point actuel était « surdimensionné en faveur pour la voiture ».

Là encore, certains habitants ont voulu alerter sur le risque de voir le secteur devenir « plus embouteillé ». Les porteurs du projet ont alors assuré que leurs calculs prévoyaient une augmentation de flux « de 30 voitures supplémentaires » par heure le matin et d’une « quarantaine de véhicules en plus », le soir.

Un trafic largement « absorbable », assurent-ils. D’après des capteurs disposés ces derniers mois sur le site, le flux s’élevant aujourd’hui à… 14 000 véhicules par jour.

Source : Le Parisien du 14 Mars 2018

Les commentaires sont fermés.